AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782702497340
286 pages
Le Masque (02/05/2002)
3.7/5   53 notes
Résumé :
4e de couverture de l'édition Livre de Poche n° 14881 de mai 2000 ISBN 2782253148814 :

Attaqué dans la forêt d'Armor par les Lochrist, ces "diables noirs" qui sèment la terreur et la mort sur leur passage, le jeune Galeran de Lesneven n'a d'autre idée que de venger la mort de ses camarades et de la jeune fille qu'il aimait.

Un mystérieux chevalier, qui lui a sauvé la vie, le guide vers la Normandie et le Mont Saint-Michel. Là, au coeur ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
« Ils étaient quatre, quatre garçons armés d'arc et de flèches, qui montaient à cru de vigoureux petits chevaux bretons à la crinière blonde… Ils n'éprouvaient aucune appréhension, nul mauvais pressentiment et ils auraient bien ri, si on leur avait annoncé que trois d'entre eux allaient bientôt mourir. »

L'an 1133, en pays d'Armor, Galeran de Lesnevin, fils cadet d'un seigneur désargenté, chevauche avec ses compagnons, Haimon de Mordreuc, Jakez et Alan, dans les marécages de l'Aber Wrac'h. L'apologue de cette balade mettra fin à leur désinvolture juvénile. Un vieux sanglier charge Jakez et le tue en le fouaillant.

Au château de Lesnevin, l'existence est fastidieuse et soporifique. Galeran n'est pas encore « compos sui », il n'a pas l'envergure d'un chevalier, et sa mère, lui interdisant de tournoyer, l'astreint à l'étude avec son oncle, Frère Benoît. Las de contenir son impétuosité et voulant déchaîner ses ardeurs, Galeran prie ses amis Haimon et Alan d'aller avec lui vers la rivière d'Izel-Guez. Ce cours d'eau, riche d'un gisement de « mulettes », perles baroques, est disputé depuis des lustres par sa famille et les Lochrist, voisins de leurs terres. En arrivant au poste du guet, ils découvrent alors, que le garde a été agressé et que des marauds pillent le lit de la rivière. Galeran et Haimon font prisonnier leur chef et Alan s'élance à la poursuite des fuyards. Hélas, ils ne l'apprendront que plus tard, ce simulacre de vol n'était qu'un traquenard ourdi par le Borgne Lochrist qui les prend en chasse et les traque avec acharnement, jusqu'à la mort.

« Amour a gouverné mon sens ; Si faute y a, Dieu me pardonne ;
Si j'ai bien fait, plus ne m'en sens. Cela ne me toult ni me donne.
Car au trépas de la très bonne tout mon bienfait se trépassa.
La mort m'assit illec la borne qu'oncques puis mon coeur ne passa. »
Alain Chartier, La Belle Dame sans merci, XIVème siècle

Qu'ils sont loin les rêves sur Artus et Lancelot ! Galeran, le bagarreur, le coléreux, l'exalté, l'utopiste, est brisé. Fuyant sa maison, se sentant responsable de la mort de ses amis, il s'enfouit dans une macabre léthargie. Il n'y a pas de pardon à son irresponsabilité.
Que les pies, les mouettes et les corbeaux viennent le crever.

Galeran se trouve alors face à un chevalier, comme sortit d'un songe, qui lui propose de le prendre comme écuyer. Il est son rédempteur.
Tous deux partent vers la Normandie, pour une destination distincte… « une abbaye plantée dans la mer », le Mont-Saint-Michel.
Le chevalier a été mandaté par Bernard du Bec, le père abbé, pour élucider des morts suspectes et comprendre l'antagonisme qui règne entre les villageois Du Mont et l'abbaye. Assisté de Galeran, ils confondront les criminels, cloîtrés entre ces murs humides, austères, sombres et silencieux, aux rythmes des matines, laudes, prime, tierce, sexte, none, vêpres et complies.
« Ici, cause que c'est une île, on a pas de léproserie mais j'en ai vu des lépreux, à Avranches. Au début, ils s'aperçoivent de rien, et puis la graisse jaune vient. le mal s'étend, les chairs gonflent, les os pourrissent et tombent en lambeaux… le mauvais abbé est parti, mais la lèpre, elle est toujours là. C'est rien qu'un moignon qu'est tombé, mais le mal, il est dans tout le corps. »
Empoisonnements, strangulations, pendaisons, défenestrations, viols, culte impie, la marée laisse des sédiments que les sables n'engloutiront jamais.

« Felix qui potuit rerum cognoscere causas !
Heureux celui qui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses ! »

Galeran dans cet épisode doit avoir dix-huit ans. Au début de l'histoire il est fougueux et plein de morgue. le chevalier qui le prend en charge va lui apprendre la pondération, le flegme, l'imperturbabilité, la noblesse, la réflexion, la patience et le revaloriser en lui donnant sa confiance. Son mentor lui apportera le salut et le sacrera chevalier. J'ai aimé ce premier livre qui relate la naissance du preux défenseur Galeran de Lesneven. Nous avons un aperçu de l'histoire de l'abbaye du Mont-Saint-Michel et de Notre-Dame-Sous-Terre. Dans les premières pages, une carte illustre le lieu au XIIème siècle, avec des endroits comme le cloître, le scriptorium, l'aumônerie, les granges, le charnier, l'ossuaire des moines… et dans les dernières pages, un lexique avec tous les mots aux consonances médiévales… autant de noms qui nous envoient au moyen-âge et qui nous font imager cette île.
Avec le livre « Fauve », je vous conterai la suite prochainement…


« Les vents ont soufflé et se sont déchaînés et elle n'a pas croulé, car elle avait été fondée sur le roc. » Mathieu
Commenter  J’apprécie          20
Bretagne, 1133. Confronté à la mort de ses proches amis, Galeran se retrouve un peu par hasard aux côtés d'un chevalier qui va l'entraîner au Mont Saint-Michel, où ils vont enquêter sur un meurtre.

C'est le premier livre de l'autrice que je lis et j'avoue que j'ai été un peu perdue. La Couleur de l'Archange est présenté comme le 1er tome des aventures de Galeran, mais au cours du récit, il est fait référence à un personnage que celui-ci aurait rencontré précédemment dans un autre livre (si quelqu'un parmi vous pouvait m'éclairer à ce sujet, merci d'avance 😉 ). Ensuite il faut une centaine de pages pour en arriver à la partie policière du récit. Tout le début est consacré à tout autre chose et les évènements qui s'y déroulent n'ont absolument aucun rapport avec le Mont Saint-Michel ou avec les autres personnages rencontrés… Il faut présenter le personnage, d'accord. Mais j'ai eu l'impression de lire deux histoires totalement différentes.

Viviane Moore semble plus intéressée à décrire la vie au 12e siècle qu'à développer son intrigue policière, d'ailleurs. On lorgne très vaguement du côté du Nom de la Rose, si ce n'est que les enquêteurs sont un chevalier et son écuyer et pas un duo de moines. La relation mentor-élève est cependant assez similaire, bien que Galeran soit plus dégourdi qu'Adso de Melk.

Les ficelles sont classiques (irais-je jusqu'à dire « clichés »?): des témoins récalcitrants, un enquêteur qui « expliquera tout plus tard », la réunion des protagonistes à la fin pour démasquer le coupable (qui a dit Hercule Poirot?). Il y a assez d'imprécision sur certains points pour noyer le poisson et le lecteur n'a pas tous les éléments en mains pour pouvoir raisonner correctement, ce qui m'a un peu agacée quand certaines révélations sont faites.

Une lecture intéressante sur le plan historique (l'autrice propose une bibliographie à la fin pour ceux et celles qui voudraient approfondir la question), mais dont l'intrigue m'a laissée sur ma faim. J'oublierai probablement très vite ce roman et je ne compte pas lire les tomes suivants.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
Commenter  J’apprécie          140
Dans un genre complètement différent du thriller Tokyo des Ténèbres, Viviane Moore (journaliste et romancière) s'attaque ici au policier médiéval.
La couleur de l'archange débute la série des énigmes résolues par Galeran de Lesvenan, breton, "jeune gaillard bien bâti", fils de chevalier, qui en fin de récit sera lui même promu chevalier.
En ce temps là, on "porte l'estoc contre les marauds", on ne s'ensauve pas mais on sauve des vies et l'honneur des dames.
Après avoir combattu les Lochrist "pires ennemis de sa mesnie", le fougueux Galeran attristé de deuils le touchant de près va partir pour le Mont Saint Michel où, suite à des morts suspectes l'abbé lui demande d'enquêter.
Le talent de Viviane Moore est de faire revivre les lieux et l'époque grâce à sa documentation d'historienne, des mots de jadis disséminés de ci de là, une carte géographique en prologue; de créer une ambiance angoissante(entre moines fervents et oblats sataniques) sur fond de légende d'archange "peseur d'âmes" en faisant s'affronter le bien et le mal et de ....dénoncer les sectes.Bravo!
Commenter  J’apprécie          40
Dans ce livre, nous replongeons dans une nouvelle enquête historique en suivant Galeran de Lesneven, un jeune noble normand, encore écuyer au début de l'histoire.
J'étais assez déstabilisé au début du livre car je m'attendais à une enquête. Mais comme il s'agit de sa première apparition dans une longue série d'aventures, l'auteur a beaucoup développé sur son origine, son caractère et les évènements qui l'ont conduit à devenir un "chevalier enquêteur" (si toutefois cette expression existe). Galeran est un jeune homme fougueux, aimant la chasse et les bagarres plus que les études. Suite un enchaînement malencontreux d'évènements dont il est partiellement responsable, il se retrouve non seulement exilé loin de chez lui mais avec la mort de plusieurs de ces compagnons sur la conscience. Cette partie fut assez longue et rébarbative : même si les actions s'enchaînaient vite, j'ai trouvé l'ensemble un peu trop superficiel et prévisible et je n'ai pas pu m'intéresser plus à l'histoire.
Ce n'est que vers le tiers du livre que démarrent les choses sérieuses dans un joli décor : le Mont Saint-Michel. Plusieurs abbés meurent violemment. Galeran va profiter de sa présence sur les lieux pour aider un chevalier à mener son enquête. J'étais déçue car l'enquête se dénoue rapidement sans donner au lecteur la possibilité de chercher par lui-même. Les causes des meurtres ne m'ont pas convaincues: cette histoire de magie noire, de croyances mystiques issues de contrées lointaines surgissent brutalement et les personnes concernées figurent à peine dans les investigations des deux hommes.
Le style d'écriture est simple, sans rien d'exceptionnel. L'auteur nous fait vraiment vivre l'ambiance du Moyen Age et n'hésite pas à disséminer ici et là des mots de l'époque ainsi que des expressions latines et bretonnes.
Bon, ce premier contact ne fut pas concluant mais je ne ferme pas la porte à cet auteur. A lire quand même pour les amateurs de romans historiques et d'enquêtes mystérieuses dans les couloirs secrets de l'abbaye du Mont Saint-Michel !
Lien : http://leslecturesdehanta.co..
Commenter  J’apprécie          30
Premier épisode d'une saga avec comme héros récurent le chevalier Galeran de Lesvenen, cadet d'une famille de petite noblesse bretonne. le destin de ces enfants de deuxième rang était souvent l'église.

Intrigue médiévale dans la Normandie de l"époque, dominée par les fils de Guillaume le Conquérant. On se retrouve en plein coeur d'une abbaye, celle du Mont Saint Michel, au milieu des moines et on découvre leur vie de l'époque .

Dieu, les croyances, la vie rude du moyen âge et le début de Galeran, le héros de Vivian Moore. Il doit trouver sa place son rang. Pour ceux qui aiment découvrir la vie de l"époque même si l"intrigue est à mon sens un peu faible.

A lire pour se détendre.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Il avait plu toute la nuit, une pluie drue et glacée qui avait noyé les chemins et fait lever un épais brouillard que le soleil n’arrivait à percer. Dès l’aube, pourtant, le portail du château de Lesneven s’était ouvert pour laisser passer les chasseurs.
Ils étaient quatre, quatre garçons armés d’arcs et de flèches, qui montaient à cru de vigoureux petits chevaux bretons à la crinière blonde. Un grand chien maigre et roux filait loin devant eux, flairant au passage les terriers que les lapins avaient creusés entre les racines des arbres centenaires.
Les quatre compagnons, qui galopaient sauvagement entre les ronciers et les baliveaux défeuillés, ne songeaient qu’au plaisir de surprendre au petit matin, les sarcelles qui, la veille, s’étaient abattues sur les marécages de l’aber Wrac’h. Ils n’éprouvaient aucune appréhension, nul mauvais pressentiment et ils auraient sans doute beaucoup ri, si on leur avait annoncé que trois d’entre eux allaient bientôt mourir !
En tête, chevauchait Galeran, le fils cadet du seigneur de Lesneven. C’était un jeune gaillard bien bâti, aux longs cheveux noirs lâchés sur les épaules, aux yeux bleus et changeants comme la mer d’Armor. A son coté, se tenait Haimon de Mordreuc que Galeran aimait comme un frère.
Commenter  J’apprécie          50
"Ici, cause que c’est une île, on a pas de léproserie mais j’en ai vu des lépreux, à Avranches. Au début, ils s’aperçoivent de rien, et puis la graisse jaune vient. Le mal s’étend, les chairs gonflent, les os pourrissent et tombent en lambeaux… Le mauvais abbé est parti, mais la lèpre, elle est toujours là. C’est rien qu’un moignon qu’est tombé, mais le mal, il est dans tout le corps."
Commenter  J’apprécie          10
"Ils étaient quatre, quatre garçons armés d’arc et de flèches, qui montaient à cru de vigoureux petits chevaux bretons à la crinière blonde… Ils n’éprouvaient aucune appréhension, nul mauvais pressentiment et ils auraient bien ri, si on leur avait annoncé que trois d’entre eux allaient bientôt mourir."
Commenter  J’apprécie          10
"Amour a gouverné mon sens ; Si faute y a, Dieu me pardonne ;
Si j’ai bien fait, plus ne m’en sens. Cela ne me toult ni me donne.
Car au trépas de la très bonne tout mon bienfait se trépassa.
La mort m’assit illec la borne qu’oncques puis mon coeur ne passa."
Commenter  J’apprécie          10
"Comme c'est difficile de vivre, se dit-il,d'apprendre à vivre quand ceux qu'on a tant aimés ont disparu pour toujours,sans laisser de trace...comme s'ils n'avaient jamais existé.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Viviane Moore (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Viviane Moore
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Viviane Moore autour de son ouvrage "Les gardiens de la lagune" aux éditions 10-18.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2285183/viviane-moore-les-gardiens-de-la-lagune
Note de musique : © Scott Holmes
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : mont saint michelVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus




Quiz Voir plus

Viviane Moore, Le seigneur sans visage

Quel est l'animal de compagnie de Michel ?

une hermine
un chat
une salamandre
un chien

15 questions
710 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur sans visage de Viviane MooreCréer un quiz sur ce livre