AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DXZ1C
Éditeur : Gründ (30/11/-1)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.46/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Le célèbre Henry Merrivale rêve de vacances incognito à Tanger. La jeune et svelte Maureen Holmes serait une « couverture » idéale. Mais à son grand dam, dès son arrivée à l'aéroport, il redoit un accueil triomphal! L'heure des vacances n'a pas encore sonné pour H. M., plus en forme et donc plus ronchon que jamais. La police locale le réquisitionne pour mettre la main sur le plus habile voleur de diamants d'Europe : le « Coffre de fer », ce Robin des bois des temps ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
Gwen21
  14 janvier 2017
Ce récit s'apparente à ceux De Maupassant. Bien rythmé, d'un style irréprochable, alliant prosaïsme et fantastique et dont la brièveté agit sur le lecteur avec la fulgurance d'un orage, avec son cortège d'attente curieuse, d'appréhension, de peur et enfin de soulagement quand les éléments s'apaisent d'eux-mêmes.
Le narrateur voyage en malle-poste en compagnie d'un officier à la double réputation de héros et de dandy, l'un de ces hommes qu'on admire ou qu'on haït, ou les deux à la fois. En tout cas, l'un de ces personnages dont on soupçonne que leur vie ne fut qu'une succession de batailles, de défis, de bonnes fortunes et... de mystères. Alors que leur malle est immobilisée de nuit dans une petite ville de province et qu'on est allé tirer du lit un charron pour réparer l'avarie, les deux hommes portent involontairement leur regard vers une fenêtre obturée d'un rideau cramoisi. Pour l'officier, cette vue est un choc et lui rappelle quel fut le premier drame de son existence, un drame où se mêlent l'amour et la mort.
Le mystère prend ainsi forme sous la plume alerte de Barbey d'Aurevilly qui, c'est palpable, cherche à surprendre son lecteur et à faire émerger le sensationnel d'une situation banale. J'ai vraiment eu l'impression de me replonger dans "La peur et autres contes" de l'ami Guy ; au final, un moment de lecture agréable mais pas inoubliable.

Challenge Petit Bac 2016 - 2017
Challenge XIXème siècle 2017
Challenge MULTI-DÉFIS 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Ambages
  12 août 2016
Deux hommes se rencontrent lors d'un voyage en diligence et se mettent à parler. le vicomte de Brassard, homme d'âge mur et à la stature imposante, fort d'une carrière militaire reconnue, raconte une histoire incroyable alors que l'équipage est en panne devant un immeuble. Cela se passe alors qu'il avait dix-sept ans.
Ça commence comme un banal récit. Puis la fenêtre, à laquelle est suspendu ce rideau cramoisi, s'ouvre vers... l'horreur ! le vicomte en cauchemarde encore c'est certain : deux têtes de méduses surgissent de la porte grinçante alors que…
J'ai eu l'impression de lire un thriller, avec une part de fantastique, dans la toute dernière partie de l'histoire, un vrai un feu d'artifice. La montée crescendo de l'angoisse que vit ce jeune homme à partir du moment où il rencontre Alberte, la fille des bourgeois chez qui il loge, est incroyablement drôle. C'est raconté en utilisant beaucoup de termes militaires, avec le langage du XIX, qui fait des parallèles entre la campagne d'une armée et cette offensive que mène ce jeune homme pour obtenir un regard, un mot, un billet doux de cette Alberte. Mais voilà Alberte, n'est pas telle que ce godelureau se l'était imaginé ! Hardie et belle mais si imperturbable et froide.
Ah.. ! Impassible et impossible Alberte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Jamais_Content
  11 février 2015
La forme serait à revoir, mais le fond c'est du lourd de chez couillu l'invétéré.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   13 janvier 2017
Un des avantages de la causerie en voiture, c’est qu’elle peut cesser quand on n’a plus rien à se dire, et cela sans embarras pour personne. Dans un salon, on n’a point cette liberté. La politesse vous fait un devoir de parler quand même, et on est souvent puni de cette hypocrisie innocente par le vide et l’ennui de ces conversations où les sots, même nés silencieux (il y en a), se travaillent et se détirent pour dire quelque chose et être aimables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Jules Barbey d'Aurevilly (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Barbey d'Aurevilly
Jules BARBEY D’AUREVILLY– Les Diaboliques, Œuvre intégrale (FR)
autres livres classés : morbideVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les titres des œuvres de Jules Barbey d'Aurevilly

Quel est le titre correct ?

Les Ensorcelés
Les Diaboliques
Les Maléfiques
Les Démoniaques

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Jules Barbey d'AurevillyCréer un quiz sur ce livre