AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B087X6VSQ4
471 pages
Éditeur : Albin Michel (17/06/2020)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Après 20 ans de service et un passage décevant dans le privé, Thomas Andreasson réintègre la police. Christian Dufva, récemment divorcé, a envoyé son fils de 11 ans, Benjamin, à un camp de voile, le temps de témoigner contre son ancien associé, Niklas Winnerman, accusé d'avoir siphonné 10 millions dans les caisses de leur florissante entreprise de construction. Nora Linde, procureure et amie de Thomas Andreasson, est quant à elle en charge de ce procès pour abus de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Emysbook
  17 juin 2020
Le roman de Viveca Steen est vraiment à la limite du coup de coeur pour moi. C'est la première fois que j'entends parler de cette auteure. le livre est sorti aujourd'hui en librairie au Éditions Albin Michel et ne doit en aucun cas passer à la trappe !
Ce roman doit finir dans vos mains et votre bibliothèque coûte que coûte.
Au nom de la vérité est un récit qui fait justice, un roman qui donne envie à quiconque en quête de procès de pouvoir en prendre plein les yeux.
J'ai adoré ce côté juriste où l'on retrouve toutes les procédures et tous les contours d'un tribunal. on se bas avec les témoins, on essaye de comprendre ; on s'acharne et plus que ça on crie pour que le coupable paye !
Parfois, durant ma lecture je me disais " Bon sang mais envoyez-le en prison celui-là ! ", " Non mais n'importe quoi il a vraiment fait ça ?"
La tension était à son comble, elle était palpable et rien ne pouvait l'arrêter.
Pour les amateurs de Droit et de Tribunaux c'est un roman qui devrait vous ravir !
Outre cela la partie sur l'enlèvement du petit Benjamin ne laisse pas de doute quant au polar intriguant que nous livre Viveca Steen. C'est absolument intriguant et interpellant. Les chapitres sont coupés pour donner davantage de fluidité au récit et j'ai adoré retrouvé l'histoire au chapitre d'après pour en savourer le précédent.
Ce roman, traite aussi, selon moi, d'un fait de société assez important est qui dans ce roman apporte une leçon sans obligé le lecteur à y voir un message. La subtilité est parfaitement ajustée.
Ce qui m'a je crois le plus touché dans cette partie c'est les personnages !
Aucun n'est désagréable ou inintéressant malgré qu'ils ne soient pas tous des anges à découvrir !
L'art du mensonge est traité à la perfection et mon dieu comme c'est satisfaisant de voir une maîtrise comme celle-ci. le menteur n'est pas toujours celui que l'on croit, et là, encore, Viveca Sten excelle dans ce domaine.
Elle nous balade, nous manipule et comme des pantins, moi j'ai suivi cette idée jusqu'à la profonde surprise que nous laisse la fin de ce jet !
AU NOM DE LA VERITE porte très bien son nom c'est une évidence !
Ce polar hautement addictif n'est pas passé loin du coup de coeur pour moi !
Encore merci à Claire et Mickael !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tancrede50
  22 juin 2020

Ce qui frappe d'abord, c'est la structure de narration originale adoptée par Viveca Sten. Très vite, on est au courant d'un certain nombre de faits, on devine ce qui va arriver, et on assiste impuissant aux catastrophes qui finalement surviennent. Ainsi Nora a un procès important, mais elle a mal préparé son dossier car tout repose sur le témoignage d'une seule personne. Et si cette personne se rétractait au procès? Elle va se rétracter, et Nora va aller dans le mur. Comment Nora peut-elle surmonter cela? Alors même qu'elle se fâche avec Jonas, son futur mari qui reste bloqué au bout du monde. Et il y a Benjamin, 11 ans, qui participe à un camp de voile, contre son gré. D'entrée, il est maltraité par deux ados plus âgés, mais on voit arriver d'autres menaces, bien plus graves, peser sur lui, puis le drame le frappe. Benjamin disparait. Peut-on le retrouver sain et sauf?

Thomas enquête. Il est plein de bonne volonté, comme d'habitude, mais on sait tout de suite qu'il part à toute allure sur une fausse piste, et que ce n'est pas comme cela qu'il va trouver le vrai coupable et retrouver Benjamin. On est navré pour lui. de plus la situation est tendue avec Pernilla, son épouse, très prise par son nouveau métier. Dans les trois premiers quarts du roman, l'auteur nous torture avec ces trois actions en parallèle: Nora va perdre son procès, Benjamin va disparaître à jamais et Thomas ne va pas trouver le bon coupable. C'est habile comme procédé, et ça marche. Surtout que ce qu'on prenait comme certain ne l'est pas et que les retournements de situation et rebondissements vont arriver dans le dernier quart du livre. Avec en bonus, la touche d'émotion finale.

C'est bien écrit, c'est simple et c'est prenant. Et on aime bien retrouver Nora, Jonas, Thomas et Pernilla. Ici pas de tueur psychopathe, de cadavres en série, d'intrigue alambiquée ou de retour dans un lointain passé. le lecteur de polars que je suis, fatigué de tous ces romans à la mode à la fois invraisemblables et horribles, a trouvé dans la lecture d'Au nom de la vérité un grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
livrement_ka
  19 juillet 2020
J'enchaîne dans la série des thrillers...Et là je tape fort avec le dernier Viveca Sten, l'une des maîtres du thriller qui nous vient du froid....Avec le style qui va avec.
J'avais hâte de le lire et je n'ai pas été déçue. La quatrième de couverture que j'ai lu au cours du roman, laissait bien entrevoir l'histoire qui allait se révéler glaçante et angoissante.
Benjamin, parti en camp de vacances pour apprendre la voile, selon le souhait de son père, mais contre l'avis de sa mère, va tout à coup disparaître.
Quand à Christian son père, il va devoir témoigner à un procès contre son ancien associé.
Parallèlement à tous cela, un pédophile semble s'intéressait à ce camp de vacances où séjournent de jeunes adolescents.
Il n'e faut pas plus à l'auteure pour instiller dans l'esprit du lecteur des pistes en veux tu en voilà, qui vont s'avérer quelques fois surprenantes.



La plume de l'auteure est agréable à lire et le style est plus que fluide.
Une intrigue plus que bien travaillée et construite de façon crescendo pour rendre le lecteur de plus en plus impatient d'avancer dans cette lecteur où la course contre la montre a débuté.
La lecture est rapide et très rythmée de par notamment la présence de nombreux chapitres courts qui s'enchaînent pour petit à petit trouver leur point d'attache entre eux.
Les personnages sont en souffrance, à l'image d'Asa, de Christian, mais également de Benjamin et d'Isak. Ces deux derniers ne se sont pas trouvés alors qu'ils avaient beaucoup d'atomes crochus.
Un petit plus :
- pour avoir traité de manière indirecte mais bien présente, le harcèlement entre les jeunes, et le mal être de l'adolescent ou du jeune adulte en rapport avec la relation paternelle.
- pour le côté juridique du procès et la justice qui fait surface à un moment inattendu
Encore une fois, Viveca Sten a su prouver qu'elle méritait sa place et qu'elle avait de beaux talents d'écrivain.
Je serai bien sûr au rendez-vous pour la prochaine sortie.

 Belle lecture ! 

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GoodBooksGoodFriends
  18 juin 2020
Série
Policière
Juridique
Archipel de Stockholm 💙💙💙💙
Autant de raisons qui font que cette série était inscrite depuis fort longtemps sur mes tablettes.
Plutôt que d'attendre et d'attendre encore, j'ai décidé de prendre le train en marche avec le huitième tome qui sort aujourd'hui.
La rencontre fut prometteuse.
Un procès pour abus de biens sociaux, un enlèvement d'enfant, un mariage à venir, un couple qui prend l'eau ; le tableau se met en place par petites touches.
Certains personnages semblent cernés par le danger (Benjamin, quel souci je me suis fait pour toi !).
Les chapitres courts, le rythme entrainant, tout cela m'a maintenue en haleine du début à la fin.
Ma partie favorite a été le procès. Et oui les chiffres, c'est un peu mon péché mignon.
Sa résolution m'a satisfaite, inattendue et simple à la fois.
L'intrigue n'est pas révolutionnaire mais ce n'est pas ce que j'attendais de ma lecture. C'est une série que j'ai pris plaisir à découvrir, avec des personnages auxquels je me suis rapidement attachée, et un climat que j'ai hâte de retrouver.
En attendant le tome 9, j'ai les 7 tomes précédents à découvrir, j'ai de quoi faire ! 😊
Pour mon plus grand plaisir, j'ai partagé cette lecture avec une amie et nos échanges m'ont permis de me poser de temps en temps pour réfléchir à ma lecture. Sinon, je suis à peu près sûre que je l'aurais dévoré en un jour ou deux ! 😁
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
votre_coin_lecture
  27 juin 2020
Deux histoires parallèles, une disparition d'enfant dans un camp de voile dans une île en face de Sandhamn et un procès contre un dirigeant ayant escroqué son entreprise
D'un côté, on retrouve l'inspecteur Thomas Andreasson et de l'autre Nora Linde, des personnages qu'on a plaisir à retrouver
Cette disparition, fugue, accident , enlèvement? Y a t'il un lien avec le procès?
Les apparences sont parfois trompeuses et comme d'habitude Viveca Sten nous tient en haleine avec un polar bien ficelé, encore un beau coup de coeur

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2020
Ce n’était pas parce que lui avait aimé ça que ce serait pareil pour son fils. Benjamin n’était pas sportif comme son père, ni particulièrement extraverti et sociable. Il préférait rester dans son coin, assis sur le canapé avec un jeu vidéo.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2020
Elle était intéressée, il l’avait compris à sa façon coquette de balancer sa queue de cheval, de bouger ses hanches graciles.

Avec l’expérience il avait appris à voir quand ils étaient d’accord. Garçon ou fille, peu importait, il le savait, c’était tout. Les signaux étaient là. Des fesses qui bougeaient de façon suggestive, une invitation secrète quand ils se léchaient les lèvres.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2020
Beaucoup de juges considéraient les délits financiers comme rébarbatifs et compliqués. Les catégories criminelles traditionnelles étaient difficiles à appliquer aux transactions modernes, qui n’étaient pas non plus aisées à présenter avec pédagogie dans une salle d’audience.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2020
Ça lui ferait du bien de se vider la tête un moment. Le sauna était son endroit favori pour décompresser, la chaleur qui lui pénétrait le corps le calmait toujours. C’était mieux que les médicaments.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2020
C’était le jeu qui l’avait mis dans cette merde. Il ne fallait pas, il n’avait pas les moyens de perdre encore plus d’argent.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Viveca Sten (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Viveca Sten
Chronique de Pascale Frey sur onlalu à propos de l'ouvrage "Les secrets de l'île", de Viveca Sten, paru aux éditions Albin Michel en mai 2016. résumé, roman policier, polar scandinave
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre