AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782211044745
193 pages
L'Ecole des loisirs (19/09/1997)
3.42/5   90 notes
Résumé :
Jean-Charles Victor avait déjà fait faillite dans trente-six métiers, qui tous avaient trait aux livres, quand un concours administratif le fit atterrir comme documentaliste dans un collège alsacien.
Et là, il n'était pas question d'échouer. Un documentaliste de collège, c'est là pour faire aimer les livres aux enfants et aux adolescents ! Jean-Charles pensait que c'était le plus beau métier du monde. Il était prêts à se décarcasser, à déborder d'imagination ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,42

sur 90 notes
5
7 avis
4
2 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

Une impression mitigée pour cette première lecture de Susie MORGENSTERN. Pourtant le thème aurait dû me plaire, un documentaliste qui vampirise le collège dans lequel il est nommé à coup de bouquins.

Et même si j'ai apprécié les diverses initiatives farfelues de Jean-Charles Victor, j'ai trouvé que le personnage restait en surface au niveau de sa caractérisation. Quant au traitement des personnages féminins, il m'a un peu fait faire des bonds car toutes sont caractérisées et dénigrées d'une façon ou d'une autre par leur physique : trop ronde, trop maigre, trop grande. Certes les hommes ne sont pas en reste ici mais je ne sais pas j'ai bloqué sur les descriptions des femmes et notamment de la très enthousiaste Annie.

La résolution de l'affaire est beaucoup trop simple et la fin très rose bonbon comparée à tous les déboires que traversent les personnages, très vite survolés si bien qu'on a pas le temps de s'y attacher.

Le style est néanmoins très agréable et les aventures loufoques. Le côté "second degré" du vampire est tiré à l'extrême du fil sans grand intérêt pour l'intrigue.

Une histoire assez classique de vie collégienne sous ses abords rocambolesques peu crédibles. Ce roman joue sur un fil et tombe souvent dans le "trop". L'amour des livres est finalement bien matériel avec peu de références (hormis des classiques, peu de collégiens goûtent Proust soyons honnêtes). La vraie littérature pour la jeunesse n'est que peu abordée dans ce livre qui pourtant prône la lecture chez les jeunes et c'est dommage.

Bref, un résultat mi-figue mi-raisin. L'idée de départ est bonne mais le traitement est trop rapide et finalement peu axé sur la littérature à destination des jeunes, il s'agit plutôt d'un livre sur une vision des adultes et de leur rapport au livre.

Commenter  J’apprécie          150

Le sujet de ce roman jeunesse est fort intéressant : un jeune documentaliste est nommé dans un collège où il n'est pas vraiment le bienvenu, il vampirise alors le collège ou plutôt son principal ! le style est très agréable, l'histoire pleine d'humour en faisant référence à la vraie vie d'un collège et de jeunes collégiens. Cela devrait plaire aux lecteurs collégiens, et c'est tant mieux car dans ce cas, comme le héros vampire de cette histoire, Susie Morgenstein leur aura donné le goût de la lecture. Cependant cette histoire est un peu trop loufoque : le CDI camping-car et le CDI gratte-ciel, ce sont de bonnes idées, mais à en rajouter avec le CDI baignoire et autres invraisemblances, ça ne fait plus que m'évoquer la chanson pour enfants « J'habite une maison citrouille ». de plus les personnages, adultes comme enfants, sont un peu trop caricaturaux. C'est dommage car il aborde beaucoup de thèmes intéressants, sur la lecture, mais aussi sur le harcèlement sexuel, sur les comportements d'adultes (le père de Sonia qui refile ses carreaux invendables, les parents divorcés de Robin, le proviseur qui retombe sur ses pattes en s'attribuant tous les mérites pour les actions qu'il réprouvait), mais tout cela est survolé à toute vitesse, un thème balaye un autre en un grand coup de vent. C'est un peu dommage.

Commenter  J’apprécie          120

Avec un profdoc comme ça, nul doute que les élèves vont se précipiter au CDI (enfin, si le collège arrive finalement à en ouvrir un...), avec un chef pareil, nul doute qu'il va y avoir de la résistance ! Les coups bas pleuvent, l'imagination fertile du profdoc fera merveille pour les contrer ! Et puis un vampire dans une salle de bain, ça a de quoi intriguer, non ?

Un petit roman sans prétention, drôle (même si elle trouve le moyen de caser deux agression sexuelles, dont une sur mineure...). Il touche de nombreux sujets : la lecture et le droit de ne pas lire, l'amitié et l'amour, la filiation, la résistance à l'autorité abusive... Et il parle d'un métier assez méconnu pour qui ne travaille ni dans l'éducation nationale (et même là...) ni dans les livres ! le roman datant un peu, les missions des profdocs ont un peu évolué, mais faire aimer les livres et la lecture fait toujours partie de leurs (mes ^^) missions ! (c'était l'instant je raconte ma vie)

Bref, sans prétention mais rigolo.

Commenter  J’apprécie          71

Le Vampire du CDI de Susie Morgenstern

Edition l'Ecole des Loisir

Sorti en 1997

193 pages

Jean-Charles Victor est heureux. Il vient d'avoir le concours de documentaliste et a été nommé en Alsace. Que du bonheur. Mais quelle déception ! le principal ne se soucie pas d'offrir un CDI aux enfants, et Jean-Charles n'a ni pièce ni livres pour les élèves.

Avec la complicité d'Annie, Jean-Charles va tout faire pour attirer les élèves vers la lecture, et même venir en déguisé en vampire pour le jour de la rentrée ! Même si pour cela il doit partir en guerre contre le principal !

Un livre vraiment génial que devrait lire tout les documentalistes de France. Drôle (et malheureusement à peine caricatural), on suit les mésaventure de Jean-Charles qui VEUT travailler, de Sonia qui VEUT lire mais qui n'en a pas le temps, de Boris qui ne VEUT ASBSOLUMENT PAS lire, mais qui va s'y mettre quand même, et de leur lutte contre ce principal ignare qui ne supporte pas qu'on lui bousille sa petite vie bien tranquille.

Les personnages sont légèrement caricaturaux sans que ce soit exagérés. Les thèmes abordés parfaits pour des collégiens (même si on a trouvé une scène un peu dure avec une tentative de viol, mais après tout ça peu aider des jeunes filles à en parler !). L'écriture est fluide (mais bon, avec Susie Morgenstern c'est logique)

Bref, un roman jeunesse vraiment génial, un coup de coeur des Muses


Lien : http://tinyurl.com/n657x7o
Commenter  J’apprécie          90

Ce roman m'intriguait par son titre c'est pourquoi je me suis lancée dans sa lecture sans lire la quatrième de couverture. L'intrigue met en scène la nomination d'un documentaliste dans un collège où le proviseur n'attendait et ne souhaitait pas vraiment la venue d'un tel personnage. En effet, Jean Charles est un personnage atypique, original et passionné par la lecture. Ce dernier va tout mettre en oeuvre pour partager sa passion avec l'ensemble des élèves de l'établissement mais aussi certains enseignants malgré les obstacles que met le proviseur pour empêcher le documentaliste d'arriver à ses fins.

Au niveau de l'écriture et de la narration, le récit m'a paru assez décousu au départ. J'ai eu du mal à accrocher et à comprendre où le narrateur souhaitait nous mener. Ensuite, passés les 5 premiers chapitres, l'intrigue m'a finalement plu, j'ai aimé suivre les aventures du documentaliste, d'Annie, de Sonia ou encore de Boris. Certaines péripéties m'ont un peu surprise mais après réflexion me semblaient pas aussi malvenues pour des collégiens... en effet, la question du harcèlement sexuel d'un supérieur sur son employé doit être connu par les élèves que ce soit envers une adolescente ou un professeur.

Au final, ce roman est divertissant, il y a quelques passages faisant éloge de la lecture qui sont intéressants mais sinon, ce n'est pas un roman coup de coeur...

Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation

" Parce qu'une jeunesse qui ne lit pas

est une jeunesse mutilée

que l'on prive de mémoire,

que l'on prive de savoir,

que l'on prive de liberté,

et d'une part de bonheur,

faisons en sorte

que Jeunes et Livres

deviennent complices

et que vienne

le temps du Plaisir de Lire !"

Commenter  J’apprécie          20

Jean-Charles leur avait montré le questionnaire de Topor qu'il avait découpé dans le journal "Le Monde" du 27 septembre 1981 qui commençait par :

1) " A quel âge êtes-vous né (e) ? "

2) " Pourquoi ?" en passant par : "Pouvez-vous nommer plusieurs personnages célèbres ayant été des enfants ?"

Commenter  J’apprécie          20

[...] un polar ne se relit pas et [...]un lecteur de polars a besoin de fournisseurs.

Commenter  J’apprécie          91

Une auteure est invitée au CDI

Les élèves lui posent cette question :

- Pourquoi écrivez-vous ? ça doit être une question habituelle.

- Oui, mais la réponse varie. Ecrire m'aide à essayer de répondre aux questions que je me pose.

Commenter  J’apprécie          20

- Tu le détestes toujours autant, notre vampire?

- Il a au moins mis de l'ambiance dans ce cimetière. Avant lui, on crevait d'ennui ici.

Commenter  J’apprécie          40

Videos de Susie Morgenstern (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susie Morgenstern
A 77 printemps, Susie Morgenstern trouve chaque jour de nouvelles sources d'émerveillement. 6 chroniques des petites joies du quotidien. D'après 77 bonjours, 77 bonheurs, ill. Atieh Sorahbi, Saltimbanque.
autres livres classés : DocumentalistesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Confession d’une grosse patate, de Susie Morgenstern

Comment la narratrice est-elle physiquement ?

grosse
obèse
maigre

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Confession d'une grosse patate de Susie MorgensternCréer un quiz sur ce livre