AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Catherine Richard (Traducteur)
ISBN : 2842301684
Éditeur : Hoëbeke (05/05/2004)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 24 notes)
Résumé :
« Ne manque jamais d'entrer dans un bar qui porte ton nom » est le 8e commandement des règles bien connues du voyageur conséquent. Règle qui n'est pas sans poser quelques problèmes quand vous vous appelez McCarthy et que vous flânez quelque part vers l'ouest de l'Irlande - même si la nature vous a doté d'un foie à toute épreuve...
Né à Warrington d'un père anglais et d'une mère irlandaise, (mélange nécessairement instable et détonant), c'est avec une légère p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Enya75
  13 novembre 2018
Peut-on se sentir originaire d'un pays dans lequel on n'a pas grandi ? L'auteur, Irlandais par sa mère, Anglais par son père, mais né aux Etats-Unis, nous fait découvrir, non sans humour, l'Irlande profonde, mais il n'aura jamais la réponse à sa question car il finira par l'oublier.
Le livre a été écrit en 2000 et l'Irlande mutante, en pleine transformation, de cette période-là a fait pas mal de chemin depuis l'écriture du livre. La société de consommation est aussi passée par là (Temple Bar est devenu branché), sans compter une certaine uniformisation, (les restaurants asiatiques fourmillent à Dublin), et l'auteur se formalise surtout des "Bed and Breakfast".
Certains cotés de l'humour de l'auteur m'a un peu lassée, mais cette odyssée, ce road trip sympathique de Cork à Donegal est plutôt picaresque, authentique et généreux, car l'auteur est sincère. Il fait sans cesse des détours lorsqu'il entend parler d'un village à découvrir, et c'est la chaleur humaine qu'il y rencontre qui est à la fois drôle et touchante. Mais il ne rencontre pas seulement des Irlandais, il y a aussi des touristes américains, des musiciens allemands, des hippies anglais...
Une lecture à déguster bien fraîche le soir dans un pub, comme une pinte de Guiness...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PauseEarlGrey
  25 mars 2016
Dans ce récit, c'est l'authenticité qui ressort. Malgré des personnages très extrêmes, on sourit et on se croirait presque dans le pub avec Pete McCarthy en train de boire une Guinness. C'est la chaleur humaine des irlandais qui retient notre attention et au final qui répond en partit à la question tant posée. L'Irlande est un pays chaleureux où la population très sociable permet de s'intégrer avec une facilité déconcertante comparé aux autres pays d'Europe. Encore de quoi rajouter aux fantasmes romantiques qui entourent ce pays. J'ai hâte de pouvoir y retourner un jour et visiter cette Irlande de l'ouest tant vantée par Pete McCarthy....
Lien : http://bookyboop.com/2016/03..
Commenter  J’apprécie          110
titi45
  22 février 2014
C'est un plaisir, pour qui a déjà eu la chance de visiter l'Irlande, de pouvoir revivre son voyage à travers les textes plein d'humour de Pete McCarthy.
Les autres n'auront qu'une envie : aller y faire un tour !
Il faut dire que l'auteur est né d'un père anglais et d'une mère irlandaise. Alors, forcément, se rendre sur les terres de ses ancêtres maternels donne souvent l'occasion de scènes assez drôles, tant les irlandais et les anglais sont différents sur bien des points. L'auteur a une façon bien à lui de souligner les particularités de ce pays si chaleureux et accueillant. Un pur plaisir !
Commenter  J’apprécie          30
valest
  10 février 2017
Collection Etonnants voyageurs oblige, c'est un carnet de voyage, même s'il n'est pas tout à fait présenté en tant que tel.
J'ai été déçue, certainement parce que je ne m'étais pas souciée de l'édition, je m'attendais donc à roman drôle, plein de rencontres sympathiques et de flâneries irlandaises.
Ces « rencontres surprenantes » annoncées dans le résumé sont tellement brèves que l'on a à peine le temps d'en sourire ; les étapes sont de courtes haltes durant lesquelles les restaurants asiatiques sont aussi souvent évoqués que les pubs irlandais ; quant à l'Irlande vivante et en pleine transformation, ce sont les fenêtres en pvc et les « Bed and breakfast » lambrissés qui sentent le vernis qui ont attirés l'attention de l'auteur.
Je n'aime pas sa vision de l'Irlande, je ne suis pas sensible à son humour, pas davantage à ses états d'âme et à son questionnement sur ses racines.
Je suis peut-être sévère, avant d'ouvrir cet ouvrage il faut avoir en tête la collection dans laquelle il est paru, mais ça équilibrera les critiques déjà parues, toutes excellentes… à vous de voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Giwago
  28 avril 2008
C'est le premier « livre de voyage » que je lis, et bien je ne suis pas déçu du voyage. L'Irlande est une des destinations où je souhaite aller en premier une fois que j'aurais les moyens de voyager. Ce livre m'a encore donné plus envie d'y aller, notamment pour découvrir l'Irlande « profonde ». Rentrer dans un pub au hasard, se faire servir une pinte de Guiness, et écouter les orchestres et les airs irlandais traditionnels.
Un livre plein d'humour, bien écrit, dépaysant, et totalement barge. Bref, une très bonne lecture pour se vider la tête et passer un très bon moment…
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
GiwagoGiwago   28 avril 2008
« Je gravis une colline en pente douce en essayant d’oublier la tête de Mts. Goggin devant mon refus d’avaler au petit déjeuner son boudin noir, blanc, et sa troisième saucisse quand, soudain, à la sortie d’un virage en haut de la côte, une voiture jaillit. Elle décolle, comme un bolide de rallye, complètement déportée de mon côté. Elle m’évite d’une embardée et passe dans un rugissement de moteur non sans expédier dans l’angle de mon pare-brise un petit caillou qui provoque un éclat. Au passage, j’entrevois distinctement le chauffard : une vieille dame d’une soixantaine d’années à l’air légèrement allumé, qui m’adresse un grand sourire aimable et un signe de l’index, en s’éloignant à tombeau ouvert. Elle n’a pas l’air de réaliser qu’il aurait suffi que je roule un tout petit peu plus vite, ou que l’on se croise cinquante mètres plus loin, pour que nos deux véhicules s’encastrent l’un dans l’autre. Depuis que je roule sur les routes irlandaises, ce n’est pas le premier chauffard que je croise et la plupart du temps il s’agit de petites vieilles avec une lueur étrange dans le regard. En Angleterre, les mêmes fous du volant seraient âgés d’à peine vingt ans.
Leur conduite n’a pourtant rien d’agressif. Simplement, elles sont… rapides, vous voyez le genre. En tout cas, elles conservent cette courtoisie autrefois en vogue dans les campagnes, qui consiste, au volant, à lever l’index pour saluer, comme si elles n’avaient croisé que nous de toute la semaine. Du moins je pense qu’elles le font pour saluer. Mais si ça signifie : « Va te faire mettre, connard d’Anglais », je dois dire que c’est exprimé avec beaucoup de charme. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Enya75Enya75   13 novembre 2018
Le long de la mer, un alignement d'arbres exotiques se balance au gré du vent. Les visiteurs les prennent à tort pour des palmiers dattiers poussant par là grâce au Gulf Stream, en fait il s'agit d'astucieux simulacres importés de Nouvelle-Zélande. Sur la toile de fond des montagnes arides, maisons et commerces se découpent en taches vives jaunes, bleues et fluo. Le O'Donoghue's Bar est peint en deux tons de violet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PauseEarlGreyPauseEarlGrey   18 mars 2016
Avec le temps, j'ai heureusement appris à toujours emporter de quoi lire, des fois que quelqu'un arriverait en retard, qu'un rendez-vous se terminerait avant l'heure, ou que je sois inopinément jeté en prison pour trente-cinq ans, consigné en cellule d'isolement.
Commenter  J’apprécie          50
PauseEarlGreyPauseEarlGrey   21 mars 2016
Si la vie est un livre, alors lisons-le pendant que nous le pouvons. N'en gardons aucune page pour plus tard, car il n'y aura peut-être pas de plus tard.
Commenter  J’apprécie          80
LezuLezu   05 septembre 2015
Ca fait bien longtemps que je n'avais pas tenu une conversation pareille.Un échange d'opinion à assimiler, plutôt que de divergences à disputer.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Pete McCarthy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pete McCarthy
Vidéo de Pete McCarthy
Dans la catégorie : IrlandeVoir plus
>Géographie de l'Europe>Iles Britanniques>Irlande (17)
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15067 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre