AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Demètre Ioakimidis (Préfacier, etc.)Jacques Goimard (Préfacier, etc.)Gérard Klein (Préfacier, etc.)
EAN : 9782253000617
486 pages
Le Livre de Poche (15/05/1997)
3.82/5   59 notes
Résumé :
Histoires de robots est le deuxième volume de la première série de La Grande anthologie de la science-fiction. Préfacé par Gérard Klein, il réunit dix-sept nouvelles.

Pour la première fois en LIVRE DE POCHE tout l'univers de la Science-Fiction. Une véritable Encyclopédie thématique du genre, depuis le début des années 30 jusqu'à nos jours ;
Un choix raisonné des nouvelles les plus célèbres ou les plus représentatives ; Un éventail complet des a... >Voir plus
Que lire après Histoires de robotsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
17 nouvelles sur un thème archi classique :les robots. Celui-ci assume son rôle d'auxilliaire (plus ou moins ) à l'humain : Robert SHECKLEY, L'Homme minimum (1958)(idée amusante mais traitement caricatural et trop long) Eric Frank RUSSELL, Boomerang ( 1953) (très prévisible.Médiocre) Isaac ASIMOV, Menteur ( 1941) (très bon) Anthony BOUCHER, A la recherche de Saint Aquin (1951) (trop bavard .Lourd) Robert F. YOUNG, Septembre avait trente jours (1957) (très bon avec une société de consommation et de crétinisation qui ressemble diablement à la nôtre) ) voire parfois de substitut : Lester DEL REY, Cure de jouvence (1953) (Bon mais un peu trop psy) Lester DEL REY, Hélène O'Loy ( 1938) (Très bon) Clifford Donald SIMAK, Brikol'âge ( 1954),(Médiocre.Long et prévisible) Frederik POHL, le Tunnel sous l'univers (1955)(très bonne variante du « Jour de la marmotte ») mais aussi comme ennemi :Robert SILVERBERG, le Sixième palais (1965) (Moyen) Ray BRADBURY, Châtiment sans crime (1950) (bon) Alfred BESTER, L'Androïde assassin ( 1954) (Moyen .Un peu trop long) Walter Michael MILLER, le Gardien du savoir ( 1952) (Moyen Classique et prévisible) parfois même successeur :Fritz LEIBER, Un mauvais jour pour les ventes (1953) (noir et caustique)- Lester DEL REY, Instinct (1952) (Bon récit) Peter PHILLIPS, Amnésie (1952)(Très bon .Noir)A part :James BLISH, L'Artiste et son oeuvre (1956) (peu de rapport avec le thème.Confus et alourdi par d'ennuyeux développement sur la musique)
Commenter  J’apprécie          100
J'ai adoré cette anthologie. La série est découpée en plusieurs sous-thématiques, ici il s'agit d'un recueil de nouvelles dédiées à la thématique des robots.

Les nouvelles sont très bien choisies, variées, intéressantes, bien écrites. Elles sont bien sûres datées et cela se sent parfois (beaucoup datent des années 50, années 70 pour les traductions).
Mon exemplaire va malheureusement terminer à la poubelle (la colle date de 74 et les feuilles se sont toutes détachées) mais si jamais vous le trouvez d'occasion, n'hésitez pas, foncez, c'est une super anthologie!
Commenter  J’apprécie          122
Septembre avait trente jours, de Robert F. Young

Un soir, en rentrant du travail, Danby, voit dans la vitrine d'une solderie, Miss Jones, une institutrice, androïde. Il l'achète : 50 dollars environ. Il est marié et à un fils.

Danby a été élevé dans un village où la télévision ne parvenait pas. Il est donc allé en classe et il a, en septembre, la nostalgie de la rentrée, de l'odeur de craie, de gomme et de feuilles mortes.

Car, en ville, l'école c'est la télévision qui s'en charge. Ou, plus exactement, les entreprises vendeuses de céréales. Celles-ci, pour décrocher le marché, ont prétendu, entre autre, que les instituteurs battaient les élèves.

L'état voulait faire des économies. Un professeur, une salle et deux caméras permettent de faire la classe à cinquante millions d'élèves. Il y a concurrence entre les chaînes. Si un télé-maître ne plait pas on zappe. Pour passer un examen il faut collectionner les vignettes figurant sur les boites de produit.

Mais l'arrivée de Miss Jones dans la famille Danby ne va pas plaire à tout le monde. Miss Jones est un peu dépassée ! (cf citations)

Je ne vous raconte pas la suite. Inutile d'insister.

Young, malheureusement, n'a pour référence que la littérature de l'Antiquité et bien sur Roméo et Juliette comme dans les mauvais téléfilms américains. Cervantès, Goethe, Tolstoï, connait pas.

Cette nouvelle écrite en 1972, ne doit être actualisée qu'en remplaçant la télé par internet. Autrement, l'état qui veut faire des économies, la publicité envahissante, la sous-culture.. tout y est déjà.
Commenter  J’apprécie          30
Le robot; un thème classique de la SF. On découvre lors de la préface que l'idée de la machine sentiente n'est pas si neuve que ça.
A travers les nouvelles, on découvre le robot vendeur, le robot gardien, le robot humain et souvent plus qu'humain. Déjà, on sent une paranoïa à la Matrix se pointer: on a besoin du robot, mais si le robot n'avait pas besoin de nous? matrix, A.I., surrogates, rien de nouveau en fait, tout est déjà là...
A noter "le Tunnel sous l'univers" pour la qualité de sa chute et le classique "Menteur" d'Asimov, où ses lois de la robotique posent un curieux problème éthique.
Pour le reste très inégal...
Commenter  J’apprécie          20
Une passionnante revue de la science-fiction de l'âge d'or en une série de volumes tous autant indispensables l'un que l'autre. On retrouve ici bon nombre des plus intéressantes nouvelles du genre, parfaite introduction au genre.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Perceval s'était aventuré à l'école. Il y avait excellé et, en récompense, on l'avait placé dans un petit groupe de travail de cinq cent élèves, où il avait pu recevoir sa part d'attention particulière. L'avenir avait semblé prometteur.
Commenter  J’apprécie          50
Laura eut un reniflement méprisant.
« Elle a déclaré (l'institutrice) que c'était une honte de transformer en mélo de cow-boys et d'Indiens un classique comme l'Iliade et d'appeler cela de la culture. »
(...)
- Tu te rends compte ? dit Laura. Elle s'imagine qu'on publie encore des livres !

Septembre avait trente jours, de Robert F. Young

956 - [Le Livre de poche n° 3764, p. 220-221]
Commenter  J’apprécie          20
Ce ne sont pas les objets qui fonctionnent parfaitement qui créent la routine de l’existence. Ce sont ceux qui sont un tout petit peu détraqués : le pêne qui accroche, le commutateur en haut de l’escalier sur lequel il faut appuyer un peu plus fort parce que le ressort en est un peu usé, la carpette qui vous glisse immanquablement sous le pied.
Le Tunnel sous l’Univers - Frederik Pohl
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (179) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4857 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}