AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Détectives du Yorkshire tome 8 sur 9

Dominique Haas (Traducteur)Stéphanie Leigniel (Traducteur)
EAN : 9782221263334
456 pages
Robert Laffont (24/11/2022)
4.48/5   367 notes
Résumé :
Un vent de panique souffle sur Bruncliffe : plusieurs vols sont recensés et un terrible incendie provoque l'explosion d'une caravane.
Pour couronner le tout, Mme Lister débarque à l'Agence de recherche des Vallons pour déclarer la disparition de son fils Stuart.
Incendie criminel, vols, disparition inexpliquée : tous ces incidents convergent vers un dangereux multirécidiviste. Samson et Delilah,
les deux détectives les plus respectés des Vallons... >Voir plus
Que lire après Les Détectives du Yorkshire, tome 8 : Rendez-vous avec le diableVoir plus
Hamish Macbeth, tome 1 : Qui prend la mouche par Beaton

Hamish Macbeth

M.C. Beaton

3.73★ (8083)

22 tomes

Miss Sharp détective : Meurtre à Sunset Hall par Swann

Miss Sharp détective

Leonie Swann

3.58★ (161)

2 tomes

Son espionne royale, tome 1 : Son Espionne royale mène l'enquête par Bowen

Son espionne royale

Rhys Bowen

4.14★ (4153)

12 tomes

Critiques, Analyses et Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
4,48

sur 367 notes
5
53 avis
4
31 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ces derniers jours, j'avais rendez-vous avec le diable pour ce 8° tome des détectives du Yorkshire, et je dois dire que je n'ai pas été déçue , tant cet épisode résout et clôt un à un toutes les "petites histoires", tous les mystères restés en suspens. Ça aurait pu être la fin de la série, tant cela finit en feu d'artifice, mais non, pour notre plus grand plaisir , la série continuera ( à Bruncliffe ou pas...).
Bienvenue dans un roman policier bien cosy mais pas que ...

Des vêtements qui disparaissent d'une corde à linge, un fermier qui se met à avoir un appétit diaboliquement féroce , deux roumains qui fuient.
Mais aussi : une dame à la recherche de son fils lié à l'agence immobilière, un ex-mari qui revient, une gamine qui se fait engager à l'agence, une colporteuse de ragots, et toujours des gens formidables qui font passer l'intérêt commun avant le leur, une superbe solidarité entre habitants, un chien trop craquant,les mugs de thé corsé d'Ida qui débordent de lait, un sacré bordel dans l'agence (vu que Delilah ne peut pas tout faire toute seule , depuis que Samson n'est plus là ) et toujours le salon de thé pas très loin du bureau, qui réconforte tout ce petit monde à coup de patisseries diaboliquement sournoises !

Vous ne comprenez rien à ce que je raconte ? C'est normal, cette série doit impérativement être commencée par le premier tome sous peine de "non-comprenante", j'espère vous en avoir fait la démonstration !
Ce 8° tome est formidable. Formidable de suspens , formidable de tendresse , d'humanité et d'humour léger.

Mon personnage préféré se confirme : Ida (la femme de ménage )/ avec la tasse de thé /dans le bureau !
J'aime son accent à couper au couteau, ses réflexions pragmatiques et brut de décoffrage . J'aime sa rudesse ( impitoyable avec les méchants, et très bienveillante avec ceux qu'elle aime) et j'aime son frère. ce vieux paysan, pas idiot mais souffrant d'un handicap qui lui fait commencer toutes ses phrases par des mots en rapport avec sa passion, sa divine idylle : j'ai nommé... les tracteurs ! des répliques curieusement empreintes de poésie décalée...
Et puis j'ai été extrêmement touchée par deux personnages, dont les "péripéties" ont ajouté du politique, du social et une forte dose d'humanité. Extraordinaire...
Le tout est formidablement gai, dynamique, et original.

Beaucoup d'habitants dans ce petit coin de campagne, beaucoup de monde dans cette série, beaucoup de personnages secondaires esquissés aussi minutieusement que s'ils étaient les acteurs principaux, beaucoup de noms à retenir et qu'on retient sans problème, parce qu'on les suit depuis 8 tomes désormais.
Une série diaboliquement bien fichue...


PS: je me souvenais vaguement qu'une adaptation en série TV était en cours, votre envoyée spéciale, a fait le boulot, s'est renseignée et depuis : consternation !
Ils nous ont fait ça , je vous jure ...
Samson O'Brien est devenu : Samson Brion.
Et Delilah : Lila ( si, si ... parce que ça se passe ... en Bretagne !!!!! )
Je vous rappelle que la série s'appelle Les détectives du Yorkshire...
Et bon, les acteurs n'ont pas du tout la tête que j'imaginais, le beau Samson sera Arie Elmaleh, l'actrice , je ne la connais pas. Il y aura Marius Colucci et Michel Jonasz. Que des français ! Autant dire que l'ADN de la série n'est plus.
Déçue, je suis déçue.


Commenter  J’apprécie          526
Rendez-Vous avec le Diable, le huitième tome des Détectives du Yorkshire, m'a beaucoup plu, essentiellement parce qu'il apporte toutes les réponses que j'attendais : les crimes non résolus, les amours de Samson et Delilah, etc.

L'intrigue commence alors que l'Agence de recherche des Vallons croule sous les affaires qui semblent sans lien les unes avec les autres, sauf pour lecteur qui a déjà un certain nombres d'informations depuis les précédents tomes. Puis les mailles du filet se resserrent tandis que Samson, Delilah et leurs acolytes enquêtent, jusqu'à ce que toutes les pistes se rejoignent et que le suspect, le Diable, soit identifié.

C'est très bien fait et on prend conscience du travail de Julia Chapman pour concocter une intrigue aux multiples enchevêtrements dont des indices avaient été semés dans les précédents livres.

J'ai trouvé que l'histoire démarrait un peu longuement, se dispersant entre les différentes enquêtes et les différents narrateurs. Mais la tension monte très vite et le suspense finit par être insoutenable...

Une mention spéciale pour Ida Capstick, la femme de ménage revêche grand coeur, qui vole presque la vedette à Delilah dans cet épisode.

J'ai donc passé un très bon moment avec ce huitième tome qui pourrait clore la série Il semble toutefois qu'un neuvième tome soit en préparation.
Commenter  J’apprécie          410
Huitième et dernier tome (pour le moment, enfin, j'espère) de la série « Les détectives du Yorkshire », » Rendez-vous avec le Diable » a été attendu avec beaucoup de fébrilité pour ma part. Une fois entre mes petites mains avides, il ne m'aura fallu que très peu de temps pour arriver au bout de ma lecture.
J'ai été ravie de retrouver le petit monde de Bruncliffe : que ce soient évidemment les deux détectives de chic et de choc Sansom et Delilah, mais aussi les inévitables Calimero, Ida Capstick, et bien d'autres encore. L'atmosphère de cette petite ville du Yorkshire est décrite avec beaucoup de talent et j'ai savouré ce voyage dans ce coin de l'Angleterre où croiser au milieu des collines des moutons à la toison rose fluo est tout à fait possible…
Un épisode où le suspense va crescendo et où l'on ne s'ennuie pas une seconde, il faut le dire.
En conclusion, même si j'ai beaucoup aimé cette enquête, je pense qu'elle aurait gagné à avoir 2 ou 3 tomes en moins, car il y a eu clairement des longueurs vers le dernier tiers de cette série.

Challenge Mauvais Genres 2023
Commenter  J’apprécie          401
On peut dire que j'attendais cette lecture avec l'impatience d'un gosse un soir de Noël. Est-ce que me petits souliers ont été bien remplis ? Oh que oui ! Pour une fois, pas d'écart entre le plaisir ressenti durant l'attente et celui durant la lecture.

Les détectives du Yorkshire, ce sont des cosys mysteries qui ont un point commun avec Columbo : les lecteurs en savent toujours plus que les protagonistes !

Depuis le 1er tome, nous savons qui est le salopard d'enfoiré de sa mère, le criminel, le trafiquant, le type dont il faut se méfier… Et nous sommes les seuls à le savoir. Ce que nous ne savons pas, c'est quand et comment ils le découvriront.

Comme pour beaucoup de sales affaires qui se sont passées à Bruncliffe ou dans ses environs et que notre duo d'enquêteurs n'avaient toujours pas résolu, pensant, à tort, qu'il s'agissait d'un suicide, d'un accident…

Non, ça ne diminue pas le suspense, d'en savoir plus que les protagonistes, que du contraire, ça frustre encore plus. Combien de fois n'ai-je pas hurlé à Samson ou à Delilah, que le criminel leur faisait de belles courbettes, qu'il était face à eux ? Que ce n'était pas un suicide, mais un crime ? Mauvaise pour la tension, cette série !

Dans chacun des romans, on a une affaire plus importante et d'autres, qui semblent banales, comme la disparition de choux, le vol d'oeufs, de linge, de bisous manquant sur une carte postale… Bref, des petits faits dont on pense, à tort, qu'ils sont insignifiants. C'est une erreur !

Tels des petits ruisseaux se regroupant pour former un ruisseau, puis un fleuve, avant de rejoindre une mer ou un océan, toutes ces petits choses simples, ces détails, se rejoignent afin de former un tout, s'imbriquant dans l'immense toile d'araignée que l'autrice a tissé dans ses romans.

Tel un mécanisme d'horlogerie, tous les rouages tournent et les plus petits ont aussi leur importance, parce que sans eux, les plus grands tourneraient mal. Il serait amusant de les relire tous, l'un à la suite de l'autre, pour les revoir dans leur ensemble et se rendre compte que tout était bien huilé, bien préparé, bien pensé.

Chaque personnage aura son utilité, même la colporteuse de ragots, même un ne faisant pas partie des principaux, aura, un jour, son moment de gloire et je suis contente que dans celui-ci, l'autrice ait mis sous les lumières, George, le frère d'Ida Capstick et que cette dernière ait pris de l'importance au fil des tomes.

Dans cette série, les personnages ne sont pas trop manichéens, même si, Samson, Delilah et bien d'autres, sont des gentils, des gens avec lesquels on aurait envie d'aller boire une pinte, au pub du coin. Des gens normaux, des gens d'un village où la vie privée est un vain mot.

Oui, ils sont devenus des amis, même les plus bourrus, même les plus bourrins, ne sont pas des méchants, juste des gens des collines, un peu frustes, qui ne s'embarrassent pas du superflu, de diplomatie, d'hypocrisie. Cachant leurs sentiments sous des grognements.

Ce 8ᵉ tome était, une fois de plus, une réussite à bien des égards : du rythme, de l'action, des moments plus calmes, au départ, le temps que tout le monde reprenne ses esprits après leur dernière enquête et ne commencent à mettre un peu d'ordre dans les affaires que les gens leur ont confiées.

Le suspense monte crescendo et sur le final, il est haletant, on court partout, on a peur, même si on se doute que tout se terminera bien… du moins, on l'espère. Et puis, ce qui m'a fait plaisir, c'est que ce tome 8 clôture toutes les affaires, que tous les mystères levés dans les romans précédents, trouvent ici leur conclusion définitive.

Maintenant que les protagonistes des romans en savent autant que nous (mais sans avoir eu recours au narrateur omniscient, eux), j'espère que la série ne s'arrêtera pas là et que nous pourrons encore suivre leurs pérégrinations durant quelques tomes… Juste pour le plaisir.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          320
Ravie d'avoir lu ce tome 8 et de retrouver tous ces personnages principaux comme les secondaires auxquels je me suis tant attachée.
Ce rendez-vous avec le diable est encore une fois une vraie réussite même si le tome 7 a été pour moi le summum en termes d'émotions.
Des mystères n'avaient pas été réglés lors des précédents tomes et en particulier celui d'un méchant qui n'en a pas l'air. J'étais donc ravie de voir Samson et Delilah se pencher sur ces dossiers.

Ce tome est encore riche en rebondissements, en actions, en émotions, en risques, en dangers: caravane qui explose, chasse à l'homme, esclavage moderne, disparition, incendie et j'en passe.
J'ai aimé retrouver le petit monde de Bruncliffe: Ida qui est juste géniale mais aussi son frère qui est mis en avant dans ce tome.

Mon cher Caliméro est toujours aussi craquant. J'avoue je lis la série pour le retrouver.

J'aurais aimé plus de chaleur, un feu d'artifice dans la relation entre Delilah et Samson mais ce sera peut être pour le tome 9. Je l'espère car c'est vraiment un couple que j'adore.

Bon je sais je parle comme si je connaissais ces personnages, comme s'ils existaient vraiment. C'est justement pour moi le point fort de l'auteure: donner autant de vie à ces personnages. Je me verrais bien aller au pub chez Troy, faire une partie de cartes avec la bande de Joseph, acheter une bonne tarte et surtout faire plein de câlins à Caliméro.




Commenter  J’apprécie          353

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
(...), elle ne lui avait pas offert le thé. Pas une seule fois. C'était on ne peut plus éloquent de la part d'une femme qui s'énorgueillissait de sa proverbiale courtoisie bruncliffienne, et qui témoignait son affection à coups de tasses d'une décoction carabinée noyée dans le lait.
Commenter  J’apprécie          190
Le chagrin avait été intense. Presque aussi douloureux que le coup de feu. Mais Delilah Metclafe possédait un esprit pratique avant tout, et elle était aussi endurante que les murets de pierre qui sillonnaient les champs et les collines autour de la ville.
Commenter  J’apprécie          160
Ida ne la remercia pas. Elle se contenta de contempler le liquide, sa couleur laiteuse, la forte odeur de thé bien infusé qui en montait. Elle porta le mug à ses lèvres, prit une gorgée, émit un grognement, une expression qui tenait de l’extase s’inscrivit sur ses traits granitiques, et elle lança :
— Va chercher une chaise dans le bureau d’ Delilah, la p’tiote. T’es embauchée.
Commenter  J’apprécie          90
C'est un spathifyllum. Un lis de la paix, expliqua Ida, prenant le jeune homme en pitié. M'est avis qu'on aurait bien b'soin d'un peu de paix dans c'te partie du monde.
Commenter  J’apprécie          170
Normalement, elle ne s'intéressait pas au fonctionnement interne du système [ informatique ] de ses clients - son expertise, comme elle le leur disait toujours, consistait à concevoir et à installer la penderie, il leur revenait donc de décider comment ranger les vêtements à l'intérieur. Et du peu qu'elle avait vu du dressing Taylor, beaucoup de vêtements traînaient malheureusement par terre.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Julia Chapman (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julia Chapman
Julia Chapman vous présente « Les Détectives du Yorkshire -Tome 9 : Rendez-vous avec la justice »
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus



Lecteurs (804) Voir plus



Quiz Voir plus

Rendez-vous avec le diable (Les détectives du Yorkshire, T. 8)

Où se trouverait Stuart Lister si on en croit une carte postale qu’il aurait envoyé ?

En Argentine
En Australie
En Jamaïque
En Thaïlande

9 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Les Détectives du Yorkshire, tome 8 : Rendez-vous avec le diable de Créer un quiz sur ce livre

{* *} .._..