AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211070515
70 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (06/06/2003)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 163 notes)
Résumé :
Qui est Jules? C'est un Zerte. Il vit sur une île. Il a un ami, Diouc. Des ennemis, comme le Martabaff, qui tape sur tout ce qu'il trouve. Et une étrange passion pour une brique à qui il offre beaucoup de fleurs. Heureusement, il finira par rencontrer avec Roméotte le véritable amour...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  20 avril 2019
C'est mon ami Casimir qui m'a rappelé, l'air de rien, avec sa cloche fêlée et tout le train-train épatant dont il a le secret, ce formidable livre jeunesse (4 à 8 ans je dirai). Fichtre que je me suis amusée des années (oui, oui des années !) comme une gamine à lire et relire et encore relire ce formidable album.
Claude Ponti s'amuse. Avec les mots, il les tourne et les tricote dans une bouillabaisse qui plait aux enfants. Et aux parents qui aiment lire à leurs enfants.
Sur l'île pas déserte mais peuplée de zertes, attention au danger. Il est partout. On peut se ramasser un marteau sur la tête (aïe ça, ça fait mal) ou se fracasser la figure contre un mur et devenir tout schnoupi schnoupi quand on découvre la tête dans les étoiles une magnifique brique rouge. Et oui, les zertes ça tombe aussi amoureux. Mais la brique, heu pas certain... Même avec un bon arrosage et des fleurs, les briques c'est pas très causant.
Si vous voulez rire avec vos enfants, foncez, vous deviendrez peut-être maboule mais au moins vous aurez passé un moment savoureux avec une bonne dose de magie dans les mots. Jeux de jambes ou jeux mots, ne désertez pas l'île des zertes mais zou les loulou, plongez dans cette fabuleuse histoire haute en couleurs.
Pour les tous petits !
Et les très grands qui s'ennuient à être grands ou sont restés encore petit même sous des airs de géant. Me prendrai bien un mur moi si c'est pour être tout schnoupi schnoupi d'amour :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8221
jeranjou
  17 septembre 2013
Je ne comprends pas ! Une île des Zertes surpeuplée !?
Pour être honnête, je dois avouer qu'en commençant l'album, j'étais plutôt sceptique sur cette histoire qui semblait partir un peu dans tous les sens. Et puis, petit à petit, la magie s'est opérée et on comprend mieux à la fin du récit, le pourquoi de tous ces personnages étonnants et drôles, grouillant sur cette île, très loin d'être déserte….
Alors, vous êtes prêt pour un petit voyage au fin fond des océans sur une petite île minuscule. Attachez votre ceinture et embarquons pour une terre inconnue ! (oui, j'essaie de coller à l'actualité du moment)
Fermez les yeux et je vous emmène sur un lopin de terre entouré d'eau à l'infini où d''étranges habitants vivent en grand nombre sur cette petite ile des Zertes. Vous ne connaissez pas les Zertes ! Pardi, les Zertes, comme le petit Jules, sont des petits cubes avec une tête, des bras et des jambes, bleu pour les garçons, jaune pour les filles. Il est très difficile de les distinguer, pour nous pauvres humains, car ils se semblent provenir du même moule. Zertes, c'est à vérifier !
Sur cette même île, de nombreux personnages très pacifiques, un peu bizarre tout de même, gravitent autour des Zertes:
- des Clous de grande taille, comme Diouc l'ami de Jules, qui servent à … Je n'en ai aucune idée en fait.
- des Geysers en forme de volcan, assez proche de la bouse de vache tout de même, permettant de chauffer ou de fournir de l'eau aux habitants de l'île.
- des Carpoizelles, des sortes d'oiseaux mécaniques très colorés volant dans les airs.
- et enfin, une seule et unique brique rouge, grande, inerte et muette comme les briques que vous connaissez et côtoyez régulièrement chez vous.
Evidemment, vous comprenez bien que si de gentils personnages vivaient uniquement sur cette île, la vie serait triste à en mourir et finirait comme la tragédie de William Shakespeare, Roméo et Juliette. Pour prévenir de toute cascade de suicides éventuelle, de méchants personnages martyrisent heureusement les autres à longueur de journée :
- le très, très méchant Martabaff, en forme de marteau, cherche à planter des clous dans le sol avec frénésie,
- le Couv-Touïour, un oiseau plutôt grand et magnifiquement coloré, adore couver les Zertes comme s'ils étaient des oeufs
- et pour terminer, le Trou, avec un gros trou dans le ventre, s'allonge par terre et peut ainsi faire tomber les autres dans son trou. A ne pas confondre avec l'excellent trou Normand, qui permet, lui, de se gouinfrer encore plus lors d'un repas.
A partir de cette ribambelle de zêtres vivants, Claude Ponti va se focaliser sur un Zertes (vous accrochez sur les mots ! Si en plus vous avez bu un petit coup, cette phrase est vraiment difficile à prononcer correctement !) appelé Jules qui est amoureux de la seule brique de l'île. Ainsi, dans chacun des chapitres, l'album va répondre aux questions que l'on se pose sur Jules et la vie des Zertes.
Pourquoi Jules est-il amoureux d'une brique ? le Martaboeuf fait-il beaucoup de dégâts en plantant ses clous? Comment Jules et les Zertes échappent-ils au fameux Trou ? Comment Roméotte va-t-elle attirer l'attention de Jules ?
Dans un style très humoristique, je suis tombé sous le charme, comme mes enfants, de cet album jeunesse aux personnages extravagants et drôles. Les jeux de mots sont savoureux, les mots inventés de toute pièce sonnent particulièrement bien et la construction du récit s'avère parfaitement calibrée.

Conclusion, ne passez pas à coté de cet album original qui intègre désormais la short liste de mes coups de coeur jeunesse ! Zaperlipopette, Za Z'est Zur, vous ne zerez pas dezu…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6010
Ptitgateau
  30 octobre 2012
Claude Ponty ? un grand magicien qui n'a pas son pareil pour vous transformer le plus banal des objets en élément comique dans ses histoires et la plus commune des affirmations (cf citations) en parole hilarante, tantôt jouant avec les mots, tantôt les inventant de façon délicieuse.
L'île des Zertes n'échappe pas à cette règle ! Les Zertes sont de charmants petits cubes pacifiques et pleins de vie qui évoluent dans une île (l'île des Zertes) et y côtoient de gentils personnages, (les clous, les geysers, les carpoizelles, mais aussi des méchants méchants : le martaboeuf, le trou, le couv-Touïour.
Les illustrations sont vraiment captivantes : très peu d'éléments statiques, chaque objet a une vie et l'auteur nous offre suffisamment de détails pour rester un bon moment scotché à observer en s'amusant.
Cet album est conçu pour tous : les jeunes enfants qui trouveront leur compte dans les illustrations, et s'initieront aux jeux de mots mais pourront le relire en grandissant, à chaque âge ses références et façons d'appréhender le comique, les plus âgés qui devraient commencer à beaucoup apprécier les jeux de mots, les adultes (comme moi) qui adoreront les tête des personnages, les représentations des trous (je ne dévoile pas), personnages sloumpy-sloumpy, les cafetières baladeuses, les nuages fleuris et les gentils soleils. Au moment où j'écris, je souris en m'apercevant d'un détail de l'illustration que je n'avais pas encore remarqué après maintes lectures et qui n'est certainement pas le seul.
Coup de coeur !

Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
letilleul
  18 novembre 2019

Lu aussi
L'île des Zertes nous plonge dans le monde merveilleux et coloré de Claude Ponti où se mêlent humour et fantaisie.
Ce livre nous raconte la vie et les états d'âme d'un petit zerte prénommé Jules à qui il arrive pleins d'aventures toutes plus rigolotes les unes que les autres.Au fil des pages,l'auteur nous glisse avec ingéniosité de nombreux détails très amusants du monde merveilleux de Jules.Les personnages sont très drôles et très expressifs.Une fois de plus, le rêve est au rendez-vous. Et une belle métaphore sur la relation garcon-fille
Un pur moment de bonheur pour les grands et les petits.
Commenter  J’apprécie          210
unechansonlente
  12 février 2013
Pour les chanceux qui ne le connaîtraient pas encore, je voulais vous présenter Sur l'île des Zertes, ce livre de Claude Ponti, qui parmi tous les livres de Claude Ponti (et certainement parmi tous les livres jeunesse que j'ai lu) est un de mes préférés. J'ai également beaucoup d'affection pour Blaise et le château d'Anne Hiversaire, Petronille et ses 120 petits et La revanche de Lili-Prune (que je n'ai découvert et lu qu'après avoir appelé ma fille Prune! c'est donc un heureux hasard!).
Bon déjà, Claude Ponti, j'aime... de manière inconditionnelle. Pour la petite histoire, j'ai découvert par hasard que je l'aimais déjà de longue date, car enfant j'avais lu et adoré Quitounette, chez J'aime lire (de Claude Ponti, eh oui!) et ado, j'avais été très marquée par Les pieds bleus aux éditions de l'Olivier (Claude Ponti toujours). Il y a un autre auteur avec lequel j'ai fait le même constat, c'est Bernard Friot (que j'avais déjà adoré enfant dans mon J'aime Lire!)
Chez Claude Ponti, j'aime les mots savoureux. J'ai beau lire et relire ses albums à mesure que mes enfants grandissent, il y a certaines phrases qui me donnent l'eau à la bouche avant de les déclamer, je les attends, je les guette, et je les prononce avec délectation ("Il a juste le temps de dire: "Oh!Un trou, il faut que je l'éviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite...", "Jules en a été tout sloumpy-sloumpy. Complètement sloumpy-sloumpy. Tellement sloumpy-sloumpy...qu'il est tombé raide évanoui.", "Il l'a trouvée si belle, si droite, si carrée...qu'il en a aussitôt été fou-amoureux-fou.", "Jules est parti. Tout autour de lui c'était le désert. Il s'est assis, et il a pleuré jusqu'au bout de ses larmes.", "Et Jules a rencontré Roméotte. Ils ont été un peu sloumpy-sloumpy et ils ont su qu'ils étaient très amoureux.", "Au fond du Trou, le Martabaff n'a rencontré personne.")
J'aime les mots inventés (le Martabaff, bien entendu, le Couv-Touïour, le jus de Popotapomélos, les Carpoizelles, sloumpy-sloumpy), j'aime les illustrations qui font corps avec les mots, j'aime que les codes de la littérature soient détournées, renversés, triturés, j'aime les détails à l'infini, les clins d'oeil, les hors sujet, les pistes brouillées, les répétitions insistantes, j'aime les chiffres, j'aime les absurdités et pourtant tout fait sens, tout s'imbrique comme des Zertes qui zertillonnent.
J'aime la poésie, j'aime mon esprit qui s'évade et qui continue à tricoter au-delà de l'histoire, j'aime les émotions soulevées, les réflexions qui s'invitent, j'aime les questions de mes enfants, j'aime qu'ils m'arrêtent en plein milieu de l'histoire pour revenir en arrière, pour décortiquer l'image, pour rigoler des associations d'idées. J'aime philosopher sur Claude Ponti avec eux, les écouter parler, les espionner lorsqu'ils en parlent entre eux, les regarder ouvrir le château d'Anne Hiversaire, juste pour se faire plaisir encore un peu, pour retrouver un état de grâce. J'aime qu'une idée en amène une autre, et puis encore une autre, je me laisse emporter par le fil des pensées de l'auteur. Ces livres nous font tous les 4 voyager loin, très loin dans notre imaginaire. Quel bonheur!
J'aime les symboles cachés aussi dont je ne prends conscience qu'après des heures et des heures de relecture. C'est mon côté naïf, sans aucun doute, mais j'avoue qu'il m'en a fallu du temps avant de comprendre le lien entre le Martabaff et le Trou....
J'aime aussi la place faite aux enfants, la place faite à l'Enfant, ce monde de résistance, ce monde de petites et grandes souffrances, ce monde de possibles. J'aime la mise en forme de tout un tas d'angoisses archaîques qui se nichent en eux comme en nous, si on ose aller fouiller par là. J'aime les connotations sexuelles et la dénonciation des Interdits. J'aime cette idée de l'Enfance qui n'a cessé de m'accompagner et me construire (malgré les détours) depuis toute petite grâce à la Littérature (Saint-Exupéry, Ponti, Friot, entre autres...) et qui m'a protégée comme un phare dans mon rôle de parent lorsque j'avais des crises d'adulterie aiguës. C'est aussi grâce à ces évidences-là inscrites en moi que j'ai cheminé vers plus d'humanité.
J'aime Claude Ponti. C'est acté, c'est inconditionnel et c'est ainsi! Il y a de rares certitudes dans ma vie, en voilà une :)
Alors, je n'ai plus qu'à vous souhaiter Bonne lecture si vous ne connaissez pas, bonne relecture si vous avez fait de la résistance et bonnes heures de délices et de questionnements à vos enfants!

Lien : http://uneautreecole.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
jeranjoujeranjou   17 septembre 2013
Jules déteste le Martabaff. Le Martabaff n’a qu’une seule idée dans sa tête : enfoncer les clous. Dès qu’il en voit un, il tape.
Le pire, c’est quand il pique sa crise. Là, il tape sur tout ce qui bouge. Il ne s’arrête que quand il a cloué tout le monde.

Personnellement, j’aurais rajouté « sur place » mais ce n’est que mon avis, c’est-à-dire…
Commenter  J’apprécie          364
PtitgateauPtitgateau   30 octobre 2012
La plupart du temps, les Zertes zertillonnent. Ils courent, ils grimpent, s'empilent, s'effondrent, sautent et recommencent. Le reste du temps, ils font autre chose.
Commenter  J’apprécie          320
IreneAdlerIreneAdler   16 août 2013
Ils ont été un peu sloumpy-sloumpy et ont su qu'ils étaient très amoureux.
Commenter  J’apprécie          90
claudiechiappelloniclaudiechiappelloni   29 avril 2013
Il aime aussi faire des numéros d'équilibre difficiles avec Pitt et Gore.
Commenter  J’apprécie          41
claudiechiappelloniclaudiechiappelloni   29 avril 2013
Jules aime donner à manger aux Carpoizelles sur une branche de Tourneciel bleu.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Claude Ponti (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Ponti
Les masques de Claude Ponti
autres livres classés : imaginaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ponti Foulbazar

Si je vous dis Claude Ponti, quel animal répondez-vous ?

Un chat
Un alligator
Un poussin
Un loup

11 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Claude PontiCréer un quiz sur ce livre

.. ..