AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Ceslas Tunmer (Traducteur)Jean-Pierre Denis (II) (Traducteur)
EAN : 9782226077387
527 pages
Éditeur : Albin Michel (19/04/1995)
4/5   7 notes
Résumé :

Après une jeunesse mouvementée et une conversion fulgurante dont il témoigna dans La Nuit privée d'étoiles, Thomas Merton se mit en quête de l' «unique nécessaire »là la Trappe de Gethsemani, alliant toujours l'expérience de la contemplation et l'engagement actif dans les luttes de son temps. Son approche mystique du silence, enracinée dans la grande tradition monastique chrétienne, le porta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zenzibar
  27 mars 2020
L'heure est au confinement, à la distanciation malgré l'attitude irresponsable, égoïste de certain(e)s.
Quoiqu'il en soit, dans cette période une aubaine pour se livrer davantage à de la lecture profonde, (re)découvrir des livres enrichissants mais plus austères. Ce livre de Thomas Merton (1915-1968)« Mystique et zen » relève de cette catégorie. Un antidote au confinement des esprits qui s'impose, notamment pour bénir sinon l'effacement, tout au moins le rapprochement d'univers spirituels.
Il fut non seulement transporté par se foi chrétienne dans un univers monastique mais aussi par un élan vers d'autres spiritualités, tout particulièrement asiatiques. Un élan impérieux à l'ouverture à la fraternité spirituelle avec cette conviction, non pas qu'il existe une religion unique mais des points d'intersection entre les hommes qui vivent leur spiritualité plus ou moins en retrait du monde.
Thomas Merton est allé ainsi à la rencontre de l'autre non pas pour prêcher, faire le missionnaire mais dialoguer, s'enrichir spirituellement, construire. Thomas Merton laisse son monastère de l'abbaye trappiste de Gethsemani aux États-Unis il met entre parenthèses sa vie d'ermite et part en Asie. A la source, l'intuition que la quête, la vie d'un ermite trappiste pouvaient rencontrer des échos des méditations des ermites engagés dans leurs voies en Asie. La pratique du zen ce n'est pas, comme il le souligne, la recherche d'un quiétisme, la conscience qui fait le vide. le zen est cette variante Chan du bouddhisme, introduite en Chine par le légendaire Bodhidharma qui fleurira au Japon. Or, dans les principes du bouddhisme et ses « quatre nobles vérités », la conscience, l'ego au sens occidental, cartésien, n'ont pas leur place. L'illumination, si elle doit se produire, est l'expression d'une harmonie, d'une rencontre avec cette sagesse prajna qui éveille, élève vers la conscience du monde. Cette illumination, Thomas Merton est persuadé qu'elle est soeur de sa rencontre avec Dieu dans sa nuit d'éveil fondatrice.
En fait, « Mystique et zen » est une compilation de textes, avec au principal des essais sur les écoles de sagesse en Chine.
Il faut en convenir, si chacun de ses courts essais se suffit à lui-même, c'est un peu, beaucoup, en vrac. Mais ce désordre, relatif, ne manque pas de charme ; l'ouvrage a son intérêt, conjointement avec des livres à l'agencement plus didactique. Je pense à cet égard aux très accessibles et passionnants livres de Cyrille J. D. Javary (« Les trois sagesse chinoise », « La souplesse du dragon ») et d'Alexis Lavis (« L'espace de la pensée chinoise »).
En seconde partie, « le journal d'Asie » relate au fil de l'eau ses pérégrinations et rencontres d'hommes et de femmes praticiens de différentes religions dans ces pays bordés par l'Océan indien. Ce voyage de 1968 sera le dernier avec ce jour fatal de décembre 1968, dans cet hôtel de Bangkok où il décéda à la suite d'une électrocution. Auparavant, il avait séjourné à Dharamsala, en Inde, sur les contreforts de l'Himalaya pour y rencontrer Le Dalaï Lama, sur son lieu d'exil.

En complément de développements sur le zen, le Tao ,d'autres aussi sur l'existentialisme, Camus, Marx. Il est vrai que nous sommes dans les années 60 où après une première moitié de siècle d'épouvante, un vent d'euphorie soufflait, la croyance au progrès, en un monde plus juste, plus prospère. Dans ce contexte, pour beaucoup d'esprits ouverts, il apparaissait évident qu'une convergence des croyances, des spiritualités, pour le meilleur s'inscrivaient dans le sens d'une histoire radieuse.
Aujourd'hui, naturellement nous savons que cette foi, cet optimisme étaient teintés de naïveté, les marchands du temple, la finance n'ont pas été chassés.
Mais ce n'est pas une raison pour ne pas faire quelques pas avec Thomas Merton comme avec un Théodore Monod ou un François Cheng, autres sages lumineux et discrets .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Danieljean
  26 janvier 2016
Un livre qui s'adresse a tous ceux qui s'intéressent aux états de conscience modifiés, c'est un bon ouvrage, avec une revue des mystiques européens qui est intéressante.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   20 octobre 2019
La société de masse est individualiste en ce sens qu'elle isole chaque sujet individuel de son voisin immédiat; car elle le réduit à une condition où il a des relations impersonnelles, purement formelles et abstraites avec d'autres individus considérés comme des objets. En dissolvant les liens plus intimes et plus personnels de la vie de famille et de petits groupes, tels que la ferme, la boutique de l'artisan, le village, la ville, le petit commerce, la société de masse isole l'individu de « l'autre », humain et concret, et elle le laisse seul et sans soutien en présence du sans-visage, du vide collectif, de la collectivité. Aussi, l'homme de masse se trouve être en relation non pas avec des êtres humains de chair et de sang, ayant la même liberté, la même responsabilité et les mêmes luttes que lui, mais avec des figures archétypes idéalisées : le président, le champion sportif, le chanteur de moins de vingt ans, l'homme de l'espace.

C'est en l'enfermant strictement dans les limites de sa propre non-existence individuelle que la société de masse intègre complètement l'individu dans la masse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
DanieljeanDanieljean   19 octobre 2019
L'amour véritable exige le contact avec la vérité, et la vérité ne peut être trouvée que dans la solitude. L'aptitude à supporter la solitude et à passer de longues périodes tranquilles seul en méditation est donc l'une des conditions essentielles pour ceux qui aspirent à l'amour désintéressé.
Commenter  J’apprécie          130
DanieljeanDanieljean   19 octobre 2019
Le koan est une phrase énigmatique que le Rochi donne à son disciple comme sujet de méditation. Il est possible que celui-ci passe des heures et des jours à s'efforcer d'analyser cette phrase ou à l'interpréter de manière symbolique; mais chaque fois qu'il revient voir le maître, celui-ci le renvoie pour qu'il continue à chercher la « réponse ». Peu à peu, il commence à comprendre que la nature de son koan est telle que celui-ci ne peut être ni analysé ni interprété intellectuellement. En un certain sens, il a une « solution », mais celle-ci n'est pas une « réponse ». C'est en réalité une solution qui ne peut être connue qu'en étant vécue.

La véritable méditation koan est celle où le disciple en vient à tellement s'identifier avec le koan qu'il expérimente son moi tout entier comme étant une énigme sans réponse. Ce peut être pour lui une expérience tout à fait décourageante; mais s'il poursuit son effort, il peut arriver qu'un jour, tout à coup, il s'accepte précisément comme il est, comme une énigme sans réponse qui soit communicable à d'autres de manière objective. S'il est apte à recevoir l'illumination, il goûtera alors le bonheur de saisir que son expérience personnelle incommunicable du fond de son être et son acceptation sans réserve de son propre néant, loin d'être un problème, sont la source et le centre d'une joie inexprimable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   07 octobre 2015
L'intuition du Zen n'est pas la conscience de nous-mêmes par nous-mêmes comme si celle-ci était notre fait, mais c'est l'intuition par laquelle l'Etre prend conscience de lui-même en nous.

Le propre de cette conscience est de n'être ni réflexive, ni consciente, ni philosophique, ni théologique. Elle est, en un sens, totalement au-delà de la portée de l'observation psychologique et de la réflexion métaphysique.

Faute d'un meilleur terme, on peut dire qu'elle est "purement spirituelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
zenzibarzenzibar   22 janvier 2019
« Nous sommes aujourd’hui sous le coup de l’héritage cartésien de la conscience de soi cartésienne, qui établit en principe que l’ego empirique est le point d e départ d’un progrès intellectuel infaillible vers la vérité et vers un esprit de plus en plus affiné, abstrait et immatériel.

Il sera impossible de remédier à cette situation par le simple effort de l’ego empirique s’employant à des actes de purification et de concentration, renonçant à penser, créant le vide en lui-même, s’enfonçant dans son essentielle pureté personnelle, et autres choses de cette sorte.

Ce n’est qu’une autre manière de s’affirmer soi-même comme ayant le pouvoir indépendant et autonome, soit de penser, soit de ne pas penser, de se livrer soit à la science, soit à la contemplation, soit aux idées, soit au vide.

Le « vide » que l’ego empirique s’efforce de produire en lui-même, en « essuyant le miroir » pour le libérer de toute pensée, n’est qu’une duperie. » (p.45-46)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Thomas Merton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Merton
Méditation avec les lucioles : journal (1939-1968) Thomas Merton Bernard Durel Éditions Bayard Collection Spiritualité
Dans ce journal qui couvre la période depuis sa conversion au catholicisme en 1938 jusqu'à sa mort, T. Merton, moine cistercien américain, évoque sa vocation monastique et décrit les étapes de son cheminement spirituel. Son engagement pour la paix et contre l'arme atomique font également partie des sujets abordés. Avec un appareil critique. ©Electre 2021
https://www.laprocure.com/meditation-avec-lucioles-journal-1939-1968-thomas-merton/9782227499782.html
>Religion comparée. Autres religions>Religion comparée>Expérience, vie, pratique religieuse (30)
autres livres classés : europeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1468 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre