AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Dunwich, petit village lugubre cerné par les collines du Massachusetts, est le théâtre d'événements étranges et inquiétants. Le mystère plane autour de la naissance de Wilbur Whateley et le mauvais sort semble s'acharner sur sa famille. Après une enfance solitaire, Wilbur, guidé par ses instincts maléfiques, dérobe un livre de sorcellerie, le Necronomicon... Verrouillez les portes, calfeutrez les fenêtres et allumez toutes les lumières avant d'ouvrir ce livre...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Slava
02 juin 2015
Dunwich est un petit village entouré des collines du Massachusetts, avec des maisons délabrées, des ravins, une végétation sauvage et des habitants consanguins, superstitieux, misérables et d'une moyenne intelligence. Pas le village qui donne envie de s'y arrêter... Et puis vient au monde Wilbur Whateley. Il aurait pu être se fondre dans la masse insignifiante des villageois... Sauf que sa famille est déjà honnie par le reste de sa communauté, avec une réputation horrible et flirtant -il parait- avec les sciences occultes... Devenu grand après une croissance anormale, il tente d'emprunter dans l'université de Miskatonic, le Necromicon mais est empêché par le professeur Armitage. Ce dernier ne se doute pas que en faisant cela, il fera la rencontre de l'horreur suprême et d'un projet monstrueux...
L'horreur de Dunwich est un des récits s'intégrant parfaitement aux Mythes de Cthulhu. C'est aussi une excellente longue nouvelle de notre cher Lovecraft.
Toujours par son écriture agréablement archaïque, il décrit la peur, l'étrange, la folie venant de choses inconcevables pour l'esprit humain.
Plantant son décor dans un village lugubre, un village qui ne sera utilisé qu'une fois dans ce récit et ne sera plus jamais évoqué dans les autres écrits (contrairement à la Providence, Arkham...), il nous montre surtout la curieuse famille que sont les Whateley. En effet, très bizarre, avec un vieil homme fou, une femme laide et albinos, et son gamin qui grandit trop rapidement, avec des événements très... perturbants autour. Encore une fois, le poids de l'hérédité est évoqué dans ce récit.
L'univers de Lovecraft est tout aussi présent : le fameux Necromicon est bien important et c'est aussi une des premières nouvelles où est évoqué le fameux Yog-Sototh (déjà mentionné dans le fabuleux Affaire de Charles Dexter War) où il se manifeste et où on peut l'imaginer atroce...
L'horreur plane sur Dunwich mais aussi autour de la région, frappant le valeureux Armitage qui va tout faire pour lutter contre l'horreur.
Quand à la fameuse horreur... Délicieusement effrayant, épouvantable... Mais qu'est-ce ? Et qui est le père de Wilbur ?
L'horreur de Dunwich : une somptueuse nouvelle de Lovecraft nous emportant dans ses mythes. Malgré quelques longueurs, de répétitions de mots, c'est une excellente réussite qui vous fera frissonner...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aude-r
19 mars 2014
La phrase d'accroche de ce Folio en fait peut-être trop : « Verrouillez les portes, calfeutrez les fenêtres et allumez toutes les lumières avant d'ouvrir ce livre… » Une chose est sûre, une fois ce bouquin refermé, vous détesterez les engoulevents.
Tout commence à la naissance de Wilbur Whateley, dont le mauvais sort semble s'acharner sur sa famille – un peu atypique, certes. le village de Dunwich, niché dans les collines du Massachussets, est le théâtre d'évènements étranges et inquiétants. Des engoulevents qui chantent en cadence avec la fin d'une vie, la terre qui parle et gronde… Et ce n'est pas tout. Lovecraft sème des bouts d'horreur tout au long de ces 96 pages. Une nouvelle surprenante, un mystère qui s'épaissit, le tout sur fond de Necronomicon, le fameux livre maudit de l'arabe fou, créé de toutes pièces par Lovecraft lui-même. Un ouvrage de référence qui nourrit un univers mythologique, de mystère et d'épouvante.
