AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226435736
116 pages
Éditeur : Albin Michel (28/03/2018)
  Existe en édition audio
3.84/5   387 notes
Résumé :
Madame Pylinska, aussi accueillante qu'un buisson de ronces, impose une méthode excentrique pour jouer du piano....

- Madame Pylinska, quel est le secret de Chopin ?
- Il y a des secrets qu'il ne faut pas percer mais fréquenter : leur compagnie vous rend meilleur.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (115) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 387 notes

valsing
  15 décembre 2018
N'avez-vous jamais frôlé la perfection dans un quelconque domaine, donné le meilleur de vous-même ? Non ! Alors, vous n'avez sûrement jamais eu de mentor qui vous stimule, vous révèle, vous guide vers des sommets jamais gravis !
Eric-Emmanuel Schmitt l'a rencontré son mentor : Madame Pylinska ! Quel meilleur professeur, que cette vieille Polonaise, aurait pu l'initier à la musique de Chopin ?
Exigeante, excentrique, elle surprend son élève et lui dévoile toute la sensualité, la beauté cachée du piano ! Le jeune Eric séduit la fantasque Madame Pylinska. Comme elle, il veut « s'élever » dans le Feu de la passion plutôt qu'en préférer « des'cendres ».
Pari conclu ! Il ne lui paiera ni la première leçon conçue pour…le décourager, ni la dernière censée… l'encourager !
Va, vis et deviens ‘Eric-Emmanuel Schmitt' !
Commenter  J’apprécie          637
Cancie
  25 mars 2019
Si j'avais beaucoup apprécié Éric-Emmanuel Schmitt dans Monsieur Ibrahim et les fleurs de Coran ainsi que dans Oscar et la dame en rose, Madame Pylinska et le secret de Chopin m'a nettement moins plu. Je n'ai jamais ressenti l'émotion que j'avais éprouvée dans les deux autres romans.
Certes, Éric-Emmanuel Schmitt est toujours un auteur plein de talent qui nous décrit dans ce livre tous les pouvoirs et les enchantements de la musique, celle de Chopin notamment mais cela ne va pas plus loin.
Madame Pylinska et le secret de Chopin est un beau conte agréable et plein d'humour qui narre la relation entre le jeune Éric-Emmanuel Schmitt et Madame Pylinska, professeure polonaise extravagante et excentrique aux méthodes d'enseignement de la musique plutôt singulières.
Très poétique et plein de sensibilité, ce livre court ne m'a pourtant pas emportée !
Commenter  J’apprécie          592
cicou45
  13 août 2020
Une pure merveille. Je devrais m'arrêter là et ne rien rajouter : "charité chrétienne" mais je ne peux pas le taire.
Après avoir vu en début de semaine Eric-Emmanuel Schmitt interpréter cette adaptation au théâtre accompagné par le pianiste Nicolas Stavy, je me devais de lire le roman original et c'est drôle et magique à la fois car tout au long de ma lecture, j'entendais encore la voix de l'auteur interprétant Madame Pylinska sur scène. Alors oui, double envoûtement : celle de la prestation de l'auteur-comédien (et tant d'autres qualificatifs) d'une part et celui de le retrouver à travers ces mots imprimés noir sur blanc.
Ici, le lecteur fait la connaissance du protagoniste-auteur, alors jeune homme de vingt ans qui n'a qu'un désir profond : celui d'interpréter Chopin au piano comme l'avait interprété sa tante Aimée lorsqu'il avait neuf ans sur le vieux piano de famille. Cependant, si lui, a appris les rudiments du piano et sait interpréter des oeuvres des plus grands compositeurs, pour une raison qu'il ne comprend pas : Chopin lui résiste. C'est alors qu'il prend contact avec Madame Pylinska, une professeure de piano polonaise qui, il va vite s'en rendre compte, a une manière d'enseigner le piano...assez particulière !
Un roman qui se lit extrêmement vite, toujours aussi bien écrit et qui nous apporte des leçons de philosophies qui (en repensant à la pièce que j'ai vu récemment - désormais l'un n'ira pas sans l'autre et ces deux souvenirs resteront à jamais liés) m'ont procuré de la joie, du rire mais aussi donné beaucoup à réfléchir et à méditer sur la porte (petit clin d'oeil à l'auteur, celles et ceux qui ont lu ou liront cet ouvrage comprendront), ou du moins le sens que, moi, j'escomptais donner à ma vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          511
bilodoh
  30 mai 2018
Un tout petit roman de musique, le secret du bonheur et de la réussite selon Eric-Emmanuel Schmitt.

En effet, tout va bien pour le héros de l'histoire. Il est étudiant, il veut jouer Chopin et a les moyens de se payer des cours de piano. Mais ce que Madame Pylinska lui enseigne, ce n'est pas la technique musicale, c'est le silence, la sensibilité et l'amour. Bien sûr, l'apprenti musicien trouve tout autour de lui, il peut tomber amoureux quand son professeur lui demande.

Et peut-être devenir un grand artiste, pas au piano, mais dans le domaine littéraire …
C'est joliment écrit et ç'est plein de jolies musiques et comme un conte de fées, tout réussit à celui qui a reçu tous les dons…
Commenter  J’apprécie          462
akhesa
  28 avril 2018
Un livre comme je les aime,avec beaucoup d'émotion,de tendresse,de sentimentalité;et de l'ouverture sur le monde,sur les petits riens qui ont l'air insignifiants mais qui apportent tellement de réponses.
Livre lu d'une traite,je me suis laissée emporter à travers Chopin et le secret de son génie sur l'être humain.
A lire.
Commenter  J’apprécie          420


critiques presse (2)
LeFigaro   11 avril 2018
Dans Madame Pylinska et le secret de Chopin, le romancier évoque la figure tutélaire de son professeur de piano.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeJournaldeQuebec   09 avril 2018
À temps pour le Salon international du livre de Québec où il est cette année président d’honneur, Éric-Emmanuel Schmitt propose ce printemps un fabuleux conte initiatique où la musique apprend à vivre et à aimer : Madame Pylinska et le secret de Chopin.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (85) Voir plus Ajouter une citation
denis76denis76   24 avril 2020
Dans mon enfance à la campagne, on disait que les mésanges contenaient nos morts qui venaient nous visiter et prendre de nos nouvelles.
( p. 84 )

Sur le châssis en bois de la fenêtre ouverte, un passereau s'est posé. Je n'ose pas le croire : tandis que son plumage se pare de gris, la mésange arbore une couleur grenat de la taille d'un turban sur son crâne, et elle tient une brindille dans son bec, tel un fume-cigarette.

NDL : mais oui, c'est elle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1missmolko1   15 septembre 2018
- «Virtuoses»… Si après des années d’étude chez moi, on vous traitait de «virtuose», je me pendrais !
- Ce n’est pas un gros mot !
- Je vous apprends à devenir un artiste, pas un Narcisse. Dirigez la lumière sur la musique, non sur vous. Oh ! ces virtuoses qui s’intercalent entre le morceau et le public, je les dézinguerais à la carabine.
- Heureusement que les armes sont interdites dans les salles de concerts !
- Comme vous dites, aboya-t-elle. Sinon, je cumulerais plus de morts que Staline !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
TiriNoiretTiriNoiret   01 mai 2018
— Écris! Écris toujours en pensant à ce que t’a appris Chopin. Écris piano fermé, ne harangue pas les foules. Ne parle qu’à moi,qu’à lui, qu’à elle. Demeure dans l’intime. Ne dépasse pas le cercle d’amis. Un créateur ne compose pas pour la masse, il s’adresse à un individu. Chopin reste une solitude qui devise avec une autre solitude. Imite-le. N’écris pas en faisant du bruit, s’il te plait, plutôt en faisant du silence. Concentre celui que tu vises, invite-le à rentrer dans la nuance. Les plus beaux sons d’un texte ne sont pas les plus puissants, mais les plus doux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
cicou45cicou45   13 août 2020
"Un créateur ne compose pas pour la masse, il s'adresse à un individu. Chopin reste une solitude qui devise avec une autre solitude. Imite-le. N'écris pas en faisant du bruit, s'il te plaît, plutôt en faisant du silence. Concentre celui que tu vises, invite-le à rentrer dans la nuance. Les plus beaux sons d'un texte ne sont pas les plus puissants, mais les plus doux."
Commenter  J’apprécie          140
ladesiderienneladesiderienne   25 novembre 2020
- Avez-vous lu George Sand ?
- Un peu.
- Femme remarquable, George Sand, Elle aurait voulu triompher en musique, elle s'y est cassé les dents, elle ne savait que pondre des livres, la malchanceuse. Enfin, par dépit, elle a aidé Chopin à s'épanouir, tel un coquelicot à l'abri du vent. Femme capitale, George Sand ! Quand Chopin séjournait à Nohant auprès d'elle, il échappait aux problèmes matériels, il suspendait son enseignement, il se consacrait à la composition sur le Pleyel qu'elle lui avait offert. Durant leur union, il a conçu et ciselé tous ses chefs-d'œuvre. Femme très utile, George Sand !
- Vous me choquez.
- Moi ?
- Vous réduisez la femme à son rôle pour l'homme.
- Je me moque que George Sand soit une femme, un homme ou un cachalot ! Seul le génie m'importe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Eric-Emmanuel Schmitt (96) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric-Emmanuel Schmitt
Lire et écrire avec Éric-Emmanuel Schmitt
autres livres classés : chopinVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la vie rêvée d'Hitler...

Par quoi commence le récit et la vie d'Adolf H.?

par sa réussite au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux-Arts de Vienne.
par son mariage avec Sarah
par son coming out

9 questions
427 lecteurs ont répondu
Thème : La Part de l'autre de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur ce livre

.. ..