AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290233412
Éditeur : J'ai Lu (27/05/2020)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 72 notes)
Résumé :
«Nous allons en silence, tout absorbés par la contemplation du paysage féerique qui défile doucement, au rythme des chiens. Nous admirons à nous enivrer la clarté glacée du ciel, le calme absolu régnant sur toutes choses, les lumières irradiant les crêtes déchiquetées des montagnes.»
S'éloigner de toute civilisation pour éprouver la beauté fascinante des terres sauvages du Grand Nord ; connaître le bonheur de glisser sur les glaces en traîneau à chiens...
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
nadiouchka
  05 décembre 2019
Froid ? J'adore. Déjà un bon point. L'autre est l'avantage de me passionner pour les lectures de voyages de l'extrême, des voyages extraordinaires d'écrivains – voyageurs qui n'ont pas peur d'affronter la plus grande des solitudes, mais aussi de faire de belles découvertes, tout en remportant la palme pour leurs expéditions.
Nous avons, en France, un de ces hommes fabuleux, Nicolas Vanier, « notre musher français » qui, cette fois, nous donne l'occasion de lire « L'Enfant des neiges » (il a d'ailleurs été adapté au cinéma – rien d'étonnant avec tous ces paysages grandioses…).
Ce voyage, il l'a fait en famille : il est parti avec sa femme, Diane, et leur toute petite-fille, Montaine. Il fallait oser et ils l'ont fait, d'abord dans le Yukon. Ils l'ont fait à dos de cheval au milieu des grandioses paysages du Canada. Et quand, enfin, le Grand Froid arrive (environ -50°C…), ils partent en traîneau avec leurs chiens. Ce périple ne représente pas moins de deux mille kilomètres et il faut bien compter sur un parcours de deux mois.
Nicolas Vanier rêvait depuis longtemps de cette aventure et il a enfin décidé de la faire avec sa petite famille. A signaler, qu'au début, Montaine n'avait que deux ans (ou un petit peu moins). Ils ont aussi avec eux, un chien en particulier, le fameux « Otchum » sur qui il a écrit un magnifique livre : « Otchum, chef de meute » (la critique viendra, bien entendu, car c'est un vibrant hommage à ce jeune chien).
Mais revenons à l'histoire. Je disais donc que la petite famille Vanier est partie pour un bien beau voyage, en décidant de suivre la piste de Jack London, dans les Montagnes Rocheuses du Grand Nord canadien, pour arriver à l'Alaska – autant dire « un vrai tout du monde des solitudes glacées . »
Si Nicolas Vanier a donné ce titre de « L'Enfant des neiges », c'est parce qu'il y est beaucoup question de sa fille Montaine, un petit bout de chou, qui fait ainsi son « baptême de la neige ».
D'ailleurs, on avait fait la remarque suivante à Nicolas : « Vous partez avec un bébé dans le Grand Nord ?
Comme si exposer son enfant à la nature revenait à le livrer à un ennemi. La nature est devenue étrangère à l'homme. Il s'en sépare de plus en plus et en vient à la considérer comme un milieu hostile et inadapté à l'éducation d'un enfant !
On s'inquiétait des dangers que rencontrerait notre enfant à vivre dans la nature pendant un an mais on ne s'interroge plus, par exemple, sur les menaces que constituent les heures d'intoxication télévisuelle auxquelles sont aujourd'hui confrontés les enfants dès leur plus jeune âge. Étrange paradoxe que celui de l'homme moderne coupé de la nature n'hésitant plus à juger ceux qui parviennent encore à y vivre. « 
Cette expédition les emmène à Dawson City. Il y a des moments forts en émotions – on y voit les jeux de Montaine et sa relation avec la meute – on sent le froid glacial (parfois des - 45°C) – il y a des moments de cafard et un combat quotidien avec des problèmes de matériel qui ne tient pas bien le coup – on rencontre le si redoutable grizzli (et autres charmants animaux), mais c'est une aventure merveilleuse avec ces êtres soudés les uns aux autres et dépendants les uns des autres – il y a aussi cette nature grandiose : « J'embrasse les montagnes du regard. Entendent-elles le silencieux mais profond remerciement que je leur adresse pour m'avoir fait vivre un tel moment. Sur l'échelle du bonheur, je perds l'équilibre tellement je suis monté haut. «  - sans parler du doute qui s'immisce en eux : « On n'y arrivera jamais, Nicolas. C'est de la folie de partir avec elle en traîneau. Tu te rends compte, deux mille kilomètres comme ça ! Avec des - 40°C, des blizzards, sans piste, sans personne pendant des mois. On n'y arrivera jamais, c'est impossible. »
Mais la petite Montaine, « L'Enfant des neiges », n'a peur de rien et c'est folle de joie qu'elle participe à cette belle aventure familiale – ce merveilleux voyage.
Les photos jointes dans ce livre, expriment bien toute cette beauté, ce bonheur de participer à ce projet fou mais qui a tout de même réussi.
Mieux vaut ne pas en dire plus, sinon de citer ces quelques lignes extraites de l'épilogue et qui nous font bien sourire :
« De retour chez nous, en Sologne, Montaine manifestait une envie folle de jouer avec les enfants de son âge.
Nous l'avons donc emmenée à la crèche du village où elle s'est aussitôt mise à jouer avec une chaise en montrant à d'autres enfants comment pousser un traîneau.
- Allez, les chiens ! Allez, disait-elle en s'arc-boutant.
A midi, on lui sert un poisson dans son assiette. Montaine regarde le poisson et demande à l'adulte :
- Qui a pêché poisson ? »
On termine ainsi avec une note humoristique, ce voyage EXTRA-ORDINAIRE, comme a su si bien le faire notre Nicolas Vanier.
J'attends de repartir, mais quand ? A suivre dans de prochaines critiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
ladesiderienne
  31 mars 2013
Moi qui ai horreur de l'hiver et du froid (sûrement du sang de marmottes dans les veines), je suis pourtant prête à laisser tomber mon canapé au coin du feu et ma couette (quoique, je la ferai peut-être suivre) pour partir en expédition en compagnie de Nicolas Vanier. Je l'ai d'ailleurs déjà fait mentalement à travers plusieurs de ses livres. Miracle, il a réussi à me faire apprécier la beauté des grandes étendues glacées.
Avec "L"enfant des neiges", l'aventure proposée est encore plus extraordinaire puisqu'il nous raconte sa propre expédition dans le grand Nord canadien avec sa femme et sa fille de 18 mois. Quelle magnifique école de la vie pour l'enfant mais quelle responsabilité et quel courage pour les parents!
L'auteur sait nous captiver en nous faisant partager sa passion pour la nature sauvage, son amour pour sa fille qui va grandir avec pour seuls compagnons les 11 chiens de la meute, mais aussi ses moments de doute et de lassitude face aux difficultés rencontrées.
Alors, Monsieur Vanier, quand est-ce qu'on part ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
myriampele
  27 octobre 2014
C'est un beau récit qui se lit facilement. En effet, Nicolas, sa compagne Diane et leur petite fille Montaine nous font frémir, rire, nous émeuvent tout au long de cette aventure extraordinaire.
Commenter  J’apprécie          180
blandine5674
  30 août 2014
Récit de l'expédition de Nicolas Vanier avec sa femme et sa fille bébé dans le Grand Nord entre 94 et 95. A cheval, puis en traîneau à chiens, et ce durant une année. Pêche, chasse, construction d'un chalet, rencontre avec loups, grizzlis.
Belle leçon de vie avec la nature. Magnifique harmonie avec son chien.
Quelques temps forts, idées engagées. Seul petit reproche : aucune précision, quant à certaines des petites expéditions autour du chalet. Joli récit qui manque, à mon avis, d'un peu de structure.
Commenter  J’apprécie          150
brigittelascombe
  30 mai 2011
Le froid ne vous incommode pas trop? Les conditions hostiles de la nature non plus? Vous avez une bonne condition physique, aimez tester vos limites et êtes un fou de périples de l'extrème ? le Canada jusqu'au grand nord vous tente?
Oui?
Bon, prenez un cheval pour la première partie boisée, puis un traineau et quelques huskys pour la deuxième étape plus gelée Nicolas,Diane sa femme et leur petite Montaine vous invitent à partager leur quotidien et leurs aventures dans les Rocheuses.
Et surtout n'oubliez pas votre carabine dans le cas fort probable où féroce grizzli vous ferait face, de la crème à moustiques, un bon manteau de castor,deschaussettes de coyote,et des mocassins en peau d'élan.
OK? Alors go ! Quatre heures de bonne lecture et un an de treck extra-ordinaire!
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
misscecemisscece   21 juin 2008
Nous approchons. Par endroits, la forêt se resserre et il me faut mettre pied à terre pour chercher un passage, couper un ou deux arbres, décoincer un bât, puis la forêt s’ouvre à nouveau. Nos cœurs cognent plus fort dans nos poitrines à l’approche de cette terre promise où nous allons vivre notre rêve de Robinson Crusoé durant cinq mois.
- Le voilà !
Le lac apparaît par taches bleues et argentées dans les trouées qu’offre la végétation clairsemée. Bientôt, nous passons les derniers pins et nous arrivons dans l’herbe épaisse, piquée de fleurs multicolores s’étalant mollement jusqu’aux eaux transparentes. Les montagnes enneigées se reflètent dans les eaux bleues et brillent de tous leurs glaciers, qui renvoient la lumière argentée sur le flanc verdoyant des montagnes striées de saignées brunes et grises, roches accrochées aux cimes où accumulées dans les coulées d’avalanche. Nos regards s’égarent dans les alpages, velours d’un beau vert sombre et profond contrastant avec le bleu – violet du ciel où un aigle décrit des orbes avec grâce et précision. D’eux – mêmes, les chevaux sont allés jusqu’à l’eau pour s’abreuver et rafraîchir leurs membres couvert de piqûres de taons et de moustiques.
Nous nous sommes avancés dans les eaux peu profondes, marquant le sable d’empreintes mêlées à celle des ours, des élans et des caribous qui viennent se désaltérer ici. Nous ne nous sommes rien dit. Tout à l’instant, figés dans l’émotion et l’émerveillement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
blandine5674blandine5674   30 août 2014
EPILOGUE
De retour chez nous, en Sologne, Montaine manifestait une envie folle de jouer avec les enfants de son âge.
Nous l'avons donc emmené à la crèche du village où elle s'est aussitôt mise à jouer avec une chaise en montrant à d'autres enfants comment pousser un traîneau.
- Allez, les chiens ! Allez, disait-elle en s'arc-boutant.
A midi, on lui sert un poisson dans son assiette. Montaine regarde le poisson et demande à l'adulte :
- Qui a pêché poisson ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
blandine5674blandine5674   30 août 2014
- Vous partez avec un bébé dans le grand nord ?
Comme si exposer son enfant à la nature revenait à le livrer à un ennemi. La nature est devenue étrangère à l'homme. Il s'en sépare de plus en plus et en vient à la considérer comme un milieu hostile et inadapté à l'éducation d'un enfant !
On s'inquiétait des dangers que rencontrerait notre enfant à vivre dans la nature pendant un an mais on ne s'interroge plus, par exemple, sur les menaces que constituent les heures d'intoxication télévisuelle auxquelles sont aujourd'hui confrontés les enfants dès leur plus jeune âge. Etrange paradoxe que celui de l'homme moderne coupé de la nature n'hésitant plus à juger ceux qui parviennent encore à y vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
myriampelemyriampele   27 octobre 2014
J'embrasse les montagnes du regard. Entendent-elles le silencieux mais profond remerciement que je leur adresse pour m'avoir fait vivre un tel moment? Sur l'échelle du bonheur, je perds l'équilibre tellement je suis monté haut.
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienneladesiderienne   31 mars 2013
- On n'y arrivera jamais, Nicolas. C'est de la folie de partir avec elle en traîneau. Tu te rends compte, deux mille kilomètres comme ça ! Avec des - 40°C, des blizzards, sans piste, sans personne pendant des mois. On n'y arrivera jamais, c'est impossible !
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Nicolas Vanier (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Vanier
La BD adaptée du nouveau film de Nicolas Vanier : Donne-moi des ailes.
Disponible en librairie !
? Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ ? Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/GlenatBD
Dans la catégorie : CanadaVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l'Amérique du Nord>Canada (23)
autres livres classés : Yukon (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

''Loup'' de Nicolas Vanier

Quelle distinction est attribuée à Sergueï ?

Il devient chaman
Il devient gardien de la grande harde
Il devient chef de clan

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Loup de Nicolas VanierCréer un quiz sur ce livre

.. ..