AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226158391
Éditeur : Albin Michel (31/08/2005)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 29 notes)
Résumé :
"Le maître île mon mari a étranglé sa femme, lui se contente de laisser sa main choir au bout de l'accoudoir, de façon lamentable et flétrie. Mon mari n'a pas de radicalité. C'est un disciple. La génération de mon mari a été écrasée par les maîtres."
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
isabellelemest
  14 janvier 2013
Dans ce très court opuscule, quatre personnages s'adressent successivement à l'un des autres (un couple de quinquagénaires, une psychiatre, un ami), sous la forme d'un monologue. Ces propos à bâtons rompus, qui multiplient donc les changements de point de vue, dressent le portrait moral d'une génération hésitant entre l'abandon dépressif (d'où le titre ?) et un optimisme de façade, absurdement lié à la consommation des objets, valeur suprême de notre civilisation, mais qui ne saurait masquer la marche inéluctable vers la vieillesse et la mort. le texte traduit une sorte de schizophrénie de notre mode de vie, déchiré entre la projection impatiente dans l'avenir et le vide existentiel, la promesse du néant, qui menacent insidieusement notre vacuité.
Commenter  J’apprécie          50
sylire
  04 novembre 2012
La philosophie est un lointain souvenir pour moi … J'aimais cela et, si je me souviens de quelques noms de philosophes, je ne sais plus en revanche à qui attribuer telle ou telle théorie. Pour tenter de comprendre quelque chose à ce livre, je me suis un peu documentée sur les théories évoquées ici : celle de Spinoza qui, pour résumer à l'extrême (je vais me faire taper sur les doigts par les spécialistes), représente la joie et celle de Schopenhauer, le pessimisme.
Le personnage central de ce livre est un philosophe, spécialiste de Spinoza, qui sombre dans une profonde dépression, embarqué « Dans la luge de Schopenhauer » et reniant en quelque sorte son maître à penser. Quatre personnages de l'entourage de cet homme (dont son psychiatre) prennent la parole tour à tour pour nous livrer leur vision de la vie.
Je ne sais que penser de ce court texte que je qualifierai de burlesque. Qu'a voulu faire passer l'auteur comme message : l'absurdité de la vie, peut-être ? On y trouve des réflexions comme celles-ci, qui effectivement donnent matière à réfléchir :
« Beaucoup de choses peuvent avoir du sens et de la pertinence, c'est la vie qui n'en a pas, le tout n'a aucun sens mais chacune des parties en a. »
« La vie conjugale nous a tués, comme elle tue tout le monde, et ce n'est pas la philosophie croyez-moi qui vous donne un coup de main dans la vie conjugale, d'ailleurs je ne vois rien qui puisse vous sortir la tête de cette embarcation maudite, surtout pas la philosophie qui en gros, sous des allures plus ou moins provocantes, s'est toujours attachée à calmer les esprits, à réduire la bête sauvage, notre meilleure part [...]"
Un texte que j'ai lu sans déplaisir, mais qui me laisse perplexe. Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris

Lien : http://sylire.over-blog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
biblivore56
  20 octobre 2015
Volontairement élitiste, ce roman regroupe à peu près tout ce que l'on reproche aux philosophes : vocabulaire rarissime, cheminement de pensée alambiqué ... A éviter selon moi.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AngieaAmsterdamAngieaAmsterdam   18 mai 2009
Pourquoi te présenter dans cette robe de chambre? Tu te présentes dans cette robe de chambre, qui n'est pas n'importe quelle robe de chambre, et que tu n'as pas choisie par hasard, tu te présentes dans ce vêtement sinistre et relâché par coquetterie inversée. Tu veux paraître laid et calamiteux. Lors de ma première visite, j'ai pensé immédiatement il veut paraître laid et calamiteux. Et j'ai même eu envie de rire. Seulement maintenant j'ai l'impression que tu t'es consolidé dans cette tenue, comme si ton être se réduisait à cet aspect gélatineux, sans la moindre trace de virilité ou d'érotisme, cette robe de chambre, l'amitié exige de le dire, t'abrutit. Et te tire vers le néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PlanetariumdeNinaPlanetariumdeNina   11 mars 2018
Je suis en luge vers la mort docteur. Tel que vous me voyez. Dans la luge de mon ami Arthur Schopenhauer. […] Je balance entre chagrin et ennui, le chagrin me sert à récupérer un peu de puissance que l’ennui vient effondrer aussitôt, j’oscille, comme les accents, entre l’aigu et le grave, je n’ai jamais pu maîtriser les accents, l’accent aigu, l’accent grave, jamais rien compris […] le lecteur choisit
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Yasmina Reza (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yasmina Reza
« Pierre Arditi lit ce qu'il aime ». C?est le titre du spectacle que cet amoureux des mots donne actuellement au Théâtre du Rond-Point et jusqu?au 28 avril 2018. Une pièce dans laquelle le comédien aborde trois grands cycles de lectures consacrés à Jean-Michel Ribes, Yasmina Reza, Philippe Delerm et Michel Onfray, justement, à ses côtés.
autres livres classés : existenceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Concours Yasmina Reza : 3 lots de deux livres à gagner

Son roman "Heureux les heureux" a été publié en...

2011
2012
2013
2014

8 questions
153 lecteurs ont répondu
Thème : Yasmina RezaCréer un quiz sur ce livre