AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782866425364
416 pages
Cahiers du cinéma (13/11/2008)
3.93/5   15 notes
Résumé :
Star Wars, Alien, 2001, Terminator, La Mouche, ET, Matrix... et bien d'autres encore : les films de science-fiction font partie des plus grands succès de leur temps, mais ce sont aussi souvent des films mythiques qui ont marqué des générations entières. Les cinéastes les plus connus, de Tarkovski à Spielberg en passant par Kubrick ou Truffaut, se sont illustrés dans le genre. Pourtant, la science-fiction est encore, dans les années 60-70, confinée dans les faibles b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fx1
  04 janvier 2015
Michel Chion est une sommité en matière de cinéma .
Quand il se penche sur une thématique il est toujours intéressant de le lire .
Il aborde ici avec tout le sérieux qu'on lui connaît le cinéma de SF.
Et le résultat est captivant.
L'on ne peut parler de ce sujet sans aborder des auteurs comme Tarkovsky et son immense Solaris , Lang et son incroyable Métropolis , Lynch et son Dune , mais aussi Mocky , Weir , ect.
Il fallait l'intelligence et la passion de Michel Chion pour faire ressortir toute la richesse de la scène SF, qui concerne le monde entier au final .
L'auteur n'est jamais pontifiant , donneur de leçons , au contraire .
Il partage avec le lecteur sa passion pour ce média extraordinaire qu'est le cinéma .
Lire un livre aussi intelligent , captivant , érudit , c'est un vrai bonheur .
A ne manquer sous aucun prétexte !
Commenter  J’apprécie          122
RobinsonFlo
  25 juillet 2013
Il faut bien reconnaître que la science-fiction a mauvaise presse en littérature.
Il y a quelques années, elle partageait cet anathème avec le polar et la bande-dessinée. Souvenez-vous : il fallait lire de “vrais” livres. Aujourd'hui, on peut enfin montrer ses polars et ses BD devant le monde. La SF, en revanche, reste associée à des histoires dans l'espace avec des rayons laser, donc pas vraiment sérieuses.
Le cinéma n'est pas aussi snob, les auteurs les plus reconnus ont fait de la SF : Fritz Lang, Orson Wells, Stanley Kubrick, Andreï Tarkovski, Alain Resnais, François Truffaut, Jean-Luc Godard...
La SF est la seule à pouvoir traiter de front certaines angoisses de la société. Et à chaque décennie les siennes : la bombe atomique, la crainte de l'invasion russe, les guerres bactériologiques, le bricolage du génome, le réchauffement climatique...
Il y a une très belle analyse de la saga Alien, où pour la première fois une femme regarde la “bête” en face et lutte elle-même pour sa survie. Une vraie nouveauté pour l'époque.
Le livre de Michel Chion est captivant. Il analyse le genre et son histoire, ses codes et ses clichés, mêlant histoire du cinéma, sociologie et analyse du comportement. C'est ensuite une histoire des films de science-fiction, chapitrée plus ou moins par décennie. Tous les grands films y passent, les moins connus aussi, avec un regard global qui les met en perspective. Une étude passionnante et passionnée.
Attention ! Avant de le lire, faites un check-up de votre lecteur DVD, on ne sait jamais...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Alfred639
  05 août 2021
La science-fiction met à jour les fantasmes et les questions nées avec les progrès de la médecine et l'évolution des lois et des moeurs. Les fantasmes et les métaphores sont incarnés dans des personnages et des situations : par exemple, de nombreuses analyses féministes américaines voient dans la saga Alien une métaphore des peurs liées à l'avortement, au nouveau contrôle sur la conception. Chaque période du cinéma de science-fiction reflète les craintes et les espoirs de son époque : peur de l'apocalypse nucléaire dans les années 50-60 (Le Jour où la Terre s'arrêta, La Guerre des mondes.), peur de la décadence de la société dans les années 70-80 (Blade Runner, New York 1997, Mad Max.), crainte d'une société eugéniste dans les années 90. (Body Snatchers, Invasion Los Angeles, 1984.). Et bien sûr, le thème écologique du sauvetage de la planète, à partir des années 70, parfois associé à celui de la surpopulation (Le Cinquième élément, Independence Day, le Jour d'après.)
Commenter  J’apprécie          10
lehibook
  24 octobre 2019
Je suis amateur de science -fiction (depuis fort longtemps) en littérature et en cinéma . Ce genre a été largement méprisé par la critique ( c'est toujours le cas avec les snobs de Télérama) et je me rappelle des regards apitoyés de mes camarades quand je faisais l'apologie de Dune ou du Troupeau aveugle en fac de lettres. Michel Chion respecte le genre et connait fort bien le cinéma . Cela donne un ouvrage qui ne se contente pas de recenser les oeuvres mais procède aussi à une analyse objective du genre et de ses codes . Bonne iconographie.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lehibooklehibook   25 mars 2020
La science -fiction met à jour les fantasmes et les questions nés avec l'histoire du monde, les progrès de la médecine et l'évolution des lois, des connaissances et des mœurs. Elle permet des métaphores hardies sur le destin de l'espèce.
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   24 octobre 2019
Chaque période du cinéma de science-fiction reflète ainsi les craintes et les espoirs de son époque:
Commenter  J’apprécie          20

Dans la catégorie : WesternVoir plus
>Cinéma, radio, télévision>Cinéma>Western (60)
autres livres classés : cinemaVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6522 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre