AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222115746X
Éditeur : Robert Laffont (20/08/2015)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 26 notes)
Résumé :
« Il n'est ni tout à fait la droite, dont il est sociétaire à part entière, encore moins la gauche, dont il est parfois un évêque in partibus ; il n'est définitivement ni de Neuilly ni de Saint-Fargeau ; il n'est ni Sarkozy ni Mitterrand ; ni l'Ancien Régime ni la Révolution, -il est tout simplement ce que l'on retrouve au fond du creuset, cet alliage d'évidence : Jean d'Ormesson, c'est la France ! Il n'est pas centriste, il est central. Il incarne toutes les valeur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Epictete
  24 avril 2018
Il s'agit d'un recueil de chroniques que l'auteur a publié régulièrement dans la presse écrite.
Dès la première, on est dans le ton et on ne peut que constater que ce qui est dit est encore très actuel.
Cela demande un effort : il faut se remettre, pour chaque chronique, dans le contexte de l'époque.
On peut penser qu'il ne s'agit que du point de vue d'un écrivain de droite. Cependant, je renvoie chacun à la préface de Jacques Julliard (Editorialiste du Nouvel Observateur, ancien syndicaliste…) qui écrit à propos de l'auteur : « Comment être un éditorialiste de droite en restant un intellectuel de gauche ? »
Ce recueil est finalement, au fil des pages, un formidable livre d'histoire contemporaine et nous devons bien admettre que nous ne tirons jamais vraiment les leçons du passé, tant les erreurs grossières sont reproduites à l'envi au fil des années.
Commenter  J’apprécie          271
denis76
  26 février 2018
Il est démocrate, il est libéral : cet écrivain n'a jamais cessé d'affirmer ses convictions. Si l'idée de faire de la politique ne lui a pas traversé l'esprit, le spectacle de la politique, du combat des idées, de la marche du monde l'a fasciné. Il s'est toujours engagé. Nous sommes liés au monde et il nous faut participer au grand jeu des événements qui nous entourent parce que nous dépendons de l'histoire et que l'histoire dépend de nous.
MON AVIS :
Intéressant, mais long à lire.
Long, car ce sont des chroniques écrites sur le qui vive, donc il faut se remettre à chaque fois dans le contexte de l'époque.
Intéressant, car, outre le style précis, on revoit la France de l'époque Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, et tout cela à l'ombre du Général qu'il admire tant (comme moi-même).
Après la partie française, qui fait les trois quarts du livre, vient l'international, qui est très bon, car l'auteur est un observateur attentif et bienveillant :
La fin du marxisme, l'Union Européenne, Jean Paul II, les dangers de l'économie de marché, les palinodies en chaîne d'Hollande, et l'Etat Islamique.
Tout cela, bien qu'un peu fastidieux, est bien emballé par un homme de droite, qui essaie de rester impartial, et prévoit, à la suite de son analyse des faits qui se révéleront, notamment:
En 2001, il prévoit que l'UE sera bancale,
En 2011, il voit la submersion migratoire de 2015.
Un bon livre, fin, qui complète et tempère les synthèses d'Obertone, et de Zemmour.
3 étoiles et demi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sylvie2
  01 juillet 2017
Je ne peux pas dire que je n'ai rien appris en lisant ce livre. Mais j'ai été très déçue et j'ai eu du mal à arriver à la fin.
Ce livre est une collection d'articles que Jean D'Ormesson a écrit pour Le Figaro. Il y a beaucoup de répétitions et peu d'objectivité... Bref, je n'ai pas du tout accroché.
Commenter  J’apprécie          60
claudeparis
  10 octobre 2015
Jean d'Ormesson a toujours été fasciné par la politique mondiale et le combat des idées. Ce livre reproduit certaines de ses chroniques publiées chaque semaine, dans Le Figaro et le Figaro Magazine, entre 1985 et 2004, dans lesquelles il nous retrace de beaux portraits d'hommes politiques, des reportages et expose ses prises de position dans les grands moments de l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          40
Marc21
  08 mai 2017
Monsieur d'Ormesson serait-il doué de prescience? A l'en croire ses écrits, oui. Sans aucun doute son analyse est pertinente et avérée bien des années après. Presque tout s'avère, malheureusement, vrai et arrivé.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
omarechalomarechal   19 novembre 2019
La confiance ne se décrète pas, elle s'obtient, elle se refuse, elle se conquiert, elle s'effrite.
Commenter  J’apprécie          20
omarechalomarechal   19 novembre 2019
Mais jamais une politique n'a été jugée sur ses intentions.
Commenter  J’apprécie          00
Giraud_mmGiraud_mm   05 août 2018
La pire erreur à commettre serait de se laisser aller à un rejet en bloc de tout ce qui est islamique, et du même coup arabe, et du même coup de couleur. Dans la situation actuelle, l'impératif capital, tant du point de vue éthique que du point de vue politique, est de rejeter tout racisme et touts intolérance dans le camp de l'ennemi. Les Noirs ne sont pas des ennemis. Les Arabes ne sont pas des ennemis. Et l'islam n'est pas l'ennemi. Il faut le dire haut et fort : l'islam n'est pas l'ennemi.
L'ennemi, le seul ennemi, est la violence, l'intolérance, le racisme.
...
Il serait à la fois suicidaire et honteux de rejeter les Noirs, les Arabes, les musulmans.
...
Il y faut plus de courage, et aussi plus d'intelligence, que dans l'exclusions brutale et inepte de ceux qui n'ont pas notre couleur de peau ou qui ne partagent pas nos croyances.
...
La lutte est entre ceux qui refusent la violence et le racisme et ceux qui veulent les imposer.

In "Le Figaro, 18 octobre 1995"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
KroutKrout   09 mars 2019
Je crois au fond de moi-même qu'il y a encore de beaux jours à vivre et de grandes choses à faire. Mais tu ne dois plus compter sur les structures qui nous entourent et qui se sont effondrées. Oublie tout ce que je t'ai dit et ne retiens que ceci : la vie est merveilleuse ; il faut tout trouver en toi-même : la justice, le bonheur, la simplicité, la grandeur. Et alors, peut-être, tu reconstruiras un monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
Giraud_mmGiraud_mm   24 août 2018
Encouragé de toute évidence par le Front National, un climat d'intolérance et de haine est en train de monter en France. Il faut nous y opposer de toutes nos forces, ou tout est perdu. Le mépris et la haine pour un arabe ou un noir sont des sentiments répugnants. On a vu à quoi ont mené le mépris et la haine des juifs. Ne laissons pas ces sentiments-là envahir le pays ni nous-mêmes.
....
Ce n'est pas par des injures et des cris dignes du Front National que sera réglé le problème du Front National. C'est par des réformes capables d'améliorer les conditions d'existence de tous et de convaincre les esprits. Si nous ne sommes pas capables de les mener à bien, si nous ne sommes pas capables de nous refuser au mépris et à la haine de l'autre, alors le pire n'est pas impossible.
...
Le Figaro, 20 février 1997
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Jean d`Ormesson (126) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean d`Ormesson
Retour sur la soirée des 40 ans de notre collection Bouquins.
"La bibliothèque idéale de l'homme cultivé de notre temps" - Jean d'Ormesson
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox