AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714455875
Éditeur : Belfond (17/04/2014)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Et si les nazis avait conquis l'Angleterre ? Et si la Seconde Guerre mondiale avait pris fin en 1940 ? Soudain, l'Histoire prend un tout autre tournant... Dans la lignée d'Un hiver à Madrid, une œuvre magistrale, un incroyable travail de reconstitution de l'Angleterre des années 1940/1950, une uchronie de haute volée, brillant pendant britannique du Complot contre l'Amérique de Philip Roth.
Et si Winston Churchill avait été écarté du pouvoir en 1940 ? Et si l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Tounet
  21 mai 2014
Haletant comme un film d'espionnage, bien documenté comme un livre d'Histoire; on ne peut qu'être happé totalement par cette politique-fiction. Après l'offensive allemande de 1940, l'Angleterre signe la Paix avec l'Allemagne Hitlérienne et Churchill se trouve évincé du pouvoir. Alliée de l'Espagne Franquiste et de l'Italie du Duce, l'Allemagne a conquis l'Europe de l'Ouest et s'enlise en Russie depuis plus de dix ans. David Fitzgérald, qui dissimule à tous ses origines juives, espionne son gouvernement pour le compte de la Résistance menée par Churchill. Au bout de deux ans, il se voit confier une mission cruciale et dangereuse: remettre aux américains un scientifique mentalement fragile et qui détient par hasard des informations déterminantes sur la nouvelle "Super-arme" que les américains tentent de mettre au point.
Les personnages sont attachants, crédibles, tout en finesse. C'est une histoire de confiance et de trahison, de secrets et de non-dits, du courage qui ne vient pas toujours de là où on l'attendait... Une fiction crédible car extrêmement bien documentée, l'auteur connaît manifestement bien les arcanes politiques des années 30 à 50. Il rend bien la mentalité anglo-saxonne et l'atmosphère imaginaire de cette Angleterre de cauchemar sous la domination de l'Allemagne. Une Angleterre prête à déporter sa population juive pour obtenir des accords commerciaux et militaires avec son alliée Teutonne.
Palpitant de bout en bout, un roman qui permet de rappeller les horreurs qu'a causé le Nationalisme, les risques qui se profilent et qui se profileront toujours
au détour de l'Histoire, de voir à nouveau surgir ces idéologies toxiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
twinckel
  21 septembre 2017
J'ai beaucoup aimé le contexte du roman, une uchronie qui ouvre beaucoup de possibilités : la Grande Bretagne a signé un accord de paix avec Hitler en 1940 et depuis 12 ans est sous le joug allemand tout en gardant un semblant d'autonomie.
Les faits que l'auteur a remaniés sont parfaitement crédibles, les protagonistes existaient, Churchill pouvait ne pas être Premier Ministre et son remplaçant possible plus conciliant et à la recherche d'un compromis avec Hitler.
Le fond est passionnant.
La forme beaucoup moins. Je n'ai pas trouvé les personnages attachants, et très caricaturaux, bref chiants :
l'anti-héros glamour résistant malgré lui, sa femme au courant de rien mais tellement compréhensive, la résistante tellement belle et engagée, le scientifique détenteur d'un lourd secret que tous les pays veulent récupérer (objet de la traque) mais avec des troubles psychiatriques et qui ne pense qu'au suicide pour ne pas dévoiler son terrible secret, le méchant SS sans coeur efficace chasseur de juif, le flic anglais collabo enthousiaste.
Les événements de leur fuite sont prévisibles, je me suis ennuyée pendant les passages qui relatent le passé de chacun. Leur trauma et passif n'apportent absolument rien et les personnages sont lisses et transparents.
Les moments les plus intéressants et trop brefs sont les éclairages politiques (protagonistes au pouvoir, décision d'appliquer la politique nazi), la propagande, la presse muselée, la colère des gens contre les résistants qui sont vus comme des briseurs de paix, le testament d'Hitler qui décède à la fin du roman et les héritiers qui se déchirent son héritage pour finalement le détruire. Churchill qui apparait dans quelques pages et écrase totalement nos "héros" si mièvres.
Les notes de l'auteur à la fin du roman sont bien plus passionnantes que le roman lui même. Ses choix, ses sources, les faits historiques qui pour un petit grain de sable auraient pu faire basculer l'histoire dans une autre direction, et peut être que là était le véritable roman, réécrire l'histoire comme un document historique, un nouveau déroulement des faits avec les vrais protagonistes et non avec des personnages insipides et niais.
Grosse déception pour cet auteur que j'adore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aherbault62
  27 août 2015
Alors...comme je ne lis que ce qui est en relation avec L Histoire...Je reste autour de la seconde guerre mondiale. Dominion est une espèce de livre d'anticipation: l'Angleterre en 1940 a signé l'armistice, pas de résistance, Churchill se cache...Je vous laisse imaginer ce qu'est devenue l'Europe sous la férule de Hitler! Ce roman est en fait surtout un roman d'espionnage: un groupe de résistants doit protéger un jeune scientifique qui détient le secret de l'arme atomique, avec sur les talons, un gestapiste qui veut absolument l'avoir, ce qui lui permettrait de faire pencher la balance du bon côté pour l'Allemagne qui s'enlise dans une guerre en Russie. C'est bien écrit: froid, factuel, bien documenté (j'ai lu tous les livres de Samson avec le personnage récurrent de l'avocat sous Henri VIII). Pas assez de mélo à mon avis: une ébauche, disons, entre le personnage de Natalia et celui de David. Une bonne intrigue: la fin est palpitante. Bref, je conseille.
Commenter  J’apprécie          50
marieclaude64
  24 janvier 2015
Je viens de terminer Dominion. Un pavé lu très vite car j'ai été captivée par ce roman. Et puis, une fois terminé, j'ai eu quelques doutes. Un grand roman ? Non,Un roman qui ne marquera pas l'histoire de la littérature. Car en fait, c'est une banale histoire d'espionnage. Mais, l'originalité c'est le contexte particulier. l''Angleterre vaincue par Hitler collabore avec les nazis. Les USA ne sont pas entrés en guerre. Churchill , caché dans la campagne anglaise est le chef de la Résistance, modèle copiée sur la France. Alors, pourquoi croit-on à cette uchronie ? Pourquoi se laisse-t-on emporter par cette histoire ? C'est parce que Sansom a un extraordinaire talent de conteur. Alors, plongez ,vous aussi ,dans ce roman captivant. Vous passerez un bon moment.
Commenter  J’apprécie          50
FleurdesPois
  05 janvier 2018
Voici un roman que je ne suis pas près d'oublier. Mais au final, je ne suis toujours pas capable de dire si j'ai apprécié l'expérience ou non. C'est une histoire très immersive, formidablement bien ficelée et documentée, un thriller d'espionnage étouffant, oppressant, un roman brillant, à tous points de vue. Pour ma part, j'ai eu la sensation d'être aspirée dans une spirale infernale d'horreur et de paranoïa. Non pas que ce soit une mauvaise chose. On est pris dans la tourmente en même temps que les personnages et j'ai eu la gorge nouée, la poitrine serrée une bonne partie du livre. C'est vraiment très bien écrit, en plus du reste. Mais je n'ai jamais réussi à me défaire d'un malaise persistant en lisant ce roman et sans doute était-ce le but recherché. Les thèmes abordés, les réactions et pensées de certains personnages, l'atmosphère malsaine qui plane sur l'oeuvre, tout tend à créer un climat de haine qui m'a rendue nauséeuse. L'idée qu'à force d'assommer les gens à coups de terreur et de propagande, on pousse des personnes que rien ne prédestinait à la violence à embrasser par conviction les causes les plus abjectes, à soutenir les idéologies les plus infâmes… ça m'a juste rendue malade.
En conclusion, je dirai que j'ai rarement croisé la route d'un livre aussi fort, aussi intense dans l'horreur qu'il m'a inspiré. C'est poignant, haletant et je pense que ce roman hantera longtemps mes pensées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LeSoir   03 juillet 2014
C.J. Sansom imagine, avec un luxe de détails, «l’après 9 mai 1940» sans l’homme au cigare. Efficace.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2014
Nous savons que la majeure partie du peuple indien nous soutient… Les gens ordinaires à qui nous avons apporté les chemins de fer, l’irrigation, une certaine prospérité, et les dirigeants des principautés, nos alliés fidèles, ainsi que la ligue musulmane qui craint la domination hindoue. Voilà deux siècles que nous gouvernons l’Inde, d’une main ferme et avec justice. La diriger, tel est notre destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2014
Les Allemands ne pourront jamais gagner la guerre en Russie... Voilà onze ans qu’ils combattent pour atteindre leur but, à savoir établir une colonie allemande allant d’Arkhangelsk à Astrakhan avec, au-delà, dans l’Oural et en Sibérie, une sorte d’État capitaliste russe semi-colonial. Mais ils n’y sont jamais parvenus. Chaque été ils avancent un peu plus vers l’est, brisent des tronçons de la ligne de la Volga, puis chaque hiver les Russes les repoussent grâce à ces nouveaux kalachnikovs qu’ils fabriquent au-delà de l’Oural.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2014
Leur mode de vie est très différent. Ils ne nous font pas vraiment confiance. On ne peut pas leur en vouloir, je suppose. On a débarqué et on a pris les choses en main. Quand j’étais au milieu d’eux, il m’arrivait d’avoir l’impression de tituber dans l’obscurité avec une lanterne sourde.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2014
C’est pas agréable. On vous attache avec des courroies de cuir et on vous envoie des chocs électriques dans le cerveau. Il paraît que ça guérit la dépression. Ça marche quelquefois, à mon avis. Mais ils les utilisent à tort et à travers. Et ils devraient le faire sous anesthésie.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2014
Ça équivaut à donner à n’importe quel pays un blanc-seing pour commencer une guerre agressive. La Ligue des nations n’existe plus. Elle n’a pas empêché le Japon d’envahir la Mandchourie.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre
. .