AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782352046776
Éditeur : Les Arènes (04/10/2017)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L’épopée de l’humanité racontée par l’un des plus grands scientifiques mondiaux : un livre majeur qui redonne foi en notre espèce.

À rebours des idées reçues
La thèse de «La part d’ange en nous » a fait sensation aux USA : preuves à l’appui, Pinker démontre nous vivons l’époque la moins violente, la moins cruelle et la plus paisible de toute l’histoire de notre espèce. Que ce soit la violence intra-familiale, entre groupes ethniques et entre É... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
NathalC
  18 janvier 2018
La part d'ange en nous. J'ai entendu parler de ce livre dans l'émission télévisée "Retour en terre inconnue". Lors de cette émission, le présentateur Frédéric Lopez, accompagné sur le plateau de Mathieu Ricard et Frédéric Lenoir, faisait l'éloge de ce livre, du fait que la violence, malgré les apparences ne cessait de diminuer à travers le monde.
Ma curiosité attisée, j'ai réservé ce livre dans ma bibliothèque municipale.
Et me voilà, aujourd'hui, avec ce livre entre les mains.
Alors, comment dire ?
Ce n'est pas un livre, mais un pavé de plus de 1000 pages. Ecriture serrée, dense. le livre pèse le poids d'un âne mort ! A 1ère vue, il faut être motivé pour lire ce livre !
Je tourne les pages, je commence à lire quelques phrases. Puis je lis en diagonale.
Oups... Stop...
Ce n'est pas pour moi.
Alors je ne dis pas que ce livre est inintéressant, mais je pense qu'il vise un public ayant déjà un certain niveau de connaissance ou une immense envie de lire sur ce sujet qu'est la violence. C'est une vraie thèse... Et ce n'est définitivement pas ma tasse de thé.
Retour direct à la bibliothèque en ce qui me concerne. Je ne voudrais pas faire attendre un autre lecteur qui sera plus motivé que moi !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
MicheleP
  23 janvier 2018
L'auteur, un grand psychologue cognitiviste, cherche à démontrer une thèse séduisante : la violence (guerres, terrorisme, tortures, oppression des minorités) est en constante diminution dans le monde. Certes ! Mais ce pavé de plus de mille page ne m'a pas complètement convaincue. D'abord, parce qu'il a été écrit en 2008, c'est à dire avant Daech, ce qui fausse certainement un peu les courbes.
Ensuite, parce qu'ignorante en statistiques comme en "jeux" psychologiques, je ne sais même pas s'il faut les appeler comme ça (!), j'ai du mal à juger de la validité de certaines démonstrations.
Ajouter à cela que (oui, je le confesse), ayant assez mauvaise vue, je l'ai lu sur tablette et que les tableaux y sont si petit qu'ils sont illisibles.
Enfin, si vous lisez ce livre, qui est loin d'être inintéressant, non seulement vous serez (trop) content qu'une bombe atomique ne risque pas trop de vous tomber sur la tête, mais vous aurez appris, entre autres tortures, à faire griller un chat et une tortue !
Horriblement inappréciable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
LettresItBe
  10 novembre 2017
L'époque que nous traversons, celle du 11 septembre, des attentats du Bataclan, du meurtre des Rohingyas est assurément l'époque la moins violente de l'Histoire. C'est de ce postulat que va partir Steven Pinker dans son dernier livre¸ La part d'ange en nous publié aux éditions Les Arènes (un grand merci en passant). Subversif, provocateur vous avez dit ? Que nenni ! Une idée de départ qui, plutôt, interroge et suscite l'intérêt. de là, l'auteur canadien va s'échiner à développer sa thèse et la décliner sous tous les plans, de la psychologie à l'Histoire en passant par la sociologie et l'étude des moeurs. C'est solide, massif, dissuasif sur la forme mais terriblement riche et érudit sur le fond.


Steven Pinker est titulaire d'un doctorat en psychologie expérimentale obtenu à Harvard à la fin de ses études. Il a ensuite été nommé professeur au sein du département de science cognitives et cerveau au sein du Massachussetts Institute of Technology pendant plus de 21 ans avant de revenir à Harvard dès 2003. Aujourd'hui, le voilà endosser ses différentes casquettes de psychologue, de linguiste, de philosophe et d'écrivain pour livrer de fabuleux ouvrages. Après L'instinct du langage, Comment fonctionne l'esprit et Comprendre la nature humaine (finaliste du prix Pultizer), Pinker fait son grand retour avec La part d'ange en nous.





Une somme de 1040 pages, toutes aussi brillantes les unes que les autres malgré quelques courtes latences çà et là. Ce livre qui a fait sensation de l'autre côté de l'Atlantique arrive joliment apprêté de sa traduction française. de plus, le titre n'est pas sans rappeler la célèbre « part des anges », ces volutes de whisky qui s'évapore dès l'ouverture du tonneau. Peut-être là une métaphore bien sentie ?
La suite de la chronique sur le blog de Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
JeanLibremont
  12 mars 2020
Voila un ouvrage extra-ordinaire, tant dans son volume que dans la qualité du contenu. L'auteur, un tres grand de la psychologie moderne, fait le tour des motivations humaines pour la violence tout en montrant de maniere détaillée et tres documentée que nous -en tant qu'espece- y sommes de moins en moins portés du fait d'un développement spectaculaire, depuis environ un siecle, de nos capacités d'auto-controle et d'empathie ainsi que du renforcement des lois, normes morales et institutions internationales antagonistes de la violence entre individus et nations qui en résultent. Que l'on soit d'accord ou non avec tel ou tel modele d'explication exposé au cours des chapitres de cette oeuvre magistrale, il importe d'en prendre connaissance si l'on veut essayer de comprendre le coté obscur de l'humanitude. A lire absolument si l'on souhaite pouvoir se dire a l'instar du poete carthaginois Térence que "rien de ce qui est humain ne m'est étranger".
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
LeMonde   27 novembre 2017
Dans son enquête sur la pacification du monde, ce professeur d’Harvard dépeint notre temps comme celui d’une victoire de « la part d’ange en nous ».
Lire la critique sur le site : LeMonde
Lexpress   22 novembre 2017
Contrairement à ce que l'on croit souvent, jamais les hommes n'ont vécu dans des sociétés aussi pacifiées. Une évolution que détaille le psychologue Steven Pinker.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
MichelePMicheleP   27 décembre 2017
comme ils étaient dans les champs,, Cain se jeta sur son frère Abel et le tua. Avec une population mondiale quatre habitants au total, cela fait un taux d'homicide de 25%, c'est-à-dire mille fois plus élevé que dans les pays occidentaux de nos jours.
Commenter  J’apprécie          122
JacopoJacopo   02 février 2020
Un autre changement majeur dont nous avons fait l'expérience est l'intolérance croissante au recours à la force dans la vie de tous les jours. Il y a quelques dizaines d'années encore, l'empressement d'un homme à utiliser ses poings en réponse à une insulte était un gage de respectabilité. Aujourd'hui, un tel comportement trahit un rustre et témoigne d'une impulsivité mal contrôlée, pour laquelle une thérapie de gestion de la colère semble indiquée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JacopoJacopo   02 février 2020
Aucun aspect de l'existence n'échappe à ce repli de la violence. La vie quotidienne est très différente lorsqu'à tout instant, on doit craindre d'être enlevé, violé ou tué, et il est difficile d'obtenir un haut degré de développement des arts, de l'éducation ou du commerce lorsque les institutions qui les soutiennent sont pillées et brûlées presque aussitôt après avoir été fondées.
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   02 février 2020
Pour se faire une idée juste de l'évolution de la violence dans le monde, il est donc indispensable, d'une part d'envisager l'évolution de la violence sur de longues périodes de temps et, d'autre part, de ne pas prendre en compte uniquement les événements ou conflits qui frappent le plus notre conscience, mais d'analyser le plus grand nombre possible de données.
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   02 février 2020
Mis à part les violences physiques exercées directement sur autrui, il existe aujourd'hui des formes de violence plus insidieuses, souvent autorisées voire institutionnalisées. C'est le cas en particulier de l'industrie du tabac qui tue 6 millions de personnes par an et en a tué 100 millions au XXe siècle, soit davantage que les deux guerres mondiales réunies (60 millions), et presque autant que les dictatures de Mao Zedong (70 millions), Staline (23 millions) et Hitler (17 millions). Ces marchands de mort ne tuent pas de leurs propres mains, mais ils sont les acteurs conscients de cette hécatombe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Steven Pinker (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steven Pinker
Vidéo de Steven Pinker
autres livres classés : violenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre