AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266261685
352 pages
Éditeur : Pocket (11/02/2016)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 299 notes)
Résumé :
Le lieutenant Dany Myers est officier de police dans une petite ville du Midwest américain. Son père y était capitaine et lorsqu'il a brutalement disparu, Dany a tout naturellement voulu prendre la relève. Mais cet "héritage" est encombrant et il est mal perçu par ses supérieurs. On lui confie plutôt les tâches subalternes et ses collègues gardent leurs distances. Sa vie sentimentale est aussi une suite d'échecs. C'est un homme seul et pessimiste. Jusqu'à ce qu'il s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (99) Voir plus Ajouter une critique
diablotin0
  12 novembre 2016
Et bien oui, j'ai passé un super moment grâce à Claire Favan qui nous installe dans son histoire et ne nous laisse pas en sortir avant d'en connaître la fin.
Dès les premières pages, je me suis attachée à Dany, l'anti héros, qui se laisse dominer par sa mère, humilier et bafouer par ses collègues. Mais on sent bien que ce Dany a de la ressource et qu'il n'est pas aussi ignare que ce que les autres veulent nous faire croire !
Les meurtres et suicides qui s'enchainent dans cette petite ville posent des questions à Dany qui refuse de les traiter à la légère. de fait on avance très vite dans le livre car on a envie de savoir s'il va réussir à trouver un peu de reconnaissance. La fin peut surprendre !!!
Commenter  J’apprécie          510
iz43
  08 mai 2021
J ai adoré suivre Dany Myers , anti héros par excellence. Officier de police, la trentaine, Dany est malmené par son entourage. Sa mère d abord est une horrible bonne femme qui le prend pour un incapable et un gosse. Les collègues de travail. Dany a été nommé dans cette ville par égard pour la mémoire de son père qui était capitaine et qui a mystérieusement disparu. Dany est humilié, il se voit confier des taches inintéressantes. Enfin, il en pince pour une serveuse mais n arrive pas à lui dire ses sentiments.
Dany un peu mou du genou va évoluer tout au long du roman et suivre ses idées pour découvrir la vérité. Lorsque plusieurs drames éclatent ( une famille assassinée par un membre de la famille qui se suicide après et mêlant un flic ayant connu le père de Dany), dany sent qu il y a quelque chose de louche et va s accrocher à son enquête comme un chien affamé à son os.
Et là où il va mettre les pieds, c est vraiment du lourd.
Claire Favan a construit sa trame avec habileté pour nous conduire dans la noirceur humaine jusqu à un final douloureux. J etais scotchée après ma lecture. Quelle claque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
SMadJ
  03 mars 2015
Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du Midwest américain.
Des secrets, des manipulations, des flics corrompus ; pas de place pour l'innocent.
Et c'est pourtant un innocent qui va mettre le feu aux poudres en plongeant sa tête de benêt là où il aurait pas du.
On va donc suivre avec délice et malice l'enquête menée par le lieutenant de police Dany Myers (le même nom que Michael Myers, le tueur fou d'Halloween, un indice ?)
Rejeté et méprisé par tous. Dominé par une mère abusive et autoritaire. Ce garçon un peu limité va devoir portant user de toutes ses ressources pour pallier aux brimades et humiliations provoquées par son entourage d'une part ; et réussir à se concentrer et à trouver du courage pour tenter de résoudre l'affaire d'autre part.
À son héros, peureux, mais attachant, Favan va faire vivre un vrai chemin de croix mais quel extase pour le lecteur enclin à peu de compassion.
L'écriture est simple, fluide, addictive. Des chapitres courts. Des phrases qui s'enchaînent. Des pages qui tournent, tournent, virevoltent même tant la soif de connaître la fin est féroce.
Efficace le nouveau roman de Claire Favan !
Claire Favan, Petite Poucette perverse, sème des miettes de sang tout le long du chemin. Miettes de sang que nous, lecteurs affamés, allons dévorer tels les oiseaux du conte.
D'ailleurs, c'est écrit comme une sorte de conte macabre avec sorcière et ogres.
De la noirceur qui se distille au fil des chapitres. Un vrai crescendo toxique qui va s'introduire insidieusement dans la tête du lecteur et distiller son suc vénéneux jusqu'à la dernière page. 3,5/5
ps : les amis, je viens de lancer un site internet http://cestcontagieux.com avec plein de critiques et de news. N'hésitez pas à y jeter un oeil et de me dire ce que vous en pensez ;-)
ps 2 : un grand merci à Babelio et sa masse critique fabuleuse et aux Éditions du Toucan dont le format des livres est superbe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
RChris
  01 juillet 2018
Placer un anti-héros falot, cornaqué par sa mère, raillé par son supérieur hiérarchique au centre de cette histoire est un point de vue original. Mais cet ectoplasme d'inspecteur persévère dans son enquête malgré l'hostilité de ses collègues.