Le cas Wilbur Whateley est particulièrement intriguant. L'auteur donne des indications au compte-gouttes, indices dont sont friands les fans de Lovecraft et, plus largement, les fans du genre. Les lecteurs ne devraient pas être déçus par ce petit bijou de littérature, malheureusement méconnu de son temps. Il est court, intense, se dévore en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il nous entraîne au fin fond d'un village abhorré, évité. Il nous entraîne au bout de la terreur et prend un malin plaisir à nous balader de maison en maison. Les instincts maléfiques de Wilbur prend le dessus jusqu'à ce qu'il dérobe le fameux Necronomicon. La véritable horreur peut commencer… Affrontez-la avec des habitants terrorisés, essuyez les ravages qui troublent cette petite communauté tranquille. Partez au devant des mystères de la maison Whateley, en perpétuelle évolution, comme cette histoire frissonnante. Tremblez car vous ignorez ce qu'est vraiment l'horreur de Dunwich.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hekahm
12 février 2016
Mon premier Lovecraft ! Petit livre court et rapide. Une histoire bien amenée, ficelée et intrigante. Un style fluide, une lecture agréable. Ce premier livre ne me fera pas faire de cauchemars mais il me donne envie d'en découvrir plus de Lovecraft !
Commenter  J’apprécie          100
Aliseya
06 janvier 2016
Premier livre ou plutôt nouvelle que je lis de l'auteur et j'ai été agréablement surprise.
J'ai eu l'impression de lire un conte d'horreur plus qu'un extrait. Dès les premières lignes, l'auteur nous plonge dans ce village grisâtre et aux maisons mal entretenues. Comme dans tous les village , il y a des commérages sur telle ou telle famille. Mais ici les rumeurs ont de quoi être prises pour du tangible.
J'ai bien aimé la plume de l'auteur, les descriptions qu'il fait sont détaillées sans que l'on se noie dessous et n’alourdit le texte. Tout au long de ma lecture , j'ai bien ressentie l'univers gothique/horreur qu'il se dégageait du texte.
Pour finir, une nouvelle dans un style que je lis peu et qui a réussi son job.
Commenter  J’apprécie          40
Chroniqueslitteraires
21 octobre 2014
Je m'attendais à être terrifiée, je me suis ennuyée. L'écriture de Lovecraft est lourde, les répétions sont nombreuses : « horreur », « terreur », « odeur », « engoulevents »… Pour le nombre de page de la nouvelle, ça fait beaucoup.
Ce qui se passe dans ce village est certes horrible, mais cela aurait mérité d'être mieux écrit ou quelques pages de plus. L'idée de départ était bonne mais je n'ai pas accroché. Je m'attendais à un récit plus riche, plus complexe.
Une déception.
Lien : http://chroniqueslitteraires..
Commenter  J’apprécie          61
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
SlavaSlava02 juin 2015
La ferme retirée avait toujours été un objet de crainte à cause de la réputation de magie noire du vieux Whateley, et la mort violent inexpliquée de Mrs. Whateley, quand Lavinia eut douze ans, ne contribua pas à rendre la maison populaire. Isolée parmi d'étranges influences, Lavinia se plaisait à de fantastiques rêveries de grandeur et à des occupations singulières : elle donnait peu de ses loisirs aux soins du ménages dans une maison d’où toutes les règles d'ordre et de propreté avaient depuis longtemps disparus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BoudiccaaBoudiccaa13 janvier 2013
Il faisait encore affreusement sombre quand, à peine plus d'une heure après, une rumeur de voix confuse se fit entendre sur la route. Presque aussitôt apparut un groupe affolé de plus de douze hommes courant, criant et même gémissant avec frénésie. quelqu'un qui marchait en tête parvint à sortir quelques mots en sanglotant, et les hommes d'Arkham eurent un sursaut lorsque ces mots prirent une forme cohérente.
" Oh ! mon Dieu, mon Dieu, disait la voix étranglée, Vlà qu'ça r'vient, et en plein jour à c't'heure ! L'es sorti - l'est sorti et y marche, juste là, et Dieu sait quand y s'ra sur nous ! "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
HekahmHekahm12 février 2016
C'est une chose de pourchasser une entité sans nom, mais autre chose est de la trouver.
Commenter  J’apprécie          50
JirluinJirluin05 août 2016
Les étrangers passent à Dunwich le plus rarement possible, et depuis certains moments d'horreur, tous les écriteaux qui indiquaient sa direction ont été abattus. Le paysage, selon les canons esthétiques habituels, est d'une beauté peu commune ; néanmoins il n'y a pas affluence d'artistes ou de touristes l'été.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Howard Phillips Lovecraft (71) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Howard Phillips Lovecraft
• L’Instant Lovecraft, n° 50.
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Howard Phillips Lovecraft

Quelle est sa nationalité ?

Anglaise
Galloise
Américaine

5 questions
116 lecteurs ont répondu
Thème : Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre