AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253152880
124 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (15/05/2002)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 185 notes)
Résumé :
Le but de l'amour physique est la procréation. Ainsi le proclame le Talmud, ainsi en est convaincu Nathan qui a épousé Rachel il y a dix ans, sans lui donner d'enfants.
Pour lui, dont les journées à Mea Shearim, quartier juif ultra-orthodoxe de Jérusalem, battent au rythme de l'étude et de la prière, la décision est évidente même si elle le torture : le jour de leur dixième anniversaire de mariage, il répudiera sa femme.
Ce récit déchirant emprunte le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
YvesParis
  16 mars 2013
J'avais vu à sa sortie en 1999 "Kadosh" le film d'Amos Gitai scénarisé par Eliette Abecassis.
Il m'avait profondément bouleversé.
Ce film m'avait donné envie de découvrir le cinéma israélien que je ne connaissais pas. Il est resté pour moi le meilleur jamais tourné par Amos Gitai.

J'avais depuis plus de dix ans envie de lire le livre qu'avait inspiré à Eliette Abecassis sa participation à l'écriture du scénario de Kadosh
Mais le peu de plaisir que j'avais pris à la lecture des livres d'Eliette Abecassis m'en avait longtemps dissuadé : "Qumran" était un thriller biblique prétentieux qui sentait trop sa Normalienne et "Un heureux événement" l'exercice d'auto-fiction de la jeune mère en plein baby blues. Bref, Eliette Abecassis avait beau être extrêmement jolie, je la trouvais avant toute tête-à-claques.

La lecture de son livre m'oblige à ravaler mes sarcasmes venimeux.
Nous sommes à Mea Shearim, dans le quartier juif ultra-orthodoxe de Jérusalem. Conformément à la tradition, Rachel est mariée à Nathan, un homme plus âgé qu'elle et qu'elle ne connaît pas.
A partir d'une telle ébauche, on imagine sans peine la suite : une nuit de noces douloureuse, une vie sans amour, l'ennui qui s'instille dans le couple, la tentation de l'adultère, sa concrétisation peut-être ....
Pas du tout ! Eliette Abecassis nous entraîne dans une toute autre direction. Rachel est amoureuse de son mari. Et son mari l'aime profondément (eh oui ! ces choses-là arrivent aussi surprenantes qu'elles puissent paraître ! j'écris ça pour voir si ma femme lit mes critiques). Hélas elle ne lui donne pas d'enfant. Et au bout de dix ans, conformément à la tradition, Nathan devra la répudier pour épouser une autre femme et procréer.
Comment réagira-t-elle ? Va-t-elle, comme sa soeur a osé le faire, oser défier la Loi ? Va-t-elle, lorsqu'elle découvrira la cause de son infertilité, la révéler à sa famille ? Va-t-elle accepter son sort en guise d'ultime preuve de son amour pour son mari ?

Le film dénonçait la violence morale exercée par la communauté hassidim sur ses membres. le livre s'intéresse plus à l'amour, infini, que Rachel porte à Nathan. Ce qu'il perd d'un côté, il le gagne de l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
kuroineko
  06 mars 2018
J'ai lu La Répudiée lorsque j'étais étudiante, voici un certain temps. La découverte de l'univers des Juifs ultra-orthodoxes fut un choc à l'époque. La vision et la considération de la femmes sont, à mes yeux de libre femme française, épouvantables. Elles se sont rapprochées dans mon esprit de ce que j'avais pu lire dans des témoignages sur la condition féminine dans des Etats théocratiques tels que l'Iran ou l'Arabie Saoudite.
Cette lecture difficile par ses thèmes mais éclairante n'a fait que confirmer la méfiance que je ressentais déjà vis-à-vis de toute croyance fondamentaliste, de quelque religion que ce soit. Comment une lecture rigoriste et rigide des textes et traditions représente un accablement voire un asservissement de l'être humain - en particulier des femmes.
J'ai découvert en même temps l'écriture nette et élégante d'Eliette Abécassis que j'ai par la suite retrouvée dans ses chroniques littéraires pour le Monde des Religions.
Son style et la maîtrise qu'elle a de son sujet font de ce court roman une lecture mémorable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
Neneve
  11 janvier 2019
Petit livre, mais qui m'a laissé une très forte impression... Une centaine de pages, à tout casser, qui nous raconte l'amour d'une femme pour un homme, qu'elle ne connaît que par le mariage, suivant les traditions juives... 10 ans de mariage, qui se révèle heureux... seulement, 10 ans d'infertilité... et selon la religion juive, après 10 ans de ventre creux, l'homme peut répudier la femme... Une lente descente aux enfers, entre la mise de côté par l'homme qu'elle aime, la famille qui lui en veut, la communauté qui la pointe du doigt... Triste, accablant, enrageant... d'autant plus que l'autrice nous fait une révélation qui nous remets tout en perspective... Un roman riche sur tous les codes, les us et les coutumes du judaïsme... Un roman intelligent, qui nous en apprends beaucoup en même temps qu'il nous émeut... Un livre à lire, pour vivre de l'intérieur la religion juive traditionnelle...
Commenter  J’apprécie          191
andras
  06 juin 2018
Ce bref récit nous plonge au coeur de la communauté des juifs orthodoxes, les hassidim, à Jérusalem, de nos jours. Rachel et Nathan ont été mariés sans se connaître. Mais coup de chance, ils se plaisent et sont amoureux l'un de l'autre. Malheureusement, après dix années de mariage, Rachel n'a toujours pas d'enfant. Sans que la stérilité de l'homme puisse être seulement envisagée un seul instant, la loi hébraïque permet dans ce cas au mari de répudier sa femme. L'amour de Nathan sera-t-il assez fort pour repousser cette solution ?
L'auteur nous rapporte cette histoire sur un ton proche de celui du journaliste : les faits, uniquement les faits, très peu de sentiments. Pas de révolte : dans cet univers-là, on se soumet à la loi de Dieu, c'est-à-dire à la règle des autorités religieuses et aux volontés de la famille. Ou bien l'on quitte la communauté et sa famille. le sujet est intéressant mais j'ai trouvé le livre un peu "court" sur ce sujet et il me laisse un goût d'inachevé.
Commenter  J’apprécie          183
La_petite_bibliotheque
  03 avril 2018
Rachel vit à Jérusalem et la tradition l'oblige à accepter le mari qu'on lui propose. Par chance, au premier regard, Rachel tombe sous le charme de Nathan. C'est l'homme qu'on lui a choisi mais c'est comme si le destin lui avait offert un cadeau. Il est son élu, elle le ressent. Les années passent et le couple vit de jolis moments. Nathan suit ses études tandis que Rachel est une parfaite femme au foyer, rôle pour lequel elle a été élevée et qui semble la satisfaire. Cependant, les années passent et l'annonce d'un heureux évènement tarde à arriver. Rachel est d'autant plus inquiète que la loi autorise son mari à la répudier si, au bout de dix années, elle n'a pas été capable de lui donner un enfant. le temps passe et la question commence à se poser sérieusement… Mais si le couple ne réussit pas à avoir d'enfant ? Est-ce obligatoirement la faute de la femme ? Dans ce roman, oui. Dans certains endroits du monde, oui.
« La Répudiée », un titre douloureux pour un roman délicat et déchirant. Nous rentrons dans l'intimité de cette femme, à laquelle il est difficile de ne pas s'attacher. Il serait tentant de vouloir la bousculer, de lui faire avouer la vérité pour qu'enfin les autres la voient comme elle est réellement, et non comme celle incapable de procréer. C'est un roman qui attriste, qui choque. Et ce n'est pas la religion qui est un problème ici, mais cette façon de traiter différemment les êtres humains. de découvrir que la femme, selon certaines périodes, est impure, qu'elle a rarement le droit de dire les choses, qu'elle est dans l'impossibilité de choisir son propre médecin. Tout est choisi, imposé, dicté. Chaque religion a ses douceurs et ses contraintes, et si la personne est heureuse dans sa foi, c'est un bien-être. Et le personnage de Rachel aime être la femme qui comble son mari, lui prépare des petits plats et prend soin de lui. Mais elle n'aime pas être la femme dans un couple stérile et qu'on ne lui laisse pas la chance de savoir si cela est de sa faute ou non. Prendre en compte son avis de femme, d'être humain. Comme les hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
antigoneCHantigoneCH   20 janvier 2008
"Tous les mois, c'est la même chose. Je pleure. Je soupire. J'attends. Que le linge au-dessous de moi ne soit point taché de rouge. Et tous les mois, mon ventre me fait mal. Le sang s'échappe, je saigne, je prie, je pleure. Mes larmes mouillent le mur occidental. Telle une brebis abandonnée, ainsi j'erre dans les rues. Mes paupières tremblent, mes jambes vacillent, mes yeux brillent de douleur. Je regarde autour de moi, je ne vois personne pour m'aider.

Ma mère, qui est la gardienne du mikvé, le bain rituel, a honte de ma stérilité. Chaque mois, je viens me tremper dans l'eau de pluie car, à la fin des sept jours sans tache, la femme doit s'immerger dans le mikvé à la nuit tombée, après que trois étoiles ont été visibles.

Il me semble que j'expie quelque chose. Je souffre, je vomis, je me traîne par terre, je cogne ma tête contre les murs. Toute la journée, je reste couchée. Nathan a trouvé un nom pour les jours impurs. Il me demande quand sera finie "ma maladie". Il n'a pas pas tort. L'impureté mensuelle, c'est la maladie de la femme stérile.

Mais on ne peut devenir pure que parce que l'on est impure. C'est pourquoi la femme, chaque mois, s'élève en se purifiant. Quand tout est fini, je me rends au bain rituel, je me déshabille, et, aidée par ma mère Hanna, je plonge dans le bassin d'eau froide, tête comprise : c'est une naissance.

- Toujours rien ? demande ma mère.

- Toujours rien.

- Cela va bientôt faire dix ans.

- Je sais. S'il le veut, Nathan peut me répudier."



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
leonceleonce   11 février 2017
Hier, je suis allé voir le Rav, mon père .
.......- Que lui as-tu dit?
_ La vérité. Dans deux jours cela fera dix ans que j'ai épousé une femme, et nous n'avons toujours pas d'enfant . Je l'aime. Dois-je m'en séparer ?
.......
- Je lui ai dit que je t'aimais. Sa réponse a été que la procréation détermine de façon essentielle l'humanité en ce monde.
..........
-C'est ainsi que la Rav. ton père s'est exprimé.
- Et Yosef avait préparé l'acte de divorce.

.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
CroquignolleCroquignolle   10 mai 2015
Alors je pars avec ma valise, je vais chez ma mère, je reprends ma chambre, ma chambre de petite fille. J'y rêve, couchée sur le lit, je me repose. J'entends mon sang comme s'il battait dans mes veines, je sens en moi une fatigue telle que le monde entier peine sur mes épaules. Me hisser hors du lit me semble un effort insurmontable. Jusqu'où sombrerai-je ?
Commenter  J’apprécie          30
dupuisjlucdupuisjluc   19 janvier 2013
Mon regard était mêlé aux voix dans la nudité des syllabes; la mélodie dansait, roulait et chantait, sans paroles, sans l'entrave des paroles, et ce silence enveloppait mon silence. (p.14)
Commenter  J’apprécie          50
dupuisjlucdupuisjluc   19 janvier 2013
Et on dit que, si la femme allume les bougies du chabbath, c'est pour apporter la lumière dans le coeur de L'histoire.(p.49)
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Eliette Abecassis (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eliette Abecassis
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Les passagers du siècle" de Viktor Lazlo, Éditions Grasset - également disponible en poche "Trafiquants de colères" de Viktor Lazlo, Éditions Grasset "Nos rendez-vous" de Eliette Abécassis, Éditions Grasset "La carte des regrets" de Nathalie Skowronek, Éditions Grasset "Un enfant" de Patricia Vergauwen et Francis van de Woestyne, Éditions Grasset
autres livres classés : judaismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1276 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre