AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070420671
Éditeur : Gallimard (03/06/2010)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 12 notes)
Résumé :
" Parce que vous êtes "le plus suggestif de tous les peintres", je pense pouvoir vous faire revenir au Maroc par la magie du verbe. Je vous imagine en ce début d'année 1832, jeune homme élégant et réservé, quitter votre atelier de la rue des Fossés-Saint-Germain, laissant derrière vous une lumière retenue, empêchée par un ciel gris et bas d'éclater, une lumière brève et faible à laquelle les Parisiens finissent par s'habituer. Vous sortez de ce quartier et vous vous... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cherryblossoms
  20 janvier 2020
Essai acheté à la sortie de la superbe exposition sur le modèle noir, au musée d'Orsay, il y a maintenant 6 mois. J'ai logiquement beaucoup aimé le contenu de ce livre, qui est une introduction au thème de la représentation du modèle noir, mais aussi des paysages orientaux dans l'oeuvre de Delacroix.
Cependant, il faut garder en tête que cet essai n'est qu'une introduction. J'ai été légèrement frustrée par le manque d'exhaustivité et de détails, mais là n'est pas le but de cet ouvrage. de plus, je trouve que l'iconographie est insuffisante. En effet, à plusieurs reprises, Tahar Ben Jelloun nous parle de tableaux qui ne sont pas représentés, c'est dommage !
Si le sujet vous intéresse, je vous invite à prendre le temps de lire ce court essai, tout en gardant en tête qu'il ne s'agit là que d'une introduction, sinon passez votre chemin
Commenter  J’apprécie          20
jostein
  21 février 2011
Dans cette longue lettre, Tahar Ben Jalloun honore à la fois le peintre Delacroix, le Maroc et ses habitants.
Selon l'auteur, les tableaux de Delacroix, réalisés plusieurs années après son retour, de mémoire ou grâce à ses carnets, font davantage ressortir l'émotion, le souvenir que la réalité. C'est cette absence de réalité qui fait la beauté et la profondeur de ses oeuvres. le peintre a su prendre l'âme du pays.
Delacroix a su peindre les chevaux, meilleurs amis des marocains et transcrire leur énergie dont ils sont le symbole.
Tahar Ben Jalloun regrette que ces peintures ne soient pas exposées au Maroc, d'autant plus qu'il y a peu de peintres dans ce pays suite à une mauvaise interprétation du Coran.
Ce livre est l'occasion pour l'auteur de présenter le Maroc sous son vrai regard : des gens sauvages mais non barbares, naturels, disponibles, doux et chaleureux. Les marocains ont échappé aux invasions ottomanes et n'ont été que sous protectorat français (contrairement à l'Algérie), ce qui garantit l'authenticité du pays.
Cette lettre est très agréable à lire grâce au style littéraire de Tahar Ben Jalloun et aux reproductions des peintures et carnets de Delacroix.
Lien : http://surlaroutedejostein.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nanne
  26 août 2010
Le 24 janvier 1832, Eugène Delacroix quitte son atelier de la rue des Fossés-Saint-Germain à Paris, son ciel maussade, délavé, blafard et bas où peinent à percer les quelques pâles rayons d'un timide soleil d'hiver, presque effacé, pour se jeter, se précipiter dans la luminosité, le flamboiement, la clarté, l'ensorcellement d'un Maroc encore chimérique, à Tanger. Tanger, ville portuaire. le corps et le coeur ancrés dans la terre marocaine, le regard tourné vers l'Occident, les pieds plongés entre Atlantique et Méditerranée, tel un Dieu de la mythologie antique en quête d'un immuable repos. Instinctivement, en artiste prompt à saisir chaque particularité, chaque détail du quotidien, à percevoir une couleur derrière chaque bruit ou résonance de la rue, derrière chaque fragrance d'épices provenant des étals des marchés, Delacroix reste discret, secret, modeste et note les états d'esprit, les états d'âme d'un peuple qu'il ne connaît pas encore, mais qu'il respecte déjà profondément.
Commenter  J’apprécie          10
Skritt
  12 septembre 2010
Cette lettre est un hommage magnifique au peintre Eugène Delacroix mais surtout au Maroc. Moi qui ne suis pas un adepte de la peinture, ni de l'Afrique, Tahar Ben Jelloun me donne envie de m'y intéresser. Tout d'abord, la peinture par ce maître qu'est Delacroix, par les détails décrits m'apprend énormément et me pousse à y faire attention la prochaine fois que je me retrouverais devant une oeuvre de ce genre. Ensuite, l'Afrique par le Maroc qui nous pousse à aller vouloir visiter ce pays, non pas comme un touriste lambda mais comme un explorateur, un ethnologue qui s'immiscerai dans la vie des marocains pour partager leur vie de tous les jours.
De la belle littérature comme je n'en lis pas souvent, cette lettre est bien trop courte tellement j'ai eu un énorme plaisir à la lire. Attention, Monsieur Ben Jelloun, j'espère que vous rentrerez dans le cercle très fermé des auteurs qui seront étudiés au lycée et que vous resterez dans la mémoire de toutes et de tous comme le sont Zola, Baudelaire ou encore Hugo.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
livr-esse
  13 août 2010
L'histoire :
Ce livre est l'hommage d'un écrivain à un peintre. A travers cette lettre, Tahar Ben Jelloul aborde la période marocaine d'Eugène Delacroix. Il revient ainsi sur cette lumière qui a influencée certains tableaux du peintre. Il y évoque également d'autres thèmes chers à Delacroix comme les femmes marocaines, les chevaux ou le sultan.
C'est aussi la célébration de la beauté d'un pays, de la générosité d'un peuple...
Mon avis :
Je connaissais les grands tableaux de Delacroix que j'avais eu l'occasion de voir au Louvre, mais rien de plus. Ce n'est pas exactement ce que je préfère en peinture. Je suis plus adepte de Rousseau, Cézanne, Van Gogh et mon grand préféré Gauguin(...)
Lien : http://www.livr-esse.com/art..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NanneNanne   26 août 2010
Je vous écris de Tanger en cette fin d'automne.

C'est une saison qui vous a échappé. La ville semble dormir encore. Le ciel est d'une blancheur subtile et légère. C'est que la lumière se lèvre très tôt sur cette rive de la Méditerranée, enveloppant doucement les collines et les arbres. Une brume, probablement venue d'Espagne, essaie de la couvrir. L'artiste a eu une insomnie cette nuit. Il dort et ne rêve même pas. Quand il se réveillera, la clarté du jour aura avalé tant de lumière qu'il regrettera d'avoir manqué les prémices d'une belle cérémonie. L'intensité de la lumière vous préoccupe. Elle est trop forte, trop brutale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NanneNanne   26 août 2010
[…] les couleurs orientales sont venues comme d'elles-mêmes empreindre toutes ses pensées, toutes ses rêveries ; et ses rêveries et ses pensées se sont trouvées tour à tour, et presque sans l'avoir voulu, hébraïques, turques, grecques, persanes, arabes, espagnoles même, car l'Espagne, c'est encore l'Orient ; l'Espagne est à demi africaine, l'Afrique est à demi asiatique.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Tahar Ben Jelloun (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahar Ben Jelloun
Roman traduit du suédois par Esther Sermage Lu par Bernard Gabay **La Fille qui devait mourir** ? le grand finale de David Lagercrantz dans la série Millénium ? est un cocktail redoutable de scandales politiques, jeux de pouvoir à l?échelle internationale, technologies génétiques, expéditions en Himalaya et incitations à la haine qui polluent l?Internet et qui trouvent leurs origines dans des usines à trolls en Russie.
L?interprète Bernard Gabay a débuté au cinéma et joué dans de nombreux films et téléfilms ainsi que dans une trentaine de pièces de théâtre, avec une prédilection pour les auteurs contemporains. Il est aussi la voix française de Robert Downey Jr, Viggo Mortensen, Daniel Day-Lewis. Il a participé à de nombreuses lectures publiques et prêté sa voix, dans de nombreux livres audio, à des auteurs tels que Serge Joncour, Tahar Ben Jelloun, Haruki Murakami, Philip K. Dick?
FORMAT : 13,7 x 18,8 / DURÉE D?ÉCOUTE : 12H / 2 CD / MEV : 22 AOÛT 2019
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Peinture françaiseVoir plus
>La peinture et les peintres>Histoire et géo. de la peinture>Peinture française (256)
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tahar Ben Jelloun

De quelle nationalité est Tahar Ben Jelloun?

Tunisienne
Marocaine
Algérienne
Egyptienne

10 questions
104 lecteurs ont répondu
Thème : Tahar Ben JellounCréer un quiz sur ce livre