AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266235346
Éditeur : Pocket (14/01/2016)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 107 notes)
Résumé :
1938. Italie. Dans les rues de Palerme, un jeune fuyard tente d’échapper à la police secrète de Mussolini. Dans sa main, une mallette dont le contenu semble exciter bien des convoitises.

1944. États-Unis. Sur une route poussiéreuse du Middle West, trois hommes d’exception jettent les bases d’un projet qui pourrait bien changer l’issue de la guerre. De nos jours. Caleb McKay, un ex-SAS reconverti dans les missions de sauvetage à risque maximal, est re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  03 mars 2016
Un page turner très addictif.
Un premier roman récompensé par le prix révélation Futuriales 2014 et une suite disponible : Mausolée.
Dans un futur proche (2018), une expédition est montée par un mystérieux milliardaire en Antarctique. Un gigantesque artefact vient d'y être re-découvert. Avec son équipe hétéroclite et bigarrée, il lui faudra lutter contre les éléments, le temps et les russes qui semblent bien déterminés à s'emparer du contenu de la découverte, dont tout le monde semble connaître le contenu. Sauf nous.
IA, armures dignes d'Ironman, faits historiques savamment distillés, détails techniques, personnages hauts en couleur et particulièrement bien construits, mystères et boules de gomme à chaque page et surtout, de l'action, de l'action de l'action.
Un techno thriller d'action et d'aventures qui nous fait voyager aux quatre coins du monde et nous fait replonger dans l'histoire de la seconde partie du vingtième siècle sous-section guerre et science.
Ma critique sera aussi courte que le livre est long, 1152 pages en version poche et pas une seule seconde d'ennui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1387
Hugo
  18 décembre 2013
Merci aux éditions « Critic », à « Babelio », à l'auteur « Antoine Tracqui », à maman et papa qui m'ont trouvé dans un choux il y a bientôt 32 ans… c'est quand même grâce à eux que je peux vous remercier comme il se doit aujourd'hui...
- Psychiatre : le pauvre garçon est dans le déni, imaginer sa mère à 4 pattes…
Donc l'histoire se passe dans un futur proche soit en 2018… ça nous laisse donc 4 ans pour inventer les robots débrouillards, L'IA version « Iron man », les combinaisons synthétiques à combustion nanomotrice et pare balle, couplées à une résistance bi-séquentielle à variation tridimensionnelle, mais surtout à flux variable pour une meilleure adhérence aux courbes féminines de notre héroïne version « Solid Snake » :
- Colonnel : Snakeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
- Playstation : Game over…
Tout l'histoire se base sur deux trois bricoles historiques que nous avons tous oubliées : la seconde guerre mondiale, la course au nucléaire, les recherches top secrètes avec des scientifiques à la pointe du « scientisme »… l'auteur va déformer la réalité de manière à nous occuper pendant plus de 850 pages et franchement ça cartonne…
Il y a une multitude de personnages, réels ou fictifs, attachants, hors norme, complètement improbables, mais totalement jouissif : « One-shot » un géant démesuré et sniper hors pair , le sosie parfait de « Mamouth », un célèbre personnage de la grande littérature Japonaise allié d'un certain « Nicky larson » … Il y aura aussi « Caleb » ancien SAS, héros charismatique et Irlandais, Poopy la petite chatounette psychopathe, sans oublier le monstre issue d'un projet top secret… Mais j'en passe tellement ils sont nombreux…
C'est foutrement bien écrit : chaque combat terrestre, aérien, naval, chaque action, tout est disséqué de manière chirurgicale, c'est clair, net et précis et c'est bourré d'action…
Iron man + Métal Gear + James Bond + Jules Verne = Point zéro
Hugo = Point G…
Bon les filles, une petite photo en mère noël ? Oh Oh Oh... et J'ai de la barbe...
A plus les copains
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4616
nadiouchka
  08 novembre 2016
Dans ma PAL thrilller, j'avais mis de côté ce livre, POINT ZERO de Antoine Tracqui, à cause de son épaisseur (1149 pages en Editions Pocket). Je voulais prendre le temps de le lire tranquillement et de découvrir cet écrivain que je ne connaissais pas.
Bien m'en a pris car, pour moi, c'est beaucoup plus qu'un simple thriller (d'ailleurs, il est un peu facile de classer des livres dans cette rubrique). En effet, il traite d'un grand nombre de sujets que l'on découvre page après page. Cela va de la science, à la politique, l'écologie, aux problèmes humains, ; bien sûr il y a un peu de sang. Ah oui, il y a aussi un monstre très étrange (d'autant plus qu'on en prend bien soin).
C'est une mine de renseignements sur les technologies de pointe, sur les micro trous noirs qui pourraient être créés par la science actuelle.
L'auteur parle également d'événements historiques, de l'opération High Jump conforme à la version soutenue par l'US Navy. On découvre que le Do-X a vraiment été le plus grand avion du monde pendant près de vingt ans ; que la base navale de Chicago a vraiment été rasée le 17 juillet 1944 (cela est expliqué dans la postface, courte mais bien utile).
Antoine Tracqui nous prévient que dans son ouvrage il a voulu relier toute une série d'événements séparés par plusieurs décennies et il a fait le maximum pour rester au plus près du réel.
Evidemment, il a inventé certains personnages : par exemple la mystérieuse Poppy Borghese qui a des facultés physiques considérables. Là, on se rapproche de la fiction ainsi que pour les équipements matériels.
On se pose aussi des questions sur un certain Caleb McKay qui a été désigné pour diriger une expédition visant à atteindre un artefact en Antarctique.
Des questions aussi sur le milliardaire Kendall Kjölsrud qui, justement, finance l'expédition, mais dans quel but vu son grand âge et sa santé moins que florissante ?
Bref, c'est un livre pour ainsi dire impossible à résumer et pour lequel on ne peut indiquer que certaines grandes lignes comme je viens de tenter de le faire.
Le prologue commence en 1938 et l'action se passe en 2018. Pendant cette période, on rencontre des grands de ce monde, aussi bien Vladimir Poutine (qui ne supporte pas qu'on le dérange pendant son petit-déjeuner) – le président des Etats-Unis (qui se lamente d'être au pouvoir pendant cette période!) - un représentant du Reich allemand (qui s'est invité à une réunion organisée par le Duce)....
A chaque chapitre, on passe d'une époque à l'autre, d'un continent à un autre, de l'Histoire à la fiction, sans que cela soit gênant. Au contraire car le livre est tellement prenant que le lecteur veut savoir ce qui va bien pouvoir se passer et on peut qualifier POINT ZERO de véritable page turner.
La critique de Télé 7 jours est on ne peu plus appropriée : Avec ce premier roman, Antoine Tracqui nous embarque dans un récit à 1000 à l'heure, qui ferait passer James Bond pour un touriste.
Ce thriller est donc un vrai roman d'anticipation mais, comme je l'ai déjà dit plus faut (et je me répète), extrêmement bien documenté.
Je peux dire que, Antoine Tracqui, légiste à l'institut médico-légal à Strasbourg, a effectué un grand travail d'écrivain avec ce techno-thriller et réussit à captiver le lecteur du début à la fin car aucune page ne laisse le moindre répit. On se trouve emporté par un tourbillon et on se demande jusqu'où tout cela va nous mener avec tous ces mystères scientifiques et interstellaires pour les profanes que nous sommes.
D'ailleurs, je voudrais rajouter une autre critique qui convient très bien à cet ouvrage. C'est celle de Ouest France : Un grand thriller qui vous tient longuement en haleine.
C'est ce que j'ai essayé de vous expliquer et cela résume très bien POINT ZERO.
Antoine Tracqui, un auteur qui mérite d'être connu car il maîtrise tout, absolument tout.
J'ai relevé de très nombreuses citations dont certaines apportent quelques notes d'humour qui nous font sourire au milieu de cette avalanche d'aventures toutes plus passionnantes les unes que les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          375
Crazynath
  09 juillet 2014
Difficile de sortir indemne d'une telle lecture !
Comme ce pavé faisait 870 et quelques pages, je me disais que les vacances étaient le moment idéal pour m'y attaquer ! Ce qui évidemment était une bonne idée mais je ne m'attendais pas à être happée , aspirée par ce roman ou plus précisément ce techno-thriller, ni surtout à le lire aussi rapidement !!
Avant tout, pour moi Point Zéro est un formidable roman d'aventures superbement bien écrit ! Un tout petit peu d'anticipation ( une bonne partie de l'histoire se passe en 2018 ) permet à certaines technologies de pointe d'avoir une place de choix et tout à fait crédible dans cette histoire!
Point Zero serait très compliqué à résumer! Ce livre est tellement dense, riche qu'on ne s'y ennuie pas une seconde! Les scènes d'actions sont décrites avec une précision telle qu'on s'y croirait.!! On remarque aussi le formidable travail de recherche qu' a effectué l'auteur car tous les détails scientifiques sont restitués avec précision et surtout de manière à ce que le profane ( comme moi) puisse comprendre certains éléments clés de l'histoire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          286
Didier_Tr
  04 avril 2015
C'est en apercevant "Mausolée" dans les rayons de la FNAC La Défense, que j'ai repensé à "Point Zéro" et que bizarrement, je me suis rendu compte que j'avais oublié de l'entrer dans Babelio, alors qu'il trainait sur ma commode. du coup, j'en profite pour faire une petite critique, pour rattraper cette erreur, car ce roman y a toute sa place.
J'ai acheté ce livre totalement par hasard, c'est essentiellement la fonte utilisée, le format du livre, l'auteur dont je n'avais jamais entendu parler, et le fait que je ne connaissais pas l'éditeur qui m'a fait me décider. Peut-être aussi l'implantation rennaise de l'éditeur, lieu de résidence de mon fils ainé.
J'en garde un excellent souvenir. Ce bouquin est une sorte de thriller historico futuriste, très bien écrit, très documenté, largement du niveau de Gibbins ou de Berry. C'est dynamique, plein de trouvailles, avec des personnages riches et attachants.C'est trépidant, on ne s'y ennuie pas une seconde, planétaire. Très difficile à raconter tellement c'est riche.
Même si j'ai encore des dizaines de livres, voire des centaines, dans ma PAL, je vais probablement sauter le pas dès que je vais m'écouter.
Pour ceux qui sont intéressés par le genre et qui ne connaissent pas, il ne faut pas hésiter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
GuillangersGuillangers   10 juin 2019
« De quoi ont bien pu mourir ces types » s’interrogea Joshua à mi-voix. Aucun d’eux ne porte la moindre blessure...
Commenter  J’apprécie          00
fnitterfnitter   08 mars 2016
Avant le combat, une chose très essentielle, c'est de bien choisir le point de rassemblement de vos troupes. Pour ne pas y être devancé par l'ennemi, il faut agir avec diligence, être installé avant qu'il ait eu le temps de vous reconnaître, avant même qu'il ait appris votre marche pour vous y porter. Être le premier en place est à rechercher. S'il s'agit d'aller, allez promptement mais en sûreté, par des chemins tenus secrets. L'ennemi ne doit pas soupçonner dans quels lieux vous vous rendez. Sortez à l'improviste d'où il ne vous attend pas et tombez sur lui quand il y pensera le moins.
L'art de la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
nadiouchkanadiouchka   02 novembre 2016
Imaginez cet endroit pendant l’hiver austral, monsieur McKay ; le diable n’y mettrait pas les pieds. La chaîne d’Allardyce est presque aussi haute que les Pyrénées. A l’époque, elle n’avait pas encore été cartographiée, et aucun être humain ne s’y était jamais aventuré. Avec juste une corde et quelques clous plantés dans leurs bottes en guise de crampons, Shackleton et ses deux compagnons les moins exténués vont pourtant la traverser en trente-six heures, sans rien pour s’alimenter, sans oser bivouaquer de peur de ne pas se réveiller. C’est à genoux – mais vivants tous les trois – qu’ils atteignent finalement la station baleinière de Stromness, à un jet de pierres d’ici. (...)
Les héros ne manquent pas dans l’histoire de la conquête des pôles, mais lui était d’une trempe supérieure : c’était un faiseur de héros.
P.188/189
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
fnitterfnitter   05 mars 2016
Cherche hommes pour voyage incertain.
Maigre salaire, froid rigoureux, longs mois d'obscurité complète, dangers permanents, retour non assuré.
Honneur et prestige en cas de succès.
Sir Ernest Shackleton
Annonce passée le 01.01.1914 pour recruter l'équipage de l'Endurance.
Commenter  J’apprécie          574
fnitterfnitter   07 mars 2016
Voyez ! Je suis Shiva, le destructeur des mondes !
Robert Oppenheimer 16.07.1945 Juste après l'explosion de la première bombe atomique.

A partir de cet instant, nous sommes tous des fils de putes.
Kenneth Bainbridge Adjoint d'Oppenheimer. Mêmes circonstances.
Commenter  J’apprécie          510
Videos de Antoine Tracqui (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Tracqui
film "le mystère Ettore Majorana, un phycisien absolu"
autres livres classés : anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Antoine Tracqui (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1644 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre