AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Thérèse Cuny (Collaborateur)Jean-Marc Épinoux (Collaborateur)Jean-François Nahmias (Collaborateur)
ISBN : 2253144460
Éditeur : Le Livre de Poche (20/05/1998)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Amour, haine, sexe, argent... Parfois la passion l'emporte, brutale, aveu¬glante. Alors, en un instant, les êtres en apparence les plus raisonnables basculent, deviennent fous, hors-la-loi, criminels. Ainsi Myrna, l'employée de supermarché, sera-t-elle la meur¬trière de toute sa famille. Ainsi la passion d'un père pour son bébé fera-t-elle de lui un kidnappeur.
Ainsi Pierre, paisible chasseur du dimanche, entamera
t-il un soir, pour venir en aide à u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Anis0206
  07 décembre 2016
75 histoires qui montrent le coté obscur de chaque être humain!!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   18 janvier 2013
Il ne reste donc au petit John Lee que sa mère biologique. La seule dont on soit sûr. La seule qui n'en voulait pas au départ. Et qui n'en veut toujours pas à l'arrivée.
John Lee a été opéré avec le maximum de succès. Il vivra, disent les médecins, le mieux possible compte tenu de son handicap moteur. (...)
John Lee a grandi d'hôpital en centre spécialisé, puis en orphelinat. Il a peut-être vécu l'apprentissage réservé aux handicapés mentaux légers, il a peut-être atteint une qualité de vie convenable. Personne n'en sait rien . Il ressemble peut-être à un père. Ou à l'autre. Quelle importance ? On l'a rendu au chenil comme il arrive que des maitres rendent un chien de luxe non conforme à la race.
Mais de quelle race s'agit-il au fond ? La nôtre ? L'espèce humaine ? Elle n'est pas bien brillante l'espèce humaine quand elle se mêle ainsi de vouloir à tout prix la perpétuer.
John Lee, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qui qu'ils font.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienneladesiderienne   18 janvier 2013
Quand le soleil disparait à l'horizon, c'est une issue fatale.
Notre univers est ainsi peuplé de fatalités rassurantes : l'herbe pousse, les feuilles tombent, la mer s'évapore et les nuages crèvent. Nous ne pouvons imaginer qu'il en soit autrement. De là, une tentation évidente : étendre à l'homme ce qui appartient à l'univers. Comment pourrions-nous être libres alors que nous ne sommes qu'une poussière fondue dans l'infini ? Dieu qui voit tout, avant, pendant et après, a forcément tracé chacun de nos chemins.
Il faut, à cet endroit du raisonnement, savoir où se placer : sur Sirius ou dans notre tête. Vue de l'infini, notre vie ne représente qu'une micro-seconde. Il est donc impossible d'y introduire la moindre pensée et la moindre liberté, d'où la fatalité. Mais du point de vue de notre raison, la passion est la seule à pouvoir annihiler notre libre arbitre.
Seule la passion peut être fatale et envahir un individu à tel point qu'il sera possible de connaitre par avance l'issue de son parcours. Et dès l'instant où la fatalité guide la vie, elle devient funeste. La femme fatale perd les hommes, l'erreur fatale provoque la mort, l'heure fatale sonne la violence du dernier instant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anis0206Anis0206   02 décembre 2016
C’est ainsi que s’est terminée l’incroyable série de vols qui avait fait trembler pendant plus de cinq ans les palaces d’Europe, et qu’a été arrêté celui qui fut sans doute le dernier gentleman cambrioleur… Une fausse déclaration d’amour et une gerbe de roses l’avaient sauvé, et l’amour fou qu’il portait à sa femme l’avait perdu.
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   20 avril 2019
Regardez dans ses vêtements. On ne sait jamais, il y a peut-être quelque chose d'intéressant, un indice concernant sa famille. On tâte les vêtements et, effectivement il semble que là, dans la doublure, au niveau du bras gauche, il y ait une épaisseur incongrue. On découd la doublure: une sorte d'enveloppe en toile épaisse est cousue dans le vêtement.

- Eh ben dis douc, pour un clochard, ça n'est pas si mal: cinq cents... mille... mille cinq cents... deux mille. Il avait deux mille cinq cents dollars !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   20 avril 2019
Il y a malheureusement une suite à ce conte de fées, Le curé avait eu tort en disant à Gilbert Labine que la pierre lui avait sauvé la vie. C'était le contraire. À l'époque, les dangers de la radioactivité étaient mal connus et le malheureux n'a pas survécu plus de quelques semaines aux doses effrayantes de radiations qu'il avait subies...

Telle est la fantastique histoire du clochard Gilbert Labine, mort milliardaire. Il s'était bel et bien trompé en affirmant qu'avant un an, il serait riche ou mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Pierre Bellemare (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bellemare
Pierre Bellemare se raconte sur Livesque du Noir à propos de "Ils ont vu l'au-delà"
Dans la catégorie : Délits et crimesVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Criminologie>Délits et crimes (264)
autres livres classés : anecdotesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1768 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre