AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782889082551
200 pages
Éditeur : La Joie de Lire (20/02/2015)

Note moyenne : 3.24/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Paris, 1961. En pleine guerre d'Algérie, alors que la capitale est secouée par les attentats de l'OAS, la jeune Lily s'entraîne pour intégrer les ballets de l'Opéra. Lorsqu'elle apprend que son frère Michel, parti combattre en Algérie, a déserté, l'adolescente a bien du mal à se concentrer sur son entraînement de ballerine.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
MaMalleAuxLivres
  25 mai 2015
Les deux grands thèmes de cet ouvrage m'ont de suite tapé dans l'oeil : La danse, et la Guerre d'Algérie. (Quand je vous dis que je suis poursuivie par mon programme d'Histoire...) J'ai donc été ravie d'avoir l'occasion de découvrir ce petit livre, qui, cependant, m'a quelque peu déçue.
Globalement, j'ai plutôt bien apprécié les personnages, même si certains, selon moi, n'avaient pas la place dans cet ouvrage. Je vais donc uniquement me focaliser sur l'essentiel, et reviendrai sur les autres plus tard. Lily, jeune ballerine talentueuse, est le personnage avec lequel j'ai le plus accroché. Je me suis pas mal retrouvée en elle, sa détermination, sa différence avec les autres jeunes de son âge, ses révélations. Parfois immature, elle dégage cependant un certain charme plein de fougue. Son frère Michel est également un personnage très intéressant. Plus bourru, on apprend à le découvrir sous divers aspects, entre réalité et idéalisation de sa jeune soeur. Il évolue énormément au fil du livre, ce qui est très pertinent. J'ai eu un petit peu plus de mal avec Nicky, la meilleure amie de Lily. Très dégourdie et irréfléchie, elle ralentit pourtant beaucoup le rythme, ce qui devenait, par moments, très agaçant.
En ce qui concerne le style, il y a très clairement du bon, et du moins bon. Bon, d'abord, il faut admettre que l'écriture était accessible, captivante, et fluide, ce qui est tout de même un très gros bon point. J'ai également apprécié le réalisme de l'histoire de Lily, sa justesse. En revanche, pourquoi avoir choisi une triple narration ? Avec autant de divergences ? Je n'ai vraiment pas compris ce choix, qui pour moi n'est judicieux, et perd simplement le lecteur. de plus, les parties narrées au XXIème siècle sont très désagréables, tout simplement parce qu'elles sont bourrées de stéréotypes, qu'elles font très artificiels, et rebutent totalement un jeune lecteur, qui n'a absolument pas l'impression de lire quelque chose de sérieux. Tout cela est très dommage, car ces éléments, en plus de rien apporter, gâchent réellement les meilleures atouts de ce bouquin.
L'intrigue est donc elle aussi faite d'excellentes choses, et de choses plutôt médiocres. Les sujets abordés sont très pertinents, et m'ont beaucoup plu. Ce ne sont pas des thèmes souvent abordés en littérature, surtout jeunesse, ce changement d'horizon est donc très profitable. le fond historique est riche, bien renseigné, il concorde parfaitement avec ce qu'on peut trouver dans les manuels scolaires. (Oui, j'ai comparé) Mais il y a, en plus de ces informations très scolaires, un véritable plus. En effet, le lecteur a l'occasion de découvrir, à travers de le regard des personnages, toute l'incompréhension de cette guerre, de ces "événements", comme on disait à l'époque. Les non-dits, les faux-semblants, la façon dont les Français sont tiraillés... L'innocence de Lily permet de se rendre compte, de façon concrète, de la complexité de ce conflit. Comme elle, on apprend, à travers les pages, à cerner le double-visage de cette guerre. J'ai trouvé toute cette partie du récit vraiment très instructive, et plaisante. J'ai également beaucoup aimé... (Non, je sais très bien que ce vous attendez vraiment, c'est ce qui ne va pas, et que je râle. Alors, râlons !) Bon, clairement, ce livre aurait été (presque) parfait s'il n y avait pas eu cette fameuse narration venue tout droit des années 2000, et cette narration venue d'un ouvrier voyeur. En toute sincérité, cela n'apportait strictement rien au roman, si ce n'est une perte de crédibilité, car il en devenait trop romancé. Je n'explique toujours pas ce choix, qui coupait trop souvent le lecteur dans son élan. Si encore il y avait eu une belle preuve de recul sur L Histoire, une explication de la nuance événements/guerre... Mais non ! Quant à la pseudo-romance mise en place, elle ne tient pas debout, et fait d'un sujet sérieux une sorte de parodie loin d'être intéressante. Je me retenais à chaque fois de passer outre ces narrations diverses et variées. A part ça, je n'ai vraiment pas grand chose à reprocher à cet ouvrage plein de bon sens. Il nous donne également un aperçu sur le terrorisme, et notamment sur les attentats de l'OAS, ce qui, encore une fois, est très pertinent. Ce livre est également une très belle représentation de la remise en question à l'adolescence, bref, il a initialement tout pour plaire. Et puis, il faut admettre que tout le combat mené par Lily pour sauver son grand frère est très touchant. On se sent véritablement investi dans son aventure, on suit assidûment chaque détail, on est étonné par ses stratagèmes, attendri par ses sacrifices, effrayé par ses prises de risques. Jusqu'au bout, le lecteur n'a l'impression de faire plus qu'un avec la jeune protagoniste. Et ça, c'est un coup de maître de la part de l'auteure, qu'il faut saluer.
La fin est elle aussi très bien orchestrée. Sans être trop happy end, elle transmet un véritable message d'espoir, de force. On ne s'y attend pas vraiment, elle est donc une belle surprise, mais pleine de mélancolie. La petite touche poétique ajoutée par l'auteure m'a beaucoup plu, elle adoucissait à merveille ce livre qui, à la base, est loin d'être gai. Néanmoins, quelque chose m'a (tout de même) un tout petit peu déçue : J'aurais beaucoup aimé en savoir davantage sur la vie de Lily après le bouquin. C'est un peu frustrant de lire des gens du XXIème siècle parler d'elle, sans avoir de véritables informations sur son évolution. Pour une fois que cette narration futile aurait pu servir à quelque chose... (OK, j'arrête, j'arrête) Ce n'est pas un drame, mais ça m'a tout de même un peu laissée sur ma faim. Par contre, pour ce qui est de la narration par l'ouvrier voyeur, là, je dois avouer que la conclusion était superbe, et relevait (légèrement) le niveau de ces passages peu intéressants. Là, au moins, j'ai commencé à en saisir le sens. Ce n'est pas comme les années 2000, où là, par contre... (OUI, j'arrête.)
La couverture m'a beaucoup plu. Les couleurs sont très bien choisies, et s'associent très bien avec l'histoire. Les symboles de cette image sont évidents, mais tout à fait en harmonie avec le récit. Tous les contrastes présents forment un ensemble qui attirent vraiment l'oeil. Bon, pour le titre, en revanche, je ne suis pas fan, un effort aurait pu être fait, le titre éponyme, c'est vu et revu, alors qu'à l'intérieur, on a quelque chose de nouveau. Dommage !
Dans l'ensemble, il s'agit donc d'une bonne lecture. Elle aurait pu être démente, mais malheureusement, quelques soucis de narration l'en ont empêchée. J'en garderai toutefois un bon souvenir, et un certain enrichissement historique. Je vous invite donc à vous pencher sur ce roman, en vous prévenant tout de même que la narration pourra se révéler laborieuse, mais en vous souhaitant d'être moins gênée que moi par cet inconvénient...
Lien : http://www.mamalleauxlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
murielan
  20 juillet 2015
De nos jours, un grand-père raconte à sa petite-fille de 16 ans une période clé de la vie de Lily, marraine de celle-ci. Il replonge dans ses souvenirs datant de 1961, une époque où Lily se consacre entièrement à sa passion de la danse et à sa préparation au concours d'entrée dans le ballet de l'Opéra de Paris jusqu'à ce que son frère Michel soit envoyé en Algérie. Lily remet alors tout en cause...
J'aime beaucoup ce genre de roman qui permet aux ados actuels de découvrir une période de notre Histoire qu'ils ne connaissent pas toujours.
Grâce aux aller-retour constants entre le passé et le présent, Paris et l'Algérie, Cécile Roumiguière parvient à décrire l'ambiance particulière de l'époque.
Lily a un destin tout tracé dans la danse classique mais l'absence de son frère et les décisions que va prendre ce-dernier vont faire voler en éclats ses certitudes et la pousser à grandir, à faire des choix, à s'affirmer davantage.
Un beau roman.
Commenter  J’apprécie          110
nilebeh
  08 juin 2015
1961, Les accords d'Evian ne sont pas signés, Paris entend de temps à autres des explosions, on parle de « plasticages » , de violences à Alger, du putsch des généraux, Les jeunes de vingt ans sont appelés sous les drapeaux et découvrent l'horreur de ce que les politiciens s'obstinent à appeler des « événements », la torture, la mort, les enfants et les vieux qu'on fait sauter à coups de grenades, OAS, FLN , De Gaulle, les mots s'éparpillent dans les journaux sans que les Français ne comprennent tous très bien ce qui se passe « là-bas », Des mots nouveaux apparaissent : bicots, crouilles, Il va falloir un peu de temps pour comprendre de qui on parle et pourquoi le petit vendeur de légumes est subitement devenu un « bougnoule » : j'ai 13 ans, un peu moins que la Lily du roman mais je sais qu'il y a en-dessous de chez nous, dans le 12ème arrondissement de Paris, un Pied-Noir (encore un mot nouveau!) et que mes parents ont peur qu'il ne soit « plastiqué »,
Lily aussi vit à Paris, elle a 16 ans et prépare le concours d'entrée à l'Opéra de Paris, le rêve de sa vie ! Comme ses compagnes, elle travaille dur, au prix de son enfance, au prix du bien-être de ses pieds et de son dos, mais elle veut tellement répondre à l'image que son frère Michel se fait d'elle ! Un papillon blanc, une fée qui vole, une étoile ! Jusqu'au jour où Michel part en Algérie, écrit puis n'écrit plus : est-il mort ? en prison ? en fuite ?
L'histoire est contée par Philippe à sa petite-fille Lorie, aujourd'hui 'elle a seize ans, elle aussi, comme Lily, sa marraine, à l'époque,
Joli récit à plusieurs voix qui se mêlent, celle de Philippe, celle de Lily mais aussi celle de Nino, le technicien de l'Opéra qui rôde sur les toits et dans les cintres pour observer sa petite danseuse à la dérobée comme le fantôme de l'Opéra,
Et de sinistres ombres violentes, racistes, avides de prouver qu'il y a de « bons Français », viennent se juxtaposer aux silhouettes graciles des danseuses, comme une menace, Et puis une autre image est là, présente-absente, celle de Michel, le grand frère protecteur, l'instituteur idéaliste et assoiffé de justice et de paix,
Des gens presque ordinaires dans une époque qu'on a essayé de nous faire voir comme ordinaire,
Combien de temps a-t-il fallu pour qu'on parle de guerre d'Algérie dans les manuels scolaires ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ogusta
  22 janvier 2016
Un avis très mitigé sur un petit livre concourant pour le prochain Prix des Inco. Lu en une semaine (et pourtant il est court), janvier 2015. L'idée semblait bonne, on ne parle pas souvent de la guerre d'Algérie aux jeunes et aborder le problème à la fois du point de vue de la petite soeur restée à Paris et du soldat en proie aux doutes pouvait donner à l'ensemble un angle très intéressant.
Dommage ! C'est loupé pour moi. Peut-être ce ton un peu enfantin, les questions naïves de Lorie qui écoute, de nos jours, l'histoire de sa grand tante, Lily, en 1964, l'hésitation du récit entre réalité et fiction, bref tout le cocktail fera un tabac chez les lecteurs adolescents... Peut-être, mais je n'y crois pas ! Pourquoi ? Parce que même si certains ne sont pas fans de lecture, ils aiment qu'on écrive comme s'ils l'étaient, des phrases un brin recherchées, un ton adulte et là, désolée, j'ai eu l'impression que le texte s'adressait à des enfants.
Finalement, le roman est probablement plus adapté à un public plus jeune. On le propose pour des troisième / secondes. Même le personnage principal, cette Lily devenue danseuse de renommée mondiale, m'a paru mièvre et insipide. Stop ! Je suis rarement négative mais ce livre là n'était pas pour moi. Espérons qu'il trouve sa place auprès de son public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Belykhalil
  07 février 2016
Je ne crois pas m'avancer en affirmant que je n'ai jamais lu aucun livre sur cette période difficile que fût la guerre d'Algérie. Fidèle à moi-même, j'évite les lectures qui me minent le moral, pourtant cette couverture m'a intrigué ; difficile de voir tout de suite le rapport entre une ballerine et la guerre. Seul point faible de cette couverture si séduisante : les arbres-types savane qu'on aperçoit en arrière-plan… Ah ah ! Malgré tout, la couverture est réussie, j'apprécie beaucoup l'allure du soldat en fond : ni couleur, ni drapeau, une ombre de soldat, point.
Le livre respecte d'ailleurs cet état de fait : aucun jugement n'est porté sur l'une ou l'autre des parties. Personne n'est mystifié ou idéalisé. La guerre est sale, et ce, quel que soit le camp dans lequel on se place. La jeunesse et l'inexpérience de l'héroïne sont l'occasion de poser les bonnes questions : celles qui font réfléchir, qui mettent en exergue les différents points de vue, plutôt que celles qui donnent des réponses préfaites. Pour ces raisons en particulier, j'ai beaucoup apprécié ce livre.
Viennent ensuite les personnages principaux : le narrateur et sa nièce pour qui la guerre d'Algérie est désormais quelque chose de lointain et de presque irréel, puis Lily et son frère. Lily, pendant un moment, j'ai craint que ce soit une énième adolescente un peu niaise, mais non. Quoiqu'elle ait grandi dans un monde un peu à part entre la danse et un frère protecteur, Lily est curieuse, et cette curiosité, ce besoin de comprendre donne une certaine dimension à son innocence. Oui, elle a 16 ans, c'est une jeune fille née dans les années 50, et pourtant, elle veut comprendre, s'émanciper, comparer les opinions et ne pas juger trop promptement. Son frère, quant à lui, même si il est peu présent comparé à la jeune fille, apporte aussi sa vision des choses : patriote, certes, mais pas jusqu'à l'innommable. Aimer son pays et le respecter, cela n'a rien à voir avec la barbarie de quelques personnes bien pensantes. Il apporte sa propre pierre à cette histoire : homme avant d'être soldat, j'ai trouvé son humanité très réaliste et cela m'est apparu comme un des points forts du titre.
Par contre, j'ai moins bien compris la place et l'utilité de Nino, autre personnage très présent et pourtant distant. Un hommage du grand-père à un homme brave afin qu'il puisse rester dans les mémoires ? C'est la seule explication qui me vient à l'esprit et c'est celle que je préfère. Cependant, je ne suis pas sûre que ce personnage soit bien amené, et j'ai peur de ne pas lui avoir accordé toute l'importance qu'il méritait pendant ma lecture.
En résumé, j'ai passé un agréable moment et je suis contente d'avoir fait cette découverte. Une belle lecture à conseiller à ceux qui étudient la guerre d'Algérie afin de leur offrir à la fois un roman instructif sur le climat social et un peu plus frais que les lectures conseillées par l'éducation nationale.
Lien : https://belykhalilcriticizes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Ricochet   20 août 2015
En toile de fond des atermoiements des héros, West Side Story, Maurice Béjart et toute la modernité de la danse s'opposent violemment aux vieilles traditions, de même que la France se déchire pour l'Algérie. Un beau et fin roman.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
RhlRhl   08 novembre 2015
Ma tête est une forêt. Qui a planté ces graines ? Elles sont grosses, grasses, trop grasses. Elles poussent si vite, elles m'envahissent. Ce sont des graines de questions. Elles grandissent et s'empêchent les unes les autres de voir la lumière. Qu'est-ce que je peux faire ? Mon cerveau est une forêt vierge, une bulle qui va exploser, éclater en mille parcelles de cerveau qui se donneront la main pour trouver la solution, le port de tête, Lily, le port de tête !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nilebehnilebeh   08 juin 2015
P43 : On veut danser pour marcher sur les nuages, Mais pour ça, il faut d'abord piétiner sur des braises, jour après jour,

P90 : Il y a des gens qui refusent de participe à tout ça, Tu as entendu parler du « Manifeste des 121 pour le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie » ?  Des intellectuels , Sartre, Simone de Beauvoir, des cinéastes comme Sautet et d'autres ont signé un appel à refuser de faire cette sale guerre,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ILLEILLE   28 février 2016
Michel n'avait rien vu.Lui qui lisait en elle comme si elle était de l'eau pure.il n'avait pas deviné la faille qui venait de s'ouvrir entre eux.
Commenter  J’apprécie          20
ILLEILLE   28 février 2016
_C'est plus compliqué que ça,Lily.Les partisans du FLN veulent une Algérie indépendante,ça ne veut pas dire qu'ils sont nos ennemis.
Commenter  J’apprécie          20
ILLEILLE   28 février 2016
Qu'est ce que vous croyez?La danse,il faut tout lui donner,tout!
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Cécile Roumiguière (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Roumiguière
10 minutes pour être au plus près de l'actualité du Salon, de ses partenaires, de la chaîne du livre.
Présenté par Olivier Zanetta, journaliste, viàGrandParis
Avec Louis Delas, directeur général (L'école des loisirs). L'Instant Pépite : "Filles de la Walïlü" de Cécile Roumiguière (L'école des loisirs). Une histoire pour toi : lecture de 5 dédicaces d'autrices et d'auteurs par par la comédienne Stéphanie Bourguignon (une opération commune du Salon et du Département de la Seine-Saint-Denis).
autres livres classés : guerre d'algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une princesse au Palais

Elle, elle est assise à une table. Qui attend t-elle ?

son père
sa mère
sa grand-mère

5 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Une princesse au palais de Cécile RoumiguièreCréer un quiz sur ce livre

.. ..