AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369742869
Éditeur : Akata (08/02/2018)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Kawana refuse d'accepter le choix d'Ayukawa : il lui paraît inconcevable qu'il ne soit pas l'architecte en charge de la réalisation de la maison de Keigo et Kaede. Faisant une croix sur sa résolution de ne plus le revoir, elle part pour Tokyo pour tenter de le convaincre de changer d'opinion. Comment se passeront leurs retrouvailles ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  22 octobre 2018
A la fin du tome 5, nous avions laissé notre douce Kawana venue plaider auprès d'Ayukawa la cause du projet de son ami Keigo : bâtir la maison de leurs rêves pour lui et sa fiancée Kaege, atteinte d'une grave maladie et handicapée. Il s'agissait surtout de réussir à convaincre Kaege de se lancer dans ce projet. Dans ce nouveau tome, Kawana et Ayukawa vont donc être amenés à se fréquenter de nouveau pour raisons professionnelles, mettant chacun de côté leur passé sentimental. Occasion pour eux de faire cependant le point sur leur rupture et leur relation.
Ce tome 6 révèle une Kawana bien plus déterminée et sûre d'elle que dans les précédents volumes. Portée par son souhait d'aider au mieux ses amis, elle n'hésite pas à affronter ses craintes vis à vis d'Ayukawa et à se lancer, enfin, dans la réalisation de son projet professionnel : devenir décoratrice d'intérieur. Les amoureux respectifs d'Ayukawa et de Kawana, quant à eux, n'ont d'autre choix que d'accepter qu'ils se revoient.
On sent dans ce volume que les personnages ont mûri et qu'ils prennent leur destin en main. Et c'est une évolution positive, donnant un nouveau souffle à la série.
Enfin, bien sûr, "Perfect world" est toujours porté sur le handicap : ses inconvénients, les solutions possibles pour améliorer la vie des handicapés...
Et la fin, comme toujours, est très bien maîtrisée !
Encore un bon moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Under_the_Moon
  10 septembre 2018
Sixième tome de la série Perfect World.
Cette fois plus que jamais Kawana veut aller de l'avant et forte de sa rupture avec Ayukawa elle décide de devenir la femme qu'elle a rêvé d'être en suivant ses rêves.
Le seul hic, c'est que ça passe par la case "travailler" avec son ex" et pas sûr que son nouveau copain voie la situation d'un bon oeil.
Rien de bien renversant. L'apsect doux du graphisme est toujours reposant , mais on avance pas des masses dans les problèmes posés.
Au prochain épisode peut-être...
Commenter  J’apprécie          100
Lesvoyagesdely
  24 août 2018
Un tome très riche en émotions, très sensible et très humain.
On questionne la vie, l'amour, le travail, la santé, la maladie. On continue à avancer et à avoir des surprises.
Que l'on soit d'accord ou pas avec les choix faits par les personnages, il y a vraiment une sensibilité et un réalisme qui s'en dégage. le risque majeur sera que vous finissiez ce livre le coeur gros, au bord des larmes. Et il a de quoi nous faire réfléchir.
Kawana, Ayukawa, et Kore-Eda sont des gens très investis dans leur travail, qui ont une certaine passion, croyance et le désir de bien faire. Leur travail les enrichit. Après on peut se poser la question de la limite vie privée / vie professionnelle et du besoin de repos.
Kawana a évolué, elle est plus "forte" qu'avant, elle est ressortie "grandie" de ses expériences. Mais à quel prix ?
Ses parents, et notamment sa mère s'effondre presque, elle est soulagée, un moment aussi beau que triste. C'est compliqué, on ne peut pas non plus totalement lui en vouloir.
Kore-Eda s'est montré charmant, il a rencontré les parents de sa petite amie, il travaille beaucoup mais tente de lui trouver du temps, et surtout il prend en compte ses désirs et l'encourage à aller de l'avant, malgré un autre détail. Une révélation sur un élément le touchant de près va également faire son effet, et peut expliquer certains points.
Ayukawa et Kawana essayent vraiment de faire de leur mieux, de ne même pas trop cacher des informations par omission. Mais peuvent-ils vraiment tout oublier ?
Kore-Eda se montre là aussi très mûr, et proposer une solution sympathique. Son idée est bonne.
Ayukawa et l'infirmière partagent cette envie de reprendre leur métier.
Keigo et Kaede sont très touchant, et partagent une histoire d'amour belle, touchant, et très compliquée, comme si cela ne l'était pas déjà assez sans être handicapé. La façon dont on parle de l'architecture, de rêve, de design, de l'importance de se sentir bien chez soi est également un élément accrocheur et important de ce tome.
A la fin, un événement se produit, pas très sympathique, mais qui du coup laisse le lecteur en plan total, avec un secret espoir, peut être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BulleShojo
  06 mars 2019
Perfect World est enfin de retour, la parution française ayant rattrapée la japonaise, il faut prendre son mal en patience entre chaque tome. Autant dire qu'il faut savourer la sortie d'un nouveau tome, ce qui n'est pas mon cas puisque je me suis jetée dessus et je l'ai dévoré. Rie Aruga nous avait laissé avec Tsugumi et Ayukawa qui se retrouvaient face à face après une très longue période sans s'être vu. Concernant les retrouvailles, Rie Aruga a été très maline et n'est pas tombée dans la facilité de faire croiser ses protagonistes de façon inopinée au détour d'un carrefour comme on peut le voir dans bon nombre de mangas. Elle a pris le temps de développer son histoire dans le tome 5 avec l'introduction de Kaede et de Keigo dont le projet de maison est à l'origine des retrouvailles.
« Quand je le verrai… Comment devrai-je me comporter ? »
Le refus d'Ayukawa de construire la maison de Kaede et de Keigo n'est vraiment pas passé auprès de Tsugumi et c'est très décidée qu'elle va tenter de le convaincre que c'est un projet qui en vaut la peine et qu'il est le mieux placé pour concevoir les plans et superviser la construction. Passée la surprise d'Ayukawa, les retrouvailles se déroulent plus ou moins tranquillement, l'ambiance est bizarre, mais rien d'anormal… La construction de cette maison va être l'élément central de ce tome et permettre de multiplier les interactions entre les différents protagonistes. Rie Aruga évite l'écueil de la trame classique et fait évoluer ses personnages avec maturité, pas de grands drames à l'horizon et c'est franchement très appréciable de lire une histoire bien construite qui ne tombe pas dans le pathos. Tsugumi et Ayukawa tente de travailler ensemble sans que leur relation passée ne soit un frein. Je pourrais reprocher à Tsugumi de ne pas avoir été totalement honnête avec Koré-Éda, alors oui, elle a tenté de lui dire qu'elle avait revu Tsugumi et il y a toujours eu un élément perturbateur pour l'en empêcher mais j'ai eu l'impression que cela l'arrangeait de ne pas avoir à lui dire, elle ne voulait pas l'inquiéter mais son silence est encore plus blessant. J'aime beaucoup Koré-Éda, et plus j'avance dans ma lecture et plus je l'aime.
« Ayukawa, si je suis devenue plus forte qu'avant… C'est grâce à notre rencontre ! »
Perfect World, malgré son thème et ses personnages abîmés, se veut positif… Aucun des protagonistes ne fait du sur place, ils avancent tous avec plus ou moins de difficultés mais chaque épreuve, chaque rencontre, les fait murir. Il suffit de voir la pugnacité de Tsugumi pour participer au projet de maison pour s'en convaincre, elle travaille comme une folle, elle s'est servi de ses échecs et de ses déceptions pour avancer. J'ai apprécié le fait que le rêve de Kaede et Keigo se réalise enfin malgré tous les obstacles rencontrés, malgré la maladie Kaede est rayonnante et s'investit pleinement. Rie Aruga a même réussi l'exploit de rendre Nagasawa sympathique dans ce tome, et pourtant, qu'est-ce que je n'aime pas ce personnage. Il y a bien évidemment des petites tensions sentimentales, j'ai envie de dire que tout fini par se savoir ma chère Tsugumi, et il était évident que Koré-Éda allait avoir du mal à digérer l'information mais plutôt que de tomber dans une jalousie facile il va de l'avant car il comprend que le projet est également très important pour Tsugumi. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur Koré-Éda et vous ai-je dit que j'aimais ce personnage ? Sérieusement, plus je tourne les pages et plus je me dis que c'est lui l'idéal masculin pour Tsugumi. Tout le monde avance dans ce tome 6 et je me demande comment l'évènement de la fin de tome va impacter le fragile équilibre qui s'est établi entre tous les personnages.
Plus positif que le tome précédent, Perfect World est un titre de qualité et n'hésitez pas à lire la postface de la mangaka très touchante…
Lien : https://www.bulle-shojo.fr/b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  12 février 2018
Ça fait plusieurs tomes que j'attends de retrouver le coup de coeur des débuts sans y parvenir, celui-ci commence à s'en rapprocher. Ayukawa et Kawana se reparlent enfin et se retrouvent autour d'un projet important qui symbolise un peu ce qu'ils n'ont pas réussi à construire. J'aime la sensibilité avec laquelle l'autrice les guide vers ce rapprochement. le projet sur lequel ils travaillent est très beau, le couple à qui il est destiné est touchant, alors finalement je suis contente que Rie Aruga s'en serve dans son histoire.
On constate combien Kawana a changé depuis leur séparation. Elle est plus sûre d'elle, plus combative et plus forte. On le voit dans chacune de ses décisions du début à la fin de ce tome. Ayukawa, lui, semble avoir peu changé et je le regrette. Je n'aime pas sa fausse gentillesse envers son infirmière, ça va juste blesser tout le monde. Je n'aime pas non plus toutes les fausses excuses qu'il trouve au début pour repousser Kawana. Finalement, c'est peut-être lui l'instrument le plus mélo dans l'histoire et ça m'agace. En même temps, j'ai été soufflée de le voir s'acharner autant pour aider un couple de parfaits inconnus. A l'inverse, je continue à être agréablement surprise par Koré-éda qui est d'une gentillesse, d'une patience et d'une compréhension rare. Je n'avais pas vu venir l'histoire de son frère et ça explique peut-être bien des choses. Je sens bien qu'il va se faire larguer d'ici peu et je serai triste pour lui à ce moment-là même s'il aura vraiment fait tout ce qu'il peut.
Je commence donc à raccrocher avec l'histoire dans ce tome parce que je sens les propos de l'autrice plus clairs et qu'il y a quand même moins de mélo. J'ai aussi l'impression qu'on se dirige tranquillement vers le final de l'histoire, j'espère ne pas me tromper.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
thedocthedoc   22 octobre 2018
Malgré son handicap, il va de l'avant...
il avance si vite que...
ça me donne l'impression que jamais je ne pourrai le rattraper.
Commenter  J’apprécie          130
Anais511Anais511   04 mars 2018
Et maintenant, je suis bloqué là, incapable d'avancer dépendant de mes pneus... C'est désespérant. Remarque... Même si ça représente une perte terrible, j'ai aussi pu réaliser tant de choses, depuis à chaque tour de roue... à chaque mètre parcouru... Tout mon être me crie que je suis vivant.
Commenter  J’apprécie          10
TachanTachan   12 février 2018
Malgré son handicap, il va de l'avant... il avance si vite que ça me donne l'impression que jamais je ne pourrai le rattraper.
Commenter  J’apprécie          30
Under_the_MoonUnder_the_Moon   09 septembre 2018
Pourquoi ces larmes, d'un coup ?
Il y avait des choses en moi sur lesquelles je n'étais pas prête à mettre des mots...
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   22 mars 2019
Ayukawa fait partie de ta vie, que je le veuille ou non.
Vous allez sans doute vous rapprocher, même sans le vouloir...
De toute façon, j'ai réalisé que fuir et nier cette réalité était impossible alors autant assumer cette situation.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avez-vous bien lu Perfect World ? TP.CM

Qui est le personnage principal ?

Tsumori Chisato
Akane Tsunomori
Tsumugi
Tsugumi

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Perfect World, tome 1 de Rie ArugaCréer un quiz sur ce livre

.. ..