AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226453204
432 pages
Albin Michel (04/11/2020)
3.74/5   85 notes
Résumé :
Tout, dans la mort de Kera Jacobsen, indique une overdose - mélange d'héroïne et de fentanyl, un cocktail ravageur. Sauf que l'autopsie pratiquée à l'institut médico-légal de New York par Laurie Montgomery et Aria Nichols, une interne brillante et rebelle, révèle que les pathologies ne correspondent qu'en infime partie à celles d'une mort par overdose et... que la jeune femme était enceinte d'une dizaine de semaines.
A défaut de trouver le père, et ce sur le... >Voir plus
Que lire après OriginesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 85 notes
Pour qui aime les thrillers se déroulant dans l'univers médical, Robin Cook est incontournable. Cela faisait un bon moment que je n'avais pas suivi les aventures de Laurie Montgomery et Jack Stapelton, un couple de médecins spécialisés en médecine légale, et je les ai retrouvés ici avec grand plaisir, désormais parents de deux enfants. Ce qui n'est pas toujours facile à concilier avec des vies professionnelles chargées, surtout lorsque les enfants en question sont pour l'un sujet à des troubles du spectre autistique, et pour l'autre suspecté d'hyperactivité. Mais qui dit postes à responsabilité à l'Institut Médico-légal de New-York dit aussi gros moyens, donc la nounou à domicile est là pour assurer pendant que papa et maman se retrouvent confrontés à plusieurs décès consécutifs de jeunes femmes travaillant également dans le milieu hospitalier.
La première victime, Kera, a semble-t-il succombé à une overdose de Fentanyl, un de ces médicaments dont l'usage fréquemment détourné devient un fléau aux Usa.
Mais à l'autopsie, supervisée par Laurie et pratiquée par une interne, Aria, surprise : la jeune femme était enceinte de 10 semaines, alors qu'on ne lui connaissait aucune liaison récente, selon sa meilleure amie Madison. Les deux jeunes femmes étaient collègues, assistantes sociales à l'hôpital pédiatrique. Aria, dont le caractère pour le moins désagréable hérisse tous ceux qu'elle côtoie, est par ailleurs une espèce de surdouée de la dissection, et certains détails vont vite la persuader que la cause du décès n'est pas aussi limpide qu'une simple overdose comme on en constate à longueur de journée à New York. Elle va donc convaincre Laurie de la laisser enquêter pour découvrir le géniteur, clé selon elle de l'énigme. Ses investigations vont l'amener à contacter Madison, férue de généalogie génétique, qui lui explique les bases de cette science et lui promet de l'aider à contacter les entreprises aptes à mener des recherches sur l'adn du foetus. Mais Madison a la très mauvaise idée de se faire pousser sous le métro le lendemain, et de décéder un peu plus tard à l'hôpital. Furieuse et frustrée, Aria va continuer les recherches elle-même, à sa façon.

J'étais très heureuse de renouer avec le couple d'enquêteurs-légistes Laurie et Jack, mais j'ai du rater quelques épisodes, parce que visiblement, ils se sont bien embourgeoisés depuis notre dernière rencontre ! Bon, tant mieux pour eux, mais je n'ai pas trop apprécié les multiples digressions concernant leur vie familiale et les problèmes de santé des uns et des autres, cela n'apporte pas grand-chose à l'intrigue. J'ai finalement moins d'affinités avec eux que lorsqu'ils débutaient, sans grands moyens et sans aucun pouvoir, et qu'ils résolvaient eux-mêmes les "cas" de décès suspects. Ici, l'enquête repose sur le personnage d'Aria, et c'est rien de dire qu'elle est détestable à souhait ! Ce qui en soit ne m'a pas dérangé. Par contre j'ai eu du mal à comprendre que tous ses supérieurs passent l'éponge à ses provocations constantes, son manque de ponctualité, son impolitesse crasse et son insolence (par exemple, elle adresse un doigt d'honneur à son responsable de stage qui lui demande d'assister à une réunion obligatoire...). Je pense que dans la vraie vie, une interne en stage qui se comporterait de telle manière, si douée soit-elle, se ferait sinon flanquer à la porte, au moins remonter les bretelles correctement ! Mais là non, tout le monde lui trouve des excuses ou a consigne de passer outre et d'arrondir les angles. Bref, passons. L'autre aspect qui m'a un peu décontenancée, c'est la facilité qu'elle a à obtenir des échantillons d'ADN et à les donner à une start-up spécialisée dans les recherches généalogiques. Et celle-ci va lui fournir des résultats très précis dans les deux jours, sur la foi d'un scénario rocambolesque et sans le moindre justificatif ! Genre, je mets une blouse de médecin avec un vague badge, je me pointe en expliquant que je dois trouver un donneur à L ADN très proche, je file ma fiole de sang et c'est ok ! Non désolée, j'espère qu'on n'en est pas encore là, parce que sinon c'est dramatique...

Il y a bien quelques passages où l'on se pose des questions d'ordre éthique, mais je trouve que l'auteur est un peu rapidement passé par-dessus. Je ne sais pas si les techniques de généalogie génétique sont effectivement aussi avancées que ce qui est décrit dans ce roman, mais il est effrayant de songer à toutes les dérives qui pourraient en découler.

Mais à part ce bémol et aux quelques hors-sujet, j'ai pris beaucoup de plaisir à m'immerger dans ce monde d'autopsies (racontées en détail !), et d'intrigues dans le milieu médical si bien connu de l'auteur. C'est toujours aussi immersif et haletant, je ne l'ai pratiquement pas lâché. Même si j'ai résolu bien avant les enquêteurs la plupart des énigmes, cela ne m'a pas dérangée, j'étais curieuse de voir comment l'auteur conclurait. J'ai trouvé la fin trop rapide, mais correctement amenée.

Je ne sais pas si je lirai la suite des aventures de Laurie et Jack, la série semble s'essouffler, mais je vais essayer de trouver les volumes qui m'ont échappés pour "raccrocher les wagons".



Commenter  J’apprécie          469
Ce roman se déroule de nos jours, à New-York.

Kera est une jeune assistante sociale en pédiatrie installée depuis peu à New-York. Elle est retrouvée morte chez elle avec une seringue plantée dans le bras. Elle est autopsiée par Laurie Montgomery, directrice de l'IML (Institut Médico Légal) de New-York et Aria Nichols, une jeune interne, aussi arrogante et antipathique que talentueuse. L'autopsie révèle la grossesse de la victime, et des anomalies. Aria va se lancer à la recherche du père, en contactant la meilleure amie et collègue de la victime, Madison Bryant. Celle-ci, passionnée de généalogie génétique a une idée pour remonter la piste de l'amant dont son amie ne lui avait jamais parlé. Mais Madidson va être poussée sous une rame de métro, puis assassinée à l'hôpital où elle a été transportée.

Aria va continuer les recherches avec une startup spécialisée en généalogie génétique, qui va réussir à retracer l'arbre généalogique génétique du père à partir de sang du foetus.

Pour les lecteurs de Robin Cook on retrouve dans ce roman Laurie Montgomery et son mari Jack Staptelton, médecin légiste, mais nul besoin d'avoir lu d'autres romans pour entrer dans l'intrigue.

Ce thriller médical est pour moi l'un des meilleurs de Robin Cook, avec à la fois une intrigue prenante, des rebondissements et un apport de connaissances sur la généalogie génétique et la médecine légale. Il évoque de nombreux problèmes contemporains : confidentialité des données, drogue, monde des startup, management des équipes...
Lien : https://www.unebonnenouvelle..
Commenter  J’apprécie          140
UN THRILLER MÉDICAL PASSIONNANT ! 🤗

Quand Kera, une jeune assistante médicale est retrouvée morte chez elle avec une seringue plantée dans le bras, personne ne doute de la cause du décès tant elle semble évidente. Une autopsie réalisée par une jeune interne de l'IML très douée mais aussi particulièrement arrogante et antipathique révèlera d'étranges aberrations ainsi que la grossesse de la victime. L'interne décide d'essayer d'avoir recours à la généalogie génétique pour remonter la piste du géniteur.
Elle va sans le savoir déclencher un engrenage destructeur...

J'ai dévoré ce thriller accompagnée de ma copine Marine alias @lesmotsquilient et j'ai vraiment adoré cette lecture ! 😍
J'ai trouvé absolument passionnant de chercher à remonter la piste d'un tueur dont on ne connaît rien, uniquement à partir de son arbre généalogique génétique.
Cette technique très intéressante sur le plan scientifique mais elle amène à beaucoup de questions d'éthique et de protection des données personnelles. Ce thriller dénonce et nous explique de façon assez vulgarisée les enjeux d'une industrie en plein essor et la prolifération des bases de données ADN.

Attention ! L'environnement médical est omniprésent. Si vous n'appréciez pas les domaines des sciences, de la biologie ou de la médecine vous risqueriez de ne pas du tout aimer cette lecture !
Pour ma part, ayant fait des études de bio, j'ai pu retrouver des notions que je connaissais et j'ai apprécié cette densité de notions médicales.

Les personnages de Laurie et Jack, deux médecins légistes sont attachants, et le récit est fluide, ça se lit tout seul. Petit plus pour la fin est particulièrement haletante, impossible de reposer le livre dans les dernières pages ! 😱

On peut dire que j'ai succombé à Robin Cook !
Comme je l'ai appris après lecture, il s'agit d'une série mais il peut parfaitement se lire en one shot.
Vous l'aurez compris, si ces thématiques scientifiques et éthiques vous intéressent, n'hésitez plus !


Commenter  J’apprécie          40
Kera Jacobsen est morte. Tout semble indiquer qu'il s'agit d'une overdose. Sauf que l'autopsie révèle une toute urgence réalité.
Qui plus est la jeune femme était enceinte d'une dizaine de semaines.
Aria Nichols une brillante interne s'implique dans cette affaire avec l'espoir d'en savoir.
Jusqu'au jour où son amie est assassinée..

Un thriller scientifique dès plus originales. ADN, pathologie, autopsie et quête de vérité sont le parfait mélange pour un vaccin révélateur.
Tous les éléments scientifiques présents dans ce récit sont facilement identifiables et compréhensibles. On survole la médecine pour y plonger complètement au milieu du roman. J'ai beaucoup aimé la densité médicale présente et l'intrigue justement mené par l'auteur.
Malgré la grande présence des faits scientifiques on comprend très bien où l'auteur veut en venir ! On est pas perdu et c'est très agréable !

Parfois la généalogie apporte davantage d'informations qu'on le pense et c'est bouleversant

C'est un thriller efficace et d'une portée qui dépasse la réalité

Pour ma part j'ai profondément détesté Aria, le personnage le plus arrogant qui soit mais aussi celui qui déclenche tout et prouve que l'arrogance n'empêche pas un travail acharné !
Ce bouquin est plus qu'un thriller, c'est une avancée scientifique de taille !
Commenter  J’apprécie          50
Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, (confinés du week-end). Aujourd'hui avec mon Alfred nous vous proposons de déguster ensemble le dernier roman de Robin Cook ORIGINES, paru aux Éditions Albin Michel le 4 Novembre.


Au menu un thriller médical, autour de la génétique et de la généalogie. Mettant en scène dans ce douzième opus les personnages de Laurie Montgomery et Jack Stapleton deux médecins légistes.


 Bon comme toujours mon Alfred, j'ai décidé de rien faire normalement !  Et donc pour découvrir Robin Cook et son dernier roman, je me suis dit " rien de plus simple que de commencer une saga de 12 livres en cours de route".

Mais alors ça n'a absolument pas gêné ma lecture, car ORIGINES aurait très bien pu se lire en "one shot". Je ne me suis absolument pas sentie perdue avec l'histoire des personnages récurrents et je les ai même trouvés attachants. 

Il faut dire que derrière, on sent l'expérience de l'auteur qui a déjà écrit de nombreux thrillers, le style d'écriture est très marqué avec des dialogues très réalistes et des petites phrases chocs. Et alors que l'environnement médical est omniprésent et aborde des notions que l'on ne maîtrise pas forcément, j'ai pu suivre la logique scientifique et même en retirer une ou deux connaissances.

C'est sans culpabilité que j'avoue avoir pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce thriller dans l'univers médical et je dois reconnaître que j'ai très envie de me lancer dans la saga intitulée Stapelton/Montgomery du début.

Mes deux seuls petits bémols seront qu'inspecteur Sherlock Mylène a deviné dès le début qui était l'auteur du crime et bien évidemment les passages qui traitent du TDAH, car en effet ce qui est évoqué dans le roman est très loin de ce qui ce passe en France et pourrait faire naître de mauvaises idées préconçues.


Bien très cher Alfred révèle donc moi tes 
ORIGINES après avoir donné mon ressenti :

Je pense avoir succombé à Robin Cook.


Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Il se souvenait de sa mère, quand il était gosse, lui expliquant qu'il ne fallait pas mentir, car les mensonges avaient tendance à engendrer d'autres mensonges. Personne ne lui avait dit qu'il en allait de même avec les meurtres, mais bon, il aurait dû s'en douter.
Commenter  J’apprécie          10
Elle m'a répliqué, texto, que si je ne savais pas ce qu'elle fichait, j'étais encore plus con que j'en avais l'air.

Un petit rire échappa à Laurie qu'elle regretta aussitôt.
Commenter  J’apprécie          10
Laurie ressentit un pincement de dépit et se demanda avec culpabilité quel genre de mère elle était pour quitter la maison le matin avant que son enfant ne se réveille, et rentrer le soir après qu’elle était couchée. Elle savait que toutes les femmes actives se débattaient avec le même problème. Mais cela ne lui facilitait pas pour autant les choses.
Commenter  J’apprécie          00
Une seconde ! lança Chet. Vous ne venez pas à la réunion ?
Aria ne se fatigua même pas à se retourner. Elle lui tendit son majeur par-dessus son épaule, puis poussa la porte donnant sur le hall public de l'IML.
Commenter  J’apprécie          00
L'une des difficultés du métier de médecin légiste, c'est qu'il fallait parfois affronter certaines des manifestations les plus épouvantables de l'inhumanité dont l'être humain est capable.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robin Cook (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Cook
Interview de Robin Cook sur CNN à propos de son roman Intervention
autres livres classés : médicalVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (222) Voir plus



Quiz Voir plus

Robin Cook

Le titre français de "Godplayer" sorti en 1983 est....

L'apprenti de Dieu
L'envoyé de Dieu
Vertiges
Syncopes

5 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Robin CookCréer un quiz sur ce livre

{* *}