AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258095151
480 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (07/10/2021)
3.78/5   105 notes
Résumé :
Céline est née en 1918 dans un village de pêcheurs. Depuis qu'elle est enfant, ses parents lui répètent qu'elle épousera un marin. Elle accepte d'autant plus volontiers qu'elle est amoureuse de Pierrot, son matelot. Cela dit, la vie qui va avec ne l'attire pas du tout : l'attente, la peur, le travail harassant chez les mareyeurs... Ce qu'elle veut c'est être institutrice ! Ce rêve, elle le réalisera et croira défaillir de bonheur lorsqu'elle entrera pour la première... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 105 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
3 avis
1
0 avis

Annabelle31
  30 janvier 2017
Début du vingtième siècle, un petit village de pêcheur dans le nord de la France.
Pour Céline le destin semble tout tracé, elle épousera Pierrot son amour d'enfance, et comme toute femme de pêcheur, passera une grande partie de son temps à attendre le retour de son mari. Et pourtant, lorsque Céline découvre la classe, c'est pour elle une révélation, elle sera institutrice. Plus qu'une envie, c'est une vocation qui s'ouvre à elle, et elle finira par y arriver, coûte que coûte, même si pour cela il faut faire le deuil de son histoire d'Amour puisque Pierrot ne veut pas épouser une institutrice.
Une génération plus tard, c'est l'histoire d'Irène que nous allons découvrir. La fille d'Irène partage la même vocation que sa mère, enseigner, et malgré les années passées, il est toujours aussi difficile d'allier enseignement et Amour, Irène aussi devra en faire les frais.
Un très beau roman de terroir, histoire de deux femmes de caractères, prêtes à se battre envers et contre tous pour aller jusqu'au bout de leur destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
myriampele
  25 février 2021
Céline est née dans une famille de pêcheurs, le 11 novembre 1918.
Ses parents ont pour elle une ambition mesurée : elle épousera Pierrot, le copain d'enfance de son frère, dont elle est amoureuse depuis toujours. Il sera marin-pêcheur et elle vendra le poisson comme le fait sa mère .
Cependant Céline a un autre projet: Elle veut devenir institutrice. sa tante Marceline la soutient et l'accompagne financièrement.
Courageusement, Céline marche vers son destin, foulant les embûches...
C'est une belle histoire que nous conte Marie-Paul Armand, comme elle sait si bien le faire.
Commenter  J’apprécie          80
MissSherlock
  24 juin 2017
Marie-Paul Armand quitte la mine pour un petit village de pêche où la jeune Céline rêve d'épouser Pierrot mais surtout de devenir institutrice. Céline doit affronter son entourage qui ne comprend pas sa décision.
L'histoire est belle et revient sur la condition féminine du début du vingtième siècle jusqu'aux années soixante-dix ; qu'il s'agisse des prémices de la vie professionnelle ou des grossesses en dehors des liens du mariage.
Comme toujours avec l'auteur, les femmes sont courageuses, dignes et remplies d'amour. C'est parfois un peu trop guimauve à mon goût mais les personnages sont tellement attachants que je passe bien volontiers sur cet aspect.
Commenter  J’apprécie          70
Berengere71
  23 novembre 2014
J'ai vraiment adoré ce livre de la première à la dernière phrase.
Je le recommande vivement.
Je l'aurais bien lu d'une traite car une fois plongé dans l'histoire, il est difficile de remonter à la surface. Enfin, c'était mon cas.
Commenter  J’apprécie          100
kastelanka
  01 mai 2013
Un livre à dimension humaine sur la condition féminine des sociétés de début de siècle. l'auteur vient casser le pessimisme du prédéterminisme social cher à Zola et aux naturalistes pour montrer l émancipation de la première héroïne qui va tout faire pour accéder à son rêve: devenir institutrice. Elle sera un soutien pour sa fille, un modèle qui va dans une génération plus proche de la notre ( les années 70) devenir professeur mais au collège à un moment ou la professionnalisation des femmes devient plus fréquente. Elle y montrera également que malgré des évolutions notables les préjuges et qu en dira t on ne sont pas éradiqués loin de la surtout pour la question des grossesses hors mariage ou des relations homme-femme.
Simple, efficace mais vrai on partage volontiers ...
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
armand7000armand7000   11 juin 2019
Je me découvrais d'autres différences, qui étaient mal accueillies et qui agaçaient mes parents. Par exemple, je n'aimais pas le poisson. Outre le pot-au-feu du dimanche, toute la semaine nous mangions du poisson. J'en détestais le goût, l'odeur, mais je n'osais rien dire et tentais de surmonter ma répulsion. Les arêtes étaient un autre inconvénient. Il y en avait toujours une qui s'enfonçait dans mes gencives ou qui se coinçait dans ma gorge. En essayant de m'en débarrasser, je finissais par attirer l'attention de mes parents.

— Encore une arête ? disait mon père, mécontent. Ce n'est pas possible ! Fais-tu exprès de les collectionner ?

Il y avait aussi les petits travaux que ma mère m'obligeait à faire pour l'aider. Beaucoup me rebutaient, principalement le tricot. Mon père portait beaucoup de vêtements en laine, chemises, caleçons, chaussettes, chandails, et ma mère, le soir, à la veillée, ou dès qu'elle avait un moment libre, tricotait. Elle me demandait parfois de tenir la laine en écheveaux, dont elle entourait mes mains écartées. C'était profondément ennuyeux. Si je donnais quelques signes d'impatience, je me faisais gronder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   31 août 2015
Houleuse les jours de grand vent, limpide et bleue sous le ciel d'été, scintillante et dorée au soleil couchant, la mer tenait dans notre vie la première place. D'elle dépendait notre subsistance. Mon père l'aimait, la vénérait, craignait ses fureurs parfois cruelles. Il nous racontait qu'elle lui avait pris son propre père, et qu'à cinq ans il était déjà orphelin. Et pourtant, dès qu'il l'avait pu, il n'avait pas hésité à exercer le même métier, malgré le danger et les risques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Annabelle31Annabelle31   30 janvier 2017
A travers les larmes qui emplissaient mes yeux, je voyais son visage soucieux, son regard qui voulait me convaincre. Pendant un court instant, j'eus pitié de lui. Il refusait d'admettre que sa file pût être tricheuse, menteuse, sournoise. Le persuader de cette douloureuse et cruelle réalité ne ferait que lui apporter du chagrin sans pour autant résoudre la situation. Je n'en eus pas le courage. Mon indignation, ma colère disparurent, ne me laissant qu'une immense lassitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   31 août 2015
Notre amour nous ferait vivre dans un monde illuminé de soleil, même lorsque le temps serait gris et pluvieux.
Commenter  J’apprécie          120
meknes56meknes56   09 juillet 2019
— Je suis devenu mousse à treize ans, disait-il. J'étais plutôt petit pour mon âge, et maigre. Sur le pont du soleil levant au soleil couchant, je n'arrêtais pas. C'était très dur. Au début, j'étais parfois maladroit. Un matin, en portant le café au patron, un coup de roulis m'a déséquilibré. La cafetière m'a échappé, et le liquide brûlant s'est répandu sur le patron. Furieux, il m'a lancé un coup de pied, et comme je venais de tomber je l'ai reçu en plein dans l'œil. Lorsque nous sommes rentrés au port, à la fin de la semaine, j'avais le visage tellement gonflé que ma mère a pris peur. Depuis ce temps-là, avec mon œil gauche, je vois trouble. Et il m'est resté cette marque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : roman du terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre

.. ..