AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226254706
Éditeur : Albin Michel (08/01/2014)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Cela fait partie des évidences secrètes : les riches ont gagné et ça ne crée même plus de polémiques, sinon dans quelques réunions électorales. Un mouvement mondial, puisque les millionnaires se multiplient partout en ce début de siècle. Ils sont déjà 12 millions, dont 400 000 en France. Comment ont-ils su, ainsi tirer parti, à la fois de la financiarisation, de la révolution numérique et de l'incapacité des Etats, y compris les plus puissants, à cadrer leur conquêt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Vermeer
  06 décembre 2015
La misère diminue dans le monde, les écarts de richesse entre pays diminuent également mais les inégalités augmentent au sein des pays depuis la fin des Trente glorieuses et surtout depuis vingt ans du fait de la mondialisation et de la financiarisation de l'économie. Des fortunes colossales se sont créées, basées non comme par le passé sur des activités productrices et génératrices d'emplois mais sur des opérations financières ('"économie hors-sol").
L'auteur ne dénonce pas la richesse mais plutôt l'argent comme valeur culte, comme finalité.
Quelques passages peu intéressants sur la façon dont vivent les très riches (yatchs, jets privés et compagnie, on s'en f...). L'auteur explique aussi pourquoi les très riches ont gagné moralement. Des chapitres de vulgarisation économique pour les non spécialistes comme moi sur la mise en place de l'Etat-providence après la guerre (Croissance, volonté de fraternité et volonté de lutter en Occident contre le communisme), sur les causes du chômage de masse. Aujourd'hui avec la crise, la faillite des régimes communistes, le système capitaliste est admis comme le meilleur et la priorité n'est plus de réduire les inégalités (les Etats n'en ont plus les moyens de toute façon) mais de réduire le chômage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gary
  21 août 2014
L'argent comme valeur refuge dans nos sociétés occidentales et qui prend de l'ampleur dans les nouvelles dynasties économiques que deviennent l'Inde, la Chine ou le Brésil. Rien de nouveau (pour ceux déjà intéressés par le sujet) sous le soleil brillant des riches si ce n'est une remise à plat de sa part des idées fausses concernant les inégalités et "la crise", causé par la distorsion médiatique.
La dominance actuelle de la valeur argent sans plus de réelle confrontation avec d'autres valeurs morales, politiques et spirituelles, voilà en filigrane le questionnement de l'auteur dans cette enquête. Et une note d'espoir finalement d'un retour, à plus ou moins long terme, à un autre idéal.
Commenter  J’apprécie          20
yannlerazer
  14 janvier 2014
Sans point d'interrogation, l'ouvrage de Jean-Louis Servan-Schreiber pose question. Constat implacable, nous pourrions ne retenir que deux faits relatés par le livre : « le seul adversaire des riches est la fiscalité. Celle-ci ne pourra obtenir de résultats significatifs que lorsqu'il y aura une véritable fiscalité mondiale. On en est loin. »
Et ce que dit Thomas Piketty dans le Capital au XXIe siècle : « Il est donc probable que l'inégalité redevienne la norme au XXIe siècle, comme elle l'a toujours été dans l'histoire. » Ainsi l'idéal du christianisme en Occident, et celui de la Révolution française magnifiée par la devise égalitaire de la République n'ont-ils pas d'avenir. D'autant un pays d'histoire plutôt catholique comme la France qui semble peu armé pour survivre dans ce monde où les riches ont gagné, lit-on entre les lignes.
Si les riches ont « des besoins », les chômeurs réalisent, eux, qu'on n'a pas besoin d‘eux. « Les salariés sont remplaçables, (…) dans un espace confiné », tandis que « les riches sont à l'aise dans un espace mondialisé (…) sans la moindre entrave. »
De même, Servan-Schreiber est-il libre, et dans cet essai a-t-il présenté la situation, sans fards, et elle heurte, mentalement, enfin si l'on n'est pas riche. Sa conclusion est plus nuancée, avec un peu d'espoir, mais s'il a renoncé à la politique (relisons cette tirade terrible des Renards pâles, mise en miroir), où se trouve le salut d'un monde qui chante, enivré, l'air de Gounod : « le Veau d'or est toujours debout ! » ?
(paru dans Blake 62)
Lien : http://tmblr.co/Z4Dxcn1EvXrJj
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AbbybliothequeAbbybliotheque   08 novembre 2015
Au risque d'être taxé de naïveté et d'irréalisme, je suis persuadé que ce siècle devra accoucher de nouveaux idéaux civilisateurs et humanistes, sous peine de voir le cynisme financier et matérialiste dominant entraîner, au minimum une amertume sociale croissante, au pire de nouveaux conflits meurtriers.

Ces idéaux ne pourront être imposés par personnes, mais peuvent naître d'un progrès collectif des esprits qui est deja à l'oeuvre. Je crois qu'un nombre croissant d'individus épris de paix et d'équité défendront ensemble des formes de solidarité, de coopération et de compassion, apte à restaurer les liens humains et les domages écologiques qui résultent de la cupidité érigée en vertu. Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un voeu pieu, car après soixante-dix and de paix mondiale, ces sentiments ont progressé. On est encore loin de les voir dominer les comportements, mais les progrès de notre espèce n'ont-ils pas toujours été chaotiques et plus lents qu'on ne le souhaiterait?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   18 juillet 2015
La vraie réussite d'une vie riche n'est'elle pas de ne pas avoir laissé l'argent contaminer tous les compartiments de son existence?
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Jean-Louis Servan-Schreiber (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Louis Servan-Schreiber
Jean-Louis Servan-Schreiber - C'est la vie ! .Jean-Louis Servan-Schreiber vous présente son ouvrage "C'est la vie !" aux éditions Albin Michel. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/servan-schreiber-jean-louis-est-vie-9782226312785.html Notes de musique : Border Blaster (Instrumental Version) by Josh Woodward. Free Music Archive. www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
35 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre