AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363390040
Éditeur : Finitude (25/02/2012)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Il y a deux passions dans la vie de Béatrice Commengé : la littérature et les voyages. C’est donc tout naturellement que, depuis de nombreuses années, elle tente de les concilier. Chaque page lue pique sa curiosité, et c’est livre en poche qu’elle part sur les traces des auteurs, de leurs villes natales, des cimetières hébergeant leurs tombes, ou des paysages ayant nourri leur plume.

Et, lorsqu’au retour de ses pérégrinations, elle raconte ses voyages... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fanfanouche24
  19 juin 2019
Une nuit d'insomnie... et je suis partie dans les rêveries et balades
littéraires de Béatrice Commengé, la traductrice d'Anaïs Nin...
Alors quoi de plus naturel que ces Flâneries commencent par un des séjours parisiens d'Henry Miller, tirant le diable par la queue, changeant fréquemment d'hôtel, selon les " sous restants" !...
Un Miller et sa passion amoureuse pour Anaïs Nin, Miller et sa rencontre , son amitié pour Cendrars...ses amis parisiens, ses lectures : de David Herbert Lawrence, Gide, Céline...
Béatrice Commengé part en pensées mais pas seulement...sur les traces de cinq écrivains de son coeur: de Miller à Diderot, en passant par Lawrence Durrell, Italo Svevo et Hölderlin; entre Paris, Tübingen, New Dehli, Darjeeling, et Trieste...
Cinq très beaux textes... même si je ressens une préférence pour le texte concernant Henry Miller...ses pérégrinations parisiennes, ses rencontres et boulimies de lectures !
[Sur Henry Miller ]
"Les rues l'entraînent vers d'autres rues, d'autres visages. Changer de lieu pour renouveler le regard, stimuler la création. "(p. 16)
Je reprends une phrase du 4 e de couverture qui convient on ne peut mieux à cette lecture très plaisante : "Ce petit livre refermé, on se sentira deux envies contradictoires, celle de sortir sa valise et celle de se plonger dans sa bibliothèque"....Les deux pour Béatrice Commengé... sont très heureusement compatibles !!...

****Acquis le 27 octobre 2016...à la Librairie Tschann...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Tempuslegendae
  11 février 2013
Le ciel de la voyageuse peut se décrire en quelques pages, croyez-moi!
Se promener avec Béatrice COMMENGÉ est toujours délicieux et édifiant. Peut-être vous souviendrez-vous de l'avoir vérifié dans la lecture de ses pérégrinations «Voyager vers des noms magnifiques».
Le voyage littéraire a repris grâce à un deuxième volume de ses «Flâneries anachroniques»; nous ne baignons pas dans la déception. L'écrivaine et traductrice fait d'abord revivre un américain à Paris; jusque-là tout est possible. L'imposant Henry Miller a alors 48 ans. Il s'attable au Zeyer, loge à l'hôtel Acropole à Vaugirard, lit Gide, Morand et Céline dans le texte, songe à son futur «Tropique du cancer», et envisage de se rendre à Athènes. Où Béatrice COMMENGÉ s'envole à son tour, munie d'un guide bleu, avec pour bagages des souvenirs d'Holderlin et de Heidegger.
Suivons-la un peu plus loin, qui sait, elle est peut-être montée à bord du Shiv Ganga Express. Effectivement, c'est bien ça. Á la recherche du jeune Lawrence Durrell, un grand ami de Miller, qui y était élève dans les années 20.
De retour dans notre capitale, on s'en ira à pied humer les vestiges du quartier d'un certain Denis DIDEROT, lequel était follement amoureux de sa correspondante, Mademoiselle Sophie Volland. Avant de terminer notre périple en apprenant qu'à Trieste, la tête d'Italo Svevo a plusieurs fois été volée dans le jardin public.
Avec la plume élégante et douée qu'on lui connaît, l'auteure de «Et il ne pleut jamais naturellement», donne à chaque fois envie de prendre le large.
Cent pages tout au plus suffiront pour flâner dans ce qu'il y a de meilleur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   28 octobre 2016
La magie de la constance [Diderot et Sophie Volland]

Les mots écrits seront son coeur vibrant, son corps brûlant, son esprit aux aguets. Les lettres devront être livrées aussi rapidement que possible. (...) Sophie doit le" suivre pas à pas": "Je mets si peu de prétention à ce que je vous écris que, d'un courrier à l'autre, la seule chose qui m'en reste, c'est que j'ai voulu vous rendre compte de tous les instants d'une vie qui vous appartient et vous fait lire au fond d'un coeur où vous régnez" (p. 67)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24fanfanouche24   19 juin 2019
[ Sur Henry Miller ]

C'est aussi là, entre ces murs, qu'il découvre Louis Ferdinand Céline. Il lui faudra toute une semaine pour lire le livre, "à l'aide d'un dictionnaire". ça ne s'oublie pas. Quarante ans plus tard, il en parlera encore à Brassaï : il ne se souvient plus du nom de l'hôtel, mais il se souvient de ses jours et de ses nuits passés à lire et à écrire. Miller à Paris... Céline à New-York...Etrange chassé-croisé... C'est quoi, le voyage, la vie ailleurs, l'exil ?
J'ouvre le livre et trouve la réponse :" c'est cela, l'exil, l'étranger, cette inexorable observation de l'existence telle qu'elle est vraiment pendant des longues heures lucides, exceptionnelles dans la rame du temps humain, où les habitudes du pays précédent vous abandonnent, sans que les autres, les nouvelles, vous aient encore suffisamment abruti..."(p. 23)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   19 juin 2019
[Sur Diderot ]

Et, en attendant, il écrit à Sophie. Et "quand je lui aurai rendu compte de toutes mes heures, j'emploierai celles qui resteront à rêver d'elle." (...)
Il s'agit d'apprivoiser l'absence. (p. 68)
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24fanfanouche24   19 juin 2019
Hölderlin , le platane et le Gattilier

En deux siècles, les hommes volent beaucoup de ciel au paysage. (p. 26)
Commenter  J’apprécie          50
fanfanouche24fanfanouche24   19 juin 2019
[Sur Henry Miller ]

Les rues l'entraînent vers d'autres rues, d'autres visages. Changer de lieu pour renouveler le regard, stimuler la création. (p. 16)
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Béatrice Commengé (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Commengé
Maison de la poésie (4 juin 2019) - Texte et Lecture de Alban Lefranc, extrait du Dictionnaire des mots parfaits (dirigé par Belinda Cannone et Christian Doumet, éd. Thierry Marchaisse, parution mai 2019).
Le Dictionnaire des mots parfaits :
Pourquoi certains mots nous plaisent-ils tant ? S?adressant à notre sensibilité, à notre mémoire ou à notre intelligence du monde, ils nous semblent? parfaits. Bien sûr, parfait, aucun mot ne l?est ? ou alors tous le sont. Pourtant, chacun de nous transporte un lexique intime, composé de quelques vocables particulièrement aimés. Après ceux consacrés aux mots manquants et aux mots en trop, ce troisième dictionnaire iconoclaste invite une cinquantaine d?écrivains à partager leurs mots préférés. Il vient parachever une grande aventure collective où la littérature d?aujourd?hui nous ouvre ses ateliers secrets.
Auteurs : Nathalie Azoulai, Dominique Barbéris, Marcel Bénabou, Jean-Marie Blas de Roblès, François Bordes, Lucile Bordes, Geneviève Brisac, Belinda Cannone, Béatrice Commengé, Pascal Commère, Seyhmus Dagtekin, Jacques Damade, François Debluë, Frédérique Deghelt, Jean-Michel Delacomptée, Jean-Philippe Domecq, Suzanne Doppelt, Max Dorra, Christian Doumet, Renaud Ego, Pierrette Fleutiaux, Hélène Frappat, Philippe Garnier, Simonetta Greggio, Jacques Jouet, Pierre Jourde, Cécile Ladjali, Marie-Hélène Lafon, Frank Lanot, Bertrand Leclair, Alban Lefranc, Sylvie Lemonnier, Arrigo Lessana, Alain Leygonie, Jean-Pierre Martin, Nicolas Mathieu, Jérôme Meizoz, Gilles Ortlieb, Véronique Ovaldé, Guillaume Poix, Didier Pourquery, Christophe Pradeau, Henri Raynal, Philippe Renonçay, Pascale Roze, Jean-Baptiste de Seynes, François Taillandier, Yoann Thommerel, Laurence Werner David, Julie Wolkenstein, Valérie Zenatti
+ Lire la suite
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
415 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre