AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253109282
Éditeur : Le Livre de Poche (31/05/2004)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 1126 notes)
Résumé :
Les tueurs ont des fragilités plus ou moins incompréhensibles. Et l'on n'imagine pas l'influence du hoquet d'un fœtus sur une fillette de dix-neuf ans enceinte, à fleur de peau ! A fortiori après huit heures d'insomnie. Ajoutez à cela une petite querelle sur le choix du prénom… et hop, voilà Lucette qui vide le chargeur d'un revolver sur la tempe de son mari endormi ! Rien de tel pour faire disparaître le hoquet ! Vite fait, bien fait… D'ailleurs, tout file su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  08 janvier 2017
Robert des noms propres est un titre d'Amélie Nothomb que je n'avais pas encore lu et j'ai été séduite par ce court roman.
On y suit la vie de Plectrude, une petite fille, élevée par son oncle et sa tante après que sa mère est assassinée son père et se soit suicidée en prison. Rien de très gai me direz-vous... Mais ce n'est pas tout. La jeune fille est surdouée et a du mal à s'intégrer à l'école et n'aime que les cours de danse. Sa tante qui n'a malheureusement pas réussie à devenir un petit rat d'opéra, l'a pousse et la petite en deviendra anorexique. Bref, c'est un roman difficile à lire.

Heureusement la plume d'Amélie Nothomb est là pour apporter une petite touche de folie à l'ensemble pour éviter de tomber dans le drame. D'ailleurs cette folie, ressort très bien dans les dernières pages où un événement complètement inattendu survient. Mais je ne vous en dit pas plus.
On passe une bon moment, bercé par les mots d'Amélie. Les 190 pages se dévorent d'une traite, et j'espère qu'un jour, l'auteure nous écrira un long roman que chaque lecteur pourra savourer plus longuement.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
frgi
  17 octobre 2016
Je viens de terminer un nouvel Amélie Nothomb (nouveau pour moi mais vieux en âge) et comme d'habitude j'ai passé un agréable moment de lecture. Ce onzième livre de l'auteur(e) belge n'est pas le meilleur que j'ai pu lire d'elle mais on y retrouve sa plume, sa verve et son grain de folie.
J'ai débuté la lecture de ce livre sans avoir lu le quatrième de couverture et je ne savais donc pas dans quoi je m'engageais. J'ai dans un premier temps pensé que j'étais dans une revisite moderne d'un conte comme dans son dernier roman "Riquet à la houppe". Et bien pas du tout ! Amélie Nothomb nous conte ici la vie et les déboires de son assassin, thème prometteur s'il en est.
Comme je l'ai dit plus haut, enfin pas si haut que ça, ce livre m'a permis de passer un agréable moment de lecture. Je lui reprocherai toutefois une chose, c'est que le dénouement final est "emballé/pesé" en quelques pages seulement. J'aurais aimé que celui-ci soit un tantinet plus long.
Encore une fois un tout grand MERCI à Amélie Nothomb !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Yumiko
  24 mars 2012
Chers amateurs d'Amélie Nothomb, ce livre est un grand cru! Comme j'ai rigolé et apprécié l'acidité de ce roman! Une fois de plus, l'auteur nous place comme juge de la stupidité humaine, et qu'est-ce que c'est bon :D
L'histoire commence avec Lucette et Fabien un couple avec ses hauts et ses bas. Quand Lucette tombe enceinte, toute leur vie va basculer…. Cette dernière après bien des évènements se retrouve en prison et accouche là de sa fille, une fille exceptionnelle, vouée à un destin hors norme, qui porte un nom hors du commun: Plectrude.
A partir de là, nous allons suivre la vie de cette enfant différente qui déstabilise le lecteur, dont les réflexions nous font rire et nous choque parfois. Cette jeune fille, danseuses exceptionnelle, va entrer dans l'école des Rats de l'Opéra et c'est là que le roman prend toute sa profondeur et son acidité. Cette école et ses pratiques sont disséquées, tout comme la vie de Plectrude.
Impossible de rester de marbre face à cette histoire! Et quand on croit avoir tout vu tout lu, l'auteur nous offre un revirement inattendu et une fin incroyable comme elle seule en est capable.
J'ai dévoré ce livre! J'adore l'écriture sublime de l'auteur et sa façon de nous présenter les choses. Elle a un vrai don pour les mots, un don unique, qui rend ses livres exceptionnels et inoubliables.
A lire absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
totopinette
  08 octobre 2018
Depuis maintenant une dizaine d'années, j'entends sans cesse parler du talent d'Amélie Nothomb. Il se dit qu'elle a un style d'écriture bien particulier. J'ai donc été contente que le hasard ait sélectionné l'une de ses oeuvres. Cela-dit, je dois avouer que l'enchantement que j'espérais n'était pas au rendez-vous.
Pour commencer je m'attendais à lire un roman et je me suis retrouvé avec une nouvelle entre les mains. Pas que ce soit désagréable, mais malgré tout bien différent. Pourquoi pas, me dis-je ! Les premières pages sont très réussies. Elles attirent indéniablement le lecteur par le côté loufoque de la situation (comme quoi un simple hoquet peut créer des situations dramatiques). J'ai même trouvé qu'il était dommage de tuer Lucette. Elle faisait un personnage attachant de par son originalité. Et dès sa mort, le soufflé retombe. L'enfant que Lucette a mis au monde est une enfant qui m'a semblé somme toute banal. Sa mère adoptive a simplement vu en elle ce qu'elle voulait être. Ce sont ses propres travers qui ont rendu cette enfant un peu étrange (l'égoïsme inavoué des parents, oui). Durant toute son enfance, on a vraiment du mal à s'attacher à cette petite fille. Elle est antipathique. Et personnellement, elle m'a toujours semblé irréelle. Je n'ai pas pu me laisser emporter par cette fiction, qui est resté qu'une simple fiction au fil de ma lecture.
L'auteur dénonce les dérives des métiers artistiques, d'autant plus ceux basés sur l'apparence (ici, avec la danse). Effectivement, on peut rencontrer des problèmes d'anorexie et de décalcification. Mais le procédé utilisé pour arriver à cette conclusion m'a paru grossier. Encore une fois, ça n'avait rien de réaliste. Elle dénonce également les avis tranchés des gens face à des enfants de meurtriers (« comment pourrait-il ne pas devenir lui aussi meurtrier après ça ?). Pourquoi pas. Mais, au final, elle donne raison aux détracteurs en faisant de cette femme une meurtrière. Où est l'intérêt dans ce cas ?
Pour en revenir au style de l'auteur, je ne lui ai rien trouvé de si différent et de si épatant. C'est un style d'écriture déjà utilisé par d'autres et qui, malheureusement, ne m'a pas paru très personnel. Au lieu d'apprécier le genre, je l'ai plutôt déprécier compte tenu de certaines manifestations du narrateur qui me coupaient complètement de l'histoire.
J'ai toutefois apprécié l'hommage rendu à son amie RoBERT, ancienne danseuse ayant souffert de décalcification.
C'est une nouvelle « éclair » que je vais sûrement oublier aussi vite que l'éclair compte tenu du vide psychologique entourant les personnages. On dirait davantage le premier « jet » peu abouti d'un futur roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bibliolibra
  18 décembre 2011
Voilà encore un autre de ce que j'appelle «roman éclair»: une fois que nos yeux ont accroché la première phrase, il faut attendre la dernière phrase du livre pour que ceux-ci puissent s'en décrocher. Attention! «roman éclair» ne rime pas forcément avec «roman lumineux et inoubliable»... Comme c'est le cas avec Robert des noms propres. le style d'Amélie Nothomb (que l'on retrouve sans conteste et avec plaisir) et son histoire ont poussé ma curiosité à en venir à bout le plus vite possible! Cependant, elle a quand même fait beaucoup mieux....
Robert des noms propres est en fait l'hypothétique biographie de l'hypothétique assassin d'Amélie Nothomb. le concept est bien vu en soi. Toutefois, je n'ai pas été très emballée par l'histoire que j'ai trouvée un peu fade et bâclée. Je suis sûre qu'elle aurait pu exploiter ce roman d'une façon mille fois plus intéressante et marquante. Sans parler de la fin... Là aussi elle m'a déçue pour le coup.
Bref, je n'ai pas grand chose à rajouter pour ce roman, si ce n'est qu'Amélie Nothomb devrait s'accorder parfois quelques jours de vacances, ça lui éviterait d'écrire pour écrire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
vassia7178vassia7178   06 novembre 2018
Quant aux autres élèves, ils étaient persuadés que l'attitude de Plectrude était pure provocation.
Commenter  J’apprécie          00
vassia7178vassia7178   06 novembre 2018
"C'est la vie de celle qui me donne la mort."
Amélie Nothomb
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1missmolko1   09 septembre 2016
Il y a un malentendu autour de la danse classique. Pour beaucoup, elle n'est qu'un univers ridicule de tutus et de chaussons roses, de maniérismes à pointes et de mièvreries aériennes. Le pire, c'est que c'est vrai : elle est cela.
Mais elle n'est pas que cela. Débarrassez le ballet de ses afféteries gnangnan, de son tulle, de son académisme et de ses chignons romantiques : vous constaterez qu'il restera quelque chose et que cette chose est énorme. La preuve en est que les meilleurs danseurs modernes se recrutent à l'école classique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
CerridwenCerridwen   16 novembre 2008
S'appeler Plectrude, c'était à double tranchant : soit on était laide et ce prénom soulignait votre laideur, soit on était belle et l'étrange sonorité de Plectrude démultipliait votre beauté.
Commenter  J’apprécie          290
kathykathy   09 novembre 2013
-Ne t'inquiète pas, dit Clémence à Denis. Avant la fin de la semaine, elle lira.
Le pronostic était au-dessous de la vérité : deux jours plus tard, le cerveau de Plectrude avait tiré profit des lettres assommantes et vaines qu'il croyait ne pas avoir absorbé en classe et trouvé la cohérence entre les signes, les sons et le sens. Deux jours plus tard, elle lisait cent fois mieux que les meilleurs élèves du CP. COMME QUOI IL N'EST PAS QU'UNE CLEF POUR ACCEDER AU SAVOIR, ET C'EST LE DESIR;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Amélie Nothomb (110) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Nothomb
Vidéo de Amélie Nothomb
autres livres classés : anorexieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Que savez-vous d'Amélie Nothomb ? (niveau facile)

Amélie Nothomb est née...

En Chine
En France
A Bruxelles

8 questions
899 lecteurs ont répondu
Thème : Amélie NothombCréer un quiz sur ce livre
.. ..