AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Deutsch (Autre)
EAN : 9782253015543
352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (31/01/1996)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 127 notes)
Résumé :
Au milieu du XXIème siècle, Eric Sweetscent, chirurgien de talent, est spécialisé dans la transplantation d’organes, une tâche qu’il met moins de temps à effectuer qu’il ne faut pour le dire. Or, il se retrouve au chevet de Gino Molinari, hypochondriaque notable mais aussi et surtout secrétaire des Nations Unies, soit donc le chef de la planète Terre.Or il a conduit cette dernière à faire un pacte avec le peuple de Lillistar, en conflit depuis des siècles avec les R... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
thimiroi
  12 janvier 2019
Il y a des amis dont il faut se méfier…
La Terre, par amitié pour un peuple semblable aux humains, les Lilistariens, s'est engagée dans une guerre qui ne la concernait pas contre d'autres extraterrestres, les Reegs. Or, nos « amis », qui refusent de négocier avec leurs adversaires, se font de plus en plus pressants, et même menaçants : ils exigent que la Terre accentue son effort de guerre en envoyant des centaines de milliers d'hommes supplémentaires et en fournissant davantage de matériel.
Le secrétaire général de l'ONU, Gino Molinari, qui dirige une humanité unifiée, fait en sorte de différer cet effort supplémentaire qui provoquerait la mort de milliers d'hommes et qui épuiserait les ressources de la planète, mais il connaît de graves problèmes de santé : il engage un spécialiste, le docteur Eric Sweetscent, pour l'assister en permanence. Eric constate chez son illustre patient de troublantes rémissions concernant des maladies censées être incurables…
Puis Eric absorbe sans le savoir une drogue particulièrement destructrice mais qui a pour effet de le projeter dans l'avenir, et même dans différents avenirs, dont il reviendra détenteur d'étonnantes révélations…
« En attendant l'année dernière » est un roman où ne prime pas l'action (on ne trouvera pas, par exemple, de scène d'affrontement…), mais qui est habité par une tension constante qui incite à poursuivre activement sa lecture pour connaître l'issue des événements évoqués...
D'autre part, s'il traite de manière relativement originale du temps et de la guerre, thèmes habituels de l'auteur, il vaut surtout par la richesse et la complexité de ses personnages : d'abord le « héros », Eric Sweetscent, dont les relations avec sa femme sont particulièrement difficiles (allusion aux propres difficultés de Philip K. Dick, qui d'ailleurs s'est marié cinq fois) ; ensuite et surtout Gino Molinari, leader à la fois rusé et fragile, paternaliste et empathique, un personnage qui acquiert une dimension presque christique en se sacrifiant pour le salut de l'humanité.
P.-S. : ce roman a été réédité en poche (J'ai lu) en 2015, mais n'en lisez pas la présentation qui, à mon avis, en dit trop !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          658
petch
  04 mai 2014
Voilà en première approche un bon vieux roman de Science-Fiction des années 60, écrit par Philip K. Dick en pleine période de guerre du Vietnam et de découvertes de substances plus ou moins improbables. En lisant la quatrième de couverture, les « pas très fans » de SF comme moi pourraient être rebutés : machiavéliques Lilistariens contre insectes Reegs, oscillations spatio-temporelles sous l'effet d'une drogue pour le moins étrange, dictateur terrestre qui « épouse les maladies de ses proches et en meurt parfois »…
Pourtant, ce livre se lit d'une traite. On rentre sans difficultés dans ce monde bien terrestre de 2055 imaginé par P. K. Dick. le héros, Eric Sweetscent, éminent chirurgien spécialiste des greffes d'organes, aura, excusez du peu, à sauver l'humanité, en contrôlant la vie (et les morts) de Gino Monilari, le secrétaire de Nations Unies. Cela, tout en essayant de se séparer de sa femme envahissante, et de se désintoxiquer du J-J 180, qui permet d'inverser la flèche du temps et de voyager dans le passé ou – plus rarement – dans le futur. Malgré ce salmigondis de SF, aux fort accents de série B, les problèmes rencontrés par les malheureux terriens et leurs aspirations restent universels : le pouvoir, l'amour, le bonheur, la trahison.
Sur fond de guerre spatiale impliquant plusieurs civilisations extra-terrestres, Philip K. Dick a écrit un roman paradoxalement centré sur très peu de personnages. Les difficultés auxquelles Sweetscent se doit de faire face ne sont pas si éloignées de celles rencontrées dans notre vie quotidienne, et on éprouve rapidement une profonde empathie pour le héros. de nombreuses trouvailles sont également présentes dans ce livre : villes du passé reconstituées, taxi-robots et confidents, cerveaux électroniques fêlés montés sur caisses à roulettes et libérés clandestinement pour leur éviter la casse... le rôle des objets dans le quotidien des humains de 2055 est d'ailleurs fondamental pour K. Dick, comme il l'a abordé dans de nombreux autres ouvrages.
Quelques touches d'humour, un brin de philosophie, et une réflexion sur la place de la technologie dans nos civilisations, s'invitent également au fil des pages et renforcent le plaisir de la lecture. Une belle réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Luniver
  16 août 2012
Nous sommes en 2055. Eric Sweetscent est un chirurgien spécialisé dans la transplantation d'organes artificiels, attaché à un grand industriel qui n'a plus un seul organe d'origine. Sa vie de couple avec Kathy est un enfer, les deux ne vivant que pour faire le plus de mal possible à l'autre.
La Terre a découvert d'autres civilisations, et s'est alliée avec le peuple de Lilistar contre les Reegs, alliance malheureuse puisque les Reegs prennent le dessus, et que notre allié, bien plus puissant que nous, nous exploite sans pitié. Eric devient le médecin personnel du secrétaire de l'O.N.U., Gino Molinari, qui se décarcasse pour tenter de sauver les terriens du sombre sort qui les attend. Il devra jouer son rôle sur l'échiquier politique tout en s'occupant de ses relations compliquées avec sa femme.
Une drogue nouvelle, le JJ-180, change la donne. Cette drogue, conçue tout d'abord comme arme chimique, crée une dépendance directe et dégrade rapidement le système nerveux, mais donne également des visions du passé et de l'avenir. Simples hallucinations, voyages dans le temps, voyages dans des univers parallèles ? le pauvre lecteur sera balloté sans pitié entre ces différentes hypothèses tout au long du récit. du Dick typique, un univers déroutant toujours aussi plaisant à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lehibook
  26 juillet 2019
Ce n'est pas le meilleur des Dick mais ce roman est très intéressant car on y trouve un véritable échantillonnage des ses thèmes et obsession: simulacres robot/ Univers parallèles/ Villes simulacres/ Duplication des objets/ Entropie galopante / errance entre passé et avenir et , bien entendu , drogue ) Il s'y ajoute des préoccupations plus en rapport avec sa vie personnelle (les rapports avec sa femme) . Un peu confus mais à lire.
Commenter  J’apprécie          130
Chiwi
  31 décembre 2014
Le challenge RVLF me permet de continuer à sorti de ma PAL des livres et de découvrir l'oeuvre de Philip K. Dick. En attendant l'année dernière préfigure certaines oeuvres connues de Dick, comme le Maitre du Haut-Château ou Substance Mort.
On y retrouve bien sûr le voyage dans le temps. Ici il se fait grâce à une drogue. Il faut du temps avant de savoir si la drogue permet réellement le voyage ou ne crée juste que des hallucinations. La présence de la drogue, son utilisation et ses conséquences, c'est un thème récurrent chez Dick.
Pour corser le récit, on peut ajouter l'existence de réalités parallèles. de plus le voyage dans le temps ne se fait pas obligatoirement au sein d'une même réalité.
Ici les personnages sont accessoires et classiques par rapport à ce que Dick a déjà pu faire. Sweetscent, dès le début, n'apparait pas très courageux, dominé par se femme autoritaire. C'est en voulant sortir de se on emprise qu'il va prendre de l'assurance et des risques. Molinari est l'exception, il sort du lot. Il est difficile à cerner. Sa capacité à épouser les maladies des gens qui l'entourent lui donne un caractère quasi-religieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
petchpetch   30 avril 2014
- Quels sont les effets de cette drogue ?
- C'est un hallucinogène, répondit Plout, mais c'est plus encore. [...] Le JJ-180 intervient - je ne sais trop comment - au niveau de ce que Kant nomme les "catégories de la perception". Vous me suivez ?
Himmel avait lu la Critique de la raison pure, une œuvre qui lui convenait parfaitement, tant par le style que par l'esprit.
"Exactement ! Le JJ-180 en particulier modifie le sens du temps. On pourrait donc dire que c'est une drogue chronagogique. La première drogue chronagogique... tout au moins en apparence. A moins que l'on ne croie à la réalité de l'expérience que l'on subit."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LuniverLuniver   15 août 2012
— Voulez-vous dire que sa femme est, elle aussi, adepte du JJ-180 et qu’il se refuse à l’aider ? demanda Taubman.
— Vous n’êtes pas marié, répliqua la créature sphérique. Le mariage est susceptible d’engendrer entre deux êtres la somme de haine la plus élevée qui soit concevable. Peut-être en raison de la coexistence constante qu’il implique, peut-être parce que, au début, il y avait de l’amour. L’intimité demeure, même après la disparition de l’amour. Alors, une volonté de puissance se manifeste et la lutte pour la domination s’engage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LuniverLuniver   15 août 2012
« Vous voilà donc détenteur d’un secret d’État. Quelle impression cela fait-il ? Voilà comment on dirige un État moderne. Les électeurs doivent être tenus dans l’ignorance d’un certain nombre de choses… pour leur bien. Tous les gouvernements ont appliqué ce principe. Vous pensez que je suis le seul à agir de cette façon ? Alors, il vous reste beaucoup à apprendre !»
Commenter  J’apprécie          50
gillgill   17 septembre 2012
2055. Le secrétaire des Nations-Unies, Gino Molinari est le dictateur du monde.
Hyper empathique, il épouse les maladies de ses proches et en meurt parfois. On le remplace alors par un simulacre importé d'un univers parallèle où Gino Molinari a été battu aux élections...
Car la terre de 2055 doit poursuivre l'effort de guerre.
Elle n'a pas d'autre alternative, depuis qu'elle a choisi de s'allier aux redoutables et machiavéliques Lilistariens dans le conflit qui les oppose aux insectes Reegs...
Et Eric Sweetscent, réquisitionné pour le service personnel du dictateur, sous l'emprise du J-J 180, une drogue introduite sur Terre par les Reegs, ou les Lilistariens, commence à osciller dans le temps, perdu dans le passé ou bien projeté dans les futurs méconnaissables, trafiqués, transformés par lui-même, devenu un vivant pivot de l'univers et de l'Histoire...
(quatrième de couverture de l'édition de poche parue en 1968)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VanceVance   23 septembre 2012
Si nous acceptions, vous ou moi, la responsabilité morale de ce que nous avons accompli au cours de notre existence, nous en mourrions ou nous deviendrions fous. Les êtres vivants ne sont pas construits pour comprendre ce qu'ils font.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Philip K. Dick (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip K. Dick
Parfois mal-aimé en son pays, Philip K. Dick a su toucher un large public en France et sa reconnaissance est désormais unanime. A l'occasion de la réédition de l'intégrale des nouvelles du maître de la SF aux éditions Gallimard, Guillaume Erner reçoit son biographe français : Emmanuel Carrère.
L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 20 Novembre 2020) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Test Voight-Kampff

Un collègue de travail vous apprend qu'il a malencontreusement écrasé un petit insecte. Quelle est votre réaction ?

Vous êtes infiniment triste
Bof,ce n'était qu'un insecte
Vous compatissez, mais au fond, vous vous en fichez un peu
Tant mieux ! Vous detestez ces petites bêtes

6 questions
507 lecteurs ont répondu
Thème : Blade Runner / Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. DickCréer un quiz sur ce livre

.. ..