AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021413144
Éditeur : Seuil (03/01/2018)
Résumé :
Début du XVIIe siècle. Un jeune homme originaire de la Montagne libanaise est envoyé à Rome pour étudier et entrer au service de la papauté. Avide d’atlas et des découvertes scientifiques d’un temps dominé par Galilée, Raphaël Arbensis ne tarde pas à se détourner de la carrière qui s’imposait à lui, rêvant d’autres vies possibles. De Rome à la république de Venise, puis à Istanbul et Ispahan, de Vicence à Paris et Amsterdam, le voici tour à tour aventurier, diplomat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2019
De Rome à Paris, d’Amsterdam à Dresde, les livres circulent, les idées aussi, les savants s’écrivent, dialoguent, controversent. Si les plus connus sont Descartes, Galilée ou Kepler, un nombre non négligeable d’érudits font également le lien entre les grands pôles du savoir. L’un de ceux-là est le Provençal Nicolas Fabri de Peiresc, dont les relations en France et en Italie sont connues aujourd’hui grâce à son abondante correspondance. Fabri de Peiresc a gardé le contact avec son ancien ami le chevalier d’Arcos, par-delà la conversion de ce dernier à l’islam et sa résidence de l’autre côté du monde. Chaque fois qu’il en a l’occasion, d’Arcos lui envoie des objets ou des animaux qui pourraient intéresser son esprit curieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2019
On s’attendait à voir un homme en turban et seroual, et voici qu’arrive une sorte d’Européen aux yeux verts, vêtu comme tous les courtisans autour du grand-duc. On l’écoute avec attention expliquer ce qu’il est et qui il est. Le grand-duc l’interroge sur ses travaux, sur l’arabe, sur le Collège maronite que son grand-père a contribué à fonder.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2019
L’ouvrage qu’il a rapporté de Tunis passionne le monde savant. Il n’y a là rien de très nouveau, mais l’époque est curieuse de tout ce qui décrit des mondes inconnus et Abul Ula al-Hamadani cite effectivement des monarques, des guerres et des empires ignorés, en Chine, en Bactriane et au cœur de l’Afrique. Durant l’année 1637, dans son appartement de la via del Campo, Arbensis travaille distraitement à la traduction du texte. À mesure qu’il progresse, il suspend tel du linge sur un fil les pages qu’il vient d’achever, comme pour en laisser sécher l’encre, mais c’est par dérision, pour étaler sous ses yeux les fruits inutiles du temps qui passe et ne lui apporte rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2019
Il installe la lunette devant l’une des fenêtres de son appartement, clandestinement, le cœur battant, comme s’il avait fait monter chez lui une femme, et en préparant l’objet, en attendant la nuit, il a le cœur en cendres, comme la première fois qu’il a vu une courtisane nue écarter ses jambes pour lui. Il ose à peine croire qu’il va lui-même contempler ce que ses maîtres ont pu apercevoir avant lui, que cela lui est permis, désormais, grâce à cet étrange instrument, ce bout de tuyau s’évasant légèrement, cette lorgnette au bout de laquelle se révéleront à lui les mystères de l’univers. Il en oublie le monde, le pape, et les risques qu’il encourt encore une fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2019
En attendant, et pendant trois ans au moins, il doit souffrir les leçons de latin et d’italien de pères en soutane à l’air guindé et intolérant, et celles d’arabe et de syriaque que dispensent des Orientaux arrivés quinze ans plus tôt et dont le zèle surpasse celui de leurs collègues romains. Et puis il a froid dans les salles glaciales du Collège, où de surcroît on mange très mal. En 1623, un garçon de son village récemment débarqué lui apporte un panier envoyé par une de ses demi-sœurs, dans lequel il trouve des figues en confiture, mais qui ont à moitié pourri durant le voyage, ainsi que du kichk dont il ne sait que faire et revend à ses professeurs d’arabe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Charif Majdalani (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charif Majdalani
Payot - Marque Page - Charif Majdalani - L'empereur à pied
autres livres classés : papautéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre