AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253036388
283 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/10/1985)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 110 notes)
Résumé :
Olivier, le petit garçon des Allumettes suédoises, de Trois sucettes à la menthe, des Noisettes sauvages, au début des ces Fillettes chantantes a seize ans. Sa vie se partage entre son travail d'apprenti-imprimeur, ses courses dans un Paris émerveillé, des vacances en Touraine, à Montrichard, où l'on boit le vin rosé dans des fillettes chantantes, d'autres, à la veille d'une guerre, dans un Saugues retrouvé. Il ne cesse pas d'être amoureux : de sa cousine, la belle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
araucaria
  24 mars 2014
J'avais éprouvé beaucoup de plaisir à lire la saga des Allumettes Suédoises. Je retrouve le héros, Olivier, dans Les Fillettes Chantantes, et tombe à nouveau sous le charme de la narration et de la plume de Robert Sabatier. Un excellent roman qui nous promène dans le Paris des années juste avant la seconde guerre.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          260
brigittelascombe
  27 août 2011
"J'avais seize ans. le monde m'offrait ses portes mais je n'en possédais pas la clef.Je n'aimais jamais les jeunes filles qui eussent pu m'aimer.Je fuyais le possible et recherchais 'autre chose' incertain et vague."
Olivier, le jeune héros de Robert Sabatier, réapparait dans Les fillettes chantantes, adolescent pétillant comme un simple mousseux décapsulé.
Dans David et Olivier, il chahutait rue Labat, insouciant, joueur,affectueux, aux côtés de son ami juif.
Dans Trois sucettes à la menthe, sa mère la belle mercière décédée,enfant triste et rêveur,passionné de lecture, il était adopté par son oncle Henri, débonnaire, et sa tante Victoria autoritaire, imprimeurs et bourgeois.
Dans Les noisettes sauvages, il passait des vacances inoubliables à Sauges chez le pépé,la mémé et l'oncle Victor et retrouvait ses repères pour s'ancrer dans la vraie vie.
Seize ans. Apprenti imprimeur, Olivier se cache pour bouquiner au "sommet d'une tour de rames de papier" et "écrit des vers dont il compte les syllabes sur ses doigts"."
-"Olivier! Olivier!"
"La barbe!"
"Neveu du singe" pour les uns,"Jean de la lune","Court-les-rues", pour les autres, il est surtout "Joli coeur" pour les gars de l'imprimerie Lucien, le grand David et le beau Gil, qui, moqueurs,le voient tournicoter autour de sa pulpeuse cousine Ji sans jamais oser se jeter à l'eau.
Le voilà mordu!
Mais en 1938, toutes les filles sont belles!
Et sur les couvertures de "Marie Claire" alors là!
Et si l'on croise par inadvertance, une comédienne au charme fou et à la voix rocailleuse, genre Junie Astor,c'est encore plus...planant!
"C'est Elle!"
Qui?
La femme fatale, dont Olivier est toqué.
Ah, non, il y a aussi Vivy,la jeune épouse d'un industriel.
"Snob à en crever" médit la tante.
"De splendides épaules" sussure l'oncle.
Olivier,sans piper mot, se contente de rougir, surtout lorsque Vivy, qui ne s'habille que chez Shiap' ou Coco, dégrafe son blanc soutien-gorge pour dévoiler une peau cuivrée par le soleil de Juan les pins.
Ouf!
Beaucoup d'amour, ou plutôt d'amourettes,de béguins et d'émois amoureux dans ce livre frais.
De l'amitié aussi, car de bouquinistes en libraires, Olivier, lecteur insatiable, rencontre Samuel qui fréquente les philosophes du quartier Latin. Voilà les clefs du royaume,celles de la culture qui ouvrent les portes d'un monde insoupçonné, celui de Sartre et des intellectuels.
Et puis Les fillettes chantantes est une véritable fresque historique.
1938, c'est l'avant guerre et ses progrés: le poste TSF "multi-inductance",le cinéma,l'aéronautique, mais aussi les rumeurs qui s'amplifient.
"Cet Hitler, qu'est-ce qu'il a dans la tête?"
On distribue des tracts :"le juif et la France" .
Et puis la mobilisation est décrétée,et puis la guerre déclarée, et puis,et puis, une autre époque, celle des alertes et de la peur au ventre.
Mais Olivier-Robert possède sa propre lumière, tissée de brins de poésie.
Robert Sabatier, signe là le dernier volet de sa saga dont la trame a été largement piochée dans ses propres souvenirs puisqu'orphelin très jeune il a vécu à Montmartre.Ecrivain prolifique,résistant, connu du monde littéraire, membre de l'Académie Goncourt, ses ouvrages ont été traduits en plusieurs langues et portés à l'écran.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Morgane82
  25 avril 2017
La suite de l'épopée d'Olivier est de plus en plus complexe à trouver. J'ai déniché les tomes 4 et 5 dans une vieille bibliothèque mais pour les suivants, ça va être plus compliqué. D'ailleurs, connaissez-vous le concept des bibliothèques en autogestion ? C'est le genre de bibliothèque que l'on trouve dans les camps de vacances ou sur les lieux de travail à l'étranger (genre, les boulots qui demandent de s'éloigner de sa famille et des amis pendant quelques mois, station Off-shore, militaires, …). C'est un concept tout aussi sympa que les boites à lire. Il part du principe que les gens vont amener des livres de France pour s'occuper et ne pas repartir avec pour ramener des souvenirs. Donc chacun dépose ses livres dans cette bibliothèque et c'est un joyeux bazar parce qu'il n'y a pas de catégorisation, d'ordre alphabétique, les livres sont posés comme ça. du coup, comme ça fait un certain temps voire un temps certain que des livres sont déposés, vous pouvez y trouver des perles rares, des antiquités introuvables en France comme … la suite des aventures d'Olivier que j'ai lu avec grand plaisir.
challenge vidage de PAL série
Challenge Multi Défis 2017 : Un livre "déniché" (brocante, bibliothèque, grenier, crossbooking...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Ori
  04 juin 2008
Les fillettes chantantes de Robert Sabatier, Livre de poche
Ou le tome 4 des aventures d'Olivier, le petit héros des Allumettes suédoises, de Trois sucettes à la menthe et des Noisettes sauvages.
Olivier qui a été adopté par sa tante Victoria depuis la mort de sa mère Virginie, nous fait découvrir Paris, à la fin des années 1930, soit juste avant la guerre.
La tante Victoria a fini par le traiter comme un membre de la famille, depuis que Marceau est parti soigner sa tuberculose en Suisse (un peu déçue d'ailleurs que Marceau, mon personnage fétiche soit si peu présent). Il apprend le métier d'imprimeur, tombe amoureux et rencontre l'amitié.
Lire un roman de Robert Sabatier, c'est comme mordre dans une madeleine de Proust géante qui vous renvoie dans un Paris oublié. de Montmartre avec la rue Labbat, du quartier un peu plus huppé de Château Landon, en passant par de nombreux autres quartiers, on redécouvre un Paris qu'on ne connait plus. Et les échappées champêtres ne sont pas en reste, puisqu'on découvre des lieux de villégiature poétiques et heureux (Les fillettes chantantes sont là, ce sont ces bouteilles de vin de pays).
L'atmosphère de l'époque transparait partout, à travers les affiches de cinéma, et de théâtre où s'étalent des noms d'acteurs oubliés ou devenus légendes, à travers les informations qu'on écoute à la radio, à travers des noms d'écrivains oubliés ou encore connus...
C'est vraiment un roman agréable à lire qui donne envie de profiter des bonheurs simples, même si dans le roman, ce bonheur apparaît fragile avec l'ombre de la guerre qui plane.
A noter qu'il existe un téléfilm adaptant les 3 premiers romans avec Olivier, des téléfilms très réussis et qui, petite, m'avaient arrachée des larmes, notamment avec le personnage de Marceau, joué par Olivier Sitruk (so cute).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MllePeregrine
  01 août 2012
Olivier a bien grandi. le voilà adolescent. Il découvre le travail, l'amour, l'amitié. C'est un jeune homme rêveur, poète, qui aime la vie à l'aube, malheureusement, d'une guerre à laquelle personne ne croit.
Même si quelques années ont passé, l'atmosphère est toujours la même dans ce dernier opus des "aventures" d'Olivier. de Paris à Saugues en passant par la Touraine, on respire le bonheur, on regrette (pourtant sans l'avoir connue!) cette époque où l'on savait prendre le temps de vivre.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   24 mars 2014
En ce temps-là, j'habitais un jardin éblouissant. Les parterres de ma vie étaient semés de fleurs que je n'osais pas cueillir.
J'avais seize ans. Le monde m'offrait ses portes, mais je n'en possédais pas la clef. J'étais tourmenté et joyeux.
Commenter  J’apprécie          340
AgaguK2015AgaguK2015   27 août 2015
Certes, c'est bien écrit, et bien documenté. C'est indéniablement de la littérature. Mais bon ... L'atmosphère parisienne se résume à des énumérations (de lieux, d'artistes, voire de comportements) : il y a ceci, puis encore cela, puis enfin ça. Les personnages ne sont guère ressentis, tout juste dépeints, de l'intérieur. Lorsque notre jeune héros se retrouve seul dans l'appartement pour une soirée par exemple, on peine à s'identifier - oui, c'est cela, les changements de situation n'amènent pas de changement de style, de rythme, d'attention. Et puis le plus important : le jeune homme, en plein émoi érotique au milieu de ces femmes, ne communique aucun émoi ... Un livre bien écrit,mais très fade. Ne le lisez pas pour l'histoire, il n'y en a pour ainsi dire pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MllePeregrineMllePeregrine   09 juillet 2012
Il la fixa intensément sans qu'elle s'en aperçût, puis, soudain, elle le regarda aussi et il sentit une onde chaleureuse. Il s'efforça de ne pas ciller. Elle aussi le regardait. Intensément. Un moment délicieux, mais qui s'acheva sur une parole inattendue:
"Tu as un point noir sur le nez."
Commenter  J’apprécie          120
araucariaaraucaria   24 septembre 2016
Olivier s'était réfugié au sommet d'une tour de rames de papier format double raisin savamment agencée. Ce building, le plus élevé des entrepôts de papeterie, atteignait le haut du hangar sous la verrière du toit en dents de scie. Une souris domestique grignotait les quartiers de pomme que le jeune alpiniste avait jetés sur la poutre. Parfois, sans interrompre son repas, elle levait un museau inquiet, observait le garçon allongé et immobile et revenait rapidement au fruit succulent serré entre ses deux pattes. Olivier la regardait aussi et, le nez froncé, les lèvres serrées, les dents avancées, imitait le petit animal avant de reprendre sa lecture de La Route au tabac de Caldwell dont certains passages l'étonnaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
araucariaaraucaria   26 mars 2014
Chaque vendredi soir, les imprimeurs se retrouvaient à La Cigogne, au coin de la rue Louis-Blanc et du faubourg Saint-Martin, pour l'apéritif hebdomadaire avant la semaine anglaise devant l'étain bosselé du grand comptoir dans une chaude odeur de café arrosé, de liqueurs sucrées, d'anis, de bière et de tabac. Chacun avait hâte de rentrer chez lui, mais sacrifiait volontiers à un rite, un acte social, écoutait les autres et confiait lui-même ce qu'il ferait samedi et dimanche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Robert Sabatier (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Sabatier
Yves Montand Bernard Pivot: la photo Séance photo lors de la fête de la dernière émission d'Apostrophes, le 19 juin 1990, à l'orangerie de Paribas, avec la participation de Jorge Semprun, et dans les cuisines Georges Blanc, Pierre Troisgros, Paul Bocuse, François Périer, Pierre Perret, Jean d'Ormesson, Robert Sabatier, Robert Badinter, Alain Peyrefitte, Jacques Chancel, Alphonse Boudard, Jean-Pierre Elkabach etc.
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1067 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..