AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Thibaud Desbief (Traducteur)
EAN : 9782871292661
183 pages
Kana (15/02/2000)
4.28/5   223 notes
Résumé :
Dans les pas de son père, Gon quitte son village pour se présenter au difficile examen des hunters. En chemin, Gon se fera des amis. Mais survivront-ils à la première épreuve face à des participants particulièrement dangereux ?!

Si quelques adversaires se montrent impitoyables dès le début, d’autres comme Hisoka le magicien font preuve d’un cruauté pour le moins inquiétante…
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 223 notes
5
16 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Alfaric
  19 avril 2017
Avec "Hunter X Hunter", l'imaginatif et talentueux Yoshihiro Togashi renoue avec le manga d'aventure pour nous offrir à nouveau un univers étrange et mystérieux où se côtoient à parts égales démons et merveilles… Et une fois de plus il marrie excellemment bien l'héritage d'Akira Toriyama avec celui d'Hirohiko Araki, du coup le manga alterne bastons bourrines à la "Dragon Ball" et combats stratégiques à la "JoJo's Bizarre Adventure" ! (et je ne vous pas même pas ce ces flopées de « mind games » qui se traduisent par moult explications touffues en phylactères ^^)
Les personnages sont aussi profonds et aussi subtiles que dans ses autres séries (l'auteur sonne souvent juste, car il est à années-lumière des tirades grandiloquentes, des chialades diluviennes et des flashbacks à répétition trop souvent utilisés dans les shonens de dernière génération), mais chassez le naturel il revient au galop : dans le who's who de la nouvelle série de l'auteur, Kurapika est une reprise de Kurama de "Yū Yū Hakusho" (qui lui-même était un détournement du Shun d'Andromède de "Saint Seiya" ^^), Leolio est une reprise de Kuwabara de "Yū Yū Hakusho" (qui lui était un détournement de Jean-Pierre Polnareff de "Stardust Crusaders" ^^), Kirua est une reprise de Hiei de "Yū Yū Hakusho" (qui était à la fois le frère caché d'Ikki du Phénix de "Saint Seiya" et de Végéta de "Dragon Ball" ^^), et si Gon le héros innocent car au-delà du bien et du mal a une bonne de tête de Goku de "Dragon Ball" impossible de ne pas voir que son père Jin est une reprise de Yusuke Urameshi le héros de "Yū Yū Hakusho"… Et je ne vous parle même pas du vilain récurrent Hisoka le Magicien qui est le sosie du cultissime Dio Brando du cultissime "JoJo's Bizarre Adventure"… Personnellement je ne m'en plains pas : j'avais adoré tous ces personnages, donc leurs reprises / détournements me plait tout autant !
Le mangaka a une grande influence sur ses collègues, puisqu'on retrouve moult emprunts graphiques et scénaristiques chez Eiichirô Oda, Tite Kubo, Nobuyuki Anzai, Nakaba Suzuki… le Toriko de Mitsutoshi Shimabukuro ne fait que développer l'épisode des Gourmet Hunters après avoir entièrement repompé les scènes d'introduction d'"Hunter X Hunter", et force est de constater que la qualité de la saga "Naruto" décline grandement avec le ralentissement de la série durant l'Arc Chimera Ants car Masashi Kishimoto qui a toujours eu le travail de son modèle dans le rétroviseur s'est comme par hasard retrouvé en panne d'inspiration… Mais comme toutes les autres séries de l'auteur, "Hunter X Hunter" a été victime du « Syndrome Togashi », dont les symptômes sont la flemmardise, la melonite, les accidents dépressifs récurrents et une sévère addiction aux jeux vidéo… Yoshihiro Togashi est un mangaka surdoué certes, mais exploitant rarement son grand talent, comme le montre ses artworks freestyle dont la qualité graphique est largement au-dessus de sa production habituelle, et un fan de mangas qui supporte très mal les contraintes du milieu du manga… Et il se lasse très vite des voies qu'il emprunte, donc chaque arc développe des ambiances très différentes les unes des autres qui donne parfois l'impression de ne plus être dans le même manga. Quelque part, il suit la méthode de "JoJo's Bizarre Adventure", sauf qu'avec cette saga on change de personnages et de graphismes à chaque arc ce qui ne pas le cas avec "Hunter X Hunter" qui est condamné à suivre le cahier des charges du shonen mainstream à rallonge en dépit du bon sens ! (car il faut toujours en faire plus, d'où le gros bordel des niveaux de puissance qui finissent en grosses incohérences des familles sur lesquelles je reviendrai de tome en tome, mais par exemple comment croire à la dangerosité des créatures du tome 33 au vu de la dangerosité des créatures du tome 1 ???)
"Hunter X Hunter" est un excellent shonen, l'un des meilleurs d'ailleurs, mais je ne le conseillerais pas aux plus jeunes (au moins pas avant la classe de 4e, cher amis/amies professeurs documentalistes) : le mangaka est un aficionado de culture horrifique, les scènes de violence physique et morale ne manquent pas, et il s'éclate à rendre très sympathiques des psychopathes de cauchemar !!!

Dans ce tome 1, c'est sur l'Île de Baleine que nous suivons Gon élevé par sa tante Mito (remember "Dragon Ball" qui au départ s'inspirait lui-même très largement du "Conan fils du futur" d'Hayao Miyazaki ^^)… Malgré les simulacres de sa tutrice, l'adolescent surdoué découvre la vérité et ambitionne de devenir Hunter pour marcher dans les pas de son père Jin, Hunter de légende !
En route vers l'examen Hunter / l'examen Chûnin, il affronte les montagnes russes marines, le quizz palpitant à deux réponses, la forêt des ratons-renards, et une fois arrivée au rassemblement des candidats l'extrême endurance du marathon infernal et les créatures du marécage de Numelle, surnommé Le Nid des Escrocs… Il se lie d'abord d'amitié avec le ninja en quête de vengeance Kurapika que affirme ne jurer que par l'honneur et l'apprenti médecin Léolio qui affirme ne jurer que par l'argent, puis avec le singulier Kirua qui a le même âge que lui… Qui sera parmi les psychopathes leur plus dangereux adversaire : le surdoué Hisoka surnommé « le magicien » ou le sousdoué Tompa surnommé « le casseur de nouveaux » ? To Be Continued !
Je sais que les Japonais raffolent des personnages androgynes et/ou efféminés (héritage du théâtre de l'Ere Edo où tous les personnages étaient joués par des hommes), mais avec Yoshihiro Toagashi c'est le ponpon car il faut parfois plusieurs tomes pour s'apercevoir que des personnages qu'on pensait être masculins sont en fait des hommes et des personnages qu'on pensait être féminins sont en fait des hommes !
Thibaud Desbief est un vieux routard de la planète manga, pourtant il se laisse avoir avec « l'érudite mlle Kurapika » qui en fait est un mec… Pourtant dans un shonen cela aurait été tellement bien une fille qui se fait passer pour un garçon pour accomplir sa quête de vengeance ! Sinon le ninja seul survivant de son clan, aux yeux détenteurs de puissants pouvoirs, en quête des meurtriers des siens et qui s'enfonce dans les ténèbres de la vengeance, ça ne vous rappelle rien ? (hein, Sasuke de "Naruto" ! ^^)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
JosephAlexianHeartfire
  13 mai 2021
• « Hunter X Hunter, tome 1 » de Yoshihiro Togashi, publié chez Kana.
• J'ai commencer cette lecture à la suite du défi lecture de BD de Babelio de Mai, cherchant une BD ayant été éditée pour la première fois en 2000, dans le but d'étendre ma "culture" BD.
• J'ai énormément galérer dans ma recherche d'une BD ayant été édité pour la première fois en l'an 2000 sur le sol français. Après moult recherches infructueuses, je suis enfin tomber sur ce manga culte. Mon frère connaissait la série sous sa version animée, qu'il avait littéralement dévoré, mais qui a malheureusement été arrêtée en cours de route, semblant ne jamais pouvoir reprendre.. mais il ne faut jamais dire jamais, gardons espoir !
• Hunter X Hunter, est l'une de ces séries shōnen qui continue à traverser notre époque, de part sa qualité et sa longévité. le manga est toujours en cours de publication (en 2021), soit depuis déjà plus de 23 ans en prenant en compte la publication d'origine japonaise ! Je suis toujours aussi impressionner par ces artistes de l'écriture qui parviennent à poursuivre leurs histoires pendant tant d'années, à l'instar de One Piece (qui est toujours en cours de publication après plus de 23 ans également !).. tout simplement incroyable, et un pur bonheur pour les fans ! du moins, tant que la qualité suit, évidemment. La longévité de cette oeuvre peut également s'expliquer par les arrêts réguliers de l'auteur dans sa publication, pour des soucies de santé. Si vous vous lancer dans cette série, soyez en avertie, en voir la fin pourrait durer encore bien des années.. Mais parfois sa en vaut la peine !
• Ce premier tome m'a beaucoup plu, on y trouve tout ce que l'on pouvait aimer des shōnen cultes de cette époque, celui-ci m'ayant notamment fait penser à un mélange des séries Dragon Ball et Naruto, le premier pour son introduction à la vie sauvage et le rapport à la nature qu'entretiennent Gon et Goku, le deuxième pour son cadre familial, incluant un père inconnu auprès de son fils , ainsi que ces premiers tomes démarrant par des examens d'entrées. Un grand bol de nostalgie !
• Les personnages sont intéressants et on espère en découvrir rapidement plus sur eux, les détails déjà offerts par l'auteur nous mettant l'eau à la bouche ! Gon reste pour l'instant le moins intéressant, dans le sens où à l'heure actuelle (du premier tome), il ne se démarque que très peu des autres héros que l'ont peut retrouver dans les récits shōnen, mais au vue des autres personnages, j'ai bon espoir de le voir rapidement évolué. Ses deux compagnons de route intrigue beaucoup, et celui qui m'intéresse le plus est bien évidemment.. Léolio . En effet, Kurapika est tout comme Gon, un personnage de genre classique du manga pour jeunes, qui doit attendre plus d'aventures pour se démarquer des autres. Léolio en revanche, que je pensais assez banal, a rapidement montrer des facettes insoupçonnées, avec un objectif bien plus intéressant que ce qu'il laissait entendre au départ. Je pense que son parcours sera addictif ! Je me dois également de mentionner LE personnage cultissime de la série de Yoshihiro Togashi, qui est très connu des amateurs de mangas, même ceux n'ayant jamais toucher à un numéro d'Hunter X Hunter.. le grand Hisoka. Un personnage qui apparaît dès ce premier volet et qui capte déjà le lecteur de par son aura.. et de son style atypique ! Une grande classe et une folie terrifiante, j'ai hâte de voir le reste de sa personnalité !
• L'univers des Hunters semble également captivant, et assez complexe pour offrir de nombreuses possibilités. Ce titre semble offrir les pleins pouvoirs aux personnes l'ayant obtenu, et pouvoir offrir diverses utilités pour ceux-ci. le principe de l'examen est classique dans le shōnen mais c'est une chose que j'aime énormément dans ce genre de mangas et je ne m'en plains donc pas du tout ! Il semble également y avoir une réflexion intéressante avec cet univers, que cela soit dans sa façon de marcher ou dans ses épreuves de départ..
• Un bon premier tome que je suis vraiment ravi d'avoir pu découvrir ! J'adore les shōnens de ce genre, comme One Piece, Naruto [qui est pour le coup trop long dans sa phase final, sans vraiment réussir à nous contenter], Fairy Tail [qui s'est dégradé par la suite à mon sens, notamment à cause du fan-service devenu bien trop présent et grotesque, avec des combats qui se répétent dans leurs trames..] ou encore Soul Eater [qui bien que très original dans son style, perd de son intérêt vers sa finalité..] ; et j'espère que celui-ci me transportera longtemps dans sillage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Shan_Ze
  07 juin 2022
Quelle idée de me lancer dans un manga à rallonge ? Juste qu'après avoir regardé quelques épisodes de la série animée, je me suis dit "Pourquoi pas ?" Après la couleur des épisodes, j'ai eu du mal à retrouver le noir et blanc et les personnages moins travaillés mais il y a le souffle de l'origine. Il y a plus de détails dans le manga papier, je ne regrette pas cette (re)lecture. Peu de surprises, l'essentiel étant dit. Cela étant, j'en aurais bientôt, vu qu'un tome papier = 5 épisodes, j'aurai des inédits à mettre sous la dent.
Le jeune Gon montre beaucoup de qualités physiques (et autres), ses compagnons ne sont pas en reste...
Petite surprise Kurapika serait une "Mlle" ? Ou est-ce une erreur de traduction ? Ca ne semble pas être le cas dans l'animé ! ^^
Commenter  J’apprécie          181
XanderOne
  05 août 2017
Normalement, tout le monde connait Hunter X Hunter, en tout cas tous les fans de shonen. Et si vous ne connaissais pas le manga, vous avez peut-être vu l'une des deux adaptations en anime. Toujours pas ? Bon, alors vous connaissez peut-être le mangaka, Yoshihiro Togashi avec son manga précédent Yuyu Hakusho. Vous êtes passé à coté ? Et bien ce n'est pas grave, puisque aujourd'hui, je vais pour parler du premier tome de Hunter X Hunter, qui est sans doute l'un de meilleurs shonen de ces vingt dernières années.
L'histoire commence assez simplement, avec un jeune garçon prénommé Gon qui quitte son île natale pour partir à l'aventure, découvrir le monde et surtout marcher sur les traces de son père pour devenir ce que l'on appelle, un Hunter. Devenir Hunter ouvre plein de possibilités comme la richesse, la gloire, l'accès à beaucoup de connaissance etc..Mais encore faut-il réussir les épreuves qui ont lieu chaque année et dont rare sont les personnes qui en sortent victorieux.
En effet, Gon et ses camarades vont devoir enchainer une suite d'épreuves, ayant pour but de ne garder que le meilleur candidat. On a donc ici un départ ultra classique pour un shonen, on reconnait les codes des divers shonen comme Dragon Ball pour ne citer que lui. le style peut vous paraitre un peu vieillissant au départ, mais il faut savoir que Hunter X Hunter a commencé en 1998 donc c'est normal si cela n'a pas le dynamisme d'un shonen plus récent comme Seven Deadly Sins par exemple.
Par contre, ce qui est assez marquant dans ce premier tome, c'est la narration, il y a vraiment de quoi lire. On est loin des shonen actuels qui même s'ils sont très biens, se lisent en général en trente minutes. Ici ce n'est pas le cas il faut compter une bonne heure car il y a beaucoup de dialogues et d'explications sur le monde et son fonctionnement. de plus, la relation entre Gon et ses amis (qu'il rencontre rapidement dans l'aventure) se construit via ses dialogues, donc il ne faut pas accélérer la lecture pour vite avoir des phases de combats. Si c'est du combat que vous cherchez, vous allez vite être déçu car ce premier tome ne met pas l'accent sur cela. Il est ici question d'exploration, de découverte, d'amitié et de dépassement de soi.
En ce qui concerne les dessins, là aussi, ils ne sont pas de prime jeunesse, mais correspondent bien aux standards de l'époque. Chaque personnage est facilement identifiable et les cases sont bien remplies. Les scènes d'actions sont parfaitement lisibles, le mangaka n'essaie pas de trop en faire, ce qui n'est pas plus mal. J'ai toutefois noté que par moments, certaines cases pouvaient paraitre un peu vide, mais c'est un léger détail.
Si vous vous engagez dans ce manga, sachez qu'il comporte 33 tomes en France et 34 au Japon. Ce n'est pas beaucoup pour une série commencée il y presque vingt ans, mais l'auteur a des soucis de santé, ce qui lui a valu de longues pauses. Et pourtant, lorsqu'un nouveau tome sort, il se retrouve dans le top des ventes, tant la qualité est là. Pénétrer dans l'univers de Hunter X Hunter est dangereux, car vous risquez de ne jamais en ressortir 😉

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Scaldie
  13 février 2021
Après avoir dévoré les 148 épisodes de la série animée (2014), je me suis plongée dans la lecture du manga Hunter x Hunter : ce shōnen nous raconte l'histoire de Gon, un jeune garçon de 12 ans, qui rêve de devenir Hunter pour retrouver son père. Mais l'examen de Hunter, qui n'a lieu qu'une fois par an, est extrêmement difficile et dangereux. Quand Gon quitte son île natale pour passer l'examen, c'est le début d'une grande aventure !
Ce manga, apparenté au sous-genre du nekketsu (un récit initiatique mettant en scène un jeune héros et défendant des valeurs récurrentes comme le courage, le dépassement de soi ou l'amitié) est un grand classique du genre. Pourtant, dès le début, cette série se différencie des autres mangas nekketsu grâce à ces personnages profonds et complexes, qui évolueront tout au long du récit, parfois de manière inattendue pour un shōnen.
Hunter x Hunter se distingue également des autres grâce à l'importance donnée à la stratégie, plutôt qu'à la puissance brute, ainsi qu'à la diversité des combats. Les affrontements au corps à corps ne constituent pas la seule forme de combat entre les personnages : les duels psychologiques ou les joutes cérébrales y sont largement représentées.
Enfin, le récit de Hunter x Hunter est plus sombre et plus nuancé que ne le laissent imaginer ses dessins colorés et enfantins, créant un contraste intéressant entre le fond et la forme. L'originalité du récit se trouve renforcée par le caractère novateur de chaque arc développé par le manga, ce dernier changeant radicalement d'ambiance à chaque nouvel arc.

Hunter X Hunter s'approprie donc les codes du nekketsu pour mieux les dépasser. Avec intelligence et subtilité, la série apporte aux amateurs du format une vision rafraîchissante à ce genre très codifié, tout en gardant les éléments incontournables qui en constituent la substantifique moelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   16 juin 2013
Il faut tout envisager, même le pire, parce que la réalité ne laisse pas de place aux sentiments...
Commenter  J’apprécie          620
AlfaricAlfaric   01 novembre 2014
HUNTER : Terme désignant des personnes prêtes à risquer leur vie pour pouvoir mettre la main sur des biens précieux et autres objets très difficiles à acquérir. N'obtiennent ce titre que ceux qui passent avec succès le très sévère examen d'évaluation. On prétende que le taux de réussite serait inférieur à un sur 10000.
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   17 avril 2017
Si tu veux connaître quelqu’un commence par trouver ce qui le met hors de lui.
Commenter  J’apprécie          391
AlfaricAlfaric   31 octobre 2014
Animaux monstrueux, espèces rares... Richesses enfouies, trésors cachés... Mondes des démons, terres inexplorés... Le mot "INCONNU" dégage quelque chose de magique... Et certains hommes sont attirés par cette force. On les appelle les "HUNTERS".
Commenter  J’apprécie          40
TakalirsaTakalirsa   15 février 2017
Il faut tout envisager, même le pire... parce que la réalité ne laisse pas de place aux sentiments.
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Videos de Yoshihiro Togashi (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoshihiro Togashi
Hunter x Hunter - MenuManga #53
autres livres classés : aventureVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

qkize hunterxhunter

ki é leuh pairr deuh gaune

tente mhyto
gzinge frix
kahito
kikicula zoaldyeck

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Hunter X Hunter, tome 1 de Yoshihiro TogashiCréer un quiz sur ce livre