AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782381670539
208 pages
Scrineo (28/04/2022)
3.92/5   53 notes
Résumé :
« Juke Vox, à vous de choisir quelle musique vous voulez entendre. »
Cassandra et Laly sont "les meilleures cousines". Depuis un an, elles préparent leur grande aventure, au nom de code Juke Vox, pour fêter la fin du lycée. Une randonnée musicale, juste toutes les deux, pour promener leur voix et leur guitare de village en village sur les routes de France. Mais un événement traumatisant vient bouleverser tous leurs plans : Cassandra est victime d’un viol pen... >Voir plus
Que lire après Juke VoxVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 53 notes
5
12 avis
4
21 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un livre jeunesse, qui raconte une randonnée musicale, d'après les deux ou trois premières lignes du résumé, voilà de quoi sortir de ma zone de confort, moi qui lit très peu de romans pour la jeunesse et encore plus rarement des livres sur la musique. Alors je me suis lancée, challenge NetGalley « Élargir ses horizons » oblige.

Sans doute, ne suis-je vraiment pas le bon public pour ce livre qui a obtenu de très bonnes notes par ailleurs. Je n'ai pas été séduite. J'ai trouvé que l'auteure restait beaucoup trop à la surface des choses et que le propos n'avançait pas beaucoup dans le livre.

Le thème du livre est beaucoup plus sérieux que juste nous raconter les vacances de deux cousines, parties dans le Sud de la France, pour une randonnée musicale. En effet, et je ne divulgâche pas, c'est dans les lignes suivantes du résumé, celles que je n'avais pas lues, l'une des deux, Cassandra, a été violée pendant les épreuves du bac dans un train de banlieue. L'auteure a voulu s'attacher à décrire les difficultés ressenties par l'entourage, et en particulier la meilleure cousine, celle qui rêve depuis plus d'un an de vivre cette aventure à deux. Un sujet qui avait tout pour me plaire, mais dont le traitement est resté trop répétitif, sans réelle progression. Bien sur, l'auteure montre ainsi la difficulté ressentie par Laly, qui ne sait pas trop comment aider sa cousine. Très peu de solutions sont données par l'auteure et je l'ai regretté.

Un livre au thème prometteur, donc mais dont le traitement a déçu l'adulte que je suis.
Merci aux éditions Scrinéo et à Netgalley pour ce partage dans le cadre du challenge NetGalley.
#JukeVox #NetGalleyFrance #ChallengeNetGalleyFR
Commenter  J’apprécie          538
J'avais des réticences en commençant ce livre avec le viol en toile de fond. Deux jeunes filles, des cousines, préparaient un road trip musical pour leurs vacances d'été, depuis un an ! Pendant le Bac l'une d'elle, Cassandra, a été violée dans le train de banlieue qui la ramenait chez elle après une des épreuves.

Avant son arrivée, Laly se demande si leur projet "Juke Vox, à vous de choisir quelle musique vous voulez entendre" sera toujours d'actualité. Elle ne sait rien des circonstances du drame, ni des conséquences, Cassandra ne répond pas à ses textos, sa famille ne dit rien non plus !

Par bravache et pour éviter de subir les regards apitoyés de leur famille, Cassandre oblige Laly à partir précipitamment pour leur tournée !

L'histoire est racontée du point de vue de Laly qui s'oblige à accepter beaucoup, à être gentille encore plus et attendre que Cassandra parle ! N'étant pas dans le déni, Cassandra est dans l'excès et le rejet de la sollicitude tout en la quémandant.

J'ai apprécié ces deux jeunes filles, l'une qui survit et l'autre qui tente de ne pas perdre pied face à sa “meilleure cousine” méconnaissable ! J'ai apprécié que l'histoire ne tourne pas au pathos et que les réactions et attitudes soient celles de jeunes adultes qui se découvrent. Elle ne m'a pas suscité de pitié ou d'apitoiement, l'auteure a évité de tomber dans ces travers qui émergent devant un drame et qui me rebutent ! de plus leurs “aventures” sont réalistes et leur évolution personnelle tout autant !

Lu dans le contexte du Challenge NetGalley, ce n'est pas un livre vers lequel je serais allée, mais je ne regrette pas ma lecture du tout.

#challengenetgalleyfr #JukeVox #NetGalleyFrance

Challenge Riquiqui 2022
Commenter  J’apprécie          272
Grâce à Scrinéo, via net galley, j'ai eu le plaisir de lire Juke Vox de Pascale Perrier.
« Juke Vox, à vous de choisir quelle musique vous voulez entendre. »
Cassandra et Laly sont "les meilleures cousines".
Depuis un an, elles préparent leur grande aventure, au nom de code Juke Vox, pour fêter la fin du lycée. Une randonnée musicale, juste toutes les deux, pour promener leur voix et leur guitare de village en village sur les routes de France.
Mais un événement traumatisant vient bouleverser tous leurs plans : Cassandra est victime d'un viol pendant les épreuves du bac.
Malgré tout, hors de question pour elles d'annuler leur voyage : c'est décidé, elles partent quand même !
Juke Vox est un roman qui traite avec beaucoup de justesse d'un thème délicat : le viol d'une jeune adulte, pendant ses épreuves de fin d'année.
Ce qui est original ici, c'est le traitement.
A par quelques captures d'écrans du journal intime de Cassandra (la victime) ; nous suivons le point de vue de Laly, concernée en tant que proche.
Laly n'est pas la victime, n'a donc pas subit ce viol, et pourtant celui ci va aussi lui changer la vie. Elle ne l'apprend pas tout de suite ; et entre le moment du viol et son annonce, elle a envoyé de nombreux messages à sa cousine. Jamais celle-ci ne lui a répondu, lui en veut t'elle ?
Laly se pose beaucoup de questions, elle ne sait pas comment parler à Cassandra quand elles se reverront.
Ce voyage est t'il réellement faisable vu les circonstances ? La maman de la victime laissera t'elle les filles partir ?
Beaucoup de questions se posent mais le voyage se fait pourtant. Seulement, rien ne va se dérouler comme l'imaginait Laly un an auparavant.. Ce drame va tout bouleverser sur son passage..
Juke Vox est un roman pour jeunes adultes plutôt bien traité même s'il manque un peu de profondeur pour l'adulte que je suis.
Avoir le point de vue d'une proche est très intéressant.
Avoir des bribes du journal de Cassandra l'est tout autant.
Mais j'aurais aimé découvrir un peu plus leurs sentiments à certains moment de leur aventure.
J'ai apprécié que le viol ne soit pas décrit dans les moindres détails. On sait ce qui c'est passé dans les grandes lignes et je trouve que ça suffit pour le public visé.
L'autrice parle avec justesse des cicatrices, celles qu'on voit et celles qu'on ne voit pas.
Certains passages sont poignants et j'ai apprécié ma lecture.
Je n'ai pas eu de coup de coeur mais je recommande Juke Vox, que je note quatre étoiles.
Commenter  J’apprécie          160
Laly et Cassandra sont cousines. Elles ont passé l'année à organiser leur été : un genre de road trip pédestre, avec sacs à dos et guitare, pour parcourir le sud de la France, de village en village, en chantant pour les gens en échange d'une petite pièce. Cet été, elles l'ont imaginé de toutes les manières possibles, flamboyante récompense après les efforts déployés pour passer leurs épreuves du bac. Mais c'était sans compter sur le drame vécu par Cassandra la veille de leur dernier examen : elle a été agressée et violée dans un train de banlieue alors qu'elle rentrait chez elle.

Comment se reconstruire après un tel traumatisme ? Comment réagir quand quelqu'un proche de vous a vécu une des pires ignominies ? Ce sont ces deux sujets qui sont abordés au sein de ce roman à travers ces deux personnages féminins jeunes et, jusque-là, insouciants.

Je n'ai eu aucun mal à me plonger dans cette lecture. Je pense que l'on peut facilement s'identifier à l'une ou l'autre des deux protagonistes principales. Que l'on ait vécu un drame personnellement ou bien qu'on connaisse quelqu'un qui en a vécu un, je ne pense pas possible de ne pas être touché par la situation telle qu'elle nous est présentée au départ. On ressent ce malaise qui se déploie autour de Cassandra et on ressent la colère, la peur et la honte que ressent cette dernière.

J'ai beaucoup aimé le décor et l'ambiance du roman, sur fond de période estival, de chaleur, de soleil et de musique, on observe la relation entre les deux jeunes filles qui se retrouve entachée par le traumatisme qu'a subit Cassandra.

Malgré tout cela, je ressors un peu mitigée de cette lecture et je reste un peu sur ma faim. J'ai le sentiment que l'on est restés un peu trop en surface et que les choses n'ont pas été assez creusées. le roman est court, tout s'enchaîne très vite. Il y a peu d'action mais pas mal de psychologie. A la fin de cette lecture, je sens qu'il m'a manqué quelque chose.

Cela dit, on a entre les mains un roman pour adolescents, qui aborde de manière sensible et douce un sujet très délicat, et je pense qu'il faut garder cela en tête. J'ai tout de même passé un très chouette moment de lecture, sans avoir vu les pages défiler les unes après les autres.
Commenter  J’apprécie          160
Cassandra et Laly sont deux cousines inséparables. A la fin du lycée, après avoir passé leur bac, elles ont prévu de partir en vadrouille pendant les vacances d'été, en mode « Juke Vox ». Expression de leur invention, et qui sous-entend qu'elles vont aller, pour Laly, chanter, pour Cassandra, jouer de la guitare, au gré des villages rencontrés sur leur route, selon les demandes des habitants et de la sélection type Juke-Box qu'elles leur proposent. Alors que les épreuves écrites sont terminées et que Cassandra rentre chez elle en train, elle se fait violer par deux individus, et passera le lendemain, dans un état traumatique second, son grand oral, alors qu'elle a porté plainte et que l'enquête est en cours. Lorsque Laly est mise au courant du drame, elle pense que leur périple n'aura pas lieu, mais c'est sans compter sur sa cousine, qui désire au contraire partir comme prévu, pour le meilleur comme pour le pire…

Parler de violences sexuelles de manière aussi frontale dans un roman pour adolescents est franchement salutaire, tout comme de préciser à la fin de l'ouvrage que ce type de violences est le plus souvent familial. Evoquer de plus les traumatismes que cela induit pour la victime, traumatismes parfois inconscients, difficiles à cerner pour l'entourage, est tout aussi salutaire.

Le tout aurait pu être assez pesant sans la touche de légèreté apportée par Pascale Perrier en un road-trip permettant aux cousines, pour l'une de tenter de se reconstruire tant bien que mal après la tragédie vécue, pour l'autre de la soutenir comme elle le peut pour réussir cette reconstruction difficile. Road-trip comme échappatoire qui sera finalement rattrapé par l'évènement auquel l'on veut échapper, pour mieux agir afin de tenter de vivre avec.

Par des mots adaptés au public visé, par des situations et comportements immédiatement compréhensibles et crédibles, narrativement bien amenés, le roman fait mouche et reste, malgré la gravité du sujet évoqué, une lecture agréable.

Je remercie les éditions Scrinéo et NetGalley de m'avoir permis de découvrir ce roman dans le cadre du Challenge NetGalley 2022. Je pense me le procurer pour étoffer ma bibliothèque de lectures proposées dans ma classe, plutôt pour mes grands collégiens cependant.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Pourquoi c’est forcément nous les coupables ?Je n’en sais rien, mais je n’arrive pas à m’ôter cette idée de la tête. Depuis qu’on est petits, on nous martèle des clichés. Les filles doivent se méfier, faire attention à la manière dont elles s’habillent, dont elles parlent aux mecs, ils peuvent être dangereux… Leur désir n’est pas plus important que le nôtre, merde !… J’ai beaux essayer, je n’arrive pas à m’en défaire, de ces machins enfouis dans mon crâne. Pourquoi je n’ai pas essayé de me débattre davantage ? Est-ce que j’aurais pu éviter que ça arrive ? Mais merde, j’avais peur qu’ils me tuent, qu’ils sortent un couteau, alors j’ai crié au début et puis après…
Commenter  J’apprécie          20
On s’adresse comment à celle qui n’a pas répondu depuis douze jours, et qui est allée à sa dernière épreuve après avoir passé la nuit au commissariat, des heures à subir l’interrogatoire des flics et puis l’examen d’un médecin? On fait semblant qu’il ne s’est rien passé, ou on arrive à la regarder dans les yeux? On avale ses propres questionnements pour écouter sa douleur?
Commenter  J’apprécie          30
On crame.
Sète est bourrée de monde.
Et moche.
Quand je pense aux jolis petits villages d'Ardèche, je déprime.
Ici, les immeubles sont d'un blanc virant au gris, les bagnoles à touche-touche. Et les gens ont beau être en vacances pour la plupart, ils semblent énervés.
Commenter  J’apprécie          10
Non mais tu ne comprends pas que tant que tu n’en parles pas, elles restent entre nous, tes histoires ? Elles sont là, comme des fantômes, à errer dans le vide. Il faut que tu te lâches, Cassandra. Il le faut. Tu dois parler, ça aide.
Commenter  J’apprécie          10
C'est fatigant, de marcher, de jouer, de faire semblant de sourire, y compris quand on n'en a pas envie.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Pascale Perrier (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascale Perrier
Rencontre avec Véronique Delamarre et Pascale Perrier, autrices du roman Tonnerre de Mammouth
autres livres classés : road tripVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (76) Voir plus



Quiz Voir plus

Tu n'es pas celle que tu crois

De quelle manière Louise reçoit-elle un message de XD ?

Par Twitter
Par hotmail
Par Facebook
Par sms

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Tu n'es pas celle que tu crois de Pascale PerrierCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..