L'avancée dans le récit va révéler un Dany mis de plus en plus en confiance et qui tirera le long fil de la pelote jusqu'à sa sortie de la chrysalide.
Une réussite que ce roman et son personnage seul contre tous. C'est passionnant de s'enfoncer dans cette histoire qui se noircit au fur et à mesure que s'éclaire l'enquête qui suit les miettes de sang.
Commenter  J’apprécie          390
AgatheDumaurier
  24 février 2017
Une découverte prometteuse...Enfin, pour moi, qui ai toujours un train de retard...
L'auteure française situe son intrigue aux Etats-Unis (comme Bernard Minier dans "Une putain d'histoire"), dans un bled paumé du Midwest, Poplar Bluff...Buff...Quelque chose comme ça, en tout cas, un nom moins sexy que Chicago, Detroit (Ditroyt), Baltimore, Shutter Island...Bref. le PBPD (j'ai mis quelque temps à comprendre : Poplar B(l)uff Police District) est vaguement corrompu, sauf notre héros, Dany Myers, fils de Derek, capitaine historique du PBPD, et grâce à la mémoire duquel il a obtenu sa place (mémo : retenir cette phrase pour exercice sur les relatives). Ce côté pistonné lui vaut la haine de tout le monde au bureau, et le police district est composé d'individus extrêmement peu raffinés...Dany est donc préposé aux cafés et à la sortie de l'école. En plus, il a une mère épouvantable qui dirige toute sa vie alors qu'il est un grand garçon de 34 ans. Mais un jour, une série de meurtres va titiller sa curiosité, et il va peu à peu se défaire des carcans pour mener l'enquête...
C'est un roman très subtil, qui joue avec le mythe d'Oedipe et l'idée de tragédie. le héros, vraiment tragique, est une force tranquille qui se croit brisée, et voir son évolution est passionnant et jouissif. de plus, l'enquête menée suscite l'intérêt par des dévoilements successifs, dont on sent à chaque fois qu'ils sont réels, mais incomplets. L'ensemble est donc crédible (contrairement à la plupart des thrillers avec leurs twists improbables), et l'on se dirige là où l'on sent qu'on se dirige, mais avec élégance, doigté et curiosité. C'est donc une auteure que je relirai aussitôt que j'en aurai l'occasion, différente de Karine Giebel, mais tout aussi intéressante...
Allez les filles !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          327

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
SMadJSMadJ   20 février 2015
Ses alternatives disparaissent une à une, ne lui laissant plus qu'un seul choix à présent.
Ne dit-on pas "manger ou être mangé" ? Dany à toutes les cartes en main pour passer à l'attaque désormais.
Commenter  J’apprécie          190
eniellecrivainromanpoliciereniellecrivainromanpolicier   22 janvier 2018
Il a l'air de se réjouir de la situation et cela terrorise le gamin bien plus que tout ce qu'il a vu jusqu'à présent. Il ose pourtant poser sa question tout en reniflant.
_ Un fugueur ? ça veut dire quoi ?
_ ça veut dire que tout le monde va te chercher dans la mauvaise direction.
Le gamin comprend que ce qui lui arrive a été préparé avec soin. Il est tombé dans un piège. Il ne fait que confirmer l'évidence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BlackKatBlackKat   05 mars 2016
C’est vrai que le mal est plus rapide, plus facile, plus séduisant, quand on évite de se demander ce que ce choix va nous faire perdre en chemin.
Commenter  J’apprécie          172
cmitzoucmitzou   04 mars 2016
Dany se liquéfie. Rien de tel pour sa réputation de grand garçon de trente-quatre ans que de voir sa môman mettre une raclée à son méchant collègue. Ne peut-elle se rendre compte elle-même de ce qu'elle lui inflige par pur égoïsme ? Sa mère n'a, en effet, plus qu'un seul but dans la vie : briller en société et pendant ses sauteries entre bigotes aigries.
Commenter  J’apprécie          50
clairesalanderclairesalander   19 mai 2016
La main de Ben vole vers le cou de Dany qui se retrouve pris dans une étreinte d'ours.
- Tu fais exprès de ne pas comprendre ? Tu ne bosses là que parce que ta mère a sucé les bites qu'il fallait pour t'obtenir ce poste !
Il secoue Dany qui commence à manquer d'air.
- Le capitaine c'est moi, tu entends ? Annoncer à un membre de la famille décès d'un proche est ma prérogative. La mienne, bordel !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Claire Favan (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Favan
Claire Favan
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2102 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre