AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maël Renouard (Traducteur)
EAN : 9782743619459
93 pages
Éditeur : Payot et Rivages (21/01/2009)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 24 notes)
Résumé :

D'un voyage au Congo belge qui l'a bouleversé, Joseph Conrad a tiré le célèbre Coeur des ténèbres, et cet Avant-poste du progrès, qui n'est pas une version préparatoire de l'autre, mais son reflet inversé, encore plus étrange et plus trouble à certains égards. C'est une peinture terrible de l'entreprise coloniale et de son échec, C'est également le portrait inquiétant d'une humanit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Asterios
  27 novembre 2018
A la marge du monde, un comptoir. Dans ce comptoir, deux hommes blancs, représentants de la civilisation au bout du monde. Autours, le fleuve, la forêt équatoriale, les autres. Occuper les longues journées jusqu'à épuiser l'ennui, médire, mépriser, boire. Il faut refaire ce monde, le civiliser.Il parait qu'ici les derniers blancs sont morts de la fièvre ou de quelque chose qui s'y apparente.
Vivre dans un comptoir c'est faire du commerce. Faire du commerce, c'est tenter de comprendre pour tirer avantage. Commercer l'ivoire, fermer les yeux et amasser des richesses. Il va falloir communiquer, avec les sauvages. Mais ils sont fous! Ils crient ils vocifèrent. Heureusement le traducteur est là, quelqu'un du pays.
Et puis les voila qui débarquent, que disent t'ils? le traducteur à l'air inquiet, mais il les rassure... et puis c'est l'incompréhension qui cède à la folie.
Peut-on s'imposer en maitre si loin de son univers? Comment comprendre, comment apprendre quand on est sûr de savoir?
Commenter  J’apprécie          472
MarcelP
  02 novembre 2017
Sarcastique, cette nouvelle met au jour l'humour de Joseph Conrad : grincements de dents et rire jaune.
Un comptoir paumé au fin fond du Congo, deux olibrius, ganaches incompétentes, échoués là pour pérenniser le commerce de l'ivoire et des fièvres africaines aux touffeurs tropicales : sous le masque de la farce, se lisent la cupidité de l'homme blanc, son racisme substantiel et sa malhonnêteté intégrale.
Dans ce huis clos tropical, Conrad, étonnamment sobre, pousse jusqu'à l'absurde le délitement d'exploiteurs "dont l'existence n'est rendue possible que par la savante organisation des masses civilisées. (...) le contact avec la sauvagerie pure et simple, avec la nature primitive et l'homme primitif jette(ra) dans (leur) coeur un trouble subit et puissant."
Fable puissamment sardonique, An Outpost of Progress est un implacable acte d'accusation du colonialisme cynique (on pense au Céline du Voyage).
"Tout le monde fait preuve d'une respectueuse déférence devant certains sons émis par soi-même et par les autres. Mais lorsqu'il s'agit de sentiments, l'ignorance des gens est totale. Nous parlons avec indignation ou avec enthousiasme ; nous parlons d'oppression, de cruauté, de crime, de dévouement, d'abnégation, de vertu, mais cela n'a aucune réalité pour nous en dehors des mots." du grain à moudre aujourd'hui encore...
Une véritable baffe!
Lien : http://lavieerrante.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sak71
  09 novembre 2019
Dès la fin du premier paragraphe, vous sentez que vous plongez dans un monument de littérature. Esquisse parfaite des personnages, caractères et enjeux psychologiques, atmosphère moite équatoriale, cette courte nouvelle vous fait l'effet de vous être immergé dans un bain bouillant dont vous ressortez tremblant de fièvre et conscient d'avoir rencontré un écrivain extraordinairement lucide et brillant.
De la très grande littérature et je cours me plonger au « Coeur des ténèbres ».
Commenter  J’apprécie          60
nrisovics
  02 août 2016
Superbe nouvelle sur un avant-poste d'une colonie sur le fleuve Congo.
Très critique, réaliste, puisque l'auteur relate ce qu'il a vu lors de son voyage aux colonies. Grande critique de l'appât du gain, de la volonté civilisatrice de l'occident, de la bêtise humaine également.
Très riche, une claque.
Commenter  J’apprécie          30
bibliopmo
  23 février 2009
Auteur d'une très réussie traduction, Maël Renouard nous offre une préface (pour une fois) utile qui éclaire ce texte de 1896. On rencontre Conrad posant déjà la question du bienfait, de l'oeuvre civilisatrice, de la colonisation : Cela parlait en long et en large des droits et des devoirs de la civilisation, du caractère sacré de l'oeuvre civilisatrice, et cela chantait les mérites de ceux qui s'en allaient portant la lumière, la foi et le commerce dans les zones ténébreuses de la terre. Propos qu'il précisa un peu plus tard (1903) en parlant de la plus infâme ruée sur le butin ayant jamais défiguré l'histoire de la conscience humaine.
Un petit livre fort utile à notre époque où certains veulent imposer l'image d'une colonisation bienfaitrice.
Lien : http://opoto.org/blog/wordpr..
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Sak71Sak71   09 novembre 2019
C’étaient deux êtres parfaitement insignifiants et incapables, deux de ces êtres dont l’existence n’est rendue possible que par la savante organisation des foules civilisées.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Joseph Conrad (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Conrad
Les aventures de Jim et sa rencontre avec Marlow forment un des romans les plus profonds de la littérature. Ce roman d’aventure est surtout un roman psychologique qui nous donne l’occasion de réfléchir sur l’existence, le courage, la lâcheté et sur la difficulté de rester lucide. Conrad, le pessimiste, nous montre, à travers le personnage de Jim, toute la difficulté d’être un idéaliste.
ABONNEZ-VOUS et écoutez le podcast sur: Apple: https://apple.co/2B76l5Z Ausha: http://bit.ly/2XRoheq Spotify: http://bit.ly/Spoticus
***** ABONNEZ-VOUS et laissez vos commentaires sur: Facebook: https://www.facebook.com/HEthicus/ Twitter: https://twitter.com/HomoEthicus N’hésitez pas à partager et merci d’avance pour vos encouragement!!
+ Lire la suite
autres livres classés : colonisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le miroir de la mer

Quel est ce personnage qui fuira toute sa vie la honte d'avoir quitté un navire menaçant de sombrer

Lord Jim
Demian
Coeur de pirate
Kurt Wallander

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph ConradCréer un quiz sur ce livre