AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266255487
Éditeur : Pocket (17/09/2015)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.38/5 (sur 160 notes)
Résumé :
Dans les Côtes d’Armor, Mahé dirige avec intelligence et détermination l’entreprise de pêche familiale. Mais entre les aléas de la crise et le caractère irascible de son père, son quotidien est loin d’être un long fleuve tranquille…

Sans compter qu’à 30 ans, Mahé n’a toujours pas trouvé l’homme de sa vie. Elle n’est pas indifférente au charme d’un séduisant dentiste aux yeux gris, mais son douloureux passé amoureux est sur le point de la rattraper de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
Titania
18 septembre 2015
L’avantage des opérations masse critiques, c’est qu’elles vous promènent dans des univers littéraires différents de vos habitudes de lecture. J'en remercie Babelio et tous les éditeurs qui contribuent à cette ouverture culturelle . Là, j'avais une occasion de comprendre les raisons du succès de Françoise Bourdin auprès d’un lectorat féminin qui lui est fidèle.
Me voilà donc partie pour un voyage sentimental pas compliqué dans un roman qui fleure bon le Kouign Aman et les embruns.
Cette version bretonne de l’amour est dans un port de Pêche m’a essentiellement plu pour son effet « madeleine de Proust » réveillant mes souvenirs d’heureuses vacances entre crêperies, cidre, Bagad et Fest Noz, même si le titre triche un peu avec la géographie. La baie de Saint Brieuc est baignée par la Manche qui est une mer, ce n’est pas l’océan. Ce petit chipotage mis à part, je demeure étonnée du travail précis et documenté réalisé par l’auteur sur le contexte de son histoire. Elle connaît tout sur les chalutiers, l’économie de la Pêche et en particulier celle de la coquille saint Jacques.
L’histoire, c’est du marivaudage pas loin de la halle aux poissons, avec des femmes modernes qui bossent, Mahé qui succède à son père comme patronne d’un armement de plusieurs bateaux, et sa copine Armelle, la jolie banquière qui aime la voile.
Comme c’est la loi du genre, les amours sont contrariées . Armelle aime Jean-Marie qui aime Mahé qui aime Alan...rien n’est à sa place. Ils sont beaux, se chamaillent et font l’amour merveilleusement bien. Ils ont vécu des tragédies qui les rendent méfiants. Malouinière confortable, cheval et musique classique...Et il y a des femmes perfides et intrigantes, Rozenn et Mélanie qui n’ont de cesse de pourrir la vie des autres.
L’écriture est fluide, c’est carrément le dessus du panier de la littérature sentimentale, mais le rythme est un peu chaotique car Françoise Bourdin craint que nous ayons oublié ce qu’elle a raconté dix pages plus haut sur les intentions ou l’état d’esprit de ses personnages, c’est répétitif comme si elle faisait en permanence des sortes de résumés des épisodes précédents qui reprennent ce qui a été déjà abondemment décrit.
Si vous aimez courir le guilledou en raccommodant un chalut, ce roman est fait pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          411
KATE92
30 août 2015
MARIN-PECHEUR
C'est un livre que j'ai dévoré en un après-midi et qui m'a fait voyager au coeur du quotidien des marins-pêcheurs en Bretagne.
On suit l'héroïne, Mahé, qui a du reprendre l'affaire de son père (patron marin-pêcheur) à la suite de problèmes de santé.
On peut ainsi se rendre compte de ses difficultés d'être fille unique, d'être une femme dans un milieu d'hommes mais également sa vie amoureuse (perte de son premier fiancé dans des conditions tragiques en mer).
Les personnages sont attachants et l'auteure nous transporte dans la « vraie » vie quoique romancée il faut l'avouer.
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          400
palamede
14 septembre 2015
A Erquy, port coquillier de la baie de Saint-Brieuc, Mahé prend la suite de son père, un patron de pêche que la maladie a diminué. Elle va s'imposer dans ce milieu masculin par son professionnalisme, et prouver que la jeunesse et la féminité n'empêchent pas de réussir dans un métier traditionnellement réservé aux hommes. Mais un secret pèse sur la jeune femme dont la vie sentimentale est marquée par la disparition en mer de son fiancé quand celui-ci était embarqué sur le bateau de son père.
Françoise Bourdin aime la mer et les gens de mer, elle les connait bien aussi (ou elle est bien conseillée). En dépit d'un développement romanesque assez convenu et de personnages quelque peu stéréotypés, l'atmosphère réaliste d'un port de pêche qu'elle reproduit rend plaisante cette histoire de femme.
Merci à Babelio et aux Editions Pocket pour ce moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          362
tiptop92
23 septembre 2015
Merci aux éditions Belfond et Pockett de m'avoir envoyé ce livre :
Après une longue carrière d’écrivain, madame Françoise Bourdin a décidé dorénavant d’écrire pour les éditions Arlequin... Cette déclaration aurait de quoi surprendre et pourtant ce roman a toutes les caractéristiques qui lui permettrait d’être édité dans la fameuse collection préférées des cœurs brisés : sentimentalisme, personnages survolés, dialogues à plat, il ne manque que le petit cœur rose en couverture pour y être. L’histoire se passe dans le milieu des marins pécheurs mais comme on n’apprend pas grand-chose sur cette profession, elle aurait pu tout aussi bien se dérouler dans le milieu des chauffeurs de bus ou des plombiers zingueurs…Mahé, Alan, le père tous ont été victime du même coup du sort, à savoir la mort de leur conjoint, l’air breton sans doute...Tous en souffrent bien sûr, tous ont du mal à avancer dans la vie et tous permettent à l’auteur de multiplier les malentendus et les hésitations entre eux. Dès le début tout est très prévisible et on pourrait sans problèmes prendre un pari chez un bookmaker sur l’issue de ce roman. Comme Françoise Bourdin est une bonne professionnelle, elle arrive à tenir malgré tout son lecteur en haleine, et même si on sourit devant certaines situations, on arrive finalement au bout de la lecture sans problèmes. Ce n’est pas un mauvais livre mais il s’adresse plutôt à un lectorat fleur bleue qui ne sera pas rebuté par quelques facilités d’écriture…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
babel95
05 octobre 2015
Je remercie les Editions Pocket et Babelio de m'avoir permis de lire La promesse de l'océan, de Françoise Bourdin, et d'en faire la critique.
Une actualité déprimante, une météo capricieuse, un automne qui n'en est pas un….
J'ai repoussé mes lectures habituelles qui s'accordent trop à la morosité ambiante.
La promesse de l'océan, roman de Françoise Bourdin, me fournit une éclaircie, la possibilité de m'évader le temps d'une lecture en Bretagne, dans les Côtes d'Armor. C'est là que je fais tout d'abord connaissance avec Mahé Landrieux, jeune femme d'une trentaine d'années, patron pêcheur qui a dû reprendre la tête de l'entreprise familiale lorsque son père, Erwan a été victime d'un AVC.. Puis, dans ce cadre enchanteur de la côte bretonne, d'autres personnages se dessinent : Armelle, la meilleure amie de Mahé, puis les deux héros principaux, Alan, dentiste à Lamballe, et Jean-Marie, marin-pêcheur, employé de Mahé.
Rien ne va plus au grand jeu des sentiments….Armelle aime Jean-Marie, qui aime depuis toujours Mahé … Mahé qui a perdu son fiancé, Yvon, en mer, et qui noie sa solitude dans le travail acharné. Et si le destin prenait la forme d'une rage de dent… et la conduisait à Lamballe, chez Alan ? Mahé et Alan ne savent pas mettre un nom sur ce sentiment qu'ils éprouvent…. S'agit-il d'une attirance ? …. Malentendus et épreuves mettent à mal ce couple qui a du mal à se comprendre…
Je n'ai pas boudé mon plaisir, la joie simple d'une lecture agréable, un texte bien écrit, bien documenté : les multiples nuances des paysages bretons, la vie difficile des marins sont particulièrement bien rendus. La pêche et les différentes techniques, la vie à bord des bateaux sont décrits avec minutie. Les personnages principaux, Mahé, Armelle l'employée de banque qui aime partir en mer sur son bateau, Erwan le vieil homme fatigué, malade, qui aime sa fille plus que tout, Alan et Jean-Marie sont sympathiques. Ainsi, on suit le déroulement des différentes intrigues qui s'entrecroisent, cupidité, amours contrariées….On maudit les femmes égoïstes et calculatrices qui pourraient venir tout gâcher….
Au fil des pages, on découvre également des personnages secondaires qui, à leur manière, apportent de la matière au récit : les marins qui luttent pour survivre dans un environnement économique difficile, l'assistante du dentiste, femme sensée et chaleureuse, le petit Arthur, le fils d'Yvan, enfant mal-aimé qui va peut-être retrouver un père, tous ces personnages donnent de la profondeur au récit, qui ne s'enlise pas dans la mièvrerie.
Le charme principal de ce roman vient qu'on a du mal à rester indifférent, à prendre de la distance, on est pris au jeu, on espére, on a peur, on s'indigne…. Et lorsque on a tourné la dernière page, au final, pris par le récit qui nous a tenu en haleine jusqu'à la fin, on a passé un très bon moment.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Citations & extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
KATE92KATE9230 août 2015
Mahé serra la main du dentiste sans oser dire un mot, car elle ne sentait plus ni sa joue ni ses lèvres. Au moins était-elle débarrassée de la douleur lancinante qui l'avait tenue éveillée une partie de la nuit. Elle se dépêcha de regagner son vieux break, garé non loin du cabinet, et démarra sur les chapeaux de roue. À bord flottait un vague relent de poisson qui ne la dérangeait pas. Cette odeur avait toujours imprégné les véhicules de la famille, et la première fois qu'elle avait fait la grimace, enfant, ses parents s'étaient esclaffés en lui expliquant que la pêche les faisait tous vivre.
Elle quitta la place du Martray et ses maisons à pans de bois, sortit de Lamballe et prit la direction du Val-André. La saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques, autorisée d'octobre à avril, allait commencer. Cette période correspondait au départ des derniers touristes, et bientôt la côte appartiendrait de nouveau aux Bretons. La veille, Mahé avait passé toute la journée avec les marins de sa petite flotte, établissant le programme des bateaux. Elle possédait ses brevets de patron et de capitaine de pêche, mais le plus souvent elle restait à terre pour s'occuper de la gestion de l'entreprise. La passation de pouvoirs entre elle et son père s'était déroulée sans heurt, elle avait été bien acceptée parce qu'elle avait fait ses preuves en mer des années durant, et aussi parce qu'elle était la fille d'Erwan Landrieux. Quand celui-ci avait été victime d'un accident vasculaire cérébral, les marins avaient trouvé tout à fait normal que Mahé prenne le relais. Aucune voix ne s'était élevée pour la traiter de fille, il existait davantage de solidarité que de machisme dans ce milieu. Néanmoins, elle n'était pas naïve : elle savait bien que ceux qu'elle employait n'avaient pas les moyens de s'offrir un bateau et qu'ils comptaient tous sur leur salaire à la fin du mois. Mahé possédait les navires, les entretenait, payait les assurances, s'occupait de toute la partie administrative et appliquait strictement les réglementations en vigueur. Une sécurité pour les marins pêcheurs qui naviguaient ainsi l'esprit libre et ne se souciaient que des poissons. Bien sûr, Erwan s'était taillé une solide réputation, et sa fille en bénéficiait. Il avait su se diversifier au bon moment, ne se contentant pas des coquilliers pour la pêche côtière mais investissant dans deux hauturiers. Quand on ne pouvait plus pêcher la saint-jacques dans la baie venait le temps des soles, turbots, bars, lottes ou rougets à aller chercher en haute mer.
Avant que son père soit diminué par son accident, Mahé avait fait des saisons entières sur les bateaux Landrieux. Elle savait réparer une drague ou un chalut, tenir la barre face au vent, estimer le poids des prises rien qu'à les voir se tortiller sur le pont. De cette période, elle avait gardé une allure un peu garçon manqué mais, maintenant qu'elle n'accompagnait plus les marins, elle essayait de soigner son apparence. Elle avait laissé pousser ses cheveux bruns, une frange et un carré dégradé la rendaient plus féminine. Avec ses jeans, dont elle ne pouvait toujours pas se passer, elle avait pris l'habitude de porter des chemisiers blancs et des vestes de coupe irréprochable. L'hiver, ses boots avaient désormais des talons, et un discret maquillage soulignait ses grands yeux bleu-vert, de la couleur exacte de la Manche par beau temps. Pourtant, si elle avait cessé de proférer des jurons et de boire ses bières à la bouteille, elle conservait un caractère têtu et soupe au lait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
celdadouceldadou04 octobre 2015
Grace à Babelio et aux éditions pocket j'ai eu la chance de lire ce roman de Françoise Bourdin.
Je n'ai pu qu'apprécier ce livre qui a comme sujet principal la mer , la pêche ici à la coquille saint Jacques.Je sent encore l'odeur des embruns , cette ambiance un peu magique.
On peut se rendre compte de toute la difficulté pour les femmes de s'intégrer dans ce milieu d'homme , travail difficile dans les chalutiers face aux intempéries.
Nous sommes dans un petit village breton typique entre la Baie de St Brieuc et St Malo.
Les lieux décrit n'ont rien à voir à une port côtier ici nous sommes dans une Baie ce qui est complètement différent.

Mahé , est une jeune femme qui prend la succession de l'entreprise familiale ( pêche à la coquille St Jacques) suite à un accident vasculaire cérébral.
Elle va être confrontée au monde de la pêche et à l'hostilité des hommes dans ce milieu de marins.Elle se retrouve chef d'entreprise face à des hommes sous ses ordres.
Mahé a perdu son fiancé en mer à cause des mauvaises conditions climatiques.
Cette jeune femme ne va pas être seule mais entourée de protagonistes , Erwan son père , Armelle une amie banquière à la recherche du parfait amour, Alan un célibataire et Jean-Marie un marin qui nous est décrit comme quelqu'un de bouru.
Il y a inévitablement une histoire d'amour Jean-Marie est amoureux de Mahé;
L'attention est portée sur les caractères des personnages avec leurs défauts et leurs qualités,la richesse des rapports humains .
L'aspect économique de la pêche , la difficulté de ce métier .
Ce roman est très enrichissant pour les lecteurs s'ils ne connaissent cet univers de pêcheurs.
La vie des habitants est réglée en fonction de la nature et de la marée , l'homme doit s'adapté.
Roman agréable , facile de lecture .
J'ai passé un excellent moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
TitaniaTitania17 septembre 2015
Au prix de sacrifices constants, les pêcheurs travaillaient pour des salaires de misère en risquant leur vie. Le métier était dur, la retraite indécente, et tous les quatre matins on leur changeait les règles du jeu en modifiant les lois. Comment cette profession sinistrée pouvait-elle encore faire rêver des jeunes ? Par amour de la mer ? P. 164
Commenter  J’apprécie          290
babel95babel9504 octobre 2015
La rémunération des marins pêcheurs se faisait à la part, liée à la valeur des captures, et trouver le bon endroit où descendre le chalut était une question d'instinct. Quand l'équipe était soudée, les hommes travaillaient avec un minimum de mots, un regard suffisait pour coordonner leurs gestes.
Commenter  J’apprécie          120
celdadouceldadou02 octobre 2015
Mais il ne jouait pas au Breton.ni à l'homme de la mer:il l'était dans l'âme ,issu de dix générations de pêcheurs,et il pouvait s'enorgueillir d'être le premier à avoir surmonté la pauvreté
Commenter  J’apprécie          193
Videos de Françoise Bourdin (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdin
La romancière Françoise Bourdin présente Lucas et Clémence, Virgile et Philippine, les personnages de son livre "Le Choix des autres". En savoir plus sur le livre "Le Choix des autres" : http://bit.ly/2elLFeP
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La promesse de l'ocean

Comment se nomme le père de Mahé?

Yann
Yvon
Erwan
Kevin

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La Promesse de l'océan de Françoise BourdinCréer un quiz sur ce livre
. .