AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757878668
144 pages
Éditeur : Points (13/02/2020)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Début du XVIIe siècle. Un jeune homme originaire de la Montagne libanaise est envoyé à Rome pour étudier et entrer au service de la papauté. Avide d’atlas et des découvertes scientifiques d’un temps dominé par Galilée, Raphaël Arbensis ne tarde pas à se détourner de la carrière qui s’imposait à lui, rêvant d’autres vies possibles. De Rome à la république de Venise, puis à Istanbul et Ispahan, de Vicence à Paris et Amsterdam, le voici tour à tour aventurier, diplomat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  09 mars 2019
Raphaël (ou Raffaello) Arbensis, envoyé à Rome au XVIIe siècle par l'Église maronite pour s'éduquer, est choisi par le pape pour créer une institution d'enseignement dans le Mont-Liban. Mais il échoue dans sa mission. Échec dont le pape, qui a lâché Galilée et laissé triompher la pensée réactionnaire des jésuites et des dominicains, ne lui tient pas rigueur. Il compte sur lui pour qu'il participe à l'effort des catholiques contre les réformés. Mais Raphaël Arbensis, traducteur et exégète, est un aventurier libre penseur qui n'est jamais là où on l'attend.
L'homme brouille les pistes presque involontairement, au point qu'il ne sait parfois plus lui-même où il se situe. Lors de ses nombreux voyages, en Europe et en Orient, il est un chrétien maronite qui passe pour un musulman. Un diplomate qui échoue à remplir toutes les missions, mais conserve la confiance de ses donneurs d'ordre, et s'enrichit. Un homme qui prend des chemins imprévus quelquefois semés d'embûches, qui ne refuse pas les plaisirs, ne tranche pas, mais réfléchit sur le monde, s'interroge sur les enchaînements de l'existence, sur ce qu'être heureux. Finalement un homme qui est au monde sans préjugés et trouvera l'épanouissement grâce à cette ouverture.
Entre conte philosophique et biographie romancée, le portrait plein de poésie et d'humour d'un oriental tenté par l'Occident, où, enchaînant les chapitres courts, Charif Majdalani joue avec le vrai et le faux pour notre plus grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          843
kuroineko
  17 février 2019
Je ne connaissais pas du tout Charif Majadalani, écrivain libanais francophone. Je me suis laissée tenter par son dernier ouvrage, dont la couverture m'a attirée depuis le présentoir des nouveautés de la bibliothèque.
Des vies possibles se lit très vite. Peu de pages, de très courts chapitres et une typographie très confortable. Pourtant, il s'en passe des choses dans la vie de Raphaël Arbensis, de son vrai nom Roufeyil Harbini. Enfant né dans les montagnes du Liban au début du XVIIème siècle, son intelligence précoce fit qu'il fut envoyé à Rome dans un collège pour apprendre le grec et le latin afin d'aider à comparer et à revenir aux textes premiers de la bible en araméen, syriaque et copte. Premier d'une multitude de voyages qui conduiront le Libanais empreint d'humanisme et féru d'astronomie (et de jolies femmes) de l'Italie jusqu'en Perse, de Tunisie jusqu'à Amsterdam en passant par la France.
Il y aurait eu de quoi établir une biographie romanesque et épique de plusieurs centaines de pages; Charif Majdalani a opté pour la concision et un ton neutre, comme s'il relatait les points forts de la vie de Raphaël à partir d'éléments archivistiques.
Par-delà les aventures et périples extraordinaires de Raphaël, l'intérêt du roman tient également dans ses réflexions sur ce que représente l'existence et, pour reprendre le titre, les vies possibles s'il avait pris d'autres décisions à certains moments ou si des événements s'étaient déroulés différemment, à son époque comme dans un passé plus ou moins lointain. Contingences, hasard, destin, quid de la liberté de chaque individu? Et de Dieu?
Charif Majdalani réussit à raconter son héros et sa quête philosophique, les grands débats de ce XVIIème siècle foisonnant et la possibilité d'une symbiose réussie entre cultures orientale et occidentale, en moins de 200 pages, tout en amenant le lecteur à s'interroger à son tour sur ces questions. Chapeau bas!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
gonewiththegreen
  23 février 2020
Ce livre est une sorte de biographie de Raphaël Arbensis, jeune libanais amené à quitter dès son adolescence ses montagnes pour Rome. Son départ prématuré est le début d'une vie trépidante qui le fera rencontrer des stars de son époque, du pape Urbain VIII, à Rembrandt en passant par Corneille.
Court roman , pas désagréable et plutôt plaisant à lire qui nous narre l'existence d'un inconnu, en tous les cas pas d'une sommité, et dont le nom aura du mal finalement à susciter quelque chose de concret pour moi, même après la lecture . On lit mais on ne s'attache pas, en gros , il peut se faire trucider le Raphaël , cela ne va pas susciter la moindre compassion.
Il y a cependant quelque chose de puissant dans ce livre , que l'auteur évoque vers la fin de l'ouvrage (je ne dévoile rien) et qui reprend en fait le titre : Des vies possibles , cette glorieuse part d'incertitude et de hasard qui façonne notre existence, qu'est ce qui fait que l'on se retrouve où l'on est , et avec qui, si ce n'est une multitude de conjonctions et de faits qui aurait pu nous amener ailleurs.
Cette idée n'est pas une trouvaille de l'auteur mais elle est bien mise en valeur ici.
Pour le reste, c'est sympathique, cela se lit vite , on plonge dans le pour ou contre Galilée, mais on ne décolle pas vraiment. En tous les cas moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
tynn
  27 février 2019
Je sors un peu déçue du dernier roman de l'un de mes auteurs fétiches.
Ses talents de conteur oriental, qui ont su précédemment créer des personnages forts dans l'histoire du Liban, ont laissé place à une étrange reconstitution, celle de la biographie réinventée d'un aventurier levantin, dont on retrouve traces en documentation tirée du 17ème siècle.
Le contexte historique est très fouillé, mettant en perspective la société jusqu'aux frontières de l'Asie, le renouveau artistique, les querelles religieuses dans ces temps de Réforme, et l'hérésie qui guette toutes avancées scientifiques.
Mais toute cette érudition posée à la truelle ne suffit pas à donner figure humaine à la trajectoire de son héros, maronite libanais, qui semble lui échapper. Celui-ci ne possède pas la densité d'un personnage de roman, et son parcours itinérant brasse plus de vide que de contenu romanesque, se résumant à une succession de voyages et de rencontres. Par les rebondissements d'une vie insolite s'invite une réflexion sur le destin des hommes et l'imprévisible qui façonne l'Histoire.
Lu très vite, aisément mais sans enthousiasme particulier, si ce n'est en appréciant le rythme énergique des chapitres, la belle reconstitution historique d'une époque, la narration très visuelle et poétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
traversay
  31 janvier 2019
Ecrivain libanais francophone, Charif Majdalani est un très beau styliste dont on a pu apprécier la qualité dans le dernier seigneur de Marsad ou Villa des femmes, par exemple. Son nouveau roman, Des vies possibles, est à part dans sa bibliographie. Les phrases sont plus courtes qu'à l'accoutumée et le livre lui-même est plutôt bref pour raconter toute une existence. Il s'agit d'une fausse biographie d'un dénommé Raphaël Arbensis, vivant au XVIIe siècle, un libanais parti à Rome pour devenir prêtre et qui va faire tout autre chose, voyager surtout, devenant plus ou moins diplomate, aventurier et homme d'affaires. C'est le portrait d'un homme éclairé, féru d'astronomie et d'art qui côtoie un temps Corneille à Paris puis Rembrandt à Amsterdam. Et c'est un oriental habillé à l'occidentale, fasciné par la culture européenne qui chemine de Venise à Ispahan en passant par Rome et Constantinople. Toute sa vie, il se demande si le libre-arbitre existe ou si le sort de chacun n'est gouverné que par le hasard. Mais sa grande préoccupation concerne la place qu'il doit occuper dans le monde et la quête d'un bonheur insaisissable qu'il n'atteindra qu'assez tard en devenant époux puis père et en revenant à ses racines, dans la montagne libanaise. Moins étoffé que ses précédents romans, plus court dans tous les sens du terme, Des vies possibles offre cependant un vrai plaisir de lecture au contact d'une langue subtilement maîtrisée et charriant poésie et fantaisie dans son cours.


Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222


critiques presse (1)
LeSoir   06 février 2019
Fidèle et infidèle à la fois à son Liban, cadre de la plupart de ses fictions, Charif Majdalani invente Des vies possibles à un personnage fascinant [...] Fausse biographie, vrai portrait d’une époque, le roman fascine autant qu’un personnage à l’esprit ouvert et aux initiatives conquérantes.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   06 mars 2019
Patricia l’aime parce que, dans ses mots, le monde se pense. Quand il s’exprime, les choses s’ordonnent, prennent sens, et semblent retentir en elle. Il lui parle du ciel corruptible, de sa profondeur sans fin, et une ombre passe dans le regard de la jeune patricienne qui se demande où est Dieu, évidemment, et sans doute n’ose-t-elle pas questionner Raphaël, de peur d’être conduite à entendre des choses interdites. Elle préfère éprouver un vertige délicieux à l’idée que tout ce qui a la tête à l’endroit l’a aussi bien à l’envers, selon le point où l’on se poste, ce qui la fait décidément bien rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
palamedepalamede   10 mars 2019
Il meurt à l’automne de 1674, comme rêvent de mourir tous les hommes et comme meurent les patriarches, entouré de sa femme et de ses enfants et, dehors, de ses ouvriers, de ses contremaîtres et de ses palefreniers, ceint de ses plantations, des horizons qu’il n’a pas cessé de scruter sa vie durant, de la Terre qui est en train de prendre dans l’imagination des hommes sa forme définitive, des étoiles et des astres à l’insoluble mystère, et aussi du ciel auquel il n’a pas toujours eu envie de s’intéresser, lui préférant l’univers plus riche mais plus dur de l’humanité tout entière. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
palamedepalamede   12 mars 2019
C’est ... assez tôt sans doute qu’il commence à lire Galilée. Il a du mal à croire ce qu’il lit sur la corruption des planètes, sur le relief qu’on y voit, semblable à celui de la Terre, sur l’errance de la Terre et du Soleil de concert dans le vide. Au commencement, c’est l’intelligence des textes qui lui plaît, c’est leur argumentation qui le séduit et le convainc, parce qu’elle rompt avec la bêtise de ce qu’on apprend au Collège, et avec la stupidité des arguments de ses professeurs, avec les lassantes et si répétitives leçons de l’aristotélisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
palamedepalamede   06 mars 2019
Cette année 1633 est l’année de la condamnation de Galilée, et celle où Descartes, l’apprenant, renonce par précaution à la publication du Traité du monde et de la lumière. ... Autrement dit, cette année est la charnière entre la fin de l’espérance des coperniciens et le début d’une reconquête des esprits par l’Église, une reconquête marquée par la contre-offensive de la pensée aristotélicienne et dont l’éclat de l’art baroque aussi bien que le recours à l’Orient comme retour aux sources du christianisme sont deux des manifestations. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
palamedepalamede   08 mars 2019
 Nous sommes libres ... Simplement, chaque acte que j’accomplis librement et par choix implique une série de possibles conditionnés par le hasard, au sein desquels je devrai faire un nouveau choix impliquant de nouveaux possibles. Je ne suis maître de ma vie que de manière très limitée, mais dans cette infime limite ma liberté est infinie. 
Commenter  J’apprécie          260

Videos de Charif Majdalani (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charif Majdalani
Payot - Marque Page - Charif Majdalani - L'empereur à pied
autres livres classés : libanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2072 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..