AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Yun Ch'oe (Traducteur)Patrick Maurus (Traducteur)
EAN : 9782742744695
142 pages
Actes Sud (08/10/2003)
3.06/5   9 notes
Résumé :

Lorsqu'il viole l'intimité des femmes de son village, on ne saurait dire si le taciturne héros de L'île anonyme mérite réprobation, châtiment ou absolution. Un pacte tacite semble gouverner ses relations avec ses victimes. L'île entière vit sous cette loi du silence - à moins qu'il ne s'agisse de consentement implicite. Yi Munyol, en effet, excelle à placer ses personnages dans l'incertitude et le dés... >Voir plus
Que lire après L'île anonymeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Première incursion de ma part dans la littérature coréenne avec ce recueil de nouvelles d'un auteur qui a reçu une certaine reconnaissance internationale.

J'ai particulièrement bien apprécié la manière dont certaines nouvelles se déroulent : l'auteur met en place une situation qui nous semble simple et limpide, puis, par petites touches, il introduit des éléments qui provoquent le doute, jusqu'à nous laisser dans la confusion la plus totale à la fin du récit, avec l'impression d'avoir tout compris de travers depuis le début.

L'écriture ne m'a cependant pas emballé, j'ai trouvé les choix d'écriture assez faibles. Par exemple un dialogue, raconté par une seule personne, qui n'arrête pas de répéter « Comment ? Vous me demandez si … ? ». Pourquoi ne pas faire un vrai dialogue à deux voix dans ce cas ? Ou alors essayer de rendre le monologue plus fluide que ça.

Bref, expérience peu concluante, d'autant plus que l'ambiance très nostalgique et le côté « c'était mieux avant » ont tendance à nous mettre le moral dans les chaussettes.
Commenter  J’apprécie          140
Livre que j'ai personnellement trouvé très moyen malheureusement. Bien que j'apprécie les belles phrases et les descriptions imagées de Yi Mun-Yol auxquelles nous avons parfois droit, le livre est à mon goût trop marqué par une nostalgie d'un passé idéalisé et d'un refus de la modernisation, d'une critique de la perte des traditions un peu trop directe et répétitive qui devient rapidement lassante.

De plus, la femme est rabaissée et montrée d'une manière dérangeante. Soit victime d'actes contre lesquels elle ne peut pas se défendre, à cause de sa faiblesse autant physique que mentale (autant dire stupidité), soit carrément coupable de mener les hommes en bateau et de les tromper en usant de son charme, la femme apparaît souvent dans ces récits, mais jamais décrite positivement.

Cependant, le livre traite de sujets auxquels le lecteur peut s'identifier, bien qu'il faut pour la plupart les adapter à notre époque, à notre pays. Pour reprendre la description présente sur le site internet de Actes Sud : "Dans cette suite de récits marqués par les thèmes de la domination, de la soumission et de l'abus de pouvoir, le grand écrivain coréen excelle à placer ses personnages et ses lecteurs devant plusieurs interprétations possibles des événements ».
Commenter  J’apprécie          20
Yi Munyol est un des principaux auteurs sud-coréens contemporains ; il s'est fait connaître en France avec son livre "Le Poète". Dans "L'île anonyme" (cinq récits écrits entre 1979 et 1989), ce sont des scènes de la vie quotidienne qu'il décrit avec des héros dont la place sociale est très précise (ouvrière, institutrice, étudiant...).

Une ouvrière est interrogée sur ses relations avec un ouvrier / pseudo étudiant qui aurait abusé de la naïveté de plusieurs femmes.

Une jeune institutrice découvre avec étonnement qu'un vagabond qui n'est pas du tout natif du village, est accepté, nourri et logé par tous les habitants, à tour de rôle. Quel est son rôle exact ?

Un jeune ouvrier a des relation sexuelles avec une jeune fille très libre. Quand il veut la fréquenter sérieusement, il se rend compte que c'est une jeune fille de bonne famille qui jouait un double jeu.

Avec la mort du vieux chapelier, c'est un peu le passé du village qui meurt, mais est-ce inexorable ?

Si on ne connaît pas du tout la Corée ou la littérature coréenne (c'est mon cas), il faudra sans doute se plonger davantage dans l'oeuvre de Yi pour dépasser le côté manichéen (passé idéalisé / avenir incertain) qui marque un peu trop cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          20
Recueil de petites nouvelles, Yi munyol, écrivain reconnu tant au niveau du public que des critiques, s'interroge sur l"évolution de notre société : la sexualité, les coutumes, l'amour...le plus souvent on peut ressentir du regret et une certaine amertume de la perte ou de l'oubli de repère. Je n'aime pas présenter le thème des nouvelles sous peine d'en dévoiler l'intrigue. Mais, la nouvelle que j'ai préféré est la première "le blue's de Kuro": sous des aspects de critique du militantisme, il s'agit en fait d'une histoire d'amour.

L'écriture est fluide, acerbe sans concession, critique sur notre société contemporaine et ses dérives. le style est dynamique et souvent l'intrigue est pleine de rebondissement. Pourtant, mon avis est mitigé car je m'y suis parfois ennuyée et surtout l'amertume sous-jacente est parfois trop appuyée. Ce livre permet de découvrir des nouvelles facettes de la Corée entre modernité et traditionalisme.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
On appelle ça une romance quand on est concerné et un scandale quand il s'agit des autres, une romance quand c'est secret, un scandale quand c'est public.
Commenter  J’apprécie          100
Il y a une dizaine d'années courut dans les rues du marché une rumeur surprenante : "le vieux Top Yong a changé".
Un matin en automne de cette année-là, les gens du marché regardèrent le magasin du vieux Top Yong en grands travaux comme s'ils l'avaient pris en flagrant délit d'un atroce complot. Un maçon étranger était en train de restaurer le magasin du vieux Top Yong, délabré au-delà de toute description, et, dans l'arrière-cour, le fabricant de meubles du canton préparait avec son assistant une vitrine ultramoderne. Quelques jours après, le magasin méconnaissable et rafraîchi du vieux Top Yong fut entouré de vitrines magnifiques.
Commenter  J’apprécie          10
Une nuit d’été sous une pluie diluvienne, cet aigle qu’un réverbère proche faisait briller confusément s’est débattu visiblement de toutes ses forces pour se libérer d’une chaîne invisible, et dans ses deux yeux étincelaient la honte et la colère d’être tombé un jour aux mains des hommes, et une haine évidente transparaissait sur les plumes dressées sur son cou.
Commenter  J’apprécie          20
Quand vous descendez par l’autoroute, vous ne trouvez pas que tous les villages ressemblent à des tableaux ? Pourtant c’est pas la réalité. On s’y épuise le corps, on s’y ruine la santé en toutes saisons, sans parler de ce salaire de misère, sans même parvenir à payer les intérêts de nos dettes. C’est ça, la campagne.
Commenter  J’apprécie          20
Un sentiment de distance insurmontable me faisait considérer les nuits passées ensemble comme les plus horribles des crimes, mais aussitôt mon coeur se mettait à battre de l’espoir que les faveurs dont elle jouissait me permettrait de sortir des bas-fonds de ma vie obscure.
Commenter  J’apprécie          10

Dans la catégorie : Littérature coréenneVoir plus
>Littérature des autres langues>Littérature asiatique>Littérature coréenne (62)
autres livres classés : littérature coréenneVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (21) Voir plus



Quiz Voir plus

Personnages de la mythologie grecque

Qui combattit le Lion de Némée et dont les 12 travaux sont fort célèbres?

Héracles
Achille
Hector
Ulysse
Zeus
Pénéloppe

6 questions
612 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie , heros , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..