AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9780812993547
176 pages
Éditeur : Spiegel & Grau (14/07/2015)
3.75/5   8 notes
Résumé :
Readers of his work in The Atlantic and elsewhere know Ta-Nehisi Coates for his thoughtful and influential writing on race in America. Written as a series of letters to his teenaged son, his new memoir, Between the World and Me, walks us through the course of his life, from the tough neighborhoods of Baltimore in his youth, to Howard University—which Coates dubs “The Mecca” for its revelatory community of black students and teachers—to the broader Meccas of New York... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  31 mars 2019
Se mettre dans la peau de l'autre est toujours un exercice difficile. Même s'il existe les professionnels de théâtre et la littérature, rien ne remplace pour cela le témoignage.
En cela je m'étais précipitée sur Between the world and me avant qu'il ne soit traduit en français sous le titre, Une Colère noire.
Bien sûr il y a des éléments très intéressants dans cette longue lettre à son fils dans laquelle Ta-Nehisi Coates disserte sur ce qui fait l'identité d'un Afro-Américain dans les États-Unis post ségrégation. Mais quel fouillis !
Il est vrai que contrairement à lui je ne partage pas particulièrement les thèses de Malcom X, mais qu'importe. Cette répétition incessante et très journalistique du mot «corps» m'a parfois fortement agacée tant il me semble que ce petit mot recouvrait des réalités bien différentes que celui qu'on lui prête.
Certes, c'est l'essai qui lui a permis de se faire connaître à un large public et si beaucoup de Noirs de plusieurs pays se sont reconnus dans son discours, j'imagine qu'il est donc parvenu à décrire la réalité d'une expérience.
Mais je ne plierai pas sur le fait que l'accumulation de sentiments érigés en faits (avec quelques faits d'actualités plaqués ici et là) sans analyse réelle (ok, exercice difficile quand on est concerné, mais James Baldwin l'avait très bien fait) : journalisme superstar.... pfff ... Ce manque de structure est tout de même particulièrement agaçant dans un essai !

Challenge multi-défis 2019
Challenge USA 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (1)
LePoint   25 janvier 2016
Le best-seller du nouveau et brillantissime intellectuel afro-américain bouscule les États-Unis. Jusqu'à la Maison-Blanche.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   24 mars 2019
Black people love their children with a kind of obsession. You are all we have, and you come to us endangered. I think we would like to kill you ourselves before seeing you killed by the streets that America made. That is a philosophy of the disembodied, of a people who control nothing, who can protect nothing, who are made to fear not just the criminals among them but the police who lord over them with all the moral authority of a protection racket.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
IcibachudunIcibachudun   11 décembre 2017
I thought back on the sit-ins, the protestors with their stoic faces, the ones I'd once scorned for hurling their bodies at the worst things in life. [...] And all those old photographs from the 1960's, all those films I beheld of black people prostrate before clubs and dogs, were not simply shameful, indeed were not shameful at all - they were just true. [...] Perhaps that was, is, the hope of the movement : to awaken the Dreamers, to rouse them to the facts of what their need to be white, to talk like they are white, to think that they are white, which is to think that they are beyond the design flaws of humanity, has done to the world.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IcibachudunIcibachudun   11 décembre 2017
p.43
... a quote I once read from the novelist Saul Bellow. I can't remember where I read it, or when - only that I was already at Howard. "Who is the Tolstoy of the Zulus?" Bellow quipped.
p.56
... I discovered an essay by Ralph Wiley in which he responded to Bellow's quip. "Tolstoy is the Tolstoy of the Zulus," wrote Wiley.
...
And still and all I knew that *we were* something, that we were a tribe - on one hand, invented, and on the other, no less real.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Under_the_MoonUnder_the_Moon   05 mars 2016
" Good intention " is a hall pass through history, a sleeping pill that ensures the Dream.
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_MoonUnder_the_Moon   02 mars 2016
All I know is, the violence rose from the fear like smoke from the fire, and I cannot say whether that violence, even administered in fear and love, sounded the alarm or choked us at the exit.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ta-Nehisi Coates (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ta-Nehisi Coates
La librairie Point Virgule vous propose une nouvelle fois une sélection d'ouvrages qui ont marqué cette rentrée littéraire 2021.
- Apaiser nos tempêtes, Jean Hegland, éditions Phébus, 23€ - La danse de l'eau, Ta-Nehisi Coates, éditions Fayard, 23€ - Avant que le monde ne se ferme, Alain Mascaro, éditions Autrement, 17,90€
autres livres classés : littérature afro-américaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2407 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre