AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278059424
Éditeur : Didier Jeunesse (25/02/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 21 notes)
Résumé :
IIe siècle avant J.-C.
Rome et Carthage se haïssent depuis cent ans.Un haut dignitaire romain est assassiné sous les yeux de sa jeune épouse, Elyssa.
Résolue à venger sa mort, elle embarque pour Carthage, accompagnée de son fidèle esclave.
C’est le début d’un voyage tumultueux et d’une mission à haut risque.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Ihopes
  16 avril 2015
J'ai été super contente de recevoir ce livre grâce à la Masse Critique de Babelio (ma première) et pour tout vous dire j'ai commencé cette lecture avec de gros préjugés. En effet c'est un livre jeunesse, un genre que je n'apprécie pas vraiment. Et pourtant j'ai été surprise de tant aimé ce livre.
L'histoire se déroule durant l'Antiquité romaine après la deuxième guerre de Carthage. Elyssa, une ancienne esclave d'origine carthaginoise est envoyée dans son pays natal comme espionne après le mystérieux meurtre de son mari. Il faut savoir que ce livre est une ucronie ('et si il s'était passé ça...'), j'avais donc un peu peur que cela soit tiré par les cheveux mais pas du tout en fait.
Alors, j'ai juste adoré le cadre spatial ! La trois quart du livre se situe à Carthage. Ce qui est assez original, j'ai adoré pouvoir découvrir l'architecture de ce pays si différente de celle de Rome. L'auteur s'est beaucoup renseigné sur l'époque et on le voit. Il utilise le vocabulaire adéquat sans se tromper mais n'en use pas trop non plus (c'est quand même un livre jeunesse). Je trouve que c'est un roman parfait pour faire découvrir l'époque aux jeunes de 14 ans. Il n'y a pas de faute historique (oui c'est mon côté historienne qui parle là) sauf la partie ucronie mais on voit quand même bien que c'est du fictif.
Un autre point que j'ai adoré, c'est la narration. Ce livre est écrit à la première personne et est en fait les mémoires d'un des personnages. Mais pas n'importe quel personnage : Ganymède, l'esclave d'Elyssa. Cela m'a vraiment surprise que l'histoire soit écrite sous son point de vue. Mais j'ai trouvé cela génial ! Ça permet de garder un certains suspense et d'avoir les réflexions d'un homme plutôt âgé mais surtout d'un esclave ! On lit les pensées d'un esclave ! C'est une seconde originalité géniale ! de plus l'auteur ne fait pas d'erreur. A chaque fois, il ne donne pas d'élément que le narrateur n'aurait pu savoir, on suit vraiment l'histoire comme si on était Ganymède.
Maintenant parlons des personnages. Tout d'abord Elyssa, c'est une jeune fille d'à peine 16 ans qui n'a pas été épargnée par la vie. Esclave à 7 ans, elle se marie avec son maitre à 14 ans et est veuve à 16 ans. Elle aimait profondément ce dernier et en veut beaucoup à ses assassins. Elle se retrouve alors dans sa ville natale et doit faire un choix entre Carthage et Rome. C'est une femme forte, qui est douce, gentille et surtout veut la paix. On ne peut que l'aimait.
Ganymède est esclave depuis plusieurs années (plus de dix ans) et à la mort de son maître il devient libre. Mais à cause de leur mission à Carthage, il va devoir abandonner cette liberté. C'est un homme tellement sage et intelligent, j'ai trouvé vraiment horrible tous ce qui lui arrivait, il ne méritait pas ça. Pourtant à l'époque, peu importé qu'un esclave soit intelligent, il était considéré comme un objet.
J'ai été un peu déçue par la fin, qui m'a semblé brutale, mais c'est parce que je suis une sentimentale. Cette fin est la plus probable et la plus logique.
L'écriture de l'auteur est vraiment bonne. Franchement, je n'ai qu'un mot à lui dire : 'continuez'. Comme je vous l'ai dit il donne des mots spécialisés mais les fait passer très facilement. La narration est très bien faite, ni trop longue ni trop rapide. On ne sait qu'à la dernière page le fin mot de l'histoire. C'est vraiment un livre parfait pour les jeunes mais aussi les moins jeunes qui ont envie de lire un livre historique sans être trop compliqué.
En conclusion de cette très longue chronique, j'ai été très satisfaite de cette Masse Critique et je retenterai l'expérience. Ce livre m'a beaucoup plu et je vous le conseil. Si vous aimez les livres jeunesses ou même si vous aimez l'antiquité et que vous voulez la redécouvrir d'une autre manière il est fait pour vous !

Lien : http://ihopes-lecture.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ichirin-No-Hana
  21 février 2016
Elyssa de Carthage est un roman jeunesse qui se passe pendant l'Antiquité. On y suit une jeune femme, Elyssa, qui après être né esclave se voit marier, et en même temps libérée de ses chaînes, à un diplomate romain. Son bonheur sera de courte durée car celui-ci se fera assassiner sous ses yeux et Elyssa se verra embarquée dans un complot et dans un conflit dont elle avait peu connaissance. Pas le temps pour elle de s'habituer à sa nouvelle condition de veuve, Elyssa étant native de Carthage (la nation ennemie de Rome à cette époque) sera envoyée en tant qu'espionne. La jeune femme en profitera pour découvrir qui sont les assassins de son mari et leurs motivations, car juste avant son meurtre, celui-ci venait juste de rentrer assez perturbé de son dernier voyage dans ce pays. Elyssa ne partira pas seule pour ce voyage car elle sera accompagnée de Ganymède, esclave et ami du défunt mari mais surtout un quasi-père pour la jeune femme.
Elyssa de Carthage fut une lecture assez plaisante du fait de son contexte historique. le conflit Rome/Carthage, même si décrit rapidement, fût intéressant à découvrir. J'ai trouvé cependant que le côté uchronie du roman (avec l'utilisation des armes à feu) fut assez inopportun et n'apportait pas réellement quelque chose à l'intrigue. J'ai eu également du mal à m'attacher à Elyssa, j'ai trouvé qu'elle avait des réactions assez égoïstes et je n'ai pas vraiment compris certains de ses sentiments ou de ses réflexions (notamment quand il est question d'amour).
A côté de cela, le roman se lit particulièrement vite car il est très dynamique dans le déroulement de son intrigue et l'on est pris assez rapidement dans l'univers. On a envie de savoir comment Elyssa et Ganiméde vont se dépatouiller de chaque problème qui se présente à eux (et il y en a un certain nombre).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
murielan
  04 avril 2015
Ancienne esclave carthaginoise, Elyssa est désormais libre et marié à son ancien maitre, Marcellus. Mais lorsque celui-ci est assassiné à son retour de mission à Carthage, Elyssa se voit proposer par Caton de devenir une espionne pour le compte de Rome. Accompagnée de Ganymède, son fidèle esclave, elle accepte de revenir dans son ancienne patrie pour mener à bien sa vengeance...
Une histoire qui plonge le lecteur dans la Rome antique, au temps des guerres puniques. Complots, trahisons, manipulations mais aussi amitié et romance sont de mises dans ce roman d'aventures pour la jeunesse.
Elyssa est une jeune femme courageuse et intelligente qui est prête à tout pour venger la mort de son mari. Ancienne esclave, elle a eu la chance de recevoir une éducation.
Ganymède est l'ancien esclave d'Elyssa : il accepte de la suivre dans cette fabuleuse mais dangereuse mission d'espionnage plutôt que de profiter de sa liberté tout juste acquise. C'est d'ailleurs à travers ses yeux que l'on suit leurs aventures.
Très sympa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Cielvariable
  18 janvier 2019
Roman jeunesse ayant pour thème l'Antiquité (ce qui, en soit, n'est pas très courant) qui est également une uchronie (ce qui est encore plus difficile à trouver en littérature jeunesse!). Ces deux caractéristiques sont déjà une bonne raison de s'intéresser à ce roman français.
Le récit raconte l'histoire d'Elyssa, ancienne esclave carthagène qui s'est mariée avec un Romain après avoir été affranchie. Lorsque ce dernier est assassiné, Elyssa sera impliquée dans une mission d'espionnage afin de venger son défunt mari et, accessoirement(!) sauver Rome. C'est son esclave Ganymède qui raconte cette histoire sous forme de mémoires.
Le roman est extrêmement intéressant à lire (la lecture se fait à un grande vitesse puisque le vocabulaire est accessible pour les jeunes, les dialogues nombreux font avancer l'histoire et le suspense est toujours présent).
Commenter  J’apprécie          80
ogmios
  21 janvier 2016
Un personnage féminin fort au caractère trempé, un contexte historique enthousiasmant : l'affrontement entre Rome et sa grande rivale Carthage, un roman d'espionnage avec mystère et suspens, tous les ingrédients sont réunis pour avoir un bon roman. C'est le cas, Eric Senabre parvient à nous donner à lire un roman rythmé, plein de rebondissement avec à la clé la découverte de la mythique cité de Carthage. Sans que ce soit pesant, des éléments historiques émaillent le récit et cela donne subtilement envie d'en savoir plus sur Carthage et cet affrontement dantesque entre romains et carthaginois. La narration est à posteriori, c'est l'esclave affranchi grec d'Élisabeth qui raconte l'histoire de celle qu'il a pratiquement élevé et toujours accompagné. Au seuil de sa mort, il raconte son extraordinaire destin. Pour ne rien gâcher, la première de couverture est séduisante, une lecture à recommander et pas seulement aux latinistes!
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Ricochet   11 juin 2015
Tome unique, Elyssa de Carthage se distingue par sa qualité d'écriture, ses aventures palpitantes, mais aussi par sa sombre vision d'une république où les décisions importantes ne se prenaient pas en public...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   18 janvier 2019
« Tu avais raison à propos de Carthage, Caton. Depuis le début.

– Tu m’as dérangé pour me dire ça ? L’oie était excellente, mais j’aurais préféré être dans mon lit, à cette heure.

– Tu avais raison, mais tu ne savais pas pourquoi. »

Je ne pouvais voir distinctement le visage de Caton. Mais je devinai que Marcellus avait désormais toute son attention.

« C’est un fait, Carthage prospère. La cité est florissante, le commerce va bon train. Mais en apparence, rien ne semble menacer Rome.

– Ah, Marcellus ! A-t-on à se plaindre de l’ours qui hiberne ?

– Non, en effet. Et il s’agit bien de cela. Si ce n’est qu’à l’abri des regards l’ours s’est déjà réveillé.

– Que racontes-tu ?

– Dans le plus grand secret, les Carthaginois ont mis au point une arme qui nous dépasse complètement. La plus aguerrie de nos légions pourrait se trouver anéantie en un clignement d’yeux. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   18 janvier 2019
Je m’appelle Ganymède, et me voilà parvenu au soir de mon existence. Que de choses il me reste à écrire, pourtant, avant que la nuit ne soit là ! On devrait avoir deux vies : l’une pour agir, l’autre pour raconter la première. J’ai vu des mondes s’écrouler, des tyrans écraser leurs ennemis, j’ai voyagé dans tout le monde connu et contemplé autant de merveilles que d’horreurs. Mais l’histoire que je veux transmettre aujourd’hui est celle d’une femme ; c’est la tienne, ô Elyssa de Carthage. Voilà longtemps, désormais, que nous avons chacun pris notre route, et toute mon existence n’a plus été qu’un écho du temps où je t’ai connue. Je ne peux pas te dresser de statue, et je ne sais pas écrire de poèmes. Tout ce que je peux faire, c’est me souvenir de toi, et coucher sur ces pages le récit fidèle de tes aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   18 janvier 2019
Un an après leur mariage, Elyssa attendait un enfant. Hélas, Marcellus n’eut pas le loisir de rester au chevet de sa jeune épouse. Caton, le politicien le plus roué, le plus influent et le plus sournois de Rome, envoya mon maître en mission diplomatique à Carthage plusieurs mois avant la naissance de l’enfant. Marcellus le savait bien : ce n’était pas la paix que Caton recherchait, mais le prétexte pour débuter une nouvelle guerre. Et bien sûr, l’assurance d’une victoire. Mon maître fit voile vers Carthage la mort dans l’âme ; et ce fut moi, et non lui, qui assista à l’accouchement. Il y eut malheureusement de terribles complications, et le nouveau-né ne survécut que quelques heures. Elyssa sombra dans un état de faiblesse préoccupant. Et comme dans le passé, elle lutta et repoussa la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   18 janvier 2019
« Comment me trouves-tu, Ganymède ?

– Vénus elle-même serait jalouse de toi.

– J’espère qu’elle ne t’entendra pas !

– Elle m’a sûrement déjà entendu.

– Et nous ne sommes pas morts ? Quelle chance nous avons. En tous les cas, j’espère que cela sera suffisant.

– De quoi parles-tu ?

– Peut-être qu’en me voyant sous mon plus beau jour mon mari acceptera de me garder à ses côtés. Je n’arrive pas à croire qu’après tous ces mois il veuille encore que nous soyons séparés.

– Il tient beaucoup à toi, maîtresse.

– Quelle curieuse manière il a de me le montrer…

– Il semble craindre pour ta vie. Il place ta sécurité avant toute chose.

– Mais ne sommes-nous pas supposés traverser les épreuves ensemble ? N’est-ce pas cela, le mariage ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   18 janvier 2019
À ses quatorze ans, on devinait en Elyssa la femme superbe qu’elle ne tarderait plus à devenir. Marcellus succomba au charme de cette esclave belle et intelligente. Il l’affranchit, puis l’épousa malgré l’avis de ses proches. Les noces de Carthage et de Rome ! Le souvenir des campagnes d’Hannibal était encore frais dans les mémoires, et une telle union ne pouvait que faire grincer des dents. Mais Marcellus s’en moquait et, comme toujours, mit tout le monde au pas. Je devins donc l’esclave de la fillette que j’avais élevée ; inutile de préciser que la situation n’était confortable ni pour moi ni pour elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Eric Senabre (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Senabre
Foire du Livre Brive 2016 - Remise Crédit Agricole Les collégiens et lycéens de Brive ont sélectionné leurs lauréats. Parrainés par le Crédit Agricole Centre-France, les prix 12/17 ont pour vocation de sensibiliser les jeunes à la lecture. Accompagné par des bibliothécaires et des documentalistes, le jeune jury a découvert les ouvrages sélectionnés pendant l’été et s’est réuni en septembre pour échanger ses critiques et choisir les lauréats.
Cette cérémonie est présentée par Raphaële Botte. Les récompensés sont : - Eric Senabre pour ouvrage « Le dernier songe de Lord Scriven », aux éditions Didier Jeunessse - Charlotte Bousquet pour son livre « Tant d’étoiles dans la nuit », aux éditions Rageot
+ Lire la suite
autres livres classés : Carthage (ville ancienne)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le dernier songe de lord scriven

Quel est le nom du premier client de M.Carandinie et M.Banerjee ?

M.Smith
Lord de Scriven
M.Cardiff
M.Buckingham

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Le dernier songe de Lord Scriven de Eric SenabreCréer un quiz sur ce livre
.. ..