AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330087371
Éditeur : Actes Sud (30/11/-1)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Après l'immense succès du cycle Le Poids des secrets, Aki Shimazaki en a achevé un deuxième, ici proposé dans son intégralité : intitulé Au cœur du Yamato, il est composé des romans Mitsuba, Zakuro, Tonbo, Tsukushi et Yamabuki qui peuvent se lire indépendamment ou dans l'ordre que l'on voudra.
Avec l'écriture discrète, élégante et pleine d'empathie qu'on lui connaît, Aki Shimazaki met en évidence, à travers le silence mensonger des hommes, l'insondable douleu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
michfred
  09 septembre 2019
Sous forme de haïkus*...
Mitsuba
Feuilles de trèfle
vert, orangé de sa veste
colorent l'attente. .
Zakuro
Tache écarlate
sur la neige, la grenade éclate,
mémoire blessée.
Tonbo
Libellule accouplée
-coeur du pays, coeur du père-
chante un air léger.
Tsukushi
Les hampes dressées
des prêles oscillent entre
désir et dépit.
Yamabuki
Une fleur sans fruit,
tandis que la vie s'enfuit,
fait un signe d'or.

*pour des critiques plus détaillées, se reporter-d'ici quelques jours !-à chacun des cinq livres pris séparément.
Commenter  J’apprécie          5115
anlixelle
  19 septembre 2019
« La floraison des cerisiers ne dure pas. L'essentiel on l'attrape en une seconde. le reste est inutile. » Ce qu'écrivait ainsi en 2014 Christian Bobin dans La grande vie représente à merveille LA petite touche japonaise si unique qui m'émeut toujours autant.
C'est avec émotion et plaisir que je l'ai retrouvée, cueillie et appréciée dans la pentalogie Au coeur du Yamato.
Les cinq très courts romans Mitsuba, Zakuro, Tonbo, Tsukushi et Yamabuki d'Aki Shimazaki réunis dans ce coffret, et écrits après l'immense succès de son précédent cycle le Poids des secrets sont des délices.
La discrète écriture de cette auteure japonaise qui vit au Canada et rédige ses textes en français, se caractérise toujours par des phrases courtes et simples, une élégance lexicale particulière et une empathie pour tout ce qui nous relie au vivant. Un élément de la nature (végétal ou insecte) pour chaque titre de livre symbolise la problématique de l'histoire correspondante.
Dans ce véritable précis d'art de vivre à la japonaise, Aki Shimazaki met à jour cinq courtes trajectoires de vie qui s'entrecroisent, s'entrechoquent et se caressent parfois aussi. La violence terrible des lois sociales au Japon, la vulnérabilité des salariés et des cadres, la solitude des femmes sont les éléments majeurs de ses textes.
Nous lisons les histoires d'un jeune cadre japonais qui tombe amoureux au moment où sa société lui propose un poste important dans une succursale à l'étranger (Mitsuba), d'un mensonge familial provoqué par les drames politiques de la Grande Histoire (Zakuro), d'une jeunesse assombrie par le suicide du à la violence sociale et ressuscitée par une visite inattendue (Tonbo), la double vie bouleversant un équilibre qu'on croyait inaltérable (Tsukushi), et les cinquante-six années d'harmonie conjugale narrées par une vieille épouse dans une vie personnelle ayant été rythmée par des événements tragiques qui partent de la défaite de 1945 au capitalisme tyrannique d'aujourd'hui (Yamabuki). Les personnages principaux sont liés entre eux.
Le style dépouillé de l'auteure peut surprendre au départ, agacer même, puis force est de lui reconnaître qu'il épouse onctueusement les personnages, puis restitue admirablement les douleurs et les joies de la petite et la Grande histoires. Quand les mentalités japonaises se montrent au travers d'un puzzle polyphonique subtile et instructif, la lecture est alors un grand moment de plaisir.
L'inexpression des individualismes est parfaitement rendue, et les principales coutumes du Japon transparaissent à chaque instant : comme Koroko (Le coeur et l'esprit), karada (les liens avec le corps), shukanka (créer l'habitude), shinri-yoku (« nourri pas la nature »), wabi-sabi (« la beauté de la perfection et de l'impermanence »), ikebana (« l'art de la composition florale »), et plus encore.
Voici donc tous les petits cailloux qu'a glissé Aki Shimazaki dans cette pentalogie que je recommande de lire dans l'ordre. Une heure pour chaque volume suffit.
Dans ce portrait du Japon édifiant et jamais caricatural, j'ai retrouvé tous les éléments forts (observations, expériences, témoignages) relevés lors d'un précédent périple au pays du soleil Levant, nation fascinante et inquiétante à la fois.
Une lecture à poursuivre par celle des chroniques d'un français ayant vécu au Japon, De geishas en mangas de Cyrille Vigneron.




Lien : http://justelire.fr/au-coeur..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          397
lectrice45
  13 janvier 2020
Je me parle à moi-même : "la comparaison est très limitante et empêche d'être disponible".
Quand je regarde l'ensemble de cette série de livres, je me dis que j'ai beaucoup aimé. Ce qui m'a gênée pour apprécier davantage c'est avoir lu la précédente série de livres peu de temps avant. Du coup, je ne pouvais m'empêcher de comparer. Et ça a été un frein à ma liberté d'aimer.
Je vais relire ces livres plus tard.
Dans son ensemble, cette série est sensible, belle et harmonieuse. L'auteure est douée pour interroger sur le (les) sens que l'on donne à sa vie, la capacité que l'on a à aimer, l'acceptation de ce qui est. Surtout, j'ai eu la sensation de pouvoir comprendre un peu la culture du Japon. Un peu, je dis bien.
Alors, avec le recul, j'ai pu mettre de côté certains agacements que j'ai pu ressentir à la lecture de ces livres, et les transformer en de l'indulgence vis-à-vis de l'auteure (qui ne m'a rien demandé, je le précise). L'ensemble est donc devenu beau, harmonieux. Comme un bouquet de fleurs.
Et, il se trouve que le soir j'ai visionné un DVD, le film Departures de Yojiro Takita. C'était tout à fait dans l'esprit des livres, de la culture japonaise, et l'accompagnement de Tsuyoshi dans l'autre monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DrOdR
  08 juillet 2019
Simple et délicat.
Un commentaire global pour la pentalogie "au coeur du yamato":
Le récit de 5 tranches de vie, dans le Japon des années 70-80-90. Des narrateurs différents dans chaque tome, mais dont les existences se croisent.
L'histoire d'un amour empêché, d'un père retrouvé, d'un époux trop parfait...
Les rapports entre les gens, les règles du savoir-vivre dans la société japonaise sont parfaitement décrits; cette différence avec nos habitudes et nos traditions a provoqué chez moi un dépaysement immédiat.
J'ai été également bouleversé par la délicatesse de l'écriture -d'une simplicité merveilleuse- et les touches de poésie disséminées au fil du récit.
Une superbe découverte .
Commenter  J’apprécie          31
BourbonBap
  22 mars 2020
Bien que le roman soit court, il est d'une extrême efficacité. La douceur d'écriture nous balade dans la tête du personnage principal. On suit l'histoire avec ce calme qui caractérise les japonais. Tous les phrases sont utiles à l'histoire et je trouve que pour peu de pages il y a beaucoup de rebondissements ou de petits mystères résolus dans les trois pages suivantes. On lit ce livre d'une traite.
Vous ne connaissez pas le Japon ? vous souhaitez découvrir ce pays à travers un roman mais vous appréhendez ? Commencez par cette collection avec des romans courts et ultra plaisants !
Commenter  J’apprécie          23


Videos de Aki Shimazaki (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aki Shimazaki
Payot - Marque Page - Aki Shimazaki - fuki-no-tô
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1140 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre