AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thibaud Desbief (Traducteur)
ISBN : 2871292663
Éditeur : Kana (15/02/2000)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 132 notes)
Résumé :
Dans les pas de son père, Gon quitte son village pour se présenter au difficile examen des hunters. En chemin, Gon se fera des amis. Mais survivront-ils à la première épreuve face à des participants particulièrement dangereux… ?!

Si quelques adversaires se montrent impitoyables dès le début, d’autres comme Hisoka le magicien font preuve d’un cruauté pour le moins inquiétante…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  19 avril 2017
Avec "Hunter X Hunter", l'imaginatif et talentueux Yoshihiro Togashi renoue avec le manga d'aventure pour nous offrir à nouveau un univers étrange et mystérieux où se côtoient à parts égales démons et merveilles… Et une fois de plus il marrie excellemment bien l'héritage d'Akira Toriyama avec celui d'Hirohiko Araki, du coup le manga alterne bastons bourrines à la "Dragon Ball" et combats stratégiques à la "JoJo's Bizarre Adventure" ! (et je ne vous pas même pas ce ces flopées de « mind games » qui se traduisent par moult explications touffues en phylactères ^^)
Les personnages sont aussi profonds et aussi subtiles que dans ses autres séries (l'auteur sonne souvent juste, car il est à années-lumière des tirades grandiloquentes, des chialades diluviennes et des flashbacks à répétition trop souvent utilisés dans les shonens de dernière génération), mais chassez le naturel il revient au galop : dans le who's who de la nouvelle série de l'auteur, Kurapika est une reprise de Kurama de "Yū Yū Hakusho" (qui lui-même était un détournement du Shun d'Andromède de "Saint Seiya" ^^), Leolio est une reprise de Kuwabara de "Yū Yū Hakusho" (qui lui était un détournement de Jean-Pierre Polnareff de "Stardust Crusaders" ^^), Kirua est une reprise de Hiei de "Yū Yū Hakusho" (qui était à la fois le frère caché d'Ikki du Phénix de "Saint Seiya" et de Végéta de "Dragon Ball" ^^), et si Gon le héros innocent car au-delà du bien et du mal a une bonne de tête de Goku de "Dragon Ball" impossible de ne pas voir que son père Jin est une reprise de Yusuke Urameshi le héros de "Yū Yū Hakusho"… Et je ne vous parle même pas du vilain récurrent Hisoka le Magicien qui est le sosie du cultissime Dio Brando du cultissime "JoJo's Bizarre Adventure"… Personnellement je ne m'en plains pas : j'avais adoré tous ces personnages, donc leurs reprises / détournements me plait tout autant !
Le mangaka a une grande influence sur ses collègues, puisqu'on retrouve moult emprunts graphiques et scénaristiques chez Eiichirô Oda, Tite Kubo, Nobuyuki Anzai, Nakaba Suzuki… le Toriko de Mitsutoshi Shimabukuro ne fait que développer l'épisode des Gourmet Hunters après avoir entièrement repompé les scènes d'introduction d'"Hunter X Hunter", et force est de constater que la qualité de la saga "Naruto" décline grandement avec le ralentissement de la série durant l'Arc Chimera Ants car Masashi Kishimoto qui a toujours eu le travail de son modèle dans le rétroviseur s'est comme par hasard retrouvé en panne d'inspiration… Mais comme toutes les autres séries de l'auteur, "Hunter X Hunter" a été victime du « Syndrome Togashi », dont les symptômes sont la flemmardise, la melonite, les accidents dépressifs récurrents et une sévère addiction aux jeux vidéo… Yoshihiro Togashi est un mangaka surdoué certes, mais exploitant rarement son grand talent, comme le montre ses artworks freestyle dont la qualité graphique est largement au-dessus de sa production habituelle, et un fan de mangas qui supporte très mal les contraintes du milieu du manga… Et il se lasse très vite des voies qu'il emprunte, donc chaque arc développe des ambiances très différentes les unes des autres qui donne parfois l'impression de ne plus être dans le même manga. Quelque part, il suit la méthode de "JoJo's Bizarre Adventure", sauf qu'avec cette saga on change de personnages et de graphismes à chaque arc ce qui ne pas le cas avec "Hunter X Hunter" qui est condamné à suivre le cahier des charges du shonen mainstream à rallonge en dépit du bon sens ! (car il faut toujours en faire plus, d'où le gros bordel des niveaux de puissance qui finissent en grosses incohérences des familles sur lesquelles je reviendrai de tome en tome, mais par exemple comment croire à la dangerosité des créatures du tome 33 au vu de la dangerosité des créatures du tome 1 ???)
"Hunter X Hunter" est un excellent shonen, l'un des meilleurs d'ailleurs, mais je ne le conseillerais pas aux plus jeunes (au moins pas avant la classe de 4e, cher amis/amies professeurs documentalistes) : le mangaka est un aficionado de culture horrifique, les scènes de violence physique et morale ne manquent pas, et il s'éclate à rendre très sympathiques des psychopathes de cauchemar !!!

Dans ce tome 1, c'est sur l'Île de Baleine que nous suivons Gon élevé par sa tante Mito (remember "Dragon Ball" qui au départ s'inspirait lui-même très largement du "Conan fils du futur" d'Hayao Miyazaki ^^)… Malgré les simulacres de sa tutrice, l'adolescent surdoué découvre la vérité et ambitionne de devenir Hunter pour marcher dans les pas de son père Jin, Hunter de légende !
En route vers l'examen Hunter / l'examen Chûnin, il affronte les montagnes russes marines, le quizz palpitant à deux réponses, la forêt des ratons-renards, et une fois arrivée au rassemblement des candidats l'extrême endurance du marathon infernal et les créatures du marécage de Numelle, surnommé Le Nid des Escrocs… Il se lie d'abord d'amitié avec le ninja en quête de vengeance Kurapika que affirme ne jurer que par l'honneur et l'apprenti médecin Léolio qui affirme ne jurer que par l'argent, puis avec le singulier Kirua qui a le même âge que lui… Qui sera parmi les psychopathes leur plus dangereux adversaire : le surdoué Hisoka surnommé « le magicien » ou le sousdoué Tompa surnommé « le casseur de nouveaux » ? To Be Continued !
Je sais que les Japonais raffolent des personnages androgynes et/ou efféminés (héritage du théâtre de l'Ere Edo où tous les personnages étaient joués par des hommes), mais avec Yoshihiro Toagashi c'est le ponpon car il faut parfois plusieurs tomes pour s'apercevoir que des personnages qu'on pensait être masculins sont en fait des hommes et des personnages qu'on pensait être féminins sont en fait des hommes !
Thibaud Desbief est un vieux routard de la planète manga, pourtant il se laisse avoir avec « l'érudite mlle Kurapika » qui en fait est un mec… Pourtant dans un shonen cela aurait été tellement bien une fille qui se fait passer pour un garçon pour accomplir sa quête de vengeance ! Sinon le ninja seul survivant de son clan, aux yeux détenteurs de puissants pouvoirs, en quête des meurtriers des siens et qui s'enfonce dans les ténèbres de la vengeance, ça ne vous rappelle rien ? (hein, Sasuke de "Naruto" ! ^^)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
garrytopper9
  05 août 2017
Normalement, tout le monde connait Hunter X Hunter, en tout cas tous les fans de shonen. Et si vous ne connaissais pas le manga, vous avez peut-être vu l'une des deux adaptations en anime. Toujours pas ? Bon, alors vous connaissez peut-être le mangaka, Yoshihiro Togashi avec son manga précédent Yuyu Hakusho. Vous êtes passé à coté ? Et bien ce n'est pas grave, puisque aujourd'hui, je vais pour parler du premier tome de Hunter X Hunter, qui est sans doute l'un de meilleurs shonen de ces vingt dernières années.
L'histoire commence assez simplement, avec un jeune garçon prénommé Gon qui quitte son île natale pour partir à l'aventure, découvrir le monde et surtout marcher sur les traces de son père pour devenir ce que l'on appelle, un Hunter. Devenir Hunter ouvre plein de possibilités comme la richesse, la gloire, l'accès à beaucoup de connaissance etc..Mais encore faut-il réussir les épreuves qui ont lieu chaque année et dont rare sont les personnes qui en sortent victorieux.
En effet, Gon et ses camarades vont devoir enchainer une suite d'épreuves, ayant pour but de ne garder que le meilleur candidat. On a donc ici un départ ultra classique pour un shonen, on reconnait les codes des divers shonen comme Dragon Ball pour ne citer que lui. le style peut vous paraitre un peu vieillissant au départ, mais il faut savoir que Hunter X Hunter a commencé en 1998 donc c'est normal si cela n'a pas le dynamisme d'un shonen plus récent comme Seven Deadly Sins par exemple.
Par contre, ce qui est assez marquant dans ce premier tome, c'est la narration, il y a vraiment de quoi lire. On est loin des shonen actuels qui même s'ils sont très biens, se lisent en général en trente minutes. Ici ce n'est pas le cas il faut compter une bonne heure car il y a beaucoup de dialogues et d'explications sur le monde et son fonctionnement. de plus, la relation entre Gon et ses amis (qu'il rencontre rapidement dans l'aventure) se construit via ses dialogues, donc il ne faut pas accélérer la lecture pour vite avoir des phases de combats. Si c'est du combat que vous cherchez, vous allez vite être déçu car ce premier tome ne met pas l'accent sur cela. Il est ici question d'exploration, de découverte, d'amitié et de dépassement de soi.
En ce qui concerne les dessins, là aussi, ils ne sont pas de prime jeunesse, mais correspondent bien aux standards de l'époque. Chaque personnage est facilement identifiable et les cases sont bien remplies. Les scènes d'actions sont parfaitement lisibles, le mangaka n'essaie pas de trop en faire, ce qui n'est pas plus mal. J'ai toutefois noté que par moments, certaines cases pouvaient paraitre un peu vide, mais c'est un léger détail.
Si vous vous engagez dans ce manga, sachez qu'il comporte 33 tomes en France et 34 au Japon. Ce n'est pas beaucoup pour une série commencée il y presque vingt ans, mais l'auteur a des soucis de santé, ce qui lui a valu de longues pauses. Et pourtant, lorsqu'un nouveau tome sort, il se retrouve dans le top des ventes, tant la qualité est là. Pénétrer dans l'univers de Hunter X Hunter est dangereux, car vous risquez de ne jamais en ressortir 😉

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
jeanmick
  03 octobre 2014
Avis sur toute l'histoire, du moins ce qui est sorti jusqu'à aujourd'hui :
C'est un pure chef d'oeuvre. Togashi, avec cette oeuvre, a repris un genre lancé avec la saga Dragon Ball, à savoir une histoire avec une quantité de personnages ahurissante, sans barrière distincte entre les bons et les méchants, ou malgré le petit noyau dur de héros, ce ne sont pas forcément eux les personnages préférés.
Les personnalités créées sont géniales, et contrairement à d'autres Shonen du genre, même s'il s'agit de rapports de force physique il n'y a pas tant de combats que ca, du moins ceux ci ne se déroulent pas de manière basique a savoir une ère de fights et un combat avec tous les pouvoirs possibles. La subtilité est de rigueur.
L'humour y est ponctuel mais quand il vient on l'apprécie vraiment.
C'est une belle histoire, dont on a du mal à prédire la suite et où l'on rêve tous de certaines confrontations... L'auteur donne parfois l'impression de ne pas arriver à maîtriser ses personnages tellement l'univers qu'il a créé est complexe et riche.
Mon shonen préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Tachan
  01 août 2018
En ouvrant ce livre, je savais que je m'engageais dans une lecture hors norme. Hunter x Hunter est l'un de ces shonen à la réputation excellente qu'on ne présente plus chez nous tellement il est culte. Mais lors de la sortie en 2000, quand j'avais lu ce même tome 1, je n'y avais pas trouvé le petit truc en plus me faisant m'y arrêter. L'aventure s'était donc arrêtée là. 18 ans et 35 tomes plus tard, j'ai décidé de profiter d'une offre promotionnelle de Kana pour lui redonner sa chance. Verdict : si ce n'est pas le coup de coeur dès ce premier tome, j'y ai trouvé beaucoup d'éléments prometteurs qui me donnent envie de découvrir la suite, heureusement, je l'ai sous la main.
Hunter x Hunter, c'est l'histoire d'un petit garçon, Gon, qui vit avec sa tante et qui après avoir appris que son père était un hunter de légende, décide d'en devenir un lui aussi. On va donc suivre ses aventures pour le devenir et peut-être ainsi rencontrer son géniteur.
L'histoire peut sembler simple voire classique et elle l'est, mais celle-ci se déroule dans un univers fictif très riche. Dès le début, nous plongeons dans un décor foisonnant entre forêt peuplée de créatures étranges, villages d'inspiration médiévales et bateaux dignes des premiers explorateurs mais aussi technologie high tech et personnages vêtus de toutes sortes de tenues, empêchant de pouvoir définir une époque ou un lieu. Yoshihiro Togashi se fait vraiment plaisir sur les décors. Cela donne une ambiance décalée et aventureuse à sa série qui lui convient très bien.
Car en effet, des aventures nous allons en vivre et ce dès le premier tome qui est très riche en événements. On débute en faisant la rencontre de Gon et de son univers, puis très vite on est embarqué dans son voyage pour aller passer l'examen d'hunter, examen dont on suit déjà les premières épreuves à la fin de ce tome. le mangaka ne mollit pas et tout s'enchaîne sans fausse note pour notre plus grand plaisir.
Les personnages sont amusants à suivre. Ils sont assez rapidement définis et l'on sait vite le caractère qu'ils vont avoir probablement pendant l'ensemble de la série. Nous avons déjà un quintet de tête mais tout plein de monde gravite autour d'eux. Certains sont drôles, d'autres un peu fou fou, voire certains carrément menaçants. Il y en a pour tous les goûts pour la vaste fresque qui nous attend. le ton est à l'aune de tout ça, un mélange d'humour et de sérieux, ce qui donne un titre qui se suit allègrement.
Les seuls petits reproches que je ferais viennent de la narration parfois un peu lourde, on nous balance pas mal d'explications dans de longues cases qui alourdissent la lecture (bon, ce n'est pas Death Note non plus ^^!), mais aussi et surtout du dessin que j'ai trouvé assez moyen. Il n'y a pas de grande finesse dans le design fort simple des personnages. Quand il y a beaucoup de personnages à dessiner, certains sont clairement fait à la va vite. Seul l'arrière-plan et les décors sont assez soignés, ouf. Pour le reste, je m'attendais clairement à mieux même si je n'aurais pas dû être rassurée par la couverture xD
Le premier tome d'Hunter x Hunter est donc une bonne découverte. J'y ai senti les prémices d'une vaste histoire qui se veut drôle mais également sérieuse et sanglante quand nécessaire. La richesse de l'univers m'a intriguée. Je suis prête pour le voyage !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Idiosyncrazy
  27 mai 2014
Critique générale sur l'ensemble de la série !
Un très bon manga, à avoir lu au moins une fois dans sa vie ; le début de la série fait pressentir un shonen classique dans son traitement : le héros rencontre ses compagnons, devient de plus en plus fort afin de retrouver son père...
Malgré une trame de base assez classique, on se prend très vite à l'histoire et au dessin (que j'admire particulièrement : des traits nets et vifs, des expressions faciales impressionnantes - sauf peut-être pour le héros, avec son visage lisse et enfantin -, une maîtrise des ombres et des décors incroyables..). Les personnages sont attachants, et possèdent une profondeur que l'on retrouve malheureusement rarement dans la plupart des mangas shonen. Ce côté "manga typique adolescent" tend à disparaitre pour donner place à un manga plus mature, plus réfléchi, au dessin expressif, voir sanglant par moment. Rien ne n'est épargné au lecteur : yeux et têtes explosants, tripes arrachées, corps déchiquetés... Malgré tout, on ne tombe pas dans la succession de scènes horribles, purement destinées à choquer. L'auteur parvient à mélanger habilement humour, scènes de bagarre, amitié.
Les différents arcs du manga sont soigneusement pensés, la réflexion est aboutie. le traitement de l'histoire est millimétré, les retournements de situation parfaitement maitrisés.... Bref, du grand art !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   16 juin 2013
Il faut tout envisager, même le pire, parce que la réalité ne laisse pas de place aux sentiments...
Commenter  J’apprécie          350
AlfaricAlfaric   01 novembre 2014
HUNTER : Terme désignant des personnes prêtes à risquer leur vie pour pouvoir mettre la main sur des biens précieux et autres objets très difficiles à acquérir. N'obtiennent ce titre que ceux qui passent avec succès le très sévère examen d'évaluation. On prétende que le taux de réussite serait inférieur à un sur 10000.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   17 avril 2017
Si tu veux connaître quelqu’un commence par trouver ce qui le met hors de lui.
Commenter  J’apprécie          231
AlfaricAlfaric   31 octobre 2014
Animaux monstrueux, espèces rares... Richesses enfouies, trésors cachés... Mondes des démons, terres inexplorés... Le mot "INCONNU" dégage quelque chose de magique... Et certains hommes sont attirés par cette force. On les appelle les "HUNTERS".
Commenter  J’apprécie          40
TakalirsaTakalirsa   15 février 2017
Il faut tout envisager, même le pire... parce que la réalité ne laisse pas de place aux sentiments.
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Yoshihiro Togashi (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoshihiro Togashi
Hunter x Hunter - MenuManga #53
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
838 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre