AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Leslie Damant-Jeandel (Traducteur)
EAN : 9782745980984
480 pages
Éditeur : Milan (07/02/2018)
3.76/5   34 notes
Résumé :
Après avoir été exilés dans deux époques différentes, Etta et Nicholas forment chacun de leur côté des alliances inattendues pour reprendre leur quête de l'astrolabe. L'objet magique, doté de grands pouvoirs, attise toutes les convoitises : celle du cruel Cyrus Boisdefer, mais aussi d'un nouveau personnage mystérieux. En parallèle, Etta et Nicholas mettent tout en oeuvre pour se retrouver et, enfin, se donner les moyens de vivre pleinement leur amour. Un nouveau voy... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 34 notes
5
3 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis

Lire-une-passion
  11 avril 2018
Je ne vais pas vous mentir : j'avais un peu peur de commencer ce second tome. Je ne me souvenais plus trop du premier, que j'avais bien aimé, mais sans plus. Néanmoins, j'étais très curieuse de découvrir la suite et fin. Et honnêtement, j'ai adoré ce second tome, que j'ai dévoré !
Exilés dans deux époques différentes, Etta et Nicholas font tout pour se retrouver. Mais en attendant s'y parvenir, ils se voient obligés de lier des alliances inattendues pour dénicher l'astrolabe. Mais rien n'est facile pour chacun d'entre eux et les vérités et secrets bien gardés vont finir par être révélés...
Comme je vous le disais plus haut, contre toute attente, j'ai été transportée dans ce tome dès les premières lignes. Retrouver Etta et Nicholas m'a fait plus plaisir que je ne le pensais. Et puis, j'étais aussi curieuse de voir ce que l'auteure pouvait nous réserver avec son dernier tome. Si nous allions avoir toutes les réponses à nos questions ou pas.
Si dans le tome 1, Etta paraissait frêle, naïve et innocente, dans cette suite elle prend beaucoup plus d'assurance, ce qui m'a beaucoup plu. Elle devient plus adulte, plus réfléchie et est prête à tout pour retrouver Nicholas, mais surtout à arrêter les manigances de tous. Pour cela, elle doit absolument retrouver l'astrolabe. Mais où est-il ? Les personnes qu'elle va rencontrer durant son voyage vont sans doute pouvoir lui donner quelques indices... Ou pas.
Quant à Nicholas, il est toujours fidèle à lui-même. Toujours en compagnie de Sophia, en qui il n'a absolument pas confiance, son seul objectif est de retrouver la fille qu'il aime, Etta. Il ne sait pas où elle est, mais il est prêt à tout pour le savoir. Quitte à se mettre de nouveau en danger. Il ne change pas vraiment du tome 1, et tant mieux ! Il a son petit caractère sûr de lui, qui pourrait tout autant le mettre en danger. Quant à Sophia, elle est à la fois désespérée d'être à ses côtés, mais son attachement envers lui est pourtant bien visible. Si elle m'avait agacée dans le premier tome, ici, j'ai découvert une autre facette d'elle qui m'a surprise. Elle est à la fois touchante et agaçante, ce qui fait d'elle un personnage atypique, qu'on le veuille ou non.
L'intrigue en elle-même réussit à nous tenir en haleine. Elle n'est pas tant que ça remplie d'actions et de suspense, mais suffisamment pour qu'on veuille en savoir plus et surtout savoir comment tout va se terminer. Je vous avoue que plus j'approchais de la fin, plus j'avais peur de cette fin, justement. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'avais peur que l'auteure bâcle cette histoire et nous offre une fin faite à la va vite. Et je vous jure qu'à 10 pages de la fin, j'y ai vraiment cru ! Mais encore une fois, elle a réussi à me surprendre par ses choix.​
​En résumé, voilà un second et dernier tome qui a su me surprendre et m'alpaguer assez pour que j'enchaîne les chapitres sans réellement m'en rendre compte. Il a beau approcher des 600 pages, elles passent à une telle vitesse qu'on ne s'en rend pas compte. Les personnages grandissent, évoluent et prennent des décisions qui pourraient avoir un impact sur le court du temps. C'est en somme un diptyque que je vous conseille de découvrir, rien que pour les voyages dans le temps qui nous font, eh bien... Voyager et voir d'autres contrées et époques.
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
morganebis
  16 avril 2018
J'ai beaucoup aimé la duologie “Passenger”. J'ai tout de suite accroché à l'univers, voyagez d'un siècle à l'autre, à la poursuite de l'astrolabe, à la rencontre des familles mais aussi d'Etta et de Nicolas. J'ai lu le premier tome, il y a un peu plus d'un an. Je pensais me souvenir très bien de l'histoire mais en commencant le dernier tome j'ai réalisé que je me ne souvenais que des grandes lignes. C'était un peu dur de me remettre dans l'histoire. J'avais oublié l'existance de certain personnages...
Ceci explique le fait que j'étais un peu perdu dans le temps, il m'a fallu plusieurs revenir en arrière. Cela dit, lors du 1er tome j'ai dû revenir en arrière car je ne me rappellais plus dans quel époque nous étions par moment. J'ai trouvé l'histoire un peu plus complexe dans ce dernier livre. Essayer de comprendre Nicolas car il est tiraillé entre: retrouver Etta ou l'astrolabe ou Ironwood en premier. Etta de son côté c'est un peu pareil, séparer de Nicolas les choses se compliquent pour elle. Plus cette guerre de l'astrolabe qui détruit toutes les familles consernées. Dans ce livre, on apprend l'origine des astrolabes, quel est le prix pour l'obtenir le dernier entier et quelle est la sentance pour le détruire.
C'est un peu paradoxale car je trouve que l'on change trop souvent de siècle au risque de ne nous perdre et en même je trouve que c'est ce qui donne son caractère à l'histoire.
J'ai trouvé cette série accrocheuse, complexe et additif. C'est une série que je prendais plaisir à relire dans quelques année maintenant que je comprends et suis familière avec le procéder de voyager dans le temps.
J'ai lu ces livres en anglais. Il faut un anglais courant pour les lire car le vocabulaire employait est assez compliqué. Ce qui est une autre raison de relire ces livres dans quelques années pour moi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
louji
  18 juin 2020
Ce deuxième et dernier volume de Passenger aura été une bonne lecture, mais sans m'avoir emportée comme je l'aurais aimé. J'ai eu le même sentiment avec le T1 : le potentiel est là, l'univers est travaillé pour éviter les incohérences, mais… ça manque de quelque chose. Pour le T1, c'était la trop grande place de la romance qui avait mis en 2nd plan les enjeux de l'intrigue et le développement des personnages secondaires. Pour ce T2, la romance est grandement limitée, puisque Etta et Nicholas sont séparés… et j'avoue que ça fait pas plus de mal, puisque je les trouvais super niais dans le T1 (dans le T2, leurs rares scènes communes sont toujours aussi pleines d'amour mielleux, mais ils ont pris en maturité et en sérieux, surtout Etta, alors c'est plus sympa).
Pour les personnages… j'ai préféré Etta ce coup-ci et moins Nicholas, qui tombe très vite dans le mélo-drama, un peu dans l'auto apitoiement… Etta a été bien plus active et raisonnée dans ce tome, bien qu'elle ait fait de grosses actions incohérentes qui m'ont fait froncer les sourcils . Les diverses actions incohérentes ont d'ailleurs été l'une des raisons pour lesquelles ce tome n'e m'a pas emmenée aussi loin que prévu. Pour les personnages secondaires, j'ai bien aimé que Sophia soit approfondie (même si je ne me suis toujours pas attachée à elle, elle est très antipathique 😶), idem pour Rose. Les nouveaux personnages, Henry, Li Min, Julian donnent plus d'ampleur à l'histoire, bien que Julian ne soit pas assez développé à mon goût…
Concernant la plume de l'auteure, je la trouve assez inégale. Certains passages étaient très bien écrits, émouvants sans être dramatiques, prenants et immersifs (je pense notamment au début du roman, aux scènes entre Henry et Etta, la scène chez la Sorcière de Prague…), mais d'autres étaient longuets, moins happants et me sortaient du roman. C'est d'ailleurs pour cette raison que je n'ai pas tant apprécié ce T2 : parce que j'ai eu du mal à lire certains passages, ils étaient moins prenants que les autres, traînaient en longueur, en pensées redondantes, en actions répétitives…
Concernant le scénario, même si l'explication du monde des Voyageurs, des astrobales, m'a semblé tirée par les cheveux et carrément bizarre, ça m'a assez convaincu pour que j'aille jusqu'au bout (même si ça ne m'aurait pas plus dérangé que cela si A. Bracken n'explique pas l'origine des voyages dans le temps). le destin de l'astrobale m'a semblé logique sur le long terme, même si cruel sur le court terme. Quoiqu'avec la toute fin du roman, ça redonne un peu espoir pour les familles séparées et nos protagonistes en mal d'amour !
Lien : https://littcentcinquante.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ecritureamoureuse
  10 avril 2019
Voyage dans le temps avec cet article pour me remémorer les instants précieux de lectrice que m'a livré l'atypique voyage dans le temps qu'introduit l'histoire de Passenger, écrit par l'autrice américaine Alexandra Bracken aux éditions Milan. Outre l'apparence des deux romans de cette série littéraire qui est tout simplement magnifique, ce sont les quelques lignes en quatrième de couverture du premier volume bleuté qui m'ont interpellées…
Il n'a suffit que de quelques pages pour me convaincre, et pour m'immerger pleinement dans cette histoire. À partir des premiers chapitres et de la rencontre avec Etta Spencer, adolescente et violoniste prodige, qui se retrouve d'un instant à l'autre projetée du XXIème siècle à New-York au XVIIIème siècle, sur un navire en plein Océan Atlantique, l'intrigue m'a transportée. de l'écriture d'Alexandra Bracken à la traduction française de Leslie Damant-Jeandel, la lecture reste superbe pour découvrir les décors et valeurs de différentes époques et même de contrées. Ces dernières, le lecteur les imagine sous le regard d'Etta mais aussi de Nicholas. Partenaire de la new-yorkaise dans cette quête mystérieuse, ce flibustier prend à coeur le destin chamboulée de celle-ci et sa compassion, il la doit à sa propre destinée qui se devine comme quelque peu épineuse en 1776, entre le fait d'être un enfant illégitime, fils d'une esclave ou simplement métis. Un personnage singulier qui aide considérablement Etta dans l'intrigue mais pas que. La dimension profonde qu'il apporte au roman est remarquable et finement pensée par l'autrice. Même si encore une fois, il n'y a pas que ce personnage qui est admirablement imaginé dans cette série littéraire, certains éléments ne sont pas inédits. le côté technique du voyage dans le temps n'est pas sans faire penser à la production cinématographique de Robert Zemeckis, Back To The Future ou encore au « Time-Turner » présenté dans la série littéraire de J.K. Rowling, Harry Potter. Ce sont néanmoins de belles pensées pour moi qui se fondent parfaitement dans l'histoire de Passenger.
Cette dernière m'a fait voyager, le temps d'un roman puis deux parce que le dernier chapitre du volume bleuté ne laissait qu'une issue : celle de continuer immédiatement la série littéraire avec le volume aux nuances de violet et ses quelques reflets dorés. Celle qui m'a aussi provoqué mon premier coup de coeur de l'hiver.
Lien : http://julie-lou.com/passeng..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
  10 mars 2018
Après un premier tome riche en aventures, j'avais particulièrement hâte de découvrir cette suite et repartir en quête de l'astrolabe. J'avais hâte de retrouver Etta et Nicholas, nos deux héros désormais séparés, non seulement par la distance mais aussi par des siècles. Les deux partenaires sont épuisés, et ont tous deux de gros ennuis. Mais ils continuent malgré tout à avancer avec la même détermination vers leur objectif commun, celui de mettre la main sur l'objet tant convoité. Ils nous embarquent alors pour deux aventures mouvementées ...

Nos héros se lancent sur de nouvelles pistes et de nouvelles difficultés se dressent sur leurs routes. Tout au long de leur voyage à travers le temps, on se demande comment ils vont bien pouvoir réussir à mettre un terme à cette guerre entre voyageurs qui s'éternise. Est-il bon de rechercher l'astrolabe? Quelle décision prendront-ils lorsqu'ils auront mis la main dessus? Les événements sont bien difficiles à anticiper et on s'interroge sur l'issue de toute cette aventure. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié que l'auteure joue avec les événements historiques, et invente une chronologie alternative. Les actions de nos héros ont des conséquences et c'est ce qui rend l'aventure si périlleuse. Puis une autre question persiste depuis le début de la lecture : Etta et Nicholas se retrouveront-ils un jour?

Là où cette suite m'a un peu déçue, c'est dans son scénario particulièrement lent. On est loin du rythme du premier tome. Leur quête a beaucoup de mal à avancer et il en est de même pour les six cent pages de lecture. Il est difficile de mettre la main sur les informations dont ils ont besoin et quelques longueurs se sont alors faites ressentir ici et là. Pour ces raisons, mon rythme de lecture a été très irrégulier et j'ai dû faire des pauses régulièrement pour ne pas être décourager et décrocher.

Cependant, je ne peux pas dire que je me suis ennuyée lors de leurs voyages respectifs. Je me suis laissée embarquer sans mal dans leur fuite, leurs courses folles, les différents affrontements. Il y a aussi la présence de personnages secondaires qui apportent un peu de dynamisme, Etta et Nicholas étant tous deux accompagnés par des personnages éxubérants, mystérieux et surprenants, qu'on prend plaisir à découvrir.

Au final, Passenger reste une duologie passionnante qui nous fait voyager autour du globe et à travers les siècles. Et malgré les quelques longueurs de ce deuxième tome, je garderai un bon souvenir de cette aventure, riche et mouvementée et de ces deux héros.
Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
baronette20baronette20   13 mars 2020
Etta plissa les yeux pour distinguer son visage. La ligne de ses épaules… Son port de tête…
Comme s'il se savait observé, l'homme se rapprocha de la petite ampoule tamisée fixée dans le mur derrière lui.
Soudain, Etta connut la joie. Elle la traversa comme un millier de plumes virevoltantes.
Elle l'a sentit exploser en elle tandis que l'ensemble de l'orchestre attaquait l'effervescent finale. Le morceau redevint exigeant. Son esprit pouvait à peine suivre ses doigts. Elle dut se sermonner : Ralentis, ne te précipite pas…
Nicholas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
morganebismorganebis   16 avril 2018
It will get better with time. You should know that there are countless stories of warriors who have borne a similiar injury and overcome it. One general from my land was said to have been shot in the eye with an arrow. Rather than crumble, he pulled he arrow out, ant ate the eye off it.
Commenter  J’apprécie          00
labibliothequedesreveslabibliothequedesreves   19 septembre 2018
Les hommes construisaient eux-même leur futur. Ils le sculptaient à travers toutes les épreuves que leur existence leur imposait. Ils gravaient dans leur mémoire les moments de joie pour s'en souvenir avec gratitude. C'était tout simplement la magie de la vie. De la survie. De la quête.
Commenter  J’apprécie          00
phenixidalfphenixidalf   20 décembre 2018
Je t’assure que ta grande tante est une personne très affectueuse […] Enfin à sa manière… Un dimanche sur deux… En mai.
Commenter  J’apprécie          10
ecritureamoureuseecritureamoureuse   30 janvier 2019
Il lui faudrait voir sa vie non comme une graine mise en terre et qui s'épanouirait après des années de travail, mais comme un orchidée que sa mère avait taillée avec précision et arrosée juste assez pour qu'elle survive.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alexandra Bracken (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra Bracken
Darkest Minds : Rébellion | Bande Annonce [Officielle] VF HD | 2018
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3628 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre