AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246860044
240 pages
Éditeur : Grasset (23/10/2019)
3.88/5   4 notes
Résumé :
Dans la mémoire collective, l’affaire Dreyfus est l’histoire d’une victime : Dreyfus, et d’un héros : Picquart. Picquart, le brave lieutenant-colonel, qui, découvrant l’erreur qui a fait condamner un innocent, met tout en œuvre pour faire réparer l’injustice, jusqu’à la prison et au sacrifice de sa carrière. En 1906, après la victoire du droit, il est réintégré, nommé général, et bientôt ministre de la Guerre dans le cabinet présidé par Georges Clemenceau.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BRUMANT
  11 septembre 2021
Celui qui n'a pas donné son nom à l'affaire.
Le colonel Picquart se tut pour le bien de l'armée francaise pour son honneur. Cela lui vaudra d'être sermonné puis mute. Il préféra parler. Il a préféré le cachot. Un grand serviteur de la France. Tous les ragots. L'ile du diable. Picquart est envoyé en Tunisie puis condamn Esterhazy est acquitte
Zola publie J'accuse. le vrai Picquart c'est un homme qui a voulu sauvegarder l'armée uniquement puis sa carrière . L'affaire Picquart suit. Picquart est était un anti - sémite. l'affaire Esterhazyle . le silence embellit la bouche.
Commenter  J’apprécie          560
Bigmammy
  19 mars 2020
Philippe Oriol, un des historiens parmi les plus fins spécialistes de l'Affaire Dreyfus, a dû « péter un câble » face au processus d'héroïsation du Colonel Picquart remis en lumière par Robert Harris dans son roman « An Officer and a Spy » puis magistralement interprété par Jean Dujardin dans le film de Roman Polanski.
Dans cet essai, il démonte méthodiquement l'image d'Epinal créée autour de celui qui mit au jour la plus grande affaire de mensonge d'Etat qui ait déchiré la République. Une entreprise très argumentée de déboulonnage, ou tout du moins de reclassement des responsabilités et ressorts psychologiques de chacun.
Un mot sur la forme : il est nécessaire de bien connaître tous les ressorts de l'Affaire, ses protagonistes et sa chronologie pour comprendre le propos de l'auteur et suivre son argumentation. le plan de l'ouvrage et le style ne sont pas des plus clairs et la lecture des extraits de textes pas toujours aisée. Mais pour celui qui étudie l'histoire, la vérité est la seule qui compte. Et les deux personnalités d'Alfred Dreyfus d'une part et Marie-George Picquart d'autre part, sont particulièrement complexes.
Rappelons que c'est Picquart, arrivant à la tête de la Section de Statistique (le Renseignement militaire) se rend compte que les preuves présentées à l'appui de la condamnation de Dreyfus sont des faux et que le vrai coupable est un certain Estherazy. Il en réfère à son chef, le général Gonse qui lui intime l'ordre de se taire et le menace des pires sanctions s'il parle. Il finira par parler pour faire éclater la vérité, et sera lui aussi humilié, menacé, emprisonné et chassé de l'Armée.*
« le Colonel Picquart avait le choix, entre la plus belle carrière qui fut jamais ouverte à un officier, et le cachot. On ne lui demandait que de se taire. Il a préféré parler, et de ce fait, il a choisi le cachot » écrit Octave Mirbeau.
Picquart est confronté à un dilemme : manquer à la parole donnée à ses supérieurs et ainsi porter préjudice à l'Armée, sa seule raison de vivre, ou blanchir un innocent emprisonné à l'île du Diable. Il va devenir, pour les partisans de Dreyfus, le héros idéal : bel homme, énergiquement antisémite (selon Bernard Lazare), polyglotte, ni juif ni protestant, plus jeune colonel de l'armée française …
Mais il réalise qu'il ne va pas être possible d'agir pour Dreyfus tout en protégeant sa carrière. Il subit des pressions, il tergiverse, refuse de donner les preuves en sa possession. C'est Scheurer-Kestner qui va saisir le Président de la République, malgré sa volonté. La stratégie de Picquart est plus destinée à son propre sauvetage qu'à celle de Dreyfus. Ainsi, il va faire exploser le clan dreyfusard entre les « intransigeants » et les « politiques » qui veulent agir en douceur, car il déteste la famille Dreyfus, Joseph Reinach et Bernard Lazare, tous ceux qui n'agissent pas comme il le voulait …
Car Dreyfus lui-même menait sa propre stratégie de défense : obtenir de la Cour un arrêt de cassation du second Conseil de Guerre, sans renvoi devant un nouveau Conseil. Ce qu'il obtînt.
Un livre touffu, qui déconstruit efficacement le mythe du héros Picquart et remet certaines pendules historiques à l'heure. En se souvenant que Dreyfus ne voulait retenir des hommes – et donc de Picquart – que ce qu'il y a de bon. Dreyfus, le principal héros de son affaire et aussi sa principale victime.
*Picquart sera réintégré dans l'Armée le même jour que Dreyfus et sera nommé ministre de la Guerre par Clemenceau. Dreyfus, lui, survivra à tous les protagonistes de son affaire ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
DianeRocch
  02 mars 2020
À la manière d'une enquête qui retrace la vie du Lieutenant-colonel George Picquart et les évènements autour de l'affaire Dreyfus, on découvre une autre manière de voir la vérité.
Comme beaucoup, j'ai découvert l'affaire Dreyfus au collège, on m'y a enseigné que dans cette affaire infâme il y avait une victime Dreyfus et un héros Picquart. Mais ce dernier n'a semble-t-il pas toutes les qualités que l'Histoire a bien voulu lui léguer.
Ainsi, on y découvre un Picquart opportuniste qui tenait à sa place et à son grade, il sera ainsi de ceux qui condamnent Dreyfus, puis tentera de corriger l'erreur judiciaire sous la pression médiatique insufflée par le célèbre « j'accuse » de Zola. Mais ce que Philippe Oriol nous apprend, à l'aide d'une documentation très fournie et inédite, c'est que Picquart était prêt à tout pour sauver l'honneur de l'armée, lorsqu'il plaidera pour Dreyfus c'est aussi pour tenter de se sortir d'une impasse. Il en paiera le prix fort en étant condamné à 324 jours, mais sera finalement réintégré et nommé Général avant de devenir Ministre de la Guerre sous l'autorité de Georges Clemenceau.
On y découvre un peu plus de la personnalité de Picquart, antisémite, vengeur, un homme avide de pouvoir et de reconnaissance.
Ce livre nécessaire est très intéressant malgré certains passages ardus, il révèle que les héros ne sont pas toujours ceux qu'on croit et surtout il rend de manière définitive un hommage à Dreyfus et à ceux qui l'ont soutenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lucnemeth
  06 novembre 2019
on comprend mal ce qu'est venu faire Grasset dans cette entreprise, dont une phrase du résumé en dit long sur la... haute moralité :
"Le « vrai » Picquart, s'il a un moment entrepris de faire corriger l'erreur judiciaire, l'a plus fait plus pour sauver la réputation de l'armée que l'honneur d'un persécuté".
Mais c'est précisément dans ce qu'il a de besogneux qu'un tel livre est utile, de par les rappels auxquels il oblige :
1) même un héros n'est pas toujours forcément "désintéressé"
2) les héros le sont rarement dès... le premier jour ! Et pour s'en tenir à l'Affaire ce serait ici chose facile de rappeler les lettres de Zola (!) antérieures à son engagement et dans lesquelles il exprime des hésitations quant à celui-ci, même si déjà il y avait plutôt besoin de le retenir avec un élastique...
Commenter  J’apprécie          33

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DianeRocchDianeRocch   02 mars 2020
Une vérité qu’il fallait taire pour le bien, pour l’honneur de l’armée et de quelques généraux compromis, et que lui s’obstina à dire. 
Commenter  J’apprécie          20

Video de Philippe Oriol (1) Voir plusAjouter une vidéo

ZOLA DREYFUS
A l'occasion de l'anniversaire de la parution de "J'accuse" dans le journal l'Aurore, rappel des faits de l'affaire Dreyfus et de l'engagement d'Emile Zola à l'aide de documents d'archives.Interviews de Philippe Oriol puis d'Alain Pagès.
autres livres classés : dreyfusVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2426 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre