AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253047988
Éditeur : Le Livre de Poche (01/12/1988)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 30 notes)
Résumé :

Les pèlerins de La Mecque se croient en sécurité. Mais leurs guides les abandonnent sur une île déserte où grouillent des crabes géants?Elle est belle, elle est comtesse. Elle n?aime que les très jeunes amants. Mais ce n?est pas leur ardeur qui l?intéresse, c?est leur sang?Par intérêt ou perversion, par vengeance ou par passion, ils tuent?Ce sont des crimes atroces, nés dans l?imagination folle d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
domdu84
  09 janvier 2013
C'est une compilations de 51 textes concernant des assassinats assez cruels.
Ces histoires ne sont pas bien longues entre 7 et 12 pages, elles se déroulent à des époques très différentes de 1800 à 1965, dans différents pays.
On imagine la voix de Pierre Bellemare quand on les lit, mais en fin de compte, ce n'est pas bien terrible, on croirait dans certaines, lire un compte rendu dans une revue consacrées aux affaires criminelles, je ne citerai pas de noms.
Rien à dire de plus.
Commenter  J’apprécie          30
lechristophe
  25 août 2017
51 cas de faits divers impliquant au moins un meurtre, narrés en une dizaine de pages par et à la manière de Pierre Bellemare.
Le recueil n'est plus tout jeune puisqu'il est paru en 1985. Les cas datent donc des huit premières décennies du XXe siècle sauf deux du XIXe et un du XVIIe.
Malgré la surenchère de la quatrième de couverture et du titre, les affaires présentées ne sont que de banals faits divers, meurtriers pour la plupart, comme il y en a eu des milliers depuis que l'homme existe, et pour des motifs aussi vieux que le monde : cupidité, jalousie, vengeance, folie...
En résumé, un recueil comme Pierre Bellemare en a publié des dizaines dans sa carrière.
Commenter  J’apprécie          10
GrandGousierGuerin
  05 mai 2014
51 histoires à frémir toute lumière éteinte, au coin du feu, avec ce conteur maniant en expert toutes les ficelles du genre.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 décembre 2013
La surdité, c’est un autre problème. C’est une question de vigilance. À tout
instant, il faut se répéter : « Je suis sourde. Je suis sourde. » Sinon, on finit par se trahir. Sursauter quand on vous appelle dans la rue, aller ouvrir machinalement quand on sonne à la porte, c’est plus vite arrivé qu’on ne le pense. Je ne parle pas, évidemment, des bruits assourdissants qu’on vous envoie dans le casque à l’examen médical. Cela demande un entraînement long et assez pénible…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 décembre 2013
Faire plusieurs centaines de mètres par jour dans la rue en frappant le bord du trottoir avec une canne blanche, se cogner volontairement aux réverbères, ne
pas avoir de réaction quand les médecins vous mettent un projecteur dans les yeux, ce n’est pas à la portée de tout le monde.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   05 décembre 2013
Sa mère est une effroyable machine à tuer ses filles dès qu’elles arrivent à l’âge de femme. Elle y parvient d’une manière insidieuse, à force d’humiliations, en les habillant d’une façon ridicule comme des petites filles, en surveillant leur vie amoureuse et en étouffant impitoyablement dans l’œuf toutes leurs aventures…
Commenter  J’apprécie          10
lechristophelechristophe   25 août 2017
Il n'y a que René qui ne soit pas comme les autres. Il faut dire qu'il n'est pas de la famille. C'est le mari de Germaine, le gendre. Il n'est même pas de Puysac, il est de Saint-Albin, à 15 kilomètres de là... Autant dire que c'est un étranger.
Commenter  J’apprécie          10
lechristophelechristophe   25 août 2017
Et il continue à parler avec son collègue et ami. Il parle par bravade, mais aussi pour ne pas penser. Car il sait parfaitement, comme les autres, de quelle manière horrible il va être mis à mort. Les Papous mangent leurs victimes vivantes. Ils les maintiennent en vie à l'aide de garrots pendant plusieurs heures, parfois une journée, et ils les dévorent membre par membre.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Pierre Bellemare (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bellemare
Pierre Bellemare se raconte sur Livesque du Noir à propos de "Ils ont vu l'au-delà"
Dans la catégorie : Délits et crimesVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Criminologie>Délits et crimes (264)
autres livres classés : anecdotesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1769 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre