AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Martine Reid (Éditeur scientifique)
ISBN : 207035976X
Éditeur : Gallimard (05/03/2009)

Note moyenne : 2.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Dans ces climats brûlants, où les hommes, uniquement occupés d'un commerce et d'un gain barbares, semblent, pour la plupart, avoir perdu les idées et les sentiments qui pourraient leur en inspirer l'horreur, une jeune fille, nommée Pauline de Gercourt, avait été mariée à l'âge de treize ans à un négociant fort riche, et plus avide encore de le devenir. Orpheline et mal élevée par un tut... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Laura94
11 juin 2013
Certes la langue de Mme de Stael peut paraître lourde. Mais faut il rappeler que le romantisme (on peut clairement qualifier ces 3 oeuvres comme romantiques, ou comme des prémices du romantisme) implique très souvent cette langue; il suffit à ce titre de lire des poèmes De Lamartine, ou des nouvelles De Chateaubriand.
Certes, les thèmes sont classiques, pour nous lecteurs modernes. Seulement pour un lecteur contemporain à Mme de Stael, ces nouvelles sentaient le renouveau de la littérature avec l'arrivée lente du romantisme en France. Ce qui est indéniable, c'est la force que Mme de Stael parvient à conférer à ses personnages, et surtout la violence de leurs sentiments ou ressentis, ce qui tend à donner une force magistrale et singulière à ce qui est aujourd'hui considéré comme un topos de la littérature (soit un amour destructeur) .
Commenter  J’apprécie          20
maylibel
17 mai 2012
Ce recueil rassemble trois textes ("Mirza ou Lettre d'un voyageur", "Adélaïde et Théodore", "Histoire de Pauline") que Mme de Staël affirme avoir écrits alors qu'elle n'avait pas vingt ans. Ils défendent une vision très romantique et assez pieuse de l'amour, mais proposent aussi une prise de position nette contre la colonisation. le style de l'auteure, lourd, ne m'a pas convaincue. Elle use et abuse de phrases telles que « La malheureuse Pauline absente de son mari, sans parents qui s'occupassent d'elle, sans autre société que celle de Meltin [le méchant de l'histoire, ndlr], passait les jours entiers à s'entretenir de son malheur. » (p. 80) Si bien que ce livre d'à peine 120 pages m'a très vite agacée et que je l'oublierai sans doute plus vite que je ne l'ai lu.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
LiisaLiisa22 janvier 2013
Ma douleur, me répondit-il, fixée dans mon coeur, ne peut accroître ni diminuer, mais l'uniformité de la vie la fait passer plus vite, et des événements nouveaux , quels qu'ils soient, font naître de nouvelles réflexions, qui sont toujours de nouvelles sources de larmes.
Commenter  J’apprécie          10
Laura94Laura9409 juin 2013
Elle ne connaissait pas le monde, parce qu'elle n'avait vécus que dans le pays des chimères
Commenter  J’apprécie          30
Laura94Laura9404 juin 2013
Les hommes infortunés par le cœur, me dit-il à voix basse, ne craignent point, et désirent même le spectacle du bonheur des autres.
Commenter  J’apprécie          10
Laura94Laura9404 juin 2013
Sa beauté m'enchanta; elle possédait le vrai charme de son sexe, tout ce qui peint la faiblesse et la grâce.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Madame de Staël (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Madame de Staël
Piques & répliques de l'Histoire - Stéphane Bern .« le cardinal vient de rendre son âme à Dieu », annonce-t-on à la Cour lorsque Mazarin s?éteint, le 9 mars 1661. « Je doute que Dieu l?ait acceptée » réplique un courtisan. À Madame de Staël qui lui demande son avis sur l?un de ses ouvrages, le célèbre Rivarol lui répond : « Je fais comme vous Madame, je ne pense pas »? « Comment ! Vous allez épouser ce laideron ? L?avez-vous au moins regardée de face ? » s?exclament les amis du séduisant Boni de Castellane en apprenant ses noces avec la très riche mais fort laide américaine Anna Gould. « C?est vrai, vue de face elle n?est pas belle, mais elle est irrésistible vue de dot », rétorque l?aristocrate sans-le-sou? Souvent féroces mais savoureux, les bons mots font aussi l?Histoire de France, avec cette touche de malice qui ne pouvait laisser indifférent Stéphane Bern. En esprit curieux de tout et de tous, il nous en offre ici un florilège : 400 piques et répliques irrésistibles, où l?anecdote laisse filtrer quelques insolentes vérités. http://www.albin-michel.fr/ouvrages/piques-repliques-de-l-histoire-9782226397935
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1004 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre