AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thibaud Desbief (Traducteur)
ISBN : 287129366X
Éditeur : Kana (20/10/2001)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 396 notes)
Résumé :
Par une nuit de 1986, une décision d'ordre éthique va conduire le docteur Kenzo Tenma à sauver la vie d'un enfant aux dépens de celle du maire de la ville. Comment pouvait-il savoir que son acte aurait de telles conséquences? Car l'enfant qu'il a sauvé, a grandi, et semble être le dénommé Monster.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
RosenDero
  19 septembre 2017
Le Dr. Tenma, jeune chirurgien prodige, est employé à l'hôpital Eisler de Düsseldorf. Faisant des miracles, il devient indispensable, se fiançant même avec la fille du directeur. Mais la dure réalité (ambition et recherche du profit) vient entacher son quotidien lorsque son futur beau-père lui ordonne de soigner en priorité un chanteur d'opéra éminemment connu, laissant de ce fait mourir un patient sans le sous. Tenma s'exécute, mais à partir de ce jour, sa conscience ne le laissera plus tranquille...
---
Au départ, je croyais être tombé sur une histoire plutôt basique de "prise de conscience" et de "gentil médecin contre les salauds avides d'argent" (un procès de Nuremberg-like, avec fuite de responsabilité de l'exécutant, question du libre arbitre et de la conscience professionnelle..), mais le tout se complexifie rapidement (la fin du chapitre 4 est simplement géniale, je l'espérais mais je ne l'attendais plus !) avec l'ajout de toute la trame "thriller/polar" qui fait le titre de la série.
Le côté mystérieux de cette affaire de police (homicide, enfants "lobotomisés", tueur en série...), les indices laissés par l'auteur, le doute qui ne peut que s'installer, tout est fait pour happer le lecteur et lui faire lire la suite !
A découvrir sans plus tarder ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
kbd
  06 juin 2011
Pour compléter le tableau des sérial-killer de ce mois sur kbd, difficile pour nous de faire l'impasse sur Naoki Urasawa, via sa série Monster. Ce désormais célèbre mangaka de 51 ans, récompensé moult fois au Japon et en France, s'est en effet fait connaître par les lecteurs de l'Hexagone grâce à ce thriller haletant de 18 tomes. Début de publication en France en 2002 au moment où les lecteurs japonais découvraient l'ultime tome 18. Cela faisait alors cinq ans qu'ils étaient embarqués dans l'enquête puisque la prépublication de Monster a débuté en 1997 via les parutions hebdomadaires du Magazine Big Comic Original. A l'époque, la série avait fait un carton dès les premiers épisodes au pays du Soleil levant… il en sera de même chez nous. Comment ne pas citer ses autres productions tout aussi remarquées : Pluto, 20th Century Boys (qui a obtenu le Prix de la série en 2004 à Angoulême), Happy.
Le synopsis du tome 1 annonce déjà la richesse du récit.
Kenzô Tenma est un jeune mais déjà brillant neurochirurgien japonais venu exercer dans un hôpital Düsseldorf. Fiancé à la fille du directeur de l'hôpital, il est pressenti pour être nommé au très convoité poste de Chef de Service. Rien ne devrait empêcher le bon déroulement de cette succes-story. Rien si ce n'est son éthique qui le pousse à opérer un enfant de 9 ans, Johann, plutôt que le maire de la ville. Rien, si ce n'est que cette décision lui fait perdre tout espoir de carrière, sa fiancée, et l'estime d'une partie de ses collègues.
Peu de temps après, les corps du Directeur et de deux médecins sont retrouvés et les autopsies concluront à une mort par empoisonnement. Dans le même laps de temps, un avis de recherche est déclenché : Johann, le jeune patient, et sa soeur jumelle, Nina, ont disparu.
Neuf ans plus tard, Tenma a, contre toute attente, accédé au poste de Directeur de Service suite aux décès des personnes encadrantes. Cette promotion attise les suspicions de Runge, un inspecteur de police, à l'égard de la potentielle culpabilité de Tenma dans les meurtres. de plus, le hasard veut que Tenma soit le dépositaire d'un étrange témoignage de la part d'un patient. Ce dernier, terrorisé à l'idée qu'on veut le tuer, fuit l'Hôpital. Tenma le poursuit dans les rues de Düsseldorf et assiste à son exécution. L'auteur du crime n'est autre qu'un ancien patient du médecin qu'il reconnait malgré les années : Johann. C'est le début d'une lecture haletante qui se conclura 18 tomes plus loin. Johann avoue être l'auteur des empoisonnements. La traque commence.

Lien : http://k.bd.over-blog.com/ar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Natacha851
  10 janvier 2015
Encore une série du mangaka Naoki Urasawa que j'ai souhaité découvrir.
Et encore une fois, je ne suis pas déçue.
Le docteur Tenma (Tiens tiens !) est un jeune japonnais ambitieux qui s'est installé en Allemagne.
Sa carrière monte au détriment de sa conscience.
Jusqu'au jour où un jeune garçon ayant une balle dans la tête se retrouve sur sa table d'opération.
Malgré les ordres de sa hiérarchie qui souhaite qu'il opère une personne plus importante, il sauve le garçon.
Cependant, cette acte aura de grave conséquence 9 ans plus tard.
Comme toujours dans un manga de Naoki Urasawa, ce n'est pas aussi simple qu'il y paraît.
En surface, c'est un thriller avec une bonne intrigue mais lorsqu'on plonge un peu plus loin dans l'histoire, nous trouvons une multitude d'émotions, de questions et de zones d'ombres qui nous titillent.
Allez ! Seul petit point qui m'a dérangée dans ma lecture, c'est les intrigues politiques de l'hôpital au début de l'histoire qui m'ont semblée un peu longues.
Un moindre mal pour cette série qui s'annonce palpitante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Anneso
  02 mars 2012
Mon Avis :
Kenzô Tenma, un brillant chirurgien japonais, décide d'immigrer en Allemagne en 1986 (à Düsseldorf plus précisément). Il devient l'un des numéros un de l'hôpital Eisler et le fiancé d'Eva, la fille de M. Heineman, qui est le directeur de l'hôpital. Mais sa conscience professionnelle est mise à mal lorsque le directeur lui demande d'opérer un chanteur d'opéra, alors qu'un travailleur turc avait été admis avant celui-ci et que cet homme perd la vie. En effet, M. Heinman estime que « Au-delà de sauver des vies, nous nous investissons pleinement dans la recherche » et Eva lui explique que « Chaque vie n'a pas le même prix ». Peu de temps après, une situation similaire va se reproduire : un meurtre a été commis sur un homme et une femme, leur fillette est en état de choc et leur garçon (répondant au prénom de Johann) a pris une balle dans le crâne. Cette fois ci, le Docteur Tenma va ignorer les ordres de son supérieur (qui lui demande d'opérer le maire) pour sauver la vie de ce garçon. Cependant, Kenzô Tenma est très loin d'imaginer combien ce choix va bouleverser sa vie…
Les personnages sont extrêmement bien exploités, grâce à un coup de crayon de maître et un scénario digne des plus grands films hollywoodiens. Je me suis totalement laissée emportée dans cet ouvrage, partageant la plupart du temps le point de vue de Kenzô. Les pages m'ont semblées tournées toutes seules et j'ai lu ce livre quasiment en une traite, ayant du mal à le poser, me disant toujours « ne page de plus », ou « encore un petit chapitre » !
L'intrigue est rondement menée et nous embarque de rebondissements en rebondissements. Des morts à foison, une intrigue policière qui tourne autour de cet enfant que le Docteur Tenma a sauvé de la mort, ces deux enfants qui semblent totalement perdus… La vie de Kenzô va être totalement chamboulée car, suite à cette décision d'opérer Johann, il va perdre sa fiancée, son poste de numéro un et va redevenir un simple interne. Mais rien n'ébranlera ses convictions et il fera tout pour aider Johann à se remettre de cet accident, quitte à s'opposer aux forces de police qui veulent l'interroger dans les plus brefs délais. C'est alors que de nouveaux meurtres vont être commis : le directeur de l'hôpital et deux des médecins qui s'occupaient du garçon (le cas ayant été retiré à Kenzô)… Qui peut être à l'origine d'une telle tuerie ? Et qui est ce fameux « Monster » ?
C'est avec Monster que j'ai fait ma première expérience en matière de manga et je ne le regrette pas du tout, bien au contraire ! J'ai adoré ce livre, qui fut un réel coup de coeur. C'est incroyable toutes les émotions que Naoki Urasawa est parvenu à nous faire passer à travers cet ouvrage. Moi qui avais peur que l'aspect noir et blanc me gêne… loin de là, j'ai trouvé ça génial ! Ça rend ce thriller encore plus puissant, encore plus époustouflant. Vous l'aurez donc compris, je vous recommande de vous jeter dessus si ce n'est pas encore fait. Quant à moi, il me faut le tome 2, je le veux !
Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BMR
  06 août 2007
Oubliez vite qu'il s'agit d'un manga et la consonnance japonaise du nom de l'auteur Naoki Urasawa.
Ne vous arrêtez pas au titre non plus, car Monster est véritablement une excellente bande dessinée (primée au Japon et parue en français chez Kana).
Le dessin (même s'il est en noir et blanc) est plus fouillé qu'il n'y parait, les dialogues sont fort bien écrits, et l'intrigue de ce thriller s'avère au fil des 18 volumes, riche et complexe à souhait.
Les mangas sont aux albums BD un peu ce que les séries télé sont au film en technicolor : Naoki Urasawa profite donc de la liberté du format manga publié en épisodes pour construire savamment son intrigue et développer d'agréables digressions qui sont autant de promenades où apparaissent de multiples personnages souvent très attachants. le suspense, et parfois l'émotion, de chaque épisode nous tiennent en haleine jusqu'au suivant.
L'action de ce polar se déroule principalement en Allemagne (et autres pays de l'est) avec en décor la chute du Mur de Berlin, la réunification allemande, les néo-nazis ...
Monster constitue aussi un accès facile à l'univers des mangas : c'est quand même un vrai manga, en noir et blanc et qui se lit de droite à gauche. A découvrir absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
lunchlunch   05 mars 2011
Que crois-tu que représente la vie d'un homme !?
Moi, c'est en te sauvant la vie que j'ai retrouvé le sens de ma profession !!
En te sauvant la vie, j'ai compris que toutes les vies avaient la même valeur !
Personne n'a le droit de prendre librement la vie d'un autre !!
Commenter  J’apprécie          100
lunchlunch   05 mars 2011
_ Je ne devrais pas dire ça, mais si j'avais opéré à la place du Dr Becker, j'aurais peut-être pu le sauver.
Elle peut bien me parler de la sorte. Qu'est-ce que je pouvais y faire ?
Je n'ai fait qu'obéir à l'ordre du directeur en opérant le chanteur d'opéra.
Je ne suis pas responsable...
_ Évidemment.
Chaque vie n'a pas le même prix.
Commenter  J’apprécie          40
RosenDeroRosenDero   12 octobre 2017
Vous feriez mieux de renoncer d'ores et déjà à tout espoir de promotion. Pour des hommes tels que vous, sujets à des états d'âme, c'est impossible.
Commenter  J’apprécie          90
lunchlunch   05 mars 2011
C'est grâce à toi.
Tu m'as ouvert les yeux.
Tu dois te battre pour vivre.
Je t'ai opéré au risque de tout perdre.
Mais je suis allé jusque-là parce que je pouvais te sauver.
Commenter  J’apprécie          70
RosenDeroRosenDero   13 octobre 2017
Avec leur histoire d'Europe unifiée, le problème c'est qu'on se retrouve avec un afflux de types des quatre coins du continent. Et pas les meilleurs !
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Naoki Urasawa (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Urasawa
Le mois de juin sera fort, sera documenté. Dans les bas-fonds du monde de l'entreprise avec Le Travail m'a tué, dans le Paris d'une étrange religieuse prostituée avec Mécaniques du fouet, à travers la vie du héros de 1984 avec Une Vie, dans le Grass kingdom de l'incroyable Grass Kings, et dans Le signe des rêves édité en version souple et intégrale.
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pluto de Naoki Urasawa

De quelle mythologie est inspiré le nom de Pluto ?

La mythologie grecque
La mythologie persane
La mythologie romaine
La mythologie japonaise
La mythologie celtique

14 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Pluto, tome 1 de Naoki UrasawaCréer un quiz sur ce livre
.. ..