AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253146048
Éditeur : Le Livre de Poche (01/05/1999)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Le père et le fils sont tous les deux écrivains, c'est tout ce qui les rapproche. Dans les années quarante, Franz connut le succès avec des romans d'inspiration catholique où il est beaucoup question d'amour et de fidélité. François, lui, n'a pas vraiment hérité de l'inspiration paternelle. Ses livres en sont même l'image inversée. Vingt ans après la mort de son père, François s'efforce d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  08 septembre 2012
J'avoue que j'ai été un peu moins enthousiaste à la lecture de ce livre, voilà probablement pourquoi j'ai mis un peu plus de temps à le lire que "Royal romance" ou encore "Trois jours chez ma mère" que j'avais vraiment adoré.
L'on ne peut pas dire que j'ai détesté cet ouvrage mais je ne peux pas non plus affirmer que ce fut un vrai coup de coeur.
François Weyergraft est un homme d'une quarantaine d'années, père de deux filles, Zoé et Wogline et partageant sa vie avec Delphine, la mère de ses enfants, est également un romancier et un réalisateur de films, détail que l'on apprend que bien plu tard. L'histoire débute alors que François, qui n'a plus rien publié depuis cinq ans, a entrepris d'écrire un livre sur son père et qu'il se retrouve dans la situation que redoute tout écrivain : celui de la page blanche. C'est pour cette raison que Delphine a décidé de prendre de la distance avec ses filles et de s'éloigner un moment de lui et de leur vie à Paris. C'est l'occasion pour François de remonter dans ses souvenirs et, grâce à de nombreux flash-back, de nous faire découvrir, à nous lecteurs, ce que fut sa vie et quel homme était son père, lui-même auteur d'articles et de livres catholiques et ayant des principes bien tranchés sur la question de la foi en Dieu. Père de six enfants, cinq filles et le narrateur, ce père, Frantz Weyergraft (de son vrai prénom Casimir) est en réalité le personnage central de ce roman car c'est en réalité autour de lui que tout gravite.
Un livre toujours aussi bien écrit qui apporte des morales profondes (bien qu'il ait aussi sa part de contre-morale car il faut avouer que François n'est pas un modèle de fidélité dans son couple), je pense que ce qui m'a déplu dans la lecture de cet ouvrage sont les principaux thèmes abordés dans ce dernier, à savoir la Religion et le Sexe.
Cependant, l'auteur fait un rebondissement extraordinaire à la fin, ce qui m'a un peu réconcilié avec cette lecture. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
carre
  23 mars 2012
Malgré le titre et le nom des deux personnages "Weyergraf", il s'agit d'un roman. Donc Franz est le père de François, auteur de critiques et de livres sur la fidélité, catholique pratiquant, père moralisateur, omniprésent et directif.
Or François est tout le contraire de ce modèle idéal. Et la rupture inévitable s'opère lorsque François publie son premier roman. Puis Franz décéde juste après la parution du livre. Vingt plus tard, François Weyergans pardon Weyergraf imagine une discussion virtuelle entre le fils et le père. Discussion musclée, vacharde, sans compromis mais avec sous-jacent l'amour d'un fils pour le père qu'il aurait aimé avoir.
J'aime la plume de Weyergans et je dois avouer mon enthousiasme pour ce roman ambitieux, original par sa narration et mélangeant subtilement rancune et regret. Un livre qui compte dans ce genre de littérature. Mon livre préféré de Weyergans.
Commenter  J’apprécie          111
luis1952
  29 août 2014
Bon roman qui pourrait être en partie auto-biographique. François, 20 ans après la mort de Franz, son père, se met à écrire un livre sur celui-ci. Franz était un écrivain catholique, François, son fils est cinéaste, mais voulais faire comme son père, et écrire aussi. Les relations père-fils sont très bien décrites, toujours avec un brin d'humour, de tragique parfois. Un père incompris par son fils, un fils incompris par son père, un conflit de génération.
Commenter  J’apprécie          90
pasiondelalectura
  26 août 2014
J'ai bien aimé ce livre, criant d'amour envers un père avec qui la communication, de son vivant, fut plus que difficile.
La tâche était difficile pour François Weyergans avec un père écrivain comme lui, mais de tendance ultra catholique.
Comment lui, le seul fils mâle et qui portait le même nom, a dû se forger une personnalité à coup d'analyses et de chimio thérapies anti-dépressives.
Comment ce fils a écrit et vécu des choses à l'exact opposé, afin de se construire sur un fond de névrose assez grave.
C'est écrit avec beaucoup d'humour avec des scènes cocasses d'anthologie et énormément d'érudition et des passerelles vers d'autres connaissances.
Il se dégage de ce livre une aura de vérité et d'à propos qui rendent la lecture inoubliable.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
Commenter  J’apprécie          50
jal
  08 novembre 2012
J'ai adoré ce livre... qui m'a fait rire!!! Tout est enlevé, intelligemment présenté; on a envie d'en savoir toujours davantage sur ces relations père-fils si complexes (surtout dans ce cas précis).
A lire d'urgence!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
luis1952luis1952   25 août 2014
Cette journée fut un supplice. J'avais prévu de la passer avec Maryse, et la présence de ma mère me contraignit à filmer cette maudire rotonde sous tous les angles. J'entendis les rires de Maryse qui aidait les responsables de l'excursion à préparer le pique-nique. Ma mère expliquait à qui voulait l'entendre que son fils allait entrer dans une école de cinéma à Paris.Maryse, dès qu'elle le pouvait, elle enlevait ses ballerines et marchait pieds nus. Je n'étais pas encore le grand perturbé sexuel que les femmes me repprocheront plus tard d'être devenu, et j'avais regardé les orteils de Maryse comme je regardais la courbe des collines avec le ,regard pur d'un jeune chrétien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
carrecarre   09 avril 2012
Pendant toute mon enfance et mon adolescence j’avais une confiance aveugle en mon père, doublée d’une confiance inébranlable en moi. Il était mon seul père et j’étais son seul fils. Nous formions un couple.
Commenter  J’apprécie          121
cicou45cicou45   01 septembre 2012
_"Qu'est ce que tenter l'aventure ? [...] C'est accepter ce qui arrive, et en faire son profit pour aller au-devant d'une aventure nouvelle."
Commenter  J’apprécie          160
luis1952luis1952   21 août 2014
J'étais arrivé à Genève la veille en compagnie de Jennifer, une jeune Américaine que je connaissais depuis huit jours. Jennifer est la seule femme que j'aie jamais abordée dans la rue. J'étais dans un café des Champs-Elysées après avoir vu un film à la scéance de minuit, et elle était entrée, pieds nus dans des sandalettes, portant un vieux manteau, des jeans et un chemisier en soie.
Commenter  J’apprécie          50
carrecarre   01 février 2012
Il en va des librairies comme du whisky : ce sont des passions auxquelles il vaut mieux s'adonner seul. Pendant qu'on boit un single malt de quarante ans d'âge, ce serait dommage de se déconcentrer en bavardant avec quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de François Weyergans (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Weyergans
Le romancier et cinéaste franco-belge François Weyergans est décédé lundi 27 mai 2019, à 77 ans. Il faisait partie de ces rares écrivains à avoir reçu le Prix Goncourt ...
autres livres classés : relation père-filsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

François Weyergans (1941-2019)

Au-revoir, j'ai commencé ma vie littéraire en 1973, et je ne le regrette pas, en faisant le .......?.........

Clown
Pitre

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : François WeyergansCréer un quiz sur ce livre