AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226215085
Éditeur : Albin Michel (01/09/2010)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 138 notes)
Résumé :

En 1954, une jeune femme de 20 ans rejoint son premier poste de maîtresse d'école à Ségalières, un hameau à 800 m d'altitude entre la vallée du Lot et les monts d'Auvergne.Ornella Perrugi est la fille d'un maçon italien, ses parents sont pauvres mais elle a choisi très tôt son destin « cinq ans, mais déjà je savais : les livres règneraient sur moi comme je règnerai sur eux ».L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Joe391211
  13 janvier 2013
Et voici le premier coup de coeur de cette année 2013. Je suis déjà une fan de l'écriture de Christian Signol et ce livre ne fait que de me conforter dans mon idée. J'ai adoré cette lecture.
Ce que j'aime dans ce roman, c'est que j'ai eu une impression de calme en le lisant. Les pages se tournent toutes seules et je me suis retrouvée transportée dans un autre monde. J'adore ce genre d'histoires qui se passent dans des petits villages où tout le monde se sonnaît et où règne un sentiment de calme et d'apaisement. Ces lectures ont le don de me détendre et j'ai du mal à lâcher mon livre tant le voyage est beau.
J'ai beaucoup aimé les personnages et notamment Ornella que je trouve forte et fragile à la fois. Sa passion pour son métier fait du bien à voir. Son époux est quelqu'un de tout aussi dévoué à son travail et les voir tous les deux se donner corps et âmes pour les enfants, c'est génial.
Beaucoup d'émotions passent dans ce récit et à certains moments, j'ai eu le sourire aux lèvres alors qu'à d'autres mon coeur s'est serré.

Je le conseille vivement.
Lien : http://lecturesmagiquesetfee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
BVIALLET
  25 mai 2012
En 1954, Mademoiselle Perrugi, une jeune institutrice issue d'un milieu très modeste (son père est maçon et tailleur de pierres) prend son premier poste à Ségalières, un petit bourg du Lot. Elle découvre une école à classe unique, sans eau courante et chauffée à l'aide d'un poêle à bois, une vingtaine d'élèves attachants et des parents plutôt hostiles car ils préfèrent que leurs enfants restent pour les aider à la ferme. Elle n'y restera qu'un trimestre et sera mutée sur un poste double dans un village plus agréable. Elle y rencontrera Pierre, l'amour de sa vie, maître d'école lui aussi, mais issu d'un milieu plus aisé et poète à ses heures. Il sera blessé pendant la guerre d'Algérie. le couple passionné par son métier vivra une à une toutes les réformes qui les mèneront à ne plus se retrouver dans ces nouveautés.
Un roman de terroir en forme de témoignage ou de biographie d'une institutrice de campagne qui se lit d'une traite pour peu que l'on s'intéresse à l'histoire de l'école française sur un demi-siècle. le style est facile et agréable. Les problèmes rencontrés (enfants battus, autistes, auto-mutilation et autres accidents plus ou moins grave comme une fracture du crâne suite à un accident idiot) montrent bien le quotidien de ce que l'on peut toujours qualifier de plus beau métier du monde. On sent que Signol s'est beaucoup documenté sur la question ou a été particulièrement bien conseillé car on ne relève pratiquement aucune erreur notable excepté sur la fin de l'examen du certificat d'études. Malheureusement, cette jolie histoire de dévouement est un peu trop pétrie de bon sentiments et souffre d'une fin aussi improbable que fausse historiquement : la maîtresse, au moment de partir en retraite, demande à être nommée sur un poste de perfectionnement, ce qui ne se conçoit pas sans le diplôme ad hoc (CAPSAIS) et était même totalement impossible car à cette date ces classes avaient disparu pour être remplacées par des CLIS. Autre faiblesse : toutes les fameuses réformes (maths modernes, pédagogie de l'éveil, tiers temps, tronc commun, cycles etc...) passent en douceur et semblent même bienvenues, ce qui est pousser le bouchon de la bienveillance un peu loin.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Peluche0706
  20 juillet 2015
Encore un coup de cœur et pourtant je n’y croyais pas. Les critiques des babelionautes m’ont convaincue de lire ce livre dont je ne connaissais pas l’auteur et ce fut une très bonne découverte.
On suit Ornella, jeune institutrice d’à peine 20 ans qui sort de l’école normale, l’IUFM de l’époque (l’école supérieure du professorat de l’école de nos jours). Elle est plus que convaincue que son métier est le plus beau du monde et on ne peut pas à la fin du livre ne pas en être convaincu. Je suis d’ailleurs sûre que ce livre a suscité de nombreuses vocations. En tout cas, je pense que ce livre pourrait être un excellent cadeau pour une personne qui souhaite devenir professeur des écoles.
Ornella va être affectée dans des petits villages, au départ éloignés de chez ses parents et va finir par pouvoir s’en rapprocher. Elle finit par s’attacher à ses élèves et nous raconte en quoi elle s’en souvient par de nombreuses anecdotes. A travers elle, on suit l’évolution de l’éducation nationale depuis 1954 aux années 90 et ses nombreux changements de pédagogie instaurés par le ministère. Elle va parfois au-delà de son propre rôle d’institutrice et c’est ce qui la rend très attachante. L’auteur nous a concocté par ailleurs une histoire d’amour pour Ornella qui vient à point.
J’avoue avoir été de nombreuses fois très émue par ce livre. J’ai d’ailleurs finit ce livre en une journée. Je n’ai pas pu le lâcher. J’en garderais un très bon souvenir. A conseiller !

Lien : https://letempsdelalecture.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Calliope2017
  16 décembre 2017
En 1954, Ornella Perrugi, vingt ans, vit sa première rentrée en tant qu'institutrice dans le village de Ségalières. Elle s'attache aux enfants et s'investit pour eux, parfois trop, dépassant ainsi son simple rôle d'enseignante. Cela lui vaut d'être mutée dans un autre village. Dans un troisième, elle rencontrera Pierre, son collègue et futur époux...
Un très beau roman, qui raconte l'école des années 50/60 et son évolution, la manière d'enseigner et les différentes réformes. le livre est plus centré sur Ornella en tant qu'enseignante que pour elle-même - d'ailleurs il commence avec son premier poste et se termine par son départ à la retraite. En conséquence, ses sentiments (en dehors de ceux face aux enfants, aux bonheurs et aux difficultés de son métier) sont peu développés et sa vie personnelle est assez stéréotypée. Mais cela reste un magnifique roman sur l'enseignement et le plaisir de transmettre, même si ce sujet a été très souvent traité, ce qui peut parfois nous donner une impression de "déjà vu".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EglantineGhuilain
  27 mars 2015
Christian Signol, comme à son habitude, situe son intrigue dans le passé. Et pourtant, le thème abordé est toujours d'actualité: c'est l'histoire d'une jeune enseignante qui peine à faire entendre sa voix pour bénéficier des meilleurs conditions de travail et enrichir l'esprit de ses élèves.
Une fois de plus, l'auteur nous prouve que l'emblématique "c'était mieux avant" est obsolète, c'est juste qu'on utilisait des moyens différents.
Il n'y a aucune nostalgie. Les faits sont là.
Toujours un style reposant quand on ne veut pas se faire des noeuds au cerveau, une invitation à la rêverie dans ces magnifique paysages si bine décrits.
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
phiphiphiphi   16 février 2012
Voilà pourquoi ce métier (instituteur) est si beau, et pourquoi il peut être passionnant : éveiller des enfants au monde et au savoir, leur donner les forces nécessaires pour devenir ce qu'ils rêvent d'être. Se trouver à la source de cet éveil, les accompagner pendant quelques années en veillant fidèlement sur eux , les voir partir enfin, pour accomplir leur vie, mais plus forts, plus sûrs d'eux, plus confiants et, si possible, épanouis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
anniepesnelanniepesnel   27 juillet 2011
très bien , rapelle bien le rôle important des instits à cette époque
Commenter  J’apprécie          291
Nico8Nico8   10 janvier 2015
- Nous les grands, nous savons pourquoi vous allez partir, et nous ne sommes pas d'accord. Nous nous sommes réunis et nous avons écrit une lettre à l'inspecteur et aux gendarmes.
Je fus effrayée par cette initiative qui donnerait peut etre à penser que j'avais manipulé ces enfants.
Commenter  J’apprécie          60
lilimarylenelilimarylene   03 mars 2011
"Vous arrivez à la mauvaise saison, vous savez ? L'école, avant la Toussaint, ici, c'est pas la coutume. Les parents ont besoin des enfants."
Commenter  J’apprécie          130
Annabelle31Annabelle31   13 mars 2017
Ce que je sais, c'est que je me suis toujours donné pour tâche de semer une graine en espérant qu'elle germerait. C'est pourquoi, longtemps, chaque mois de juin, j'ai parcouru les pages du journal pour tenter d'y trouver le nom de celles ou ceux que j'ai connus en primaire et qui auraient passé avec succès les examens de fin d'année. Chaque fois que j'en ai trouvé un,mon coeur s'est mis à battre plus fort en me donnant le sentiment que leur succès était aussi un peu le mien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Christian Signol (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Signol
Extrait de "L'été de nos vingt ans" de Christian Signol lu par Patrick Donnay. Editions Audiolib. Parution le 28 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/lete-de-nos-vingt-ans-9782367627793
autres livres classés : roman du terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
267 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre
.. ..