AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222112717X
Éditeur : Robert Laffont (18/10/2012)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 276 notes)
Résumé :
Grace, 17 ans se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n'en a aucune idée. Mais à mesure qu'elle couche sur le papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d'elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu'elle voue à Nat, et la lente dégrad... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (110) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
  06 mars 2014
Attrayant. Frustrant. Excitant. Énervant. Grisant. Révoltant. Confusion, c'est tout ça en même temps.
Il m'est difficile de parler de ce roman sans spoiler un minimum alors je me contenterai de faire écho au synopsis. Grace, 17 ans, se retrouve enfermée sans raison dans un deux pièces aux murs d'un blanc immaculé. Son seul visiteur est Ethan, jeune homme d'à peu près son âge, énigmatique et plutôt avare en paroles qui semble bien être son geôlier. Résignée, Grace occupe ses journées tantôt dans le lit mis à disposition, tantôt dans la salle de bain… mais aussi attablée devant un tas de feuilles blanches qu'elle va remplir de ses souvenirs au fur et à mesure. Là où commence les confessions par écrit, nous découvrons la vie, le passé de notre protagoniste, sur les trois derniers mois avant sa détention par Ethan.
Cat Clarke nous livre ici une histoire sinueuse et plutôt complexe, et la mène carrément d'une main de maître. Sans compter qu'elle a vraiment le chic pour décrire avec clarté les sentiments, les états d'esprit et les pensées. Elle dépeint des sentiments qu'on a tous déjà ressenti au moins une fois ; et c'est comme si ses mots devenait l'écho de nos propres sentiments. C'est un vrai plaisir de la lire, et de suivre l'évolution de ses personnages !
Grace n'est pourtant pas des plus accueillantes au départ. Difficile à cerner, elle serait même plutôt ce que je qualifierais de "difficile à vivre", égoïste, dévergondée et peut-être un poil insolente, elle est le genre d'adolescente à faire cauchemarder n'importe quelle mère.
Et voilà que par je-ne-sais quelle magie, je commence à la trouver touchante. C'est une jeune fille complètement perdue dans un dédale de souvenirs et d'émotions. Soudain elle me paraît profondément blessée par la vie, par le passé. Elle est désespérée, et sa détresse est bouleversante. Je me rends finalement compte que sans être ni exemplaire, ni admirable elle n'en demeure pas moins humaine.

Confusion n'est pas un simple huis clos. Grâce aux souvenirs de Grace, le lecteur voyage dans le temps et dans sa vie. le suspens demeurant jusqu'au bout, le stress montant crescendo, on apprend, en même temps que la narratrice, pourquoi elle se trouve dans cette chambre sans possibilité de voir la lumière du jour. Tandis qu'elle pose sur le papier les récents moments forts de sa vie, on fait également connaissance avec, entre autres, Nat, le garçon dont elle est hyper amoureuse et Sal, sa meilleure amie. Malheureusement pour moi, j'ai vite compris ce qu'il s'était passé dans la vie de Grace. Pour ce qui est du dénouement, il était très proche de ce que j'avais imaginé donc j'ai été ravie d'avoir été un minimum surprise. J'avoue que j'attendais vraiment un énorme retournement de situation… A moins que c'est ce que voulait l'auteure, nous faire deviner en premier pour ensuite nous faire désirer que Grace se souvienne absolument, ne faisant qu'intensifier notre amour pour elle.
Une lecture déroutante donc, qui n'est pas sans rappeler « Bal de givre à New York » de Fabrice Collin. J'ai refermé les pages de ce livre dans un état d'esprit de frustration… Pourquoi cette fin ? On se dit, enfin on arrive au bout du tunnel, on voit à peu près les motivations et puis baf…. Cette fin ?!!! Cette fin… elle ne laisse qu'un mince soupçon d'espoir, beaucoup trop mince à mon goût…
Confusion n'est pas un coup de coeur, mais pas loin. Car il a su me marquer d'une façon que je ne peux expliquer .Et je ne peux que conseiller ce roman à tous. C'est un livre qui fait réfléchir, qui interroge, dérange et interpelle. Laissez-vous envoûter, laissez Grace vous emmener par la main dans son monde, laissez-la chuchoter son histoire au creux de votre oreille. Et une fois le livre fini, je vous souhaite de la chance pour sortir des brumes de la confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          501
cicou45
  26 janvier 2013
Époustouflant, voilà ce que j'en pense ! Ce livre m'a été offert pour Noël (sur mes recommandations bien entendu) mais je ne sais pas pourquoi, il est arrivé en retard à la librairie 3 semaines plus tard. Était-ce un signe ? Peut-être n'étais-je pas prête durant la période des fêtes pour m'attaquer dans un tel drame....alors sue là, je m'y sentais totalement disposée...et je suis loin d'avoir été déçue ? Croyez-vous aux signes ? Moi, oui...
Bref, recentrons-nous sur le livre.Grace Carlyle est une jeune et belle adolescente de 17 ans. Cependant, vivant dans un contexte familial assez peu fiable étant donné que son père est mort il y a quelques années et que sa mère est rarement à la maison, Grace manque cruellement d'amour, ce qui la pousse bien trop souvent dans les bras d'aventures d'un soir...jusqu'au jour où elle rencontre Nat (diminutif de Nathaniel) et qu'elle pense enfin que tout va pouvoir changer. Heureusement pour elle, elle est aussi entourée de sa meilleure amie Sal, qui, elle, vit dans une famille "normale". Malgré cela, elle ne peut pas s'empêcher de se "taillader" (c'est son propre terme) jambes et poignets lorsqu'elle ne se sent pas bien pour se sentir VIVANTE. C'est en quelque sorte sa "drogue" à elle ! Mais arrivera-t-elle à retrouver un certain équilibre dans les bras du "carrément sexy" Nat ?
Tout cela, le lecteur l'apprend à travers les yeux de Grace, où devrais-je plutôt dire, à travers les mots qu'elle trace sur les feuilles de papier chaque jour car chose étrange, Grace est retenue prisonnière par un certain Ethan qui lui apporte ses repas trois fois par jour mais également tout ce dont elle a besoin. Quel kidnappeur serait prêt à faire ça et d'ailleurs, qui est-t-il vraiment ?
Plus encore, peut-on réellement être sûr de réellement connaître les personnes qui nous entourent ?
Un livre poignant, émouvant, assez dur quand on y repense après coup (c'est la raison pour laquelle je disais au début de ma critique que la période des fêtes de Noël n'était pas forcément la meilleure période pour le lire mais qui mérite vraiment d'être découvert. Très bien écrit, je n'ai qu'un regret : qu'il n'y ait pas de suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
marina53
  11 février 2013
Tout d'abord un grand merci à Babelio pour l'envoi tant attendu de ce livre...
Grâce se réveille, un matin, ou un soir... Elle n'a aucune notion du temps. Une fois les yeux ouverts, elle se rend compte qu'elle est tenue prisonnière dans une chambre où tout est blanc, des murs au linge. Elle découvre avec stupeur des ramettes de papier et un tas de crayons. Elle n'a aucune idée de ce qu'elle fait ici, pour combien de temps et encore moins qui la retient ainsi. C'est alors qu'Ethan fait irruption dans la pièce. Beau jeune homme, il lui explique calmement qu'elle doit tout simplement écrire pour «découvrir» et «comprendre», mettre par écrits ses méandres et crier son désespoir. Des mots qui lui semblent incompréhensibles pour le moment.
Dès lors, Grâce passe ses journées à écrire et à dénouer peu à peu les fils de sa vie...
Grâce à aux mots qu'elle couche sur le papier, elle se rappelle sa maman, trop absente et négligente, sa meilleure amie Sal qui passera par une terrible épreuve mais dont l'amitié lui est si précieuse, son petit Nat qui a l'air du copain idéal et attentionné, et surtout son mal de vivre, son désespoir qui la conduit à se scarifier continuellement...
Grâce finira-t-elle par découvrir ce qui l'a conduit jusqu'ici?
Confusion, c'est l'état dans lequel se trouve Grâce mais également le lecteur. Au fil des pages, on comprend l'histoire de celle-ci, ce qui l'a poussé à vouloir se suicider. Par petites brides, on soupçonne, on devine, on suppute pour finalement tout comprendre à la fin.
C'est rondement bien mené, on est plongé dans l'esprit de Grâce, on se prend au jeu même si l'on se rend compte que l'on ne peut pas gagner à tous les coups.
L'analyse des adolescentes en pleine souffrance et en total désarroi est très bien décrite. Construit à la manière d'un journal intime, on se sent au plus proche de l'héroïne, jeune fille complètement paumée dans la vie et qui a perdu ses repères. Tout ce qu'on espère pour elle est que, finalement, elle réussira à mettre des mots sur ses maux...
Quant à la fin, on y reste justement... sur sa faim... A chacun de se l'approprier...
Confusion, un roman troublant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Melvane
  13 décembre 2012
Le premier mot qui me vient en tête est : Wouaw !
Punaise ! Ce livre est une sacrée claque ! Quelle histoire ! Que des personnages époustouflants ! Des émotions incroyables ! Il entre directement dans mon top cinq et je n'exagère pas !
Le résumé déjà intrigant, c'est avec une certaine précipitation que j'ai entamé le livre. Une jeune fille, enfermée dans une pièce blanche avec un « homme » qui ne lui veut que du bien et qui la « force » à écrire sur les méandres de sa vie. Je dois avouer qu'au départ, je pensais que nous allions tomber dans une histoire, qui allait raconter le syndrome de Stockholm. La fille adorant son kidnappeur. Or, nous tombons nez à nez avec une histoire renversante, typique d'une adolescente incomprise.
Prise au piège dans une vie tourmentée – et c'est peu de le dire – Grace retrace sa vie, ses souvenirs les plus marquants en essayant d'y comprendre le « pourquoi » et le « comment ». C'est à partir de ce moment là, que l'adolescente prend conscience de sa véritable vie, des erreurs qu'elle a commise en pensant comme une adolescente rebelle. Elle se rend compte d'un tas de chose qui vont lui changer ses perspectives, l'aidant à lui ouvrir les yeux. Certes, la vérité visuelle – d'avoir vu son amoureux avec sa meilleure amie à l'improviste dans de drôle de circonstance – l'a poussé à se donner une presque mort mais fort heureusement, sa conscience décide de l'aider à se poser les bonnes questions et à lui donner un courage qu'elle ne se connaissait pas, pour se relever de tout les drames de son existence.
Il est difficile d'expliquer clairement ce que je ressens par rapport à ce livre. Il faut en lire les lignes pour comprendre le réel pouvoir de cette histoire. Il est oppressant MAIS nous sommes obligés d'y passer, pour ressentir les sentiments dépressifs de Grace, pour les comprendre. Une pile électrique dans tout ce qu'elle entreprend (soirée alcoolisée, sa relation avec Sal ainsi que celle avec Nat), je me suis parfois retrouvée hors d'haleine, tellement elle n'arrivait pas à canaliser toute ces petites joies qu'elle trouvait ENFIN dans son quotidien. S'attachant à Nat comme un besoin, nous étions prit au piège entre le fait de savoir que Nat n'était pas sincère envers Grace et que ELLE, ne le savais pas, perdu dans sa naïveté pour l'homme qu'elle aime.
Notre regard extérieur peut être douloureux, terriblement douloureux et lorsque le problème éclate au grand jour, j'en ai presque ressentit un « soulagement » pour elle. C'est bien pour cette raison que j'ai bénit Devon, ce petit mec retiré qui a l'air d'un saint mais dont, il a été le seul à être sincère, le seul qui n'ai pas mentit dans toute cette histoire.
Je n'aurai qu'un reproche à faire, un tout petit ... Je m'attendais à la « chute » de l'histoire. Qu'elle n'était pas réellement dans une pièce blanche et que .... ( Je n'en dis pas trop, au cas où je dévoilerai trop de chose). J'ai trouvé cette étape prévisible mais cela n'a – heureusement – rien changé à ce que j'ai vécut au travers de cette histoire. J'étais même contente d'avoir eu ce bon feeling.
A lire, si vous ne l'avez pas, acheté le ! il vous remet certaines idées en place !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Archessia
  22 novembre 2012
Wow ...
Typiquement le genre de livre que j'adore, qui me fout une grosse claque et qui laisse des traces.
Malgré ça, ma chronique risque d'être moins longue que pour d'autres coups de coeur, car je vais essayer d'en dévoiler le moins possible. J'ai trouvé ce titre tellement bourrés de mystères et de surprises, que ça me dégoûterais de vous en dévoiler sans le faire exprès.

Le résumé est bien assez attirant et évasif (même si j'aurais effacé l'allusion à Nat, par exemple), je n'ai pas besoin de revenir dessus.
Sachez juste, donc, qu'on découvre Grace alors qu'elle s'éveille dans une pièce blanche, sans savoir où elle est ni pourquoi. Pour tuer l'ennui, elle noircira jour après jour les feuilles mises à sa disposition sur une table.
À travers son récit, nous apprendrons petit à petit à la connaître, et ses souvenirs vont doucement refaire surface.
Au fond, elle est sûrement la seule à savoir pourquoi elle est enfermée ...
J'étais assez sceptique, au début, concernant Grace. Elle ne me paraissait pas spécialement sympathique, et était presque un gros cliché sur pattes : elle sortait dans des soirées où elle buvait trop, finissait par coucher avec un inconnu, rentrait chez elle pour engueuler sa mère et parler ragots avec sa meilleure amie, toutes les deux étant des sortes d'emo-punk qui se sentent forcément différentes des autres jeunes de leur âge.
Cela dit, petit à petit, je trouvais que tout ça fonctionnait du tonnerre, que tout compte fait, elle et son amie, Sal, pouvaient être autre chose, quelque chose de plus.
Elles se sont dévoilées plus travaillées, plus profondes que ça, et c'était avec un enchantement non feint que j'en découvrais toujours plus sur ces jeunes filles.

Il faut savoir que j'aime les "drames d'ados", comme Thirteen, de Catherine Hardwicke. du coup, j'ai été servie ici, et j'ai dévoré goulûment ce bouquin.
Car avant tout, je pense que c'est une histoire de descente aux enfers autant que celle d'une quête d'identité.
On pourra dire ce qu'on veut, l'adolescence, c'est moche. C'est dur, c'est intense, c'est douloureux, c'est en même temps une explosion de couleurs et des énormes passages de ténèbres.
On retrouve parfaitement ici cette dualité, ces contradictions incroyables et épuisantes.
Ce qui m'a absolument fascinée dès le début, c'est le nombre de questions que l'on se pose dès les premières pages. Bien entendu, pour commencer : Où est-elle ? Et pourquoi est-elle là ?
Mais au fil des chapitres, on s'en pose de plus en plus, on a des doutes, des éléments de réponses, des pièces d'un puzzle un peu lugubre que l'on essaye de mettre dans le bon ordre.
Quand on croit toucher du doigt la solution d'un mystère, celui-ci devient flou et un autre fait doucement son apparition, pour mieux nous happer dans une spirale infernale et intense, en même temps que l'héroïne.
Les conclusions arrivent elles aussi doucement, pour se faire de plus en plus pressentes pour au final nous sauter au visage dans un final totalement époustouflant.

C'est une histoire qui m'a prise aux tripes, autant par ses sujets abordés (adolescence tumultueuse, sexe, addictions, trahison, auto-mutilation, problèmes familiaux, ...) que par la façon dont ils le sont.
Cat Clarke écrit avec une franchise totalement désarmante, et ne passe jamais par quatre chemins pour parler de quelque chose. Elle met les pieds dans le plat, n'hésite pas à, parfois, utiliser un langage plus cru et grossier, met ses personnages dans des situations brutales, profondément blessantes. Et elle fait tout ça avec une facilité incroyable.
Et à côté de ça, je sentais une certaine douceur dans sa plume, quelque chose de délicat et fragile, un peu à l'image de ses personnages, peut-être.
En tout cas, j'ai été hyper émue par son style, tantôt aussi percutant et douloureux qu'une lame en plein coeur, tantôt apaisant et doux comme une caresse.
Je ne demande qu'à lire d'autres titres de cette auteur, si ils sont aussi bons que Confusion, ça sent un nouvel écrivain chouchou !

Confusion est un titre d'une beauté rare, où celle-ci illumine d'autant plus qu'elle est cachée dans une histoire d'une noirceur oppressante.
C'est un coup de coeur un peu triste, qui m'a fait pleurer et m'a presque blessée par moments, tellement certaines scènes sont dures. Mais ça ne l'empêche pas de briller par sa force et par l'intensité des émotions qu'il dégage.
Je le conseille à ceux qui veulent lire "autre chose", qui veulent être secouer par une lecture un peu choc, mais d'une indéniable qualité.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
MelvaneMelvane   13 décembre 2012
C'est lorsque je suis seule que le doute s'insinue. C'est comme ça depuis des années. Tant qu'il y a des gens autour de moi, je fais comme si tout allait bien. mais j'ai besoin d'un public à qui jouer la comédie pour que cela marche. Seule avec moi-même, je me berne moins facilement.
ce n'est pas que je redoute la solitude, pas vraiment. j'arrive toujours à me distraire en rêvassant comme une abrutie, mais au final, j'en reviens systématiquement à moi. la seule chose qu'il me reste : moi, et seulement moi. Alors que c'est justement ce dont j'ai le plus peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
marina53marina53   11 février 2013
Je n'étais pas plus déprimée qu'un autre jour. Pour une bonne et simple raison: je ne me suis jamais sentie heureuse , jamais vraiment. Comme si je m'étais contentée de vivre un jour après l'autre dans une sorte d'étrange vide émotionnel. Ca ne veut pas dire que je n'étais pas heureuse par moments – évidemment, que ça arrivait, mais toujours par instants fugaces, tous volés avant même que j'aie eu le temps de les apprécier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Jenna1314Jenna1314   20 juillet 2013
Sa voix était très calme, et son visage, l’image même de la sympathie au moment où il a articulé les six mots suivants :
« Raconte-moi comment il est mort. »
Complètement inattendu. Personne ne me le demandait jamais. Nat ne m’avait jamais interrogée sur le sujet.
« Il a eu un accident. Un accident terrible.
— Que s’est-il passé ? »
Ethan avait parlé tellement doucement que j’ai même cru un moment l’avoir entendu dans ma tête.
J’ai pris une profonde inspiration.
« Il rentrait d’un voyage professionnel. C’était le jour de mon anniversaire…
— Continue, a-t-il suggéré.
— Il… Il y a eu un passage à niveau. Sa voiture s’est fait emboutir par un train.
— Un accident terrible », a répété Ethan.
J’ai opiné.
« Grace, tu peux me dire la vérité. Tu devrais me dire la vérité. » Il s’est agenouillé devant moi et m’a pris la main. La sienne était froide. « Je sais que tu peux le faire. Tu es assez forte, à présent. »
Plus besoin de mentir, désormais.
« Il a roulé sur les rails et ensuite, il a arrêté sa voiture. Il l’a fait exprès. Il s’est suicidé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cicou45cicou45   24 janvier 2013
"Parfois, il faut creuser un peu plus en profondeur pour arriver à savoir qui une personne est réellement, eu lieu de tourner les talons."
Commenter  J’apprécie          410
MelvaneMelvane   13 décembre 2012
C'était agréable, de se perdre dans une fiction. Tout semblait si simple, dans ce monde. les personnages faisaient exactement ce que je leur demandais (enfin, pour la plupart). Je n'avais qu'à tirer sur les fils pour qu'ils s'exécutent aussitôt, telles des marionnettes. Je me sentais puissante, sereine et heureuse.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Cat Clarke (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cat Clarke
Vidéo de Cat Clarke
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Revanche

Où Jem et Kai se rencontrent pour la première fois?

Dans le jardin de Kai
A la rentrée du collège
A l'emménagement de Kai
Dans le jardin de Jem

10 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Revanche de Cat ClarkeCréer un quiz sur ce livre
. .