AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782278085613
224 pages
Éditeur : Didier Jeunesse (06/09/2017)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  20 mars 2018
En voyage en Irlande avec ses deux parents, Megumi est une jeune japonaise qui se découvre des racines irlandaises. A la recherche de ses ancêtres, la jeune fille découvre un fantôme dans la grande maison de ses aïeux. Jeune fille courageuse, Megumi saura nouer des relations avec son arrière-arrière-arrière-grand-père et tentera de le sauver de la malédiction qui le retient enchaîner à sa maison.
Megumi et le fantôme est un roman jeunesse très mignon et rempli de beaux messages. L'histoire bien que simpliste saura ravir les plus jeunes lecteurs. Les deux personnages, Megumi et Horatio le fantôme, sont des personnages particulièrement attachants et on prend plaisir à suivre leur aventure.
Je déplore cependant le manque de travail au niveau de l'écriture que je trouve beaucoup trop simpliste et explicative. Ayant lu un autre roman de l'auteur (Elyssa de Carthage, que j'avais plutôt apprécié malgré quelques défauts), je connais donc déjà sa plume. Je trouve quand même dommage de considérer les enfants plus bêtes qui ne le sont et d'abaisser son niveau d'écriture dès que l'on écrit un roman pour le jeune public. C'est quelque chose que je trouve assez idiot et énervant d'où ma note moyenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Aelynah
  19 septembre 2017
Megumi est une jeune japonaise en séjour d'une semaine à Dublin avec sa famille. Outre un voyage touristique c'est aussi un retour aux sources pour cette jeune fille. Elle apprend sur place que son arrière-arrière- arrière-grand-père était irlandais et avait vécu à deux pas de leur maison d'hôte. Les japonais sont très respectueux de leurs aïeux et cette découverte va attiser la curiosité de la jeune fille. Hamish, le jeune irlandais de la pension lui a signifié que la maison était inhabitée. Mais surtout ...hantée. Fantômes, yokai c'est du pareil au même se dit Megumi et la voici donc se faufilant dans la nuit pour visiter une maison en ruine.
Ce qu'elle ne sait pas encore c'est que cette visite va changer toute sa vie. Mais pas seulement la sienne.
Nous allons ainsi faire la connaissance d'Horatio, un fantôme étonnant et sympathique...après coup. Il va nous plonger dans l'aventure sans vraiment le vouloir par la profonde injustice de sa solitude.
Megumi est, elle-aussi, surprenante. Son éducation japonaise va faire des merveilles face aux événements de la nuit. Quoiqu'on en dise la politesse et le respect ne sont pas des valeurs superflues. Megumi vous en fournira la preuve.
Mais ce qui apporte sa magie au récit va être l'enquête menée par Megumi sur cet ancêtre attendrissant et maudit. Car oui, une malédiction semble le priver d'un droit au repos ou à la liberté. Des éléments vont petit à petit apparaître dans le décor. Des faits que l'on pourrait qualifier de bizarres, ahurissants vont aussi nous être contés. Et des émotions comme l'amour, l'amitié naissante et le respect de ses aînés vont aussi nous apporter beaucoup dans ce roman.
L'auteur fait même preuve de beaucoup d'humour en y incluant des anecdotes amusantes puisque le papa de Megumi est créateur de jeu vidéo. Certaines de ses idées vont vous faire sourire et éprouver un brin de nostalgie. N'oublions pas que l'histoire se passe en 1985 ;).
Ce petit roman jeunesse, édité chez Didier jeunesse est une pépite à découvrir. Il a su me faire voyager et rêver en suivant Megumi et son fantôme. Les émotions sont sensibles. Les situations parfois cocasses. Mais l'enquête que poursuit Megumi sur le passé de son fantôme suit son cours avec logique et la jeune fille nous montre ainsi son grand coeur.
Le duo que forment ainsi Horatio le fantôme et son arrière...petite fille est très agréable à suivre et c'est avec regret que j'ai vu se terminer cette histoire profonde et poétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
book-en-stock
  25 décembre 2019
Quand un fantôme du passé refait surface…
Lors d'un voyage en Irlande avec ses parents, la jeune japonaise Megumi apprend qu'elle a des ancêtres maternels irlandais. Elle visite leur ancienne maison et rencontre le fantôme de l'un d'eux. Hélas une malédiction le retient prisonnier de cette maison délabrée. Megumi n'aura de cesse de l'aider, elle ira jusqu'à l'emporter avec elle au Japon afin de le sortir de sa solitude. Mais pourra-t-elle le délivrer de sa malédiction ?
Cette histoire est pleine de fantastique mais aussi de fantaisie. J'ai particulièrement aimé le caractère de Megumi que rien n'arrête du moment qu'elle a une idée en tête. Elle fait montre d'une grande sensibilité. Certains passages sont très amusants. Je regrette juste que les autres personnages aient une psychologie moins développée : ça reste très basique. de même que la vie quotidienne au Japon aurait mérité des descriptions plus élaborées et parfois quelques explications. Néanmoins cela demeure un roman agréable à lire qui devrait plaire aux jeunes lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
IreneAdler
  18 décembre 2017
Comment mêler fantôme européen et esprit japonais (ou yokai) ? Avec une petite fille japonaise, mais avec de lointaines origines irlandaises et qui ramène de la verte Erin le fantôme d'un de ses ancêtres, lié à la terre de sa maison par une malédiction. Mais heureusement la débrouillarde Megumi a une petite idée pour le libérer. Sans compter qu'une loutre un peu particulière semble avoir des vues sur notre Irlandais immatériel...
Sous ses airs joyeux et un peu enfantin, ce livre aborde pas mal de thématiques. Courage et ténacité de la petite Mégumi, qui n'hésite pas à solliciter un universitaire pour l'aider dans ses recherches. Jalousie, aussi un peu, et le peu réjouissant (mais néanmoins, presque indispensable), harcèlement (qui prend vite fin, parce que les harceleurs étaient un peu con-con, ouf !)
Le livre est destiné aux enfants de 9-10 ans, et cela se ressent dans la narration et surtout les dialogues. Tout est dit, c'est parfois un peu artificiel tant il n'y a pas de zone d'ombre pour le lecteur. Ayant lu un autre roman de Senabre mais pour des plus grands, je sais que ce n'est pas sa manière d'écrire habituelle. C'est sans doute pourquoi je n'aime pas tellement les romans pour cette tranche d'âge, au niveau du style. L'histoire en elle-même est plutôt sympa, si vous avez des cadeaux pour des enfants aimant les histoires de fantômes, mais qui ne font pas peur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
coquinnette1974
  12 septembre 2017
Merci beaucoup au site Netgalley et aux éditions Didier Jeunesse de m'avoir permis de découvrir Megumi et le fantôme.
J'aime beaucoup les romans jeunesses et celui-ci m'a charmé de la première à la dernière page.
Nous sommes en 1985. Megumi est une petite fille japonaise venue en vacances à Dublin. Sa maman lui apprend que son aïeul a vécu juste à coté de la pension où ils passent quelques jours. Megumi y va et rencontre son arrière arrière arrière arrière grand-père : Horatio, un gentil fantôme. La fillette, très respectueuse de ses ancêtres, comme tous les japonais, trouve le moyen de le ramener avec elle au Japon. C'est le début de drôles d'aventures pour eux deux....
J'ai aimé l'histoire, très jolie et très bien trouvé.
J'ai aimé les personnages. Megumi est une fillette très attachante, et j'ai beaucoup aimé le fantôme Horatio.
L'écriture de Eric Senabre est très agréable, et l'ensemble donne un excellent roman jeunesse, tout en poésie, en douceur, qui m'a vraiment charmé.
C'est un immense plaisir que je mets cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   07 septembre 2017
- Sais-tu, Megumi, que tu as des racines dans ce pays ?
Megumi ouvrit de grands yeux ronds.
- Des racines ? Tu veux dire des ancêtres ? En Irlande ?
Mme Fujita acquiesça d’un petit mouvement de tête.
- Eh oui ! accroche-toi bien : mon arrière-arrière-grand-père... c’est-à-dire ton arrière-arrière-arrière-grand-père était irlandais.
- Héééé ! mais comment c’est possible ?
- C’était un écrivain, passionné par le Japon.
Il s’y est installé, s’est marié à une Japonaise, et y a passé toute la fin de sa vie.
Megumi n’en revenait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LilizLiliz   06 novembre 2018
Elle se frotta les yeux : était-elle en train de rêver toute cette scène ? Elle avança d'un pas et à cet instant, il se forma devant ses yeux un tourbillon de poussière et de particules en suspension, qui finirent par dessiner une silhouette humaine. A l'intérieur de celle-ci brillait une lumière orangée, intense et pure, qui vacillait à la manière d'une flamme de bougie.
Commenter  J’apprécie          110
LecturienneLecturienne   19 septembre 2017
- Soyez prudentes, quand même. En Irlande, les fantômes, on vit avec. Mais ce n'est pas pour autant qu'on ne s'en méfie pas.
- On vit avec au Japon aussi, répondit Megumi. Nous, on les appelle les yôkai.
- Alors, on ne doit pas être si différents... Bonne promenade.
Commenter  J’apprécie          60
LecturienneLecturienne   19 septembre 2017
Et puis, elle sentit monter en elle un drôle de sentiment. Pourquoi cette créature lui voudrait-elle forcement du mal ? C'est vrai, c'était un être terrifiant. Mais après tout, un fantôme, ce n'est jamais que l'esprit de quelqu'un qui a vécu parmi les hommes. Pourquoi s'en méfier, au fond ? Et puis, s'il avait voulu lui faire du mal, il ne perdrait pas tout ce temps.
Commenter  J’apprécie          40
SabrinaaydoraSabrinaaydora   11 février 2018
"Dans l'encadrement de la porte, là où il n'y aurait dû se trouver que du vide, se tenait un être vêtu de haillons ; en guise de visage, la face creuse d'un squelette qui faisait claquer son horrible mâchoire."
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Éric Senabre (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Senabre
Foire du Livre Brive 2016 - Remise Crédit Agricole Les collégiens et lycéens de Brive ont sélectionné leurs lauréats. Parrainés par le Crédit Agricole Centre-France, les prix 12/17 ont pour vocation de sensibiliser les jeunes à la lecture. Accompagné par des bibliothécaires et des documentalistes, le jeune jury a découvert les ouvrages sélectionnés pendant l’été et s’est réuni en septembre pour échanger ses critiques et choisir les lauréats.
Cette cérémonie est présentée par Raphaële Botte. Les récompensés sont : - Eric Senabre pour ouvrage « Le dernier songe de Lord Scriven », aux éditions Didier Jeunessse - Charlotte Bousquet pour son livre « Tant d’étoiles dans la nuit », aux éditions Rageot
+ Lire la suite
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le dernier songe de lord scriven

Quel est le nom du premier client de M.Carandinie et M.Banerjee ?

M.Smith
Lord de Scriven
M.Cardiff
M.Buckingham

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Le dernier songe de Lord Scriven de Éric SenabreCréer un quiz sur ce livre

.. ..