AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755650230
Éditeur : Hugo et Compagnie (14/03/2019)

Note moyenne : 4.58/5 (sur 12 notes)
Résumé :
UNE CHASSE À L'HOMME HALETANTE ET SANS PITIÉ DANS LES PAYSAGES SAUVAGES DE L'ALASKA Hunter et Crow, deux fugitifs accusés de crimes odieux, décident de se soumettre d'eux-mêmes à l'esprit de la loi en s'isolant au c?ur des Brooks Range. Mais les flics locaux et le FBI, dont l'obsession est d'appliquer la loi à la lettre, les laisseront-ils faire ? L'obstination d'un ex-agent du FBI, devenu sérial killer pour l'occasion, déclenche une chasse à l'homme haletante et sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
StefEleane
  16 mars 2019
La suite tant attendue de Hunter de Roy Braverman ! Hunter était déjà un roman fort, Crow vole encore au-dessus.
Crow est le roman qui m’a empêché de bosser correctement tant je n’arrivai pas à le laisser en suspent. Si un de mes responsables passe par là, rassurez-vous je n’ai rien à me reprocher, mais j’ai mangé sur le pouce pour lire le plus possible.
Si vous n’avez pas lu Hunter, stoppez ici la lecture de cette chronique et courez chez votre libraire. Revenez uniquement après votre lecture, car vous risquez quelques révélations qui gâcheraient votre lecture. De plus, l’un ne va pas sans l’autre, c’est une suite.
Rappelez-vous, nous avions laissé Hunter et Crow partir ensemble. Ne sachant pas ce qui allait advenir d’eux. En fuite, car l’un est un meurtrier innocenté et l’autre un innocent devenu meurtrier. La suite nous embarque sur leurs traces.
C’est une chasse à l’homme cette histoire ! De vengeance et de cupidité.
De nouveau, le décor du roman est spectaculaire, rude, sauvage. L’Alaska tel que l’on se l’imagine, insurmontable. Roy Braverman nous projette des images exceptionnelles entre ses lignes. Ses chapitres courts nous forcent la main à toujours en savoir plus et l’on devient esclave de notre lecture, mais pour notre plus grand plaisir.
J’ai adoré le trio féminin. Le savant mélange de professionnalisme et de féminité. Et l’humour.
– C’est déjà fait, Madame. Vous l’avez reçue sur l’adresse sécurisée de votre ordinateur.
– Madame, marmonne Malkovich en secouant la tête après avoir raccroché. Tu te rends compte, je lui fais du rentre-dedans à la pelleteuse et pour toute réponse ce petit con me donne du Madame.
– Ce pauvre gamin a peur de se faire bouffer par une cougar, c’est sûr, même si officiellement l’espèce vient d’être déclarée éteinte.
– Tu plaisantes !
– Le mercredi 23 novembre 2016, par un communiqué de l’US Fish and Wildlife Service. Aucune apparition depuis 1930. Out, le cougar !
– Mais comment va-t-on appeler les femmes comme moi alors ? plaisante Malkovich
– Des vieilles ? propose Amber.
Si vous avez aimé Hunter, vous allez adorer Crow 🙂
Lien : https://lesciblesdunelectric..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Kazcook
  14 mars 2019
Quel plaisir de dingue que de retrouver la plume noire et percutante de cet auteur. J'avais adoré Hunter, j'ai donc sauté de joie à l'idée de me régaler avec sa suite.
Dès les premiers chapitres on retrouve cette ambiance sombre, angoissante, singulière : signature incontestable de Roy. On plonge complètement dans l'univers du récit, nos cinq sens sont titillés à outrance, on s'y croit tellement qu'on en tremble au fond de notre canapé. Je me suis presque sentie vibrer de frayeur à l'idée de me retrouver face à un ours, un loup ou pire un monstre sanguinaire qui pourrait me tuer de sang froid en un claquement de doigt ou plutôt au carreau arbalète...
L'intrigue est construite, passionnante, rien n'est jamais laissé au hasard, les événements s'enchaînent pour nous tenir en haleine, les sens en alerte. Entre les mariées avec un corbeau niché au creux de leurs entrailles et de nouveau des hommes cloués aux arbres, la tension est palpable et l'horreur monte encore d'un cran... Les descriptions sont parfaites, le dépaysement anxiogène est incroyable. Je ressens rarement ce genre d'émotions complètes à la lecture d'un roman. Roy a le véritable don des écrivains de génie pour nous chambouler et nous retourner le cerveau page après page. C'est la boule au ventre et à la gorge que mes yeux scannaient les mots les uns après les autres pour toujours en savoir plus et satisfaire mes interrogations (dont celles étant restées sans réponse à la fin de Hunter).
Cette enquête, cette chasse à l'homme ne vous laissera pas de marbre, croyez-moi vous n'en sortirez encore une fois pas indemne...
Les personnages sont d'une psychologie si travaillée et l'histoire si crédible malgré l'effroi que le récit frôle notre propre réalité. Et personnellement rien ne me fait plus peur que les livres si bien pensés et si bien écrits que la fiction rejoint la réalité...
Que l'on se place du côté des gentils ou des méchants (et vous verrez la frontière est parfois très mince) on se retrouve face à des protagonistes aboutis et parfaits dans leurs rôles respectifs. On retrouve Hunter avec grand plaisir et on en apprend plus sur Crow. Les relations entre eux ne sont pas en reste et ajoutent un vrai plus à l'histoire. La pointe d'humour semée de ci de là est également bonne à prendre, limite indispensable pour parfois nous remettre de nos émotions et faire baisser la pression, histoire de souffler un peu (j'ai eu un vrai coup de coeur pour la page 306). L'écriture vive et incisive colle vraiment à merveille avec cette intrigue machiavélique, impossible à lâcher, qui défile à vitesse grand V.
De plus les réflexions sur notre système, la justice et ses conséquences sont profondes, intéressantes, passionnantes. Utiliser cette histoire de fou pour réussir à présenter cette idée est un coup de génie.
Ce second opus est donc délicieusement mené, captivant et addictif... A lire de toute urgence c'est un chef d'oeuvre du genre, un thriller marquant comme on en croise peu dans toute notre vie de lecteur... Car qu'on se le dise un Roy Braverman ça ne se lit pas... Ça se vit !
La fin vous laissera bouche bée alors vite... la suite !
Lien : http://www.place-to-be.net/i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NigraFolia
  14 mars 2019
Tout commence par : Il n'a pas voulu ça.
Après le blog Tour organisé par l'excellente maison Hugo, il est temps déposer ma chronique sur Crow.
Les dés ont déjà été jetés. Corbeaux, traits d'arbalète, cadavres, nature hostile et majestueuse, le décor était campé avec Hunter. Pourtant, le plus difficile dans une trilogie est de ne pas lasser le lecteur, de faire en sorte que les personnages principaux en aient sous le pied et grandissent au fil des tomes. Peu d'auteurs sont vraiment aptes le faire. Il faut certes de l'imagination mais aussi du talent.
Crow est la suite de Hunter. On y retrouve certains personnages. Bien entendu, Crow peut se lire sans avoir parcouru l'opus précédent, mais ce serait dommage. Ce serait se priver d'un excellent thriller. Alors ok, des mauvaises langues, pourraient dire que l'on sent que ce thriller us a été écrit par un frenchy. Quelques tournures, quelques petites touches renvoient le lecteur attentif vers les racines françaises de Roy Braverman aka Ian Manook aka …
Mais si, lecteur sympa, tu te cales une petite bande originale pour te titiller les oreilles, du Keith Jarret, des morceaux fabuleux de Chet Baker ou Creedance Clearwater, tu seras emmitouflé pour faire un saut dans une Alaska sauvage. Mets ton bonnet, ça va cailler !
Le talent de Roy/Ian est de nous conter des histoires, nous verser dans des paysages bruts où les orignans aux aplatis en éventail et les ours pullulent. Un univers sauvage, brut, où l'homme n'est pas le bienvenu.
Au fil des pages, un frisson te parcourt, le conteur t'éclabousse avec ses cascades entre les conifères, les saloons puent la sueur et surtout les personnages tiennent la route.
Si ce second thriller confère une grande part aux femmes, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit bien d'une chasse à l'homme. Aux hommes. Tous derrière Crow et Hunter.
Que cela soit Delesteros, qui a été reléguée comme flic dans une sous-banlieue de Détroit, le FBI sous les traits de Cage, Longhorn Sally la demi-sang indien (comme Crow) ou Sarah Malkovitch la shérif, tous sont campés, ils ont du relief, de la matière. Même Groove.
Alors quand un couple est à nouveau retrouvé, elle en robe de mariée, un corbeau dans l'estomac et lui, un carreau d'arbalète pour l'accrocher à un arbre, on se dit que l'histoire se répète.
Mais se serait mal connaître Roy/Ian que de le penser capable de se plagier. C'est un conteur, je vous dis. Donc, à grand renfort de chapitres courts et vifs, avec une dynamique qui lui est propre, il te propulse dans un monde entouré de rednecks du 49ème état à la gâchette facile. Crow tient toutes ses promesses pour un second opus. Il se dévore, comme une maman ours mâchant sa victime pour protéger ses petits. Vivement Freeman, pour nous délivrer.
Lien : https://nigrafolia.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Arale
  10 mars 2019
J'avais tellement mais teeeeeellement hâte de lire Crow que lorsqu'on m'a proposé une masse critique privilégiée sur Babelio j'ai d'abord crié, puis sauté partout, avant de me précipiter pour participer.
Et puis le voilà, entre mes mains avides de mieux connaître Hunter, Crow. Et de découvrir tous pleins de nouveaux personnages bien barrés.
Et puis le voilà, terminé en moins de deux journées, posé sur ma table et me laissant désespérée...
Crow est donc sans surprise la digne suite de Hunter.
Aussi dingue, aussi haletant, ce deuxième tome m'a fait tripper grave.
Les répliques s'enchainent à coup de bons mots, de claques dans la gue*le (ou de coups dans les co*illes). Je me suis délecté de ce cynisme à peine dissimulé, de ce coté cinglant qui habite tous les personnages (avec un big up pour les femmes y ont une classe de malade).
J'ai voyagé aussi. Dans les forêts de l'Alaska. J'ai senti mes poils se hérisser en entendant les ours approcher, j'ai humé l'odeur de la viande cuite au feu de bois, j'ai observé la courbure du moindre feuillage en quête d'êtres vivants.
Crow, c'est un thriller remarquable, absurde, sombre, road trip cruel où la nature a une puissance toute particulière.
C'est un coup porté au coeur en tournant les dernières pages...
ça dépote, ça déboite, ça déchire tout et ça le mastique jusqu'à l'os...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gilles92
  14 mars 2019
Je surveillais la sortie du tome 2 de Ian Manook tellement « Hunter » m'avait laissé un très bon souvenir de lecture et l'incroyable envie de connaitre la suite.
Donc j'ai sauté de joie en recevant la proposition des éditions Hugo & Cie de participer à une masse critique, d'autant que c'est une première pour moi.
Je voulais finir ma lecture en cours avant de commencer « Crow ». le roman était là à me narguer et je crois que j'ai accéléré mon encours pour débuter l'aventure.
Dès le premier chapitre cela déménage et j'en suis ressorti grogui.
Le rythme, qui m'avait enchanté dans le tome 1, est bien là. Les coups pleuvent et donnent une envie furieuse de tourner les pages.
Les chapitres sont courts ; les personnages se dévoilent au fur et à mesure avec une part de mystères.
L'histoire avance en alternant des moments angoissants et speed avec des situations plus calmes pour nous laisser le temps de reprendre notre souffle et faire redescendre la pression.
Une mention spéciale aux personnages féminins. Si dans « Hunter » elles étaient plutôt victimes, dans « Crow » elles sont plutôt mises en avant et donnent de la force à la police de ce coin reculé de l'Alaska.
La description de la nature sauvage, végétale et animale de cet état est grandiose et très visuelle. Je me suis vraiment senti en immersion au milieu des bois.
Réussir à glisser une bonne analyse de ce qu'est la justice moderne, au milieu de la chasse à l'homme, est plutôt bien senti.
Une fois encore, la fin est surprenante et m'a laissé un peu triste et décontenancé. J'ai déjà noté le rendez-vous avec « Freeman » pour le tome 3.
Je vais attendre un peu avant de commencer une nouvelle lecture tellement les images des « Crow » sont encore présentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Salix_albaSalix_alba   20 mars 2019
L’Alaska, 49e Etat des Etats-Unis, va devenir le théâtre de la folie meurtrière des hommes. Nous retrouvons les principaux acteurs du premier livre de la trilogie « Hunter ».

Après une fuite rocambolesque, Hunter et Crow accusés de crimes ignobles, décident d’eux-mêmes de s’isoler dans les vastes forêts des Brooks Range.

C’était sans compter sur l’esprit de revanche, de certains membres du FBI, en l’occurrence de l’ancien chef du groupe des commandos et de Delesteros adjointe au FBI ; chargée de la circulation après son échec de l’interpellation des instigateurs de ces crimes.

Un chassé-croisé, entre les fuyards et les chasseurs, nous transporte dans des sublimes paysages, composé de montagnes, forêts et lacs. Rendant difficile les approches dans ces contrées isolées, où les loups et surtout les ours bruns vont avoir leurs rôles à jouer dans la quête des chasseurs.

Mais ceux-ci sont loin de maîtriser les Lois de la nature…Peut-être, est-ce la solution dans cet infernal traque.

Ainsi, Roy Braverman nous tient en permanence en haleine ; et nous transporte avec ce thriller, entre l’apologie de la beauté et la cruauté infinie des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
StefEleaneStefEleane   11 mars 2019
- C'est déjà fait, Madame. Vous l'avez reçue sur l'adresse sécurisée de votre ordinateur.

- Madame, marmonne Malkovich en secouant la tête après avoir raccroché. Tu te rends compte, je lui fais du rentre-dedans à la pelleteuse et pour toute réponse ce petit con me donne du Madame.

- Ce pauvre gamin a peur de se faire bouffer par une cougar, c'est sûr, même si officiellement l'espèce vient d'être déclarée éteinte.

- Tu plaisantes !

- Le mercredi 23 novembre 2016, par un communiqué de l'US Fish and Wildlife Service. Aucune apparition depuis 1930. Out, le cougar !

- Mais comment va-t-on appeler les femmes comme moi alors ? plaisante Malkovich

- Des vieilles ? propose Amber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Ian Manook (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Manook
http://www.festival-sans-nom.fr/ https://www.facebook.com/LeFestivalSansNom/
6e Festival Sans Nom, le polar à Mulhouse. Témoignage des auteurs : Franck Thilliez parrain de l'édition 2018 du Festival, Michel Bussi invité d'honneur 2018, Maxime Gillio, Hervé Commère lauréat du prix littéraire du journal L'Alsace, Niko Tackian, Jean-Bernard Pouy, Mathieu Menegaux, Ian Manook, Roger Jon Ellory, René Manzor, Michaël Mention lauréat du Grand Prix du Festival Sans Nom, Benoît Philippon, Danielle Thiéry, Nicolas Beuglet, Barbara Abel
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1581 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